Archives de catégorie : En famille d’accueil

Lasco 2000

9 Mai 2022

Ouais encore un Lasco… Mais celui-là, attendez de le connaître, et de découvrir ses supers pouvoirs. Vous ne pourrez plus vous passer de LASCO 2000!

Lasco… que vous dire sur son passé? Rien, car c’est à peu près tout ce que nous en savons, trouvé errant en Auvergne, non réclamé… Extrêmement maigre, au point que le véto refusera de l’opérer tant qu’il ne se sera pas refait une santé, crasseux, et déplumé, ses poils portent la trace d’une vie à l’attache.

Dors tranquille, ex humain de Lasco, tu avais une pépite entre tes mains crasseuses et tu l’as traité comme un détritus.
Alors comme l’ex propriétaire d’un de nos protégés nous l’a dit récemment « j’ai confiance au Karma ». Nous aussi.

Donc voilà notre petit Lasco arrivé à l’asso, et il pose d’abord ses valises chez Alix.
Rapidement, la situation n’est plus gérable dans l’appartement : Lasco se met à protéger la gamelle et interdit à Iris l’accès aux croquettes, ce qui déclenchera quelques bagarres.

Et puis il y a la minette d’Alix et… Lasco n’aime pas les chats, mais alors pas du tout. Changement de plan et transfert chez Sophie, qui vient de déménager mais Lasco pourra y être le seul chien, et les chats seront en sécurité à l’étage, protégés par une barrière.

Et en plus je voyage!

Le Lasco 2000 est la gentillesse incarnée.
Chez le véto, au bain, avec des inconnus, jamais il ne s’est départi de sa bonne humeur.

Alors évidement, comme tout le monde, il y a des moments qu’il n’aime pas. Et pour lui, le summum de l’horreur c’est être enfermé tout seul. Être tout seul, ça va, être enfermé avec ses humains ça va, être enfermé tout seul, ce n’est pas possible.

 

Le Lasco 2000 est aussi un chien tout terrain. Avec sa FA, il est parti en vacances, il a participé à la balade au lac de St Cyr, se faisant gratter le bidou par tout le monde, il va au resto, il traine dans les bars, en ville, à la campagne. Il a tout à découvrir et il le fait avec un grand enthousiasme.

Niveau santé, c’est un battant. 10kg pris en 1 mois, ça fait quelques gamelles avalées, d’abord goulument…

Waouh! une gamelle PLEINE de croquettes, j’dois rêver…

…ce qui vaudra quelques problèmes de régurgitation, et de transit -nos nez ont souffert quelques semaines, le temps que la flore intestinale se reconstitue-, puis Lasco s’est habitué à avoir des gamelles toujours pleines à disposition et il n’y avait donc plus d’urgence à l’avaler. Nul doute que son attitude à la gamelle serait aujourd’hui différente de celle des 1ers jours avec Iris, parce qu’il s’entend très bien avec les fifilles qu’il croise.

Compte tenu de son passé, nous avons fait faire des analyses de sang qui ont révélé une santé de fer. On n’en dira pas autant de ses yeux, avec un double entropion bilatéral … c’est un miracle qu’il n’ait pas développé d’ulcères. En revanche, il est quasi aveugle d’un œil, car à force de frottements, la cornée s’est épaissie…

Ça n’enlève rien à la joie de vivre du Lasco 2000, qui le jour de son opération des yeux, a enfin pu voir le monde sans aucune gène.
Il a attendu 6 ans et demi pour ça. 6 ans et demi pendant lesquels ses yeux produisaient l’équivalent d’une noisette de pus chaque jour, mais qui remarquait ça au fond du jardin?

Vous l’aurez compris, le Lasco 2000 est un chien parfait, tous ceux qui l’ont croisé sont tombés sous son charme. Nous ne le dirons pas souvent, mais il est le parfait chien de famille, y compris pour des gens qui ne connaissent pas la race.

Comment faire pour vivre avec le Lasco 2000? D’abord, il faut une maison avec un terrain, ne pas avoir de chats, ne pas avoir de mâle, avoir beaucoup d’amour à donner, avoir un placard à friandises rempli, avoir l’envie d’emmener son chien partout avec soi pour lui faire découvrir des TRUCS, se munir de plusieurs sacs de croquettes! Si votre tête est sympa, le Lasco 2000 vous appellera, et si en plus vous avez une voix de bécasse quand vous lui parlez, il vous aime déjà.

Hé! j’m’étais jamais vu dans un miroir! … y’en avait pas dans le jardin….

