Chang

08 septembre: « Je ne vois envoie pas encore de photo car Chang n’est pas présentable, deux coups de brosse de temps en temps suffisent à son bonheur, il se lasse vite de l’exercice. 

Il déborde d’énergie! Il est toujours en mouvement dans mes 5000 m2, je n’ai aucun droit au repos, il veut toujours que je joue avec lui. Ce qu’il préfère ce sont les vieux embouts de pieds de chaise en caoutchouc. Il joue avec des heures, en se mettant sur le dos et en les coinçant entre les pattes, comme le ferait un chat.
Il a aussi démonté tout mon système d’arrosage,  déterré les massifs de fleurs et creusé un trou de 50 x 1.50 cm dans la pelouse. Un vrai terrassier!

Monter dans la voiture est devenu un exercice familier dont la conclusion est une grande balade dans les bois. Il adore.
Et lorsqu’il est bien fatigué on va au parc où il croise des chiens. Les gros, ça va. Les petits, il n’aime pas, surtout s’ils se mettent à aboyer. Sans doute a t il été contraint à supporter ces aboiements sans pouvoir échapper à ce vacarme. Parce qu’il a très bon fond et je ne peux pas expliquer autrement son agressivité à leur égard que par un vécu négatif.

Avec moi il est absolument adorable ainsi qu’avec les personnes qui viennent à domicile. A l’extérieur il est plus méfiant. Maintenant que nous nous connaissons bien je vais le prendre avec moi travailler  quelques heures dans mon commerce, pour le sociabiliser.

A bientôt pour des nouvelles du petit prince, probablement  en octobre il aura droit à un vrai toilettage à domicile.

 

08 août:

Chang a consenti à monter en voiture et a fait une grande balade dans les bois.
Sa maman nous dit que c’est un amour.

14 juillet:

« Première sortie dans les bois avec Chang. C’est un bon loulou. Toujours aussi gentil.
Un grand bonheur! »

15 Juin 2021

Nous nous sommes beaucoup gratté la tête sur le « cas Chang ». Sur son placement, sur ce que nous devions en dire, sur les circonstances de sa récupération.

Mi avril, un post Facebook : mon chien a tué les 2 yorks du voisin! Évidemment suivent des conseils plus ou moins avisés dont le fameux « PIQUEZ LE DIRECT! le chien a tué « .
On est las de lire ce genre d’ineptie, non un chien qui a mordu n’a pas « le goût du sang », non un chien qui tue un autre chien ou une poule ne va pas confondre votre enfant avec un animal, et donc s’il attaque les autres animaux, ceci ne constitue pas en soi un danger pour vos précieux enfants.

attention, chien méchant

Nous prenons contact….. La propriétaire est en grande détresse, évidemment les voisins veulent la peau du chien. Mais là aussi…. Personne ne peut décider à votre place d’euthanasier votre chien, même s’il a mordu des humains.
Évidemment encore, il n’est pas possible d’envisager que le chien reste chez ses propriétaires, par égard pour les voisins. Alors ses maîtres prennent la décision de nous le confier.

Comment Chang en est-il arrivé là?

Chang est né dans un de ces élevages « pure race non LOF » enfin non LOSH en l’occurrence, puisqu’il vient de Belgique. Un élevage qui a sa page Facebook, que nous sommes donc allés consulter. Dans cet élevage, les femelles vivent en autonomie dans le sous sol de la maison, avec les chiots. Oh! il y a des vieux canapés sur lesquels les chiens dorment, mais le sol est en ciment, les chiots dorment sans lampe UV dans des paniers dont les couvertures sont dégueulasses, et on vous partage fièrement des photos en extérieur sur un gazon synthétique où on repère une merde de chien tous les mètres. Et des gens likent, partagent et pire encore achètent les « beaux bébés » nés dans cet « élevage ».

Quand les gens comprendront-ils que pour faire cesser ce genre de business IL FAUT CESSER D’ACHETER DANS CE GENRE D’ENDROIT? Aucune sociabilisation aux humains, des conditions d’hygiène lamentable. Vous achetez, vous, le steak périmé du supermarché parce que vous avez envie de steak tout de suite là maintenant? Celui sur lequel les mouches ont pondu? Non? Et bien n’achetez pas ces chiots même s’ils sont moins chers!

