June (bis)

21 janvier:

Claire: « Première grande balade pour June depuis l’opération. On a fait une balade de 1h30, c’est June qui a choisi. Nous sommes allés aux étangs. »

 

1ier janvier 2023:

June et Claire, sa nouvelle maman, souhaitent à tous les chows et leurs bipèdes une belle année 2023.

 

22 décembre 2022:

June nous est arrivée un soir de septembre, déposée chez Carma par son propriétaire.


Plus tôt dans la journée nous avions reçu une requête poignante: « Prenez ma chienne svp, elle n’est pas méchante, j’ai été malade, elle a passé deux mois au pied de mon lit, mais là, elle a mordu notre fille de 11 ans et mon mari veut la faire euthanasier« .
L’échange s’établit, apparemment June a été involontairement bousculée par la jeune fille, c’est une chienne qui n’aime pas être touchée, d’ailleurs la jeune fille ne la caressait jamais, June a été surprise, elle l’ a pincée, puis mordue.
La famille a eu un autre chien, ils ont dû s’en séparer car June l’agressait.
June n’apprécie pas non plus les vetos car l’un d’eux lui a fait mal lorsqu’elle était encore chiot.
Voilà le tableau dressé.
Carma est la plus proche, mais elle a ses deux ados et deux chiens…. « Bonjour Carma…. on a une urgence euthanasie justement dans votre ville, vous accepteriez de dépanner?  c’est une chienne, presque 8 ans… et heu…. apparemment elle n’apprécierait pas trop les inconnus…. ni les ados….  ni les chiens…. Bon, c’est à voir évidemment… et c’est juste le temps de se retourner… »
Carma n’a as besoin d’être persuadée; une chienne a besoin d’elle, de son foyer, ça suffit: « Les enfants savent se comporter avec les chiens et s’il faut séparer avec Jia et Samy, on le fera. »
Les consignes sont données: « Les enfants, on va accueillir une chienne, elle a mordu, on ne la connait pas, vous n’y mettez pas les mains, vous n’essayez pas de la toucher« .
Sauver un chien, c’est aussi simple qu’un coup de fil.😉
Dans les jours qui suivent, Sacha est un peu souffrant, June le veille:

Lena non plus n’y met pas les mains….

Mais June  s’emploie à convaincre la famille de ses bonnes intentions:

Tu vas mieux?

 

Hé! pourquoi tu me caresse pas?!
Allez, viens jouer!

Là où ça ne va pas du tout, mais alors pas du tout, c’est avec Samy.
Avec Jia, le courant passerait mieux. Mais Samy est lourd!
Il faut dire que June est en chaleur, que Samy oublie parfois qu’il est castré, et que June déteste ce genre d’insistance. Les bagarres sont de plus en plus fréquentes, impossible de les laisser ensemble, il faut trouver une autre solution.

Hé! m’laisez pas, ch’uis gentille avec les humain, séparez-vous plutôt du gros!

Carma a le coeur gros, mais Anne-Cécile et sa famille s’emploient à la rassurer, June sera bien chez eux, c’est sûr; Oréo ne s’interesse pas du tout à ces choses là, ils ont pu le constater lors de l’hebergement de nombreuses chiennes…..
Hélas, Oréo non plus ne trouve pas grâce aux yeux de June!
Comme Carma, au bout de 3 semaines  Anne-Cécile doit se séparer de June.

J’veux être fille unique, c’est clair non?

C’ est le 30 octobre que June monte dans la région parisienne pour être hébergée dans sa troisième FA, Claire, l’ex maman d’ Isaac et de Gummie et toujours sans loulou dans sa vie.
Le 30 octobre, Anne-Cecile, son époux Franck, ses filles font un voyage aller pénible car ils doivent se séparer de June, leur retour sera encore plus éprouvant car Azur, la petite chowchotte qu’ils vont prendre en FA décède d’une crise cardiaque.
Aimer les chiens, c’est parfois souffrir beaucoup.
« Après avoir souffert, il faut souffrir encore ; Il faut aimer sans cesse, après avoir aimé » pense le poète romantique Alfred de Musset.
Aimer les chiens c’est refuser ne ne pas s’exposer au chagrin.