 

C’est toi là bas qui est mon futur humain! envoie ta candidature ici et sors moi de là ou je croque un chat! Oublie pas de préciser que c’est pour adopter un chien génial, sinon ils vont te filer un autre qui sera moins bien que moi!

 

Blacky

Avril 2022

Un pavillon au nord de la France, une nuée de gosses, 14 ou 15…
Au fond du jardin un chien attaché à une grosse chaîne.
Pas d’abri, pour quoi faire ? Après tout ca n’est qu’un chien.
Il mange quand il y a des restes de table et boit…. quand il pleut.
Pas très loin une barre en fer, on sait s’en servir s’il aboie car enfin,  de quoi se plaindrait-t il ?

Voila le décor de Blacky placé là à l’âge de 3 mois par un refuge du nord de la France, persuadé de maitriser toutes les arcanes de la protection animale, le pis étant que lorsque Blacky parvenait à s’évader, cadavérique, crasseux et apeuré, ce refuge le rendait ceux qu’on peut sans exagération qualifier de « bourreaux »  I
Pourtant le refuge ne pouvait pas ne pas se rendre compte,  mais il fermait les yeux, un box libéré…

Blacky signalé lors d’une de ses tentatives d’évasion et rendu sans pitié à ses bourreaux

Une bonne âme s’émeut de sa situation car elle a déjà recueilli la compagne de misère de Blacky quelques temps plus tôt et depuis elle n’a de cesse de faire quelque chose pour lui, mais elle même ne peut pas avoir deux chiens. Et prétendument Blacky ne s’entend pas avec la chienne…
Elle cherche une solution, pas question d’appeler le refuge local qui ne ferait rien (pourtant nous constaterons que Blacky est toujours à leur nom…)  et tombe sur notre asso.

On commence à faire le tour des Familles d’Accueil, pas de place en ce moment, le nombre de chows ne cesse d’augmenter et le chowpôle n’est pas encore opérationnel.

Laure et Patrick décident de faire une place à Blacky  seulement ils habitent à l’autre bout de la France.  Qu’a cela ne tienne, la chaîne des covoiturages se met en place.
Rendez-vous est pris pour récupérer Blacky.
Le jour « J » la propriétaire n’est même pas là, les mômes savent vaguement qu’il y a un chien au fond de la courette mais ils ne font pas l’effort de sortir de la maison, c’est une voisine qui va se dévouer pour donner  Blacky, heureuse de le voir partir de là, et bien convaincue qu’un autre malheureux prendra sa place rapidement.

Ah! au fait,ne médisons pas, Blacky avait à manger: à même le sol il y avait un bloc de frites encore congelé…

Laure: « Sophie doit nous rejoindre sur une aire d’autoroute près de Pau, elle arrive à près de minuit elle n’a pourtant pas traîné.  Nous sommes en février, il fait un froid glacial….

La première approche n’augure rien de bon.
Lorsque Blacky voit Patrick s’approcher de lui avec sa canne il grogne et s’applatit en attendant les coups. Aucun doute ne pourrait subsister sur ce qu’a vécu ce chien.
Patrick se cache et après ¾ d’heure de négociations, ouf!  Blacky saute sur le siège arrière de la 406, on s’empresse de fermer les portières avant qu’il ne redescende.

Premier objectif, lui retirer cette chaîne qu’il traîne derrière lui et qui pèse un âne mort. Ses sauveteuses n’ont pu la lui retirer tant elle est serrée autour de son cou et les poils sont emmelés dedans, nous non plus nous n’y parvenons pas.
Il faudra l’endormir.
On en profitera pour le castrer.
Ha oui ! Il était sensé reproduire, d’où la présence de la chienne compagne d’infortune. Délivrons un autre satisfecit a se refuge du nord de la France: faire de la protection animale sans castrer les chiens, c’est top!

Pesage chez le veto: après quelques jours de nourriture à satiété Blacky pèse encore à peine 25 kg,  son poid de forme tournera autour de 40 kg, c’est dire son état!
Durant l’anesthésie l’assistante vétérinaire en profite pour couper les bourres de poils et commencer un bon brossage.
Il a une grosse otite. Il va sans dire que Blacky n’a jamais été soigné, mais à part ça il a l’air solide notre bonhomme. Il faut dire que lorsqu’on a résisté durant 4 ans et demi à ces mauvais traitements, c’est qu’on est résistant! Un rescapé ce Blacky!

