Farouk

07 mars: Bientôt 2 mois que Farouk vit sans Baïka et nous sommes en face d’ un exemple typique d’anthropomorphisme déplacé:

Nous pensions tous que Farouk serait perdu sans Baïka, qu’elle était son guide sur les sentiers de montagne, qu’elle le rassurait dans sa vie; «  Surtout il faut qu’ils soient adoptés ensembles!  » avait dit leur maîtresse. Et nous avions trouvé Colomba qui avait adopté le couple et leur avait donné une vie idyllique…. Puis il y eut la maladie de Baïka, les bisous de Farouk à sa belle lorsqu’elle rentrait de clinique, Farouk prostré à attendre Baïka… « Il faudra absolument lui trouver vite une compagne » pensait Colomba….

Baïka est partie et….. Farouk a revécu!!! « C’est comme s’il retrouvait une jeunesse, comme s’il s’était mis au diapason de Baïka et que maintenant il se sente libéré! » constate sa maîtresse.

Oui, fidèle jusqu’au bout mais la mort, pour les animaux, est chose naturelle. Pas d’état d’âme, pas de passé inutilement et morbidement ressassé: la vie est là qui reprend le dessus. Finalement, c’est cette même force de vie qui pousse nos adoptés à s’adapter à leur nouvelle vie, à être encore heureux.

C’est positif, c’est bien.

Aujourd’hui c’était animation à l’école! au milieu des enfants qui l’adorent, Farouk s’est bien amusé!

 

 

17 janvier 2017: Peu avant Noël Baïka s’est mise à ne plus trop manger et même à vomir. Evidemment on accuse des excès de table, surtout en cette période, on pense d’abord à une gastro….mais Baïka maigrissait, 48h en clinique pour réhydrater la petite mère, prescriptions d’anti-vomitifs, la diarrhée qui prend le relais; l’échographie du 13 janvier révèle une grosse tumeur à l’estomac et sur les reins… Durant le we la santé de Baïka s’est dégradée très vite et il n’a plus été envisageable de lui laisser quelques jours encore auprès de Farouk. Trop de souffrance….

Toutes nos pensées vont à sa famille qui l’aimait tant, aux enfants dont elle était complice, à Farouk qui n’aura plus sa Baïka pour le guider.

Saluons Sophie, sa première maîtresse et sa fille qui ont fait le trajet depuis Paris pour passer la dernière nuit, les derniers instants, auprès de la chienne qu’elles avaient dû quitter avec réellement infiniment de peine.

Ainsi, au moment des pleurs, les deux familles de Baïka ont appris à se connaître et ont pu se rassurer mutuellement sur ce qu’à été la vie de la petite chienne: que du bonheur! c’est ce que nous souhaitons à tous les chiens car quelle que soit la durée e leur vie, elle est de toute façon si courte….

 

14 novembre: Farouk et Baïka pensent à nous et nous font partager la première neige tombée sur leur Savoie adoptive:

Farouk et Baïka
Baïka toujours devant pour guider Farouk…
Farouk et Baïka
Ce serait pas la même chose que l’an dernier ce truc froid sous les pattes?
Farouk et Baïka
Qu’il est long à comprendre!
Farouk et Baïka
Mais oui! c’est bien de la neige!!!! Choueeeette!
Farouk et Baïka
Ouais, c’est un gros balourd mais je l’adore!

 

 

14 août: Le travail a repris pour la maman de Baïka et Farouk mais lorsqu’on habite un coin aussi propice aux promenades et aux randos, on est toujours un peu en vacances. Baïka et Farouk en profitent:

Farouk et Baïka
-Ben voilà, en plein brouillard! je te dis qu’on est perdus Farouk!
Farouk et Baïka
-T’inquiète pas Baïka, ce ruisseau me dit quelque chose…

L’été permet aussi de jolies rencontres, ici avec un couple de touristes eurasiers. Clairement, la morphologie de l’eurasier le rend plus apte au sport que celle du chow chow!

Farouk et Baïka
– Alors les gros, on n’en peut plus?
Farouk et Baïka
-Hé! hé! rien ne sert de courir, il faut partir à point grand échassier!

07 août:  » Premières vacances avec Farouk et Baika. Un vrai régal!

Farouk et Baïka

Nous sommes partis en Drôme Provençale. Comme ça nous avons trouvé le soleil sans qu’il fasse trop chaud pour les chow. Village quasi piéton entouré de chemins et de champs de lavandes. Farouk et Baika ont vite trouvé leurs marques et leurs petites habitudes, dans ce « village de chats ». En effet, aucun chien à l’année. Que des matous !! Les chow ont donc bien amusé la galerie…

Farouk et Baïka

Farouk et Baïka

Balades, découverte des rivières et de l’eau fraîche (très peu pour Baika… « Beurk quelle horreur, je n’y mettrai pas les pattes !! »)….

