Hatchi

05 septembre:  Il s’ est malheureusement confirmé que si Marie est une jeune femme sincèrement animée du désir de bien faire nous ne partageons pas la même approche de l’ éducation d’un chien.
Selon nous le rapport dominant-dominé est totalement obsolète et ce n’est pas dans ce type de relation que nous voulons voir évoluer nos protégés.
Notre association, nos règles.

Marie a accepté de nous rendre Hatchi, Jean-François n’a pas hésité à mettre Max en pension toute une journée pour pouvoir faire la route qui ramenait Hatchi au Pays des Langues Bleues et….. les ex d’Hatchi, en apprenant qu’il était revenu ont manifesté le désir de le retrouver:
 » Il nous manque trop! après tout, si Hatchi aboie et trouble le voisinnage, c’est parceque les chats des voisins viennent chez nous; nous on se sépare de notre chien, et eux continuent de vivre heureux avec leurs chats qui vadrouillent partout, c’est pas normal. Si vous voulez bien qu’ Hatchi revienne chez nous, plus question qu’on se laisse influencer par les voisins »

Aux dernières nouvelles Marie souhaite partir sur de nouvelles bases éducatives, bienveillantes et positives avec le chiot qu’elle attend, les chats narguent toujours Hatchi mais il est plus tranquille, Max et Jean-Fançois ont repris leurs parcours de golf, plus heureux que jamais d’être ensemble après cette journée loin l’un de l’autre.

Tout est bien qui finit bien.

16 août 2020

Vous souvenez-vous de Sako et de Kimo, les deux frères dont leur famille avait dû se séparer pour cause de mésentente?   C’était en 2017.

Eh bien aujourd’hui c’est leur frère, Hatchi, qui nous est confié car suite au déménagement de sa famille dans une rue fort empruntée par les chats -qu’il déteste- il ne cesse d’aboyer, ce qui forcément dérange le voisinage.

Hatchi

 

Il y a un air de famille n’est-ce-pas? Et après avoir gardé quelques jours Hatchi en FA, nous pouvons le dire, l’air de famille est tant au physique qu’au moral. Hatchi est la copie conforme de ses frères, extrêmement craintif, et extrêmement gentil.

Hatchi, 7 ans, a toujours vécu dans sa famille.
Il connaît les jeunes enfants et le remue-ménage, les cris, les claquements de portes, la musique, les rires, les pleurs, les copains et le chahut qui vont avec. Avec ça, aucun problème.
Ses craintes commencent lorsque la même chose émane d’inconnus, de l’inconnu: « Wououououh! »
Ce n’est donc qu’une question d’adaptation.

A côté de cela, tout comme ses frères, Hatchi est bourré de qualités, il est apte aux balades, aux escaliers, à la solitude qui est forcément toujours nécessaire, au moins le temps des courses ou d’un rv où le chien ne peut suivre, à la voiture où il ne bouge pas, il est indifférent aux chiens, ne tire pas en laisse. La liste est non exhaustive des qualités d’Hatchi pourvu qu’on le mette en confiance.
Et le passage au PLB a révélé qu’Hatchi est vite en confiance, il apprend vite.

12 août, retour de chez le veto pour les vaccins

Hatchi était déjà castré, c’est donc au bout de 4 jours que nous avons donné l’aval à Marie pour qu’elle vienne chercher Hatchi qui n’avait rien à apprendre au Pays des Langues Bleues: c’est avec elle qu’il doit gagner en confiance, c’est à elle de la lui inspirer.

On va se promener?

Comme les aboiements contrarient un peu Marie dans son projet d’adoption mais comme nous, nous sommes persuadés que qu’Hatchi comblera ses attentes dès qu’il se sentira à l’aise avec elle, nous lui avons proposé de le prendre en famille d’accueil.
Hatchi est donc pour le moment en FA option d’adoption, à suivre!