Même le veto lui est sympathique, il faut dire que Blacky ignore ce qu’est un veto…

Blacky se révèle rapidement très gentil, il n’a aucune rancune envers l’humain.
Il apprécie les gamelles bien pleines et régulières, il se jette sur la gamelle d’eau.
Il a oublié d’être idiot, il comprend vite et il découvre la vie !
Et pour lui c’est génial !
Pouvoir courir ton son saoul librement, manger à sa faim et avoir un dodo à soi avec une couverture et à l’intérieur, fabuleux!

Le soir Blacky hésite à sortir et regarde la porte, il faut qu’elle reste ouverte le temps de son dernier pipi sinon il a peur de rester dehors.
Il y a dans un coin des cartons où les enfants ont laissé des jouets; Il fait son tri et jette son dévolu sur une peluche rose avec de grands yeux, il l’installe dans son panier il en a fait son doudou. Quand j’y touche pour secouer la couverture il vient lui faire des lechouilles et me regarde de ses grands yeux.

Dodo AVEC doudou, très important le doudou:!

Il découvre aussi les friandises la première fois que je lui donne un Dentastix, on aurait dit une poule qui découvre un couteau ! Il l’a mis dans son panier, l’air de dire « je vais y réfléchir… ».

Blachy doit être croisé terre neuve, c’est un grand chien et il saute par dessus nos barrières qui sont à environ 1m20.
Il ne se sauve pas, il fait son tour du hameau et revient devant le portail attendre qu’on lui ouvre. Nos voisins, sympa, lui ouvrent quand ils le voient attendre.

Trois mois après…
Laure: « Blacky approche maintenant des 35 kg.
Matin et soir il fait la danse de la gamelle debout sur ses pattes arrières et il est hors de question de passer près de lui sans faire un bisou et un câlin, sinon il saute à hauteur de la figure. Il se conduit comme un chiot qui découvre la vie mais avec la force d’un grand adulte.

Les autres chiens il ne les aime pas trop, surtout les gro,s et les chats ça ne va pas du tout !
Il a besoin de se dépenser et de découvrir de nouvelles aventures.
Ses adoptants idéaux serait suffisamment jeunes pour lui faire faire de grandes ballades et assez forts pour le canaliser.
Il reste seul sans problème, mais recherche la compagnie des humains. Avec les enfants il est gentil il va vers eux par contre on évitera les tout petits car il risque d’être trop brutal. »

Tout beau pour le rappel des vaccins

Si vous souhaitez adopter Blacky, le formulaire de demanded’adoption, c’est ici!

Snow

Avril 2022

Snow, chow chow crème.
Il aura 4 ans le 2 mai.
Castré.
Ok chats, ok mâles et femelles, ok enfants.
Il est en famille d’accueil.

 

Puisqu’il n’y a pas 10% de nos followers qui prennent la peine d’ouvrir le lien vers la page du chien, qui demandent s’il s’agit d’un mâle ou d’une femelle alors qu’évidemment, c’est écrit et qui prennent contact pour un chow incompatible chats alors qu’ils ont 3 matous  nous pourrions peut être arrêter là la description et passer les deux prochaines heures à tondre le jardin?

Heureusement il y a les autres, ceux qui savent lire et ne nous font pas perdre notre temps.
Heureusement il y a les chows et cet amour inconditionnel pour eux dès le premier regard, quelle que soit leur couleur, leur sexe, leur âge, leur crasse.

Chaque chow qui nous arrive a son vécu.
Et c’est parce que c’est un chow que nous ressentons au plus profond de nous son histoire, celle que nous racontent son regard, ses hésitations, ses craintes parfois, que nous prenons du temps pour vous la faire partager, pour vous faire toucher du doigt que  tous les chows n’ont pas la chance d’être aimés comme le vôtre.

Pour les lecteurs, voici donc l’histoire de Snow.

Snow, c’est sa maîtresse qui a pris contact:
« Snow vit chez mon ex depuis 1 an parce qu’on s’est séparés et je suis partie en appartement. Je ne peux pas le récupérer mais je sais qu’il n’est pas heureux. Il vit dehors attaché, mon ex a un Husky de 2 ans qui n’arrête pas d’aller embêter Snow et s’il répond parce qu’il en a marre, il reçoit des coups de poing. Il éduque son husky comme ça, à coup de poings« .
Nous laissons à l’ ex de Snow la responsabilités de propos que nous n’avons pas pu vérifier, par contre, ce qui est sûr c’est que Snow est bien le plus gentil des chows qu’elle nous avait décrit.