Farouk et Baïka

Mue donc brossage quotidien, fugues dans les buissons, et retour couverts de grattons (là bas, on appelle ça les « rapapeos » !) donc rebrossage, …

Farouk et Baïka

Ils ont même participé aux diffusions des matchs de foot sur le grand écran de fortune installé dans le jardin !!

Farouk et Baïka

Baika faisait le ramasse miette autour de la table, et Farouk nioukait pour avoir des câlins auprès de tout le monde…

Farouk et Baïka

 

Retour après le 14 juillet, le cœur un peu serré.

Baïka

Mais les chiens sont contents de retrouver leur chat Moustique et la fraîcheur des montagnes.

Farouk et Baïka

Ce soir, nous avons testé une nouvelle ballade. 1h15 de marche, sans trop de dénivelé. Super ! Toutefois nos montagnes sont parfois humides…

Farouk et Baïka

Farouk et Baïka

 

02 juin: Question du jour: que fait un chow chow lorsqu’il découvre une bouse de vache?

Réponse en image:

Farouk et Baïka

Et comme Farouk est troooooop chou, on rigole et on prend une photo!

Farouk et Baïka

26 mars: Finie la chasse pour Farouk! Le revoilà avec un abcès plantaire….

Farouk et Baïka
Pfittt’ j’rate l’ouverture de la chasse aux marmottes!

16 mars: « Nos deux grands chasseurs de sangliers ont découvert aussi les oiseaux (ça fait cuicui, c’est rigolo)…

Farouk et Baïka

les biches (ça court très vite), c’est fatigant…

Farouk et Baïka

et la boue (on adore!) mais là, pas de photos, beurk! .

Farouk et Baïka

Ils sont toujours aussi mignons, même si très crasseux  côté pattes.

Farouk et Baïka

Ils adorent leur nouvelle maison et vu la taille du village ils n’ont pas fini de découvrir de nouveaux territoires. Ce matin j’ai vu un gros lapin en contre bas. Heureusement les deux affreux ne l’ont pas vu. Ouf pour grandes oreilles: »

Farouk et Baïka

4 février: Carte postale de Farouk et Baïka

Farouk et Baïka
Il y a de la neige, du soleil et des enfants, je suis au paradis…
Farouk et Baïka
16h: Je sens une odeur de crêpes. On y va Baïka?

28 janvier:  Profitant de vacances dans la station de ski où habitent Farouk et Baïka, nous sommes allé visiter les deux loulous.

Farouk et Baïka
C’est quoi ton immatriculation?

Occasion d’un bon bavardage avec leur maman qui dit « ne pas regretter un seul instant de les avoir adoptés ensemble car » elle est « tombée amoureuse de leur complicité qui est géniale à voir ».

Farouk et Baïka

Comme nous l’avions souligné, leur propriétaire tenait absolument à les placer ensemble, ayant constaté que leurs relations étaient particulièrement fusionnelle. Fusion constatée également par leurs diverses FA. Et pour cause…..

Farouk et Baïka

….si on a toujours tendance à accorder des sentiments humains à nos chiens, il semblerait que dans le cas de Farouk et Baïka, ce soit le gros handicap de vue de Farouk qui l’attache à Baïka et qui rende cette dernière si proche de lui, pour le guider dans sa vie quotidienne. Elle sait que sans elle il serait perdu. En échange de quoi, le gros Farouk protège sa timide Baïka….

Farouk et Baïka

….en ballade, bien que détachés,  ils ne se quittent pas, Farouk suit Baïka. Si par hasard Baïka passe devant Colomba, boum! Farouk percute les jambes de sa maîtresse!

Farouk et Baïka

….un œil serait particulièrement touché, Farouk, dans l’appartement, se cognait toujours du même côté. Il serait borgne.

Farouk et Baïka

Merci Colomba, et merci à tous nos adoptants car ils sont autant de belles rencontres avec de vrais passionnés des animaux, de protection animale, et des chow chows bien sûr.

….Occasion de rappeler à ceux qui se rapprochent de nous en flairant la bonne affaire du beau chien à moindre coût qu’ils perdent leur temps. Et nous rappelons aussi que nos chows à l’adoption sont stérilisés.

Farouk et Baïka

20 Janvier:

Farouk et Baïka
Tu m’appelles?
Farouk et Baïka
Moi m’appelez pas, JE DORS!