Un chowchow a un prix, il s’achète chez un éleveur avec pedigree, dont le travail est ainsi traçable, la mère n’a pas mis bas il y a 6 mois aux précédentes chaleurs,  les parents ont été radiographiés des hanches et des coudes, ils n’ont ni entropion ni voile du palais. Ça fait beaucoup de critères, mais un chow c’est ça, avec le prix qui va avec.

Non habitué aux humains, dès son achat, Chang mord sa maîtresse. Bon. C’est des dents de bébé, ça pique plus que ça ne vous déchiquète mais la carrière débute ainsi.

Notre sentiment est qu’après ce 1er fait d’armes, la confiance n’a jamais pu s’établir avec Chang, et réciproquement: Chang agresse les autres animaux de la maison, chiens, chats, il grogne sur le petit dernier de la famille, 2 ans. Il devient fou quand il entend les fameux Yorks des voisins aboyer, il prend du Zylkène, des fleurs de Bach, il va à l’école du chiot, il fait des séances d’éducation. Rien n’y fait, la situation empire, on renforce la clôture… qui ne résistera pas ce fameux jour d’avril.

Donc nous récupérons Chang.
Et nous sommes perplexes.
C’est un chien dans la crainte, mais aucunement agressif.
Les congénères lui font peur, le bruit lui fait peur, les aboiements lui font peur.

Alors nous comprenons… que depuis le 1er jour Chang est incompris.
Ce chien avait besoin de calme et il est arrivé dans une maison bien trop peuplée pour lui, entre les 5 humains, les 3 chiens, les chats, le lapin, rajoutons les chiens des voisins.
Les cours d’éducation? Quand l’éducateur affirme que le chien a un problème et que le but des séances est d’obtenir la soumission…. On n’est pas dans le registre bienveillant et positif. Quand on a un « chien à problèmes », dites-vous que que ce n’est pas en le matraquant que le chien cessera ses comportements indésirables, quels qu’ils soient. Et si un éducateur canin vous tient ce genre de discours, fuyez, vite et loin.
Chang a vécu toute sa vie dans une situation de stress, parce que son environnement ne lui convenait pas, et parce que les réponses éducatives apportées ont provoqué chez lui ce qui s’appelle la détresse acquise.

Chang n’avait et n’a aucun problème. Il avait juste besoin d’un environnement zen, serein, d’apprendre à faire confiance, dans les humains et dans son environnement. Parfois nous ne sommes pas la bonne famille pour un animal parce que nous ne pouvons pas répondre à ses besoins fondamentaux. C’est difficile, c’est cruel, mais il faut savoir le reconnaître et une seule décision s’impose: la cession à une association.

Il a fallu attendre ce drame en avril pour que cesse le mauvais enchaînement qui était la vie de Chang. Et pour rajouter du sang au sang, il fallait que lui aussi paye de sa vie l’incompétence des humains. Étiqueté « chien dangereux », il n’était qu’à une touffe de poil de rencontrer le Dr Piqure, à même pas 2 ans.

Nous avons donc d’abord placé Chang au calme, seul, chez des adoptants qui ont accepté de se séparer de leur chienne le temps de l’observation. Ils se sont vite rendu compte que Chang était prêt à tout pour de la nourriture. Il n’est pas épais notre petit loup, et la nourriture était une obsession pour lui.

 

Tout un sac rien que pour moi?!

5 kg en plus et 2 mois plus tard, il s’est fait stériliser et était prêt à rejoindre ses adoptants, une dame seule, sans enfants, dans un environnement boisé et calme. Le rêve qu’avait Chang qui a très peur des hommes et horreur du bruit.

 

 

Très vite, Chang devient le plus câlin des chows, se mettant sur le dos pour se faire gratter le bidou. Recherchant en permanence l’approbation de sa nouvelle 2 pattes.
« C’est vrai j’ai le droit? Je peux? » nous disent ses regards. Oui tu peux Chang, tu as maintenant tous les droits, et surtout, le droit au respect de tes besoins fondamentaux.

Alors, on le pique le cabot?