Ouhhh!!! T’es pas aimable Iris! Pourtant je veux juste te faire un bisou…

Snow, c’est Alix, Iris et Yann qui l’ont pris en FA.

Mais noooon! j’les kiffe les chats!

Au début ils se sont un peu méfiés de la compatibilité chat (en un an Snow aurait pu changer) mais Snow ne manifestait aucun intêret pour la minette de l’autre côté de la barrière…

Du coup Snow a rapidement eu accès à tout l’appartement ainsi qu’à l’extérieur:

 

Très joueur Snow!
Sociable avec les chiens,  même avec les mâles,  sage en voiture, Alix a décidé d’emmener Snow  à la balade du lac de St Cyr où tout le monde l’a trouvé super sympa:

Ch’uis trop content de mes découvertes! Vous ne trouvez pas que mon regard a changé?

Castré et  soigné d’une méga otite Snow a ensuite découvert la douche…

Puis le pulseur…

Il s’est laissé faire par Alix avec beaucoup de confiance.

Avec Yann, il faudra encore du temps pour qu’il soit parfaitement à l’aise. Alix n’ exclue pas que Snow ait effectivement été battu….

Nous lui laissons le mot de la fin:

Alix: »Snow est un incompris, comme beaucoup; Je suis contente qu’il ait été abandonné encore jeune. »

 

Snow est désormais près pour découvrir sa nouvelle famille.
Si vous souhaitez être ceux qui partageront la vie de Snow il faut commencer par remplir le formulaire d’adoption!

 

Pumbaa

Avril 2022

Pumbaa. Waouh!!!!!

Lorsqu’on le rencontre on reste sans voix devant sa beauté et son allure, « Il est impérial » a dit de lui  Sophie, sa première FA.
Du coup nous l’avons surnommé Poléon….

« Poléon », c’est un vrai chow chow comme on les aime lorsqu’on est un chowiste. Beau, oui.  Mais Poléon, c’est surtout un caractère, un caractère de seigneur, il ordonne. Amoureux, on se plie à ses exigences. parce que c’est un chow.
Bon, le descriptif de Poléon démarre mal, on est sous le charme donc peut-être pas trop objectif.
Une vidéo parle mieux que de longs discours :

 

Rien d’agressif dans l’attitude de Pumbaa-Poléon, « juste » une exigence: « Bon, tu me le files ton steack? » Nous ça nous amuse.
Comme lorsque Pumba joue comme un chiot de 35 kg et qu’il croit que nous sommes ses copains chiens, « AÏÏÏA!!!! Eh! tu fais mal Poléon!!! » « Ah! ouais s’cuse moi, chuis navré…. j’vais jouer avec ma baballe….

Ah! pis tu la prends pas ma baballe! hein! c’est rien qu’à moi!…. Wah! Wah!! Wah!!!  Allez, j’rigole, j’te la donne ma baballe, j’te fais même un bisou, sur la bouche en plus 😍❤💕 »

Voila tout Pumbaa.
Un gros bébé qui ne sait pas  s’auto-contrôler, (et ça ne devrait pas nous amuser….) un gosse mal éduqué mais un coeur sur patte, qui aime les humains vers lesquels il va sans crainte, qui n’a pas une once d’agressivité envers ses congénères y compris les mâles (il faut le voir reculer devant Gaston qui protège ses jouets!), qui apprend vite (lui qui ne connaissait pas la voiture, finalement il aime bien, sous réserve que le siège arrière soit spacieux, … oubliez les coupés et les mini véhicules!  Il faut à Poléon un carrosse adapté à sa grande taille) … et qui n’aime pas les chats.
C’est son seul vrai défaut bien réel… si on a un chat.

Qui a parlé de chat?