11 janvier 2016: Farouk et Baïka sont la coqueluche de la station de sports d’hivers dans laquelle ils vivent.

Même lorsqu’ils s’égarent sur les pistes, les skieurs s’arrêtent pour les photographier au lieu de râler!

Farouk et Baïka

Il faut dire que Farouk et Baïka sont spéciaux: jamais l’un sans l’autre…

Farouk et Baïka

… et le paisible Farouk se met même en colère si un poilu se permet  de manquer de respect à sa Baïka!

Coup de foudre aussi de Farouk pour la jeune Olivia, quant au plus timide Maxime, il a choisi la douce Baïka …ce qui ne l’empêche pas d’atteler les deux chow chows pour tirer la luge!

Farouk et Baïka

Que deviennent les coussinets de Farouk dans toute cette neige? Il semble que des chaussures aux pattes avant aient réglé le problème, permettant à Farouk de profiter à fond de sa nouvelle vie.

Farouk et Baïka

Farouk et Baïka
Mouais…. les gros sont peut être les vedettes des pistes mais moi je squatte le lit, bien au chaud!

26 novembre: Jouer dans la neige, c’est super, mais notre pauvre Farouk est sujet aux abcès plantaires et il faut beaucoup protéger ses coussinets.

Farouk et Baïka
-Moi ça m’amuse pas du tout!

25 novembre: Une avalanche de photos de Farouk et Baïka! il faut dire qu’après avoir découvert le verglas (ça glisse!!!!) nos franciliens ont découvert la neige, la vraie!

Farouk et Baïka
-Et youpiii!
Farouk et Baïka
-Mince! c’est pourtant bien là qu’on avait laissé notre os?!
Farouk et Baïka
-ch’uis dégoûté!
Farouk et Baïka
-Attends Farouk! si je fais fondre toute cette glace, il réapparaîtra notre os, c’est sûr!
Farouk et Baïka
-M’en fiche, je vais retrouver les copains…..

« Ce qui est bien avec la neige, c’est qu’elle fait sortir tout un tas de monde! Tout le monde veut jouer dedans : poilus et non poilus se jettent dans la poudreuse. Du coup on se fait plein de copains…

Farouk et Baïka
– On va dire que je suis une chienne d’avalanche et toi un skieur en danger…
Farouk et Baïka
– Viens Baïka, j’connais des jeux plus drôles! – Eh! Youki! tu me lâche là, sinon j’appelle au secours!
Farouk et Baïka
-Ben Lili, t’arrive à point, viens on s’en va retrouver Kanya!

…..La Golden c’est Kanya, l’Akita c’est Youki, et la border c’est Lili. On vit tous à côté. En plus, tous les matins on emmène les petits au bus scolaire. Du coup on fait la foire tous ensemble… Quelle joie !! »

Farouk et Baïka
-T’as pas froid au ventre Kanya?
Farouk et Baïka
Ouais, t’as raison, ça caille. J’me rentre!

11 novembre: Une journée de la vie de Farouk et Baïka:

7h, le réveil sonne:

Farouk et Baïka
C’est trooooooop tôt!
Farouk et Baïka
On est obligés d’aller faire pipi?
Farouk et Baïka
Allez les fainéants, dehors! oust!….moi j’ai les toilettes à l’intérieur! mdr…

Mais l’appel des grands espaces est le plus fort, Farouk et Baïka sont nos adoptés de l’extrême:

Farouk et Baïka
– Tu viens Baïka? c’est de l’eau pure des glaciers!
Farouk et Baïka
Non, je suis sur une piste!
Farouk et Baïka
Enfin, je croyais que j’étais sur une piste…..
Farouk et Baïka
Mais elle est passée où cette marmotte?!

Et puis on se repose:

Farouk et Baïka
J’suis épuisé!
Farouk et Baïka
A qui le dis tu!

Et puis on ressort:

Farouk et Baïka
On fait un trek!
Farouk et Baïka
-Il est encore loin le sommet? -Économise ton souffle et marche!

Puis c’est le moment des jeux et des câlins avec les enfants et les copains des enfants:

Farouk et Baïka
J’suis zen!
Farouk et Baïka
Ils m’aiment.

Puis on reressort!

Farouk et Baïka
Tiens, Médor le labrador est passé par là…..l’a pas la pêche on dirait…

Puis encore des câlins….

Farouk et Baïka
C’est booooon les scrouch scrouch!

Et puis enfin, gros dodo jusqu’au lendemain:

Farouk et Baïka
Moi je ne bouge plus!
Farouk et Baïka
Vous êtes sûrs que vous ne nous ressortez pas? je peux dormir?

