Croisé: Gaston

06 juillet 2017:

« Vous ne trouvez pas que je ressemble à un Soulage ? »

N’empêche, la toilette ça soulage…après… mais pas tout de suite, faut me laisser le temps de récupérer, HEIN !
20 avril 1016: Gaston, merveilleux croisé d’âge inconnu va rester dans sa famille d’accueil.

« A vrai dire, personne n’en doutait vraiment…

Gaston
Déborah et Gaston

Gaston, c’est un chien de hasard, une improbable rencontre dûe à une association (« Les rescapés de l’Enfer ») qui croyait voir en lui un croisé chow chow et à la vigilance de Nadine qui à vu ce fameux « croisé chow chow » sur le BC: « Bonjour, il y a un croisé chow en Normandie, il est en refuge et risque l’euthanasie, qu’est-ce qu’on fait? »

Gaston
Gaston, surnommé Mister Magoo…

Gaston, c’est la certitude au premier regard jeté sur lui que personne ne prendrait contact pour adopter un tel « bâtard » et qu’il resterait à la maison. C’est la garde baissée, la nécessaire distance psychologique entre la FA et le pensionnaire abolie  car Gaston ne plairait pas, c’était certain.

Gaston
Gaston au coin du feu.

Gaston, c’est aussi le prénom choisi pour ce chien de rencontre: nommer, c’est s’attacher. Des refuges ne parlent que par numéro….

Gaston ensuite, c’est Gaston: toujours enthousiaste, toujours gentil, ami des chiens et des chats, une adaptation facile et rapide.

Gaston
Tu veux des baffes?

Gaston c’est les parties de jeu avec les jeunes pensionnaires de passage, Gimmy, Câlin, Lion, et bien d’autres chowpains encore…

Gaston c’est l’interprète entre le langage des chow et le langage des chiens, lui qui a permis au vieux berger allemand, Varoh, de ne plus attaquer les « nains de jardin », rendant ainsi possible la cohabitation, du moins à l’extérieur, de tous les habitants du Pays des Langues Bleues.

Deux potes

Gaston c’est le chien doux et fiable par excellence qui a été de toutes les visites en refuge.

Gaston
En mission!

Au début,  garder Gaston paraissait égoïste car il semblait souhaiter des humains plus présents pour lui tout seul. Et il a été très triste après les départs de Gimmy et de Lion qui ont été presque simultanés. Il traînait son ennui…. mais, comme prévu,  aucun humain n’a voulu de Gaston le bâtard, appelons un chat un chat, pas la peine d’édulcorer pour faire genre…

Gaston
J’sais pas quoi faire…..j’m’ennuie…

Puis il s’est fait à cette vie car les chiens ne se posent pas les question du bonheur, ils vivent ce qu’il leur est donné de vivre. Gaston a su obtenir des moments privilégiés, les nuits sur le lit par exemple…. et puis peu à peu il est vraiment devenu le chien de la maison, prenant plaisir à accueillir les personnes qui venaient, toujours actif, toujours à l’affût des divers mouvements, des habitudes.

Gaston
T’as trouvé à bouffer la dedans?

Certes, Gaston s’habituerait à tout….. mais il manquerait une sacrée présence au Pays des Langues Bleues.

22 novembre: « J’suis malheureux, personne veut de moi. Peut et’ passeque j’suis pas « un vrai chow chow »?

sdr

N’empêch’  que suis mieux qu’un vulgaire cabot! d’abord je pisse pas partout! Vous en connaissez, vous, des aut’ cabots qui pissent pas partout en dehors des chow chows?

dav

Pis, j’suis intelligent: j’ai bien compris que j’ai l’droit de dormir dans le lit avec maman que quand papa il est pas là……. faut pas lui dire mais depuis cette nuit, mon copain Epsilon, il monte aussi! mdr!

dav

10 novembre:  Au Pays des Langues Bleues, Gaston est le boute en train de l’équipe. Mais attention! A force de lui répéter « Gaston! si tu aboies tu seras jamais un vrai chow chow »…Gaston n’aboie plus que très modérément, presque uniquement si des inconnus passent bruyamment dans la rue.

Gaston adore prendre soin de lui et une coupe courte le fait plus ressembler à un croisé labrador qu’à un croisé épagneul.

sdr
Tu dégages bien la nuque s’il te plait.