Sur le fait générateur qui a mené Pumba à l’asso, lui et son ex sont d’accord, leurs versions coïncident:
Pumba:  » Bon, moi j’aime bien m’promener.  Un jour, j’vois la porte de l’appart ouverte et je file….  dans la rue direct. A moi la liberté! »
Son ex: « Oui, dans la rue, une rue très passante du centre ville, avec des voitures, j’ai bien cru qu’il allait se faire écraser! Forcément j’ai couru après pour le rattraper! »
Pumba:« Moi j’avais bien le sentiment d’avoir profité d’une opportunité qui n’était pas tout à fait licite, j’me sentais un peu en faute… Quand j’ai senti une main me saisir par les poils passe que j’avais pas de harnais, forcément…. , ben, j’ai paniqué, la peur du gendarme, j’ai voulu faire un délit de fuite, quelque chose ou quelqu’un me retenait,  j’me suis débattu, j’ai mordu, enfin… j’ai un peu pincé.. oui.. si j’avais su qu’ c’était ma mère, jamais l’aurais fait m’sieur l’juge, j’l’aime ma mère! »
Son ex: « Moi aussi je l’aime mon Pumbaa! Mais cet incident, plus le fait qu’il a un sacré caractère font que ma famille a peur de lui, ils ne veulent plus que Pumbaa reste dans ma vie, ils ont peur pour moi, pour leurs enfants, si je ne me sépare pas de lui, plus jamais je verrai mes petits enfants... »
Pumba: « Elle était face à un choix comme qui dirait cornélien; j’y ai dit:  t’inquiète pas, y’a une asso pour les chow chows, tu leur passes un coup de fil et moi je vais trouver des chowistes qui vont m’apprécier comme je suis et même pour ce que je suis : un vrai chow chow, pas un caniche. Nos relations s’arrêtent là, sans rancune car j’ai manqué de rien ».

 

La classe! j’ai un vrai harnais pour chow chow en cuir, pas un string en plastique!

Voilà tout Pumba: un battant! Rien n’entame sa joie de vivre.

Castré (et très sage chez le veto), aucun souci de santé, pas d’entropion, pas de voile du palais à opérer, une santé parfaite, Pumbaa est prêt à découvrir sa nouvelle famille, sans chat.
Pavillon souhaité, balades appréciées; Attention, il faut tenir sur ses jambes car Pumba-Léon tire de toute la force de ses 35 kg dès que quelque chose l’intéresse.
On peut essayer de lui apprendre à ne pas tirer.
Ou faire avec.

On peut essayer de lui apprendre à développer son auto-contrôle par des exercices d’éducation positive.
Ou éviter de le mettre en faute en gérant son environnement car nous nous méfions énormément des éducateurs canin qui font souvent plus de mal que de bien par manque de réelles compétences en éducation positive.

Pumbaa choisira! sa famille.

« Pis si personne veut de moi, ben, tant pis, na! j’suis com’ je suis! »

N’Shadow

15 mai:

Nathalie: « N’shadow a rejoint notre famille il y a bientôt 2 mois ❤ mais comme toute histoire elle a débuté bien avant…par une journée de décembre où j’ai découvert son profil sur le site de l’association.
A l’époque, très affectée par un deuil difficile de mon chow adoré, j’ai été très touchée par la ténacité de ce petit chow qui se battait contre la maladie et par tout le dévouement de Sandrine qui l’accueillait. Tous les jours je surveillais des nouvelles de son état de santé jusqu’à ce que le verdict tombe…une maladie auto immune…pour certains une catastrophe et pour d’autres comme moi c’est un combat qui commence.
Un tendre message posté par l’association, en janvier dernier sur facebook, à l’attention de tous ceux qui souffrent de la perte de leur fidèle compagnon a tout changé. Je ne pouvais plus rester dans mon canapé à pleurer mon chow disparu, ça ne le ramènerait pas, et d’autres sont en attente d’amour, de soins et de tendresse. Mais ce n’est pas aussi simple, il y a la douleur de la disparition de son chow à gérer (et qu’il faut mettre de côté) pour apporter toute l’attention qu’il faut à un nouveau petit chow qui a besoin de soins.
C’était parti, il fallait tenter l’aventure !


Si accueillir un chiot tout beau tout neuf est simple, l’accueil d’un ado chow avec une maladie auto immune nécessite de la patience, des astuces, un bon accompagnement vétérinaire et surtout ne rien lâcher car le comportement dans une famille ne sera pas forcément le même dans une autre famille… Dès l’accueil de N’shadow ma priorité a été de m’assurer qu’il se faisait à son nouveau mode de vie et de tout de suite le faire copain-copain avec le véto car on allait avoir besoin de lui, et j’appréhendais car le petit loulou et les hommes ce n’est pas ça…on ne se posera pas de questions sur la genèse de cette peur dans son passé…mais ça s’arrange car on en croise dans la rue, dans l’ascenseur etc. donc plus possible de fuir 😉 et ils font même des caresses🤗.