Bien dit!

 

Claire et June: « Bien sûr que je veux bien la prendre en FA, je suis si triste de la mort de Gummie et d’ Isaac… pas le courage d’adopter, de recommencer à aimer…mais aider June me fera du bien, on se fera du bien mutuellement… enfin, je l’espère… »

Mouais… on va voir. C’est moi qui décide.

Eh bien il est clair que côtoyer June oblige à affronter des situations jamais envisagées!!!
Principalement parce que June ne supporte ni collier ni harnais. Impossible de la promener avec les mesures de sécurité habituelles employées pour tous les autres chows, et pourtant June adooooore aller promener! Le jardin ne l’interesse pas, il faut sortir.
Alors Claire sort June, avec la laisse passée en lasso autour du cou, une longe mise au bout pour lui laisser plus de liberté.
Nous imaginons son angoisse.
Mais Claire aime les chows, alors elle décide de faire confiance et faire plaisir à June.
Et tout se passe bien!

 

En balade June est parfaite. Elle se fiche totalement des autres chiens, mâles comme femelles. Elle renifle, trottine, prend du plaisir à découvrir les nouveaux sentiers, les nouvelles odeurs.
Un jour 3 eurasiers se sont précupités sur elles. Avec un mâle cela aurait donné une bagarre. Avec June tout s’est bien passé.
Au fil des promenades Claire acquiert plus de sérénité et de confiance en June.

A l’interieur tout va bien; June est  tranquille, silencieuse. Elle ne réagit pas particulièrement aux bruits inconnus, mais elle aime bien s’installer dans la véranda pour observer la rue.

June est gourmande aussi, c’est bien, ça aide à établir la confiance.

June devient plus câline au fil des semaines, un peu jalouse lorsque la fille de Claire est à la maison mais sans agressivité, juste pour manifester qu’elle aussi, elle est là…

 

June se laisse caresser, ce qu’elle n’aime pas, c’est le brossage, ou si Claire approche avec un objet dans la main.
Mais lorsqu’il ne s’agit que de caresses, tout va bien…

La mission de Claire, puisque les deux autres FA ont du se séparer de June avant de pouvoir l’enmener chez le veto, est d’aller consulter. D’abord parce qu’il faut vacciner la miss.
Ensuite par ce qu’elle a des gratouilles et des dépilosités qui nous font énormément penser à la teigne….
Ensuite parce qu’il faudra bien profiter du créneau entre les chaleurs pour la stériliser.

 

Les vetos!
Les vetos et les chow chows! Avec Isaac et Gummie Claire a fait tous les vetos à 30 km autour de chez elle! Peur des chows à cause de leur réputation, défiance extrême, agressivité envers les propriétaires de cette race honnie, incompétence, plus vendeurs de croquettes que soignants, mal embouchés. Il y a des régions où les propriétaires de chows sont mal lotis. Dez zones blanches. Un vrai désert médical…
Une enième tentative pour trouver un veto compétant pas trop loin se solde par un échec cuisant, un refus d’examiner June, une prise de bec qui laisse Claire bouleversée. Mais June pas traumatisée du tout puisque la dame aura même refusé de la vacciner!
Pourtant June est de plus en plus facile lorsqu’elle est en confiance:

Claire se rend compte qu’il faudra faire plus de km mais qu’il n’y a pas d’autre solution que d’aller chez une vétérinaire qui sait prendre les chows car elle a connu beaucoup des chows de l’asso au cours des 7  années que nous avons passé à Villeblevin, le Dr Marion Brignoli qui exerce désormais à la clinique AZ Vet.

Le 18, June a été vaccinée et stérilisée….


Tout s’est bien passé, les câlins peuvent continuer…

Et ils continueront longtemps car Claire a décidé d’aimer encore et d’adopter June!
Un beau cadeau de Noël qu’elles se font mutuellement!