Gaston adore manger! il a pris 10 kg depuis juillet. Mais n’est-il pas plus beau avec quelques rondeurs?

sdr
Poseur moi?

Rondeurs qu’il perdra bien vite car Gaston a trouvé un nouveau copain en la personne de Câlin: si ce dernier a une sévère dermatose, il a aussi une vitalité à toute épreuve et, devenus très vite complices, Gaston et Câlin font la paire pour toutes sortes de bêtises: chiper les lunettes et les démembrer, faire la poubelle et tout renverser, jouer autour des plus vieux des chows pour les faire enrager…

dav
-Tu es bientôt prêt? – attends, elle égalise ma coupe.

1er Septembre: « La rentrée, pour moi, elle s’est passée chez le veto: opération de l’entropion des 4 paupières!  Comme Lion!

GastonGastonLion

 

J’essaye bien parfois de me gratter mais dans l’ensemble je suis sage….. et puis, comme maman elle dit que je suis un pauvre petit chien malheureux, elle me laisse dormir avec elle dans le lit, c’est troooop bien »

Facture Gaston Entropion 

 

16 août:  « Gaston, t’es l’plus mignon », c’est toujours ce qu’elle dit ma nouvelle maman.

Mais je suis triste car mon copain Lion est parti hier vers ses adoptants et moi qui adore jouer, ben, j’ai plus personne pour jouer avec moi.

Gaston

Faut pas que je compte sur les autres chows, ils sont tous vieux et Paco qui est pas vieux, il est miro!

Gaston et Lion

Alors j’espère bien que lorsque j’aurais été opéré de l’entropion, le 1er septembre, quelqu’un viendra m’adopter.  Soit quelqu’un qui me prendra partout avec lui, soit quelqu’un qui a déjà un poilu joueur et qui s’ennuie tout seul dans son jardin…

Parce que la vie, c’est trop bien de la partager avec un copain! »

GASTON

10 Juillet: « Salut, c’est moi, Gaston!

Je viens de passer un mois derrière les barreaux et en plus dans le noir!Ce que j’avais fait pour mériter ça?…à mon avis, rien:

-je suis jeune, autour de 4 ans,

-je suis très gentil avec les gens, les chiens, les chats,

-j’ai eu une famille et je croyais qu’ils m’aimaient, je suis habitué aux friandises, au fromage, au pâté, à tout ce que les humains mangent, mais je mange bien mes croquettes aussi,

-je suis propre,

-pas aboyeur,

-je bouge pas en voiture,

-j’aime me coucher au pieds des gens dès qu’ils me caressent….

…..alors non, je comprends pas pourquoi j’ai passé un mois dans ce hangar tout noir…. »

Logo

21 Juin: C’est par une annonce dans un journal gratuit que nous découvrons l’existence de ce croisé chow, tout noir, qui vient de finir son délai légal de fourrière. Non pucé. Non réclamé. On ignore tout de lui, même son nom. Une association lance pour lui un appel au secours car, comme tous ces congénères, il risque l’euthanasie en cette période de vacances pour les humains et donc de surpopulation carcérale pour les chiens.

En plus ce n’est « qu’un croisé », ce qui signifie qu’il sera sacrifié avant un congénère de race car ce denier aura plus de chances d’être adopté.

Nous décidons de le sortir de là.

Heureux hasard, la fée Karine, maman de Booba et d’Isba, mais aussi de Deedou, Coup de Foudre et Anouk, qu’elle vient tout juste d’adopter, habite à deux pas: c’est elle qui sera FA et se chargera de faire stériliser et vacciner le petit loulou: ce sera le 29 Juin.

Ce matin là, 29 juin, un lundi, elle découvre l’inconnu dont elle a décidé de se charger: le malheureux est si heureux de sortir de son box où il vit sans même un panier, dans ce hangar sans jour où il croupit depuis le 11 juin, sans une promenade,  qu’elle a de la peine à le trahir en transformant ce qu’il croit être sa délivrance en  visite chez le vétérinaire.

Mais même la clinique vétérinaire est une joie pour le gentil prisonnier! et puis le soir il jouira de tout l’espace de la maison, pensée rassurante pour qui a du cœur …..