N’shadow est un vrai petit coeur avec une capacité d’adaptation étonnante…Il est passé du jardin à l’ascenseur pour rentrer à la maison, de la campagne à la grande ville, de la maison à l’appartement, d’une petite meute de chowpains à chow unique, etc. et avec les bons soins de son nouveau copain le véto, voilà un mois que le traitement apoquel a été réduit de moitié (belle première victoire🤗) et il a été complété par: des gouttes qui ont permis aux croûtes présentes sur son petit corps de se détacher (vive le peigne pour les enlever en douceur dans les poils😉) et par des crèmes pour les yeux et la truffe où les croûtes s’etaient bien installées. Les dernières croûtes finissent de tomber 👍 et grâce à la petite chaussette (que l’on met hyper facilement pour toutes les sorties) pour protéger le dernier coussinet récalcitrant à la guérison, il peut faire de belles et longues balades qu’il adore sans souffrir.


Nous sommes maintenant moins accaparés par tous les soins quotidiens et avons amorcé la fin de notre deuil en commençant à découvrir ce petit clown dans un contexte de maladie canalisée où il peut vivre sans souffrir, donc attendons le verdict sur l’évolution de son état de santé qui devrait intervenir dans les 2 prochaines semaines pour pouvoir se rejouir et ouvrir sereinement un nouveau chapitre…la suite prochainement ❤
Je suis trop contente car on passe des étapes et il est tellement volontaire que l’on est solidaire dans l apprentissage et on s’adapte les uns aux autres »

10 mars:

Sandrine: « N’Shadow a été baigné avec les shampooings Ladybel. Son poil devient de plus en plus fourni.

Il a apprécié ce moment bien plus que d’être pulsé. Cela lui a fait très peur.
Les soins sont désormais très routiniers, avec l’apoquel matin et soir ainsi que sa pommade cicatrisante sur les coussinets de la patte droite.
Un passage chez le vétérinaire pour le rappel de vaccin nous confirme ce que nous constations visuellement et en le massant : le grand garçon a pris du poids !!!


Il faut dire que l’appétit est au beau fixe, comme son moral.
Il aime énormément se promener au bord de la Charente.

Dernièrement, il s’est mis à boiter soudainement et intensément de la patte gauche. Retour chez le veto : rien de cassé, probablement une petite entorse, ou autre traumatisme. Les anti-inflammatoires prescrits l’ont bien soulagé. Il cherche à gambader et recommencer les grandes balades.
Toujours aussi gentil avec tout le monde, curieux de tout ce qui l’entoure, N’Shadow est décidément un chien formidable. »

25 février: Mais qui est ce magnifique loulou?

Ben c’est moi!!! N’Shadow!!!!
Hé!!!! y sont où mes zadoptants???

19 février:

Sandrine: « N’Shadow est un petit chien au tempérament joyeux. Content de tout : les friandises, les promenades, les câlins et les massages. Lui qui a passé 4 ans sans sortir de son enclos savoure tout ce que la vie lui apporte.
Il manque à son bonheur une famille à lui. Avec ou sans chien, avec ou sans chat, pouvant lui accorder une certaine présence quotidienne, cette famille sera comblée par ce chowchow qui est la gentillesse même. Il n’est plus sous antibiotiques depuis 2 semaines et son corps réagit très bien. Seul reste l’apoquel, matin et soir dans sa boulette de pâté artisanal. Il n’y a aucune raison pour qu’il reste plus longtemps dans sa famille d’accueil.

Il aime profiter de l’exérieur tout en restant à l’intérieur…NINA et GUCCI partagent leur quotidien simple et satisfaisant avec leurs 2 invités Florine et N’Shadow.
Voyez vous comme de petits poils se remettent à pousser sur son museau ? ❤️ Le noir du museau prend de plus en plus la place du rouge enflammé 👌

Il prend son Apoquel matin et soir avec sérieux

Promenades quotidiennes riches en découvertes pour lui qui n’avait jamais quitté son enclos.

 

06 février: Sandrine utilise de l huile d’olive pour régénérer la peau de N’Shadow et aider au décollement des croûtes.
Et qui trouve que son petit copain est aussi savoureux qu’un pan bagnat?

 

26 janvier:  15 jours que nous n’avons pas donné des nouvelles de N’Shadow. 15 jours que N’Shadow a passés à se refaire une santé grâce à Apoquel et aux antibios.

Sandrine est très fière et très heureuse de nous envoyer les photos qui montrent le mieux être de son « Petit Chéri »

Les progrès sont saisissants et permettent à N’Shadow de profiter de la vie:

 

C’est chouette de pouvoir me balader sans avoir mal

On ne peut pas dire qu’on aime les chows si on n’a pas envie d’adopter N’Shadow qui est un petit chow merveilleusement adorable. On ne peut qu’avoir envie de l’aimer et de le soigner.
Bien sûr nous aurons des demandes lorsqu’il sera devenu magnifique! Mais nous aimerions avoir ces mêmes demandes AVANT, la prétendue passion des chows serait plus crédible…

On s’en fiche qu’on veuille pas de nous, nous on est heureux en FA.