31 octobre: C’est un long voyage qui va mener Farouk et Baïka de leur FA en région parisienne à leur domicile définitif, en Savoie!

Vous avez bien compris: nos deux joyeux chow chows sont adoptés ensemble! par une amie des chows, qui les connait bien, et qui sait que deux chows ne posent aucun problème, ni de bruit, ni d’encombrement, fusse en appart.

Appartement qu’ils partageront au quotidien avec une chatte et, plus exceptionnellement, avec une autre chowchotte, de l’âge de Baïka, la jolie Nala.

Et qu’ils partageront surtout avec Maxime et Olivia, les jeunes enfants dont Farouk est tombé raide dingue amoureux! amoureux au point de ne pas tirer du tout lorsque c’est Olivia-la-brindille qui tient la laisse, amoureux au point de renoncer à s’esquiver lorsqu’il est lâché en balade et qu’elle le rappelle!

Le trajet entre Montargis et la Savoie a été long car émaillé de nombreux arrêts:

Farouk et Baïka

Le soir, à peine les lieux visités, bon sommeil réparateur pour tout le monde:

Farouk et Baïka

Et le lendemain, la sortie de 7h, attendue par les enfants surexcités a laissé nos deux loulous de marbre: petit pipi et retour vers le hall de l’immeuble… »ça va pas la tête? 7h un we? nous on dort! Allez, on sortira plus tard! »

Farouk et Baïka
Elle est où la neige?

21 octobre: Hé! oui! Farouk se promène détaché.  Tentative due au fait que leur maîtresse nous les avait décrits comme n’étant pas fugueurs. Par prudence, la princesse Baika était restée captive, de quoi tempérer les envies de liberté du chevalier Farouk pour le cas où il aurait voulu découvrir le monde par lui même.

Farouk et Baïka

18 octobre: L’avantage d’une association, c’est de pouvoir tester les chiens dans diverses situations. Pour laisser plus de chances à l’adoption de Farouk et Baïka ensemble, nous les avons confiés à Sandrine et Frédéric, qui vivent en appartement.

Leur réaction a été étonnante! sitôt arrivés, ils se sont sentis chez eux, à croire que l’ambiance avec les 7 chows de la première FA leur pesait….. Baïka, distante jusque là, est devenue très câline. Rapidement elle a pris sa place sur le balcon tandis que Farouk s’est montré très à son aise dans l’appartement, comme s’il avait toujours connu ce mode de vie.

 

Farouk et Baïka

La première nuit s’est bien passée, pas un aboiement. Frédéric et Sandrine se sont amusés à regarder le petit couple se faire des politesses pour se coucher, pour boire, Farouk allant jusqu’à lécher Baïka après qu’il l’ait aspergée d’eau en se secouant.

Baïka et Farouk

C’est la première fois que notre FA héberge deux chows en même temps et cela n’a pas été sans quelques appréhensions logistiques.

Appréhensions bien vites oubliées car Farouk et Baïka ne font qu’un, particulièrement en promenade:

Farouk et Baïka
Ballade en amoureux.

Si Baïka préfère passer ses journées à dormir sur le balcon, Farouk les passe à dormir à l’intérieur:

Farouk et Baïka
Bzzzzz!

 

Farouk et Baïka
Bzzzzz….

Ils ont vite assimilé les bruit de l’immeuble et ils n’aboient pas, sauf lorsqu’une clé est introduite dans la serrure. Joie de revoir leur FA, excitation à la pensée de la promenade qui va suivre…ils arrêtent vite pour faire des câlins.

Farouk est le plus joueur des deux, toujours prêt pour une partie de balle:

Farouk et Baïka
Allez, shoote, j’fais le goal!
Farouk et Baïka
Je l’ai eue!!!! y’a pas but!

Nos deux gamins sont extrêmement gourmands, ils aiment….tout!

Farouk et Baïka
P’tit dej
Farouk et Baïka
P(tit gâteau

Le premier soir, Farouk s’étant coincé un os à mâcher contre le palais, il a fallu le délivrer. Le connaissant que de quelques heures, il a fallu lui ouvrir la gueule et décoincer l’os. « Aucune difficulté, il s’est laissé faire en remuant la queue, l’air de trouver l’incident plutôt comique ».

Car de toute façon, c’est un comique Farouk! Sandrine et Fred disent qu’il semble sorti d’un dessin animé. Et en plus il parle!

Farouk et Baïka

Sages en appart, sages en promenade. Baïka ne tire pas du tout et Farouk ne tire pas non plus vraiment, en tous cas pas par à coups. C’est juste un puissant tracteur, qui ralenti et attend lorsqu’on le lui demande.