Malheureusement, Karine et notre pauvre poilu doivent vite déchanter, la nuit est infernale, Anouk et Coup de Foudre s’acharnent sur lui, qui est encore groggy de l’opération. Il faut les séparer… pour qui travaille ce n’est pas gérable….c’est donc la mort dans l’âme que Karine reconduit l’inconnu dans sa prison le lendemain matin.

A notre demande, il sera mis dans la partie « pension »: un box avec accès à un petit terrain attenant. Moindre mal. Et puis il ne restera pas trop longtemps puisque Sylvie doit aller le chercher….

8 Juillet, 15 h. Sylvie découvre des locaux récents perdus dans une campagne retirée. Pourquoi avoir si mal conçu l’hébergement  des chiens? Bien sûr le délai de fourrière n’est que de 10 jours, mais pourquoi 10 jours sans aucun accès à l’air libre? un sol de béton, obligatoire pour être lavé au jet, mais pourquoi aucun panier? Dans la rangée en face, sous le même hangar, c’est la partie pension, là où se trouve notre inconnu. Une dizaine de chiens occupent d’autres box. Il faut avoir du courage, ou un sacré manque d’imagination, pour passer d’agréables vacances tout en sachant son animal dans ces conditions…..

Une chatière trop étroite ne permet pas à l’inconnu de jouir de son petit enclos; il doit se contenter de regarder le jour et de humer l’air du fond de sa collerette. Cette découverte permettra à l’asso de ne pas payer pour la pension de l’inconnu, l’hébergement est offert. Nous aurions préféré payer et que le chien soit bien….

« Allez, vite mon gros! on se casse! » L’inconnu ne se le fait pas dire deux fois, qui se soulage très vite et saute dans la voiture.

Gaston

A partir de là il voyagera avec la patte sur l’épaule de Sylvie.

Première étape: arrêt pour emmener un petit spitz de sa FA jusque chez son adoptante dans la banlieue parisienne. Pendant que les papiers sont rédigés, qu’une collation est partagée, l’inconnu se grise de liberté retrouvée dans le jardin de la dame:

Gaston

« C’est un bonheur de le voir sentir et courir, lever la patte, boire, recommencer à explorer…néanmoins lorsque le signal du départ est donné, celui pour lequel j’ai déjà imaginé une quantité de prénoms reprends sa place en voiture avec enthousiasme.

Nous voila partis pour de longues heures de voiture….. c’est à la hauteur du Mans que j’ai opté pour « Gaston ». 

Gaston: « On est arrivé dans la nuit. J’ai d’abord cru que j’étais dans un nouveau refuge car il y avait plein de chiens, mais que des chows. Ils m’ont bien accueilli. J’ai mangé, puis j’ai pu dormir où je voulais. J’ai choisi de dormir dans la chambre de la dame. J’ai bien dormi et le lendemain matin, j’ai cru que j’étais au paradis! la dame à ouvert les portes fenêtres et j’ai pu aller me promener dans un grand terrain avec tous les autres chiens! en liberté!

Gaston

Gaston
Celle là, qui me suit, c’est Gerchi, elle vient d’Espagne.
Gaston
Derrière moi, c’est Wen Laï. Il dit qu’il est breton mais c’est pas vrai. Son passeport est néerlandais, les autres ils me l’ont dit.
Gaston
Lui, c’est Lion. Il vient des Canaries; un drôle d’oiseau….

Mais passé le premier émerveillement de me retrouver dans un endroit si ensoleillé, si confortable, où on est libres, libres de jouer, de bronzer, de dormir, de manger, passé cette première semaine de liberté retrouvée, je dois dire qu’on est heureux… mais nombreux.

Moi, à la vie de meute, je préférerais plus de câlins, plus de complicité avec des humains. Moi je suis jeune, beau, gentil, les chats sont mes copains, les chiens aussi, je ne marque pas mon territoire, j’aboie pas, je suis pas difficile,  je n’ai aucune maladie et je suis prêt à aimer quelqu’un que je partagerai pas. Ou alors que je partagerai pas avec trop de copains, juste un ou deux.

Je veux aimer, aimer encore.

Parce que je suis un chien. »

C’est Laure qu’il faut appeler au 06 66 87 61 53 si vous voulez qu’on vive ensemble.