Happy

Tout le monde connait Happy, 5 ans, la compagne de Gysmo.

Gysmo et Happy

Mais personne ne connait la NOUVELLE Happy!

Libérée de la pression qu’elle s’était mise toute seule (surveiller Gysmo, protéger Gysmo) la voici qui prend ses aises dans la capitale:

Et pourtant ce n’était pas gagné!

Peur des bruits, peur du vent lors de son passage au Pays des Langues Bleues, peur de la circulation sur le périphérique, peur des clochards aux feux rouges… pour dire la vérité, nous étions convaincus que ce passage à Paris serait juste un aller-retour et que jamais nous ne pourrions descendre Happy de la voiture sans risquer de la voir sortir du harnais et détaler dans les rues…

Et bien non.

Calypso, sa nouvelle FA, est apparue au coin de la rue et Happy l’a suivie tranquillement. Longue balade dans ce quartier tranquille du 18 ième,  sans stress, queue portée sur le dos, même au passage des motos ou lorsque quelques voitures ont klaxonné… Bien attentive à son environnement, Happy a repéré de l’eau qui courrait dans un caniveau et est allée s’y rafraîchir les pattes, elle a aussi très bien compris la fonction des trottoirs et s’y est soulagée sans faire de manière… Étonnante Happy…. étonnants chiens…

Calypso: « Des nouvelles d’Happy à J+4… Elle s’est très bien adaptée à son nouvel appart … je reste sa référence et elle me suit partout, mais elle a complètement adopté Jeff, mon compagnon, ainsi que ma famille. & vice versa..

Nombreuses balades tous les jours.. les autres chiens l’indiffèrent ou alors ils se reniflent gentiment..

Aucune crainte de quoi que ce soit, si ce n’est qu’elle ne se laisse pas toujours approcher par les inconnus qui souhaitent la caresser… mais on peut la comprendre 😉aucun aboiement (je ne l’ai toujours pas entendu aboyer).. Elle écoute et vient me voir quand je l’appelle dans la rue.. Elle ne mange pas énormément mais mange quand même bien, le reste va avec ! C’est une boule d’amour avec du poil autour ! 😉je suis complètement sous le charme« 

Alors, toujours à l’adoption Happy?

Réponse dans quelques temps car, comme Ludivine avant elle, Calypso fait un essai  de vie commune avec un chien avant de se décider pour l’adoption. Certains peuvent trouver cela choquant. Nous nous pensons que seule une expérience réelle permet de se rendre compte de la réalité des contraintes que représente un chien en ville et que si ce type d’expérience était plus répandu il y aurait moins d’achats et donc moins d’abandons de jeunes chiens.

Et même si Happy n’est pas adoptée, au moins cette expérience, pour elle aussi,  lui ouvrira-telle plus de possibilités d’adoptions, une ligne en plus sur son CV en quelque sorte!