 

11 janvier: Nos chow chows, (et leurs parents,😉) ,  sont formidables!
Max, Olympe et Baloo 8 ont décidé de parainer leur chowpain N’Shadow et de lui offrir toute une année de traitement, de controles veto et d’examens périodiques si necessaire!
1 an! cela laisse largement le temps à N’Shadow de devenir le beau chow qu’il n’ aurait dû cesser d’être.
1 an, cela laisse le temps de trouver à l’adorable N’Shadow les bons adoptants, ceux qui l’adopteront avec l’envie de le soulager, de le soigner, de préserver la beauté et l’équilibre cutané qu’il aura acquis dans sa FA…
Oui,  le bien être de Shadow aura un côut, 100 e mensuels environ, probablement à vie, uniquement en médicaments.
Et il faudra évidemment éviter les croquettes de supermarché, bourrées de maïs et de sous produits animaux.
Et nous aurions pu taire ce point, comme d’autres le font.
Mais ne pas être sincère sur la santé et les besoins des chiens que nous proposons à l’adoption (pour autant que les ex, ou un indice,  ait mis la puce à l’oreille de nos FA car il ne s’agit pas non plus de faire passer une imagerie  systématique de la truffe à la queue à tous nos protégés!) n’est pas notre politique car ce qui compte pour nous, ce n’est pas de faire adopter coûte que coûte,  ce n’est pas de faire du chiffre ou de vider des box.
Ce qui compte pour nous, c’est que le chow adopté soit heureux et pour être heureux il doit aussi être bien dans sa peau, soigné par des personnes responsables, qui s’engagent en connaissance de cause et qui tiennent parole.
Ce n’est pas qu’une question de moyens car certains se privent pour leur  chien tandis que d’autres qui sont  à l’aise préfèrent consacrer leur argent à autre chose, c’est une question d’état d’esprit par rapport à la place de l’animal dans sa vie.

09 janvier 2022.

Comme prévu, N’Shadow et Sandrine sont allés à Nantes pour rencontrer le Dr Bensignor, spécialiste en dermaologie.
Heureusement.

Moi je me laisse très très bien ausculter

Heureusement car un veto  de médecine générale aurait mis très longtemps avant d’établir le diagnostic d’une maladie qui, si elle atteint de préférence certaines races de chiens, dont le chow chow, est tout de même assez rare: il s’agit de pemphigus foliacé.
Il fallait connaître pour mettre le doigt dessus sans tâtonner.

Il s’agit d’une maladie auto-immune qui, comme vous pourrez le lire si vous avez la curiosité d’ouvrir le lien, ne se guérit pas.
N’Shadow aura besoin de traitement à vie pour contenir ses démangeaisons et les plaies de grattages.
Antibio et Apoquel.
Il faudra compter 100 e mensuels environ de médicaments pour qui adoptera N’Shadow. Ce n’est pas énorme, mais il faut en tenir compte dans les demandes d’adoption.

Pour le moment, tant que N’Shadow n’a pas trouvé sa famille, nous proposons de parrainer ce très gentil toutou , facile à vivre, compatible chiens, femelles comme mâles, compatible chat, boule d’amour avec les humains.
Le parrainnage, c’est une autre façon d’aider les chows lorsqu’on ne peut pas adopter.

Dis maman, c’est pas trop grave pour mon chowpain?

 

21 décembre: Sandrine attend avec impatience le rv du 4 janvier chez le Dr Bensignor, vétérinaire dermato qui consulte à Nantes, car l’état de N’Shadow ne tend pas du tout vers une amélioration, au contraire.

Sandrine fera ce jour là 6 h de route aller-retour pour N’Shadow.
Pour N’Shadow qui ne sera jamais SON chien.
Comme Sandrine toutes nos FA s’impliquent énormément  pour les loulous qu’elles remettent sur pieds.
Alors est-ce vraiment trop demander lorsque nous souhaitons que les adoptants jouent le jeu en donnant des nouvelles de celui ou celle qui est devenu leur chien?
Nous vous avons fait confiance en vous confiant un chien que nous avons souvent récupéré dans un piètre état , ne pas donner de ses nouvelles de temps à autre,  ou nous obliger à quémander une photo, c’est témougner un mépris total pour la FA qui a soigné votre animal lorsqu’il n’ était une loque que vous n’auriez pas voulu regarder.
Nous ne sommes pas  des fournisseurs, un magasin dans lequel on rentre on sort en disant à peine bonjour!