Farouk et Baïka

Farouk et Baïka

Une découverte: Farouk est très attiré par les tous petits! dès qu’il en voit, il frétille et se dandine pour aller à leur rencontre. Baïka est plus indifférente.

Des deux, le caractère de chow le plus affirmé, c’est elle, plus réservée, sauf pour les friandises. Farouk est un chow d’une facilité extrême, un vrai golden retriever.

Des amis étant venus visiter Sandrine et Fredéric, nos deux chows se sont montrés parfaitement bien élevés, avenants et discrets.

Farouk et Baïka

Côté santé, rien à signaler. Les poils sont différents, il a fallu 4 shampoings pour Baïka quand un seul shampoing a rendu Farouk tout propre, mais pas de soucis particulier.

Farouk et Baïka

Peut être éviter les longues balades pour les coussinets fragiles mais c’est peut être une question d’entrainement, de tannage des coussinets.

Farouk et Baïka
Attention! mes coussinets, tu les tannes pas trop hein? parce que moi, j’aime bien mon confort et dormir.

Ils ont vu le veto et commencé la remise à jours de leurs vaccins.

Une dernière précision: en voiture ce sont deux anges.  Si Baïka monte seule, il faut porter les 33 kg de Farouk, ou acheter une rampe d’accès, Farouk ne saute pas….de toute façon il aime monter devant.

Farouk et Baïka

 

06 octobre: Voilà 10 jours que Baïka et Farouk sont en famille d’accueil.

burst

Confirmation totale de ce que nous a dit d’eux leur maîtresse et confirmation de leur parfaite entente avec les chats, du moins à l’intérieur, le chat de la FA ne sortant pas.

Vis à vis des autres chiens, Baïka s’entend avec toutes et tous.

Farouk aurait plus tendance à vouloir jouer les caïds et cherche à détrôner le roi en place. Pas de mâles avec lui, du moins de grande taille, les petits chiens, même mâle, lui sont indifférents.

sdr

Au niveau de la possibilité de les séparer, l’espoir s’amenuise.

Si Farouk est assez décontracté pour s’amuser de tout et prendre la vie du bon côté, Baïka, elle, ne quitte pas Farouk d’une semelle. On a parfois l’impression que, s’il parlait, il lui demanderait de le lâcher…. mais c’est un bon garçon, alors il reste à ses côtés, la laisse lui faire des bisous, va la retrouver lorsqu’elle l’appelle.

« Baïka se laisserait mourir si on la séparait de Farouk » disait leur maîtresse. C’est possible. Mais on comprend l’amour fou de Baïka pour Farouk, ce chow, n’a que des qualités.

Farouk et Baïka

 

Ils sont deux, un couple qui n’a jamais été séparé et la gageure serait de pouvoir les placer ensemble dans une maison avec du terrain, comme ce qu’ils ont toujours connu.

Baïka

Elle, Baïka, 9 ans depuis peu.

Elle a toujours vécu avec un chien puisque, dès son arrivée chez ses parents, à 2 mois, il y avait déjà un beau garçon chow chow.

Beau, mais très dominant. De cette expérience, la douce Baïka a gardé un caractère craintif, très en retrait par rapport aux autres chiens, très craintive aussi vis à vis des humains.

Elle a connu un chat, elle y est parfaitement indifférente. D’ailleurs le terrain est un sanctuaire pour les hérissons que nos deux débonnaires ne prennent pas la peine de chasser. Tolérance assez rare pour être mentionnée!

Que dire encore de Baïka? ses qualités sont innombrables: elle marche bien en laisse, aime les ballades en forêt, ne craint pas la voiture, est joueuse avec Farouk, et, évidemment, comme tout chow bien né elle ne fait aucun dégâts et n’ aboie qu’ à bon escient.

Elle aime aussi être dehors et elle a peur de l’orage.

 

Farouk

Lui, Farouk, 5 ans. Il a toujours vécu avec Baïka.

C’est un chow très joueur, avec les chiens, avec les enfants.  Très câlin, très bon caractère, que des qualités.

Il sait marcher en laisse, adore se promener, n’a aucune tendance à fuguer, (pas plus que Baïka d’ailleurs), n’est pas malade en voiture, propre, peu aboyeur. C’est un chien confiant , heureux de tout. Il ne connait pas les chats mais lui non plus ne chasse pas les hérissons, présage d’entente favorable.

Il a été opéré de l’entropion.

Baïka et Farouk

Si vous pensez pouvoir offrir à ces deux tendres chows les conditions de vie optimales eu égard à leur vécu, contactez Laure au 06 66 87 61 53

………….ils sont stérilisés.