Orki

27 novembre: Voilà 10 jours qu’ Orki vit dans sa nouvelle famille:

Moi avec mon papa

 

Christian: « Voici 1 semaine que nous apprenons à nous connaître.  Ça se passe plutôt bien.  Orki est têtu mais c’est plutôt marrant et avec de la patience il écoute.
Je vous envoie quelques photos et vous en enverrai d’autres par la suite.  ORKI  à la plage. ORKI dans la neige etc…. »

Eh oui, la vie d’ Orki a radicalement changé depuis qu’il nous a été confié. Et lui aussi a beaucoup changé.
Christian nous dit que lors du premier trajet en voiture Orki était encore bien agité mais, retraité, il le temps d’entrainer Orki à « la boite à roulette » et tous les jours le court trajet en voiture est ponctué d’une belle balade, c’est le meilleur desensibilisant. Orki est bien plus calme en voiture dans laquelle il monte désormais volontiers.
L’autre point noir était la propreté dont il avait fait l’apprentissage chez Sophie, elle est désormais acquise; Orki a intégré qu’il avait un extérieur auquel il pouvait accéder à volonté et que c’est bien plus drôle de faire pipi pour marquer en balade que pour soulager à la va-vite une envie trop présente au cours d’une rare et rapide sortie … « 1 fois par jour quand mon frère ou moi avons le temps d’aller le sortir chez notre mère« … laquelle vivait en appart. (Merci à cette jeune femme d’avoir décidé sa mère à nous confier Orki)

Pis maintenant j’ai de l’eau à volonté, c’est trop chouette!

Le rêve de Christian? pouvoir balader Orki sans laisse, le prendre en randonnées, aux champignons… car Christian adore la nature dont il avait fait son métier.
Pour le moment, un essai de liberté s’étant soldé par une belle frayeur, Orki se balade avec une longe de 20 m, il lui faut du temps pour comprendre que plus jamais il ne manquera de liberté, qu’il peut rentrer sans se retrouver enfermé 23h30 sur 24, qu’il peut boire toute l’eau qu’il veut, qu’il a un des humains pour lui et qu’il ne restera plus seul.
Nous souhaitons à Orki, à Christian et à sa compagne la plus belle des retraites, pleine d’ activités qu’ils auront plaisir à partager avec ce chow chow apte à les suivre partout et fantastique de gentillesse et de bonne volonté.

C’est chouette l’espace!

 

 

16 Octobre 2022

Un jour, j’ai décidé que je n’aurais plus jamais de chiot. Ne plus avoir de chiot, c’est se priver de beaucoup de joie, de rigolades, de moments mignons, des premières fois qu’on vit avec le chien qu’on aime.

Puis j’ai eu Orki en accueil à la maison. Orki, comme bien d’autres qui sont passés ici, c’est un pépère qui n’a pas rencontré les bonnes personnes, et heureusement quelqu’un de la famille s’est un jour rendu compte qu’il méritait une meilleure vie. Alors il est arrivé chez moi.

on parle de moi?

Évidement, ça pourrait donner envie de hurler, de pleurer, de taper, mais avec Orki, j’ai réalisé que j’ai juste envie de dire merci.

Merci de m’avoir permis de vivre le 1er trajet d’Orki dans une voiture. Certes ce fut un moment horrible, car Orki avait peur, mais il n’y aura plus jamais de 1er trajet en voiture pour Orki, et c’est avec moi qu’il a passé ce moment.

ma 1ere fois en voiture

Merci de m’avoir permis de vivre avec Orki ses premiers moments de presque liberté, au bout d’une looooongue laisse, car pour la première fois de ma vie, j’ai vu un chien IVRE, ivre de liberté et de joie.

Merci encore de m’avoir permis de voir le visage de ce chien s’éclairer quand je lui ai tendu une peluche pour jouer, de voir sa joie quand il est parti en courant, la tenant dans sa gueule, fier comme Artaban.

Merci de m’avoir permis de le récupérer pas brossé, la mue prête à tomber comme une vieille guenille, Orki a tellement apprécié le brossage que je lui ai procuré, j’avais l’impression de lui faire vivre une renaissance.

Merci de me permettre de lui apprendre la propreté, vous voyez, j’ai bien fait de ne plus vouloir de chiot, ceux que j’accueille sont des chiots devenus adultes, auxquels il faut encore tout apprendre. Merci de me permettre de me lever chaque matin pour féliciter Orki d’avoir su se retenir une nouvelle nuit.

Grâce à vous, je vis des moments extraordinaires avec votre ex-chien, et je crois que lui aussi est plutôt content de ce nouveau rythme de vie, fait de gamelles pleines, de jeux, de câlins à gogo et de respect.

Merci de me permettre, chaque jour, de découvrir ce chien formidable à côté duquel vous êtes passés, car Orki n’est pas celui que vous nous avez décrit. Ce chien qui n’est qu’espièglerie et joie de vivre, ce chien qui a tellement envie de faire plaisir aux humains qu’il côtoie.

Grâce à vous, j’ai envie d’accueillir encore de nouveaux chows dans le besoin, parce que malheureusement Orki n’est pas le premier et ne sera pas le dernier. Mais à chaque fois qu’un nouvel Orki arrive chez moi, je suis heureuse de partir à la découverte de ce chien que vous m’avez donné l’opportunité de rencontrer et de rendre heureux en attendant qu’une famille pour la vie se présente pour lui.

Et cette famille pour la vie est en train de me lire, dans leur cœur, une petite étincelle s’est déjà allumée, leurs yeux brillent déjà, et les miens aussi, bientôt Orki vivra plein de nouvelles premières fois avec eux, car ils ont cliqué ICI pour remplir leur demande d’adoption.

A vous, je vous dis merci de l’avoir abandonné.
A eux, je leur dis merci de l’aimer déjà.

Orki va avoir 4 ans, il est d’une nature sportive, et a encore tout à apprendre! OK chiens, pas ok chats, pas de jeunes enfants car il est encore assez brutal dans ses jeux.