Pour le moment N’Shadow , malgré ses gratouilles, savoure la vie que lui offrent Sandrine et sa famille.
Et son 4 pattes préféré, non ce n’est pas Nina, c’est Gucci dont la grosse masse touffue le rassure.

Quand Gucci est quelque part, N’Shadow n’est jamais loin.

Décembre 2021

N’Shadow est arrivé à l’asso en même temps que sa chowpine Mikado.
Si celle-ci, malgré un énorme hot spot a pu être rapidement adoptée car il s’agit probablement d’une simple allergie, non soignée, aux piqûres de puces, il ne peut en être de même pour N’Shadow qui souffre de sérieux soucis dermato, sur le nez…

 

… sur les pattes,  sur les coussinets, sur les griffes, sur les oreilles, sur  la truffe, sur le museau, sur la queue….

N’ Shadow qui souffre tout court, et qui souffre avec énormément de patience,  qui souffre avec énormément de gentillesse et on peut même dire qui souffre avec énormément de résignation.

N’Shadow souffre mais il semble presque heureux de toutes les  attentions dont il bénéficie et qui sont si nouvelles pour lui:

  • Chez le veto, qu’il a déjà vu de nombreuses fois, il a fait l’admiration de tous par sa bonne humeur, heureux qu’on s’intéresse enfin à lui et à ses souffrances

premiere visite veto N’ Shadow

N’Shadow facture veto 2

facture 3 N’Shadow

sterilisation Shadow nov

  • N’Shadow apprécie les bonnes croquettes que donne sa                  FA  (avec tous ces petits plus en gourmandises de table et en friandises) avec, sur conseil du veto, supplément en zinc, en oméga 3 et 6.
  • N’Shadow apprécie aussi le brossage quotidien et des bains réguliers pour favoriser l’erradication  des bactéries et des champignons qui ont proliféré sur les lésions.

 

  • Et surtout N’Shadow apprécie les vrais dodos qu’il a découvert dans sa FA car jusque là il n’avait pour se coucher que des copeaux de bois qui faisaient mal sous les papattes.
    N’Shadow les teste tous avec bonheur, sous le regard blasé de Gucci qui a , lui, laissé sa vie misérable depuis bien longtemps.

Les promenades, N’Shadow en fait quelques unes, mais pas trop nombreuses et pas trop longues pour ne pas abimer davantage les coussinets mais il les apprécie, curieux de tout, heureux de cet espace de liberté et d’investigation nouveau pour lui…

 

Alors, mis à part cet apprentissage du bien être, où en sommes nous du traitement dermato de N’Shadow?

Manifestement, plus d’un mois après le début des soins, il ne suffit pas d’une bonne alimentation, d’un traitement anti puces et de bains pour guerir  N’Shadow qui se gratte non stop lorsqu’il ne tombe pas, épuisé, de sommeil.

Nous avons donc décidé que le gentil pépère  verrait un vétérinaire dermato dès qu’un rv pourrait être donné, maintenant en janvier.
Lorsque nous aurons des réponses, qu’un traitement aura été mis en place et qu’il fera véritablement de l’effet, N’Shadow pourra être adopté. Comme Gabin, Fanny, Alto, Mila, Hortense, Radja, comme tant d’autres, arrivés à l’asso dans des états qu’on peut qualifier de minables à dramatiques, N’Shadow deviendra un magnifique chow chow.

N’Shadow n’a que 4 ans, il a encore la vie devant lui pour profiter de tout ce qu’elle offre de bon.

  • N’Shadow est totalement compatible chats
  • N’Shadow est tout à fait compatible chienne, bien sûr, Nina le confirme,  mais chien aussi, il passerait son temps à bisouiller Gucci au point que celui-ci préfère se réfugier dans la chambre de ses parents pour dormir tranquille
  • N’Shadow aimerait un chowpain, mâle ou femelle pour jouer
  • N’Shadow aime la voiture
  • N’Shadow ne tire pas en laisse

Candidater pour son adoption est peut être prématuré mais s’ il touche votre coeur et si vous êtes certains de vouloir l’attendre, alors pourquoi pas?  Il suffit de remplir en ligne la demande d’adoption.