Radja, rebaptisée Dana

19 juin:

Dana tirée de sa sieste.

 

17 mai: Donner des nouvelles de Dana aujourd’hui revient à aborder deux sujets médicaux, le coup de chaleur et le voile du palais trop long et ce sont des sujets qui devraient intéresser tous les humains qui vivent avec un chow chow car chaque année nous déplorons le décès de nombre de nos quatre pattes.

Depuis quelques semaines, Marie-Pierre, l’adoptante de Danna, trouvait que cette dernière recommençait à régresser, à se mettre en panique, à refuser de manger, à racler énormément, à s’étouffer; manifestement Danna était mal, au point que Marie-Pierre craignait pour sa vie.
Sa vétérinaire a pensé à un problème neurologique et a conseillé de l’emmerner à l’école d’ Alfort car elle se sentait impuissante à soigner Danna.
C’est bien.
Mais cela prouve malheureusement aussi à quel point le chow chow et ses fragilités sont méconnues.

Heureusement nous connaissons tout l’historique de celle que nous avions surnommée « Tournez-manège », arrivée en juillet dernier au Pays des Langues Bleues,  en panique, aveugle, sans poils
L’an dernier nous avions priorisé les urgences et la première était l’ opération des entropions qui fermaient ses yeux au point que la lumière n’y avait jamais pénétré. En voyant, Danna avait commencé à s’apaiser.
Ensuite la stérilisation qui avait réglé le problème hormonal, les poils de Danna se sont mis à pousser comme de l’herbe après la pluie.
Enfin, 4 mois après son arrivée à l’asso nous avions donné à Danna une vie de famille en la personne de Marie-Pierre, dont elle serait le premier chow chow.

Probablement que Marie-Pierre n’a pas su brosser assez Danna.
Elle n’est pas la seule au vu de l’état dans lequel nous récupérons les chows, le mieux étant encore pour eux de n’avoir plus de poils suite à des pyodermites, au moins ils ne risquent pas un coup de chaleur…
Mais il n’y a pas eu que ça.
Danna avait, elle ausi, le voile du palais trop long, comme beaucoup trop de chows. L’an passé c’était encore vivable pour Danna qui n’avait pas de poils mais cette année, couverte d’un énorme manteau de fourrure, avec un voile du palais trop long qui l’empêchait de réguler correctement la chaleur Danna montait en panique, la panique engendrant le stress, le stress accentuant les halètements et les halètements rendus pénibles par le voile du palais accentuant la panique.
C’est le serpent qui se mord la queue.
Samedi soir, après une séance de toilettage à domicile qui a au moins permis un bon débourrage Danna était à 41 ° de fièvre.
Lui faire faire le trajet vers un veto de garde n’aurait rien changé;
Marie-Pierre a pris la seule décision à prendre: le bain!
dans l’heure qui a suivi Danna était retombée à 38°1.

Et aujourd’hui Marie-Pierre n’a pas hésité à faire 1h30 de route pour faire opérer Danna par le Dr Guidoni, qui a déjà éffectué quelques opérations pour nous et dont nous avons pu apprécier la sureté du geste: Danna est sortie de la clinique soulagée malgré la tuméfaction des chairs (« son voile du palais faisait 20 km » a dit le docteur). Elle respire et apprécie ce confort nouveau!
Merci à l’équipe de la clinique du Confluent de Montereau qui a pris Danna en urgence et.. sans couper les cheveux en quatre !

Si nous avons raconté en détail l’histoire de Dana c’est pour souligner qu’il est bien trop réducteur d’associer coup de chaleur et chaleur extérieure. On entend encore trop souvent des vétérinaires qui disent « s’il n’est pas resté trop exposé à la chaleur, c’est autre chose« .
Non: le coup de chaleur sur un stress, c’est possible. Y compris en post op dans une cage chez le veto.
Le coup de chaleur est accentué par les difficulté à haleter en cas de voile du palais trop long.
Le coup de chaleur peut être provoqué par la sècheresse de l’air, que ce soit un fort vent du sud ou la climatisation: pensez à humidifier l’habitacle de la voiture ou à humecter la gueule de votre chow avec un brumisateur.


Enfin, si on évoque seulement la cause de la température extérieure, gardez à l’esprit la différence de chaleur qui existe entre le ras du sol où évolue le chien et vous même qui ressentez la chaleur à 1m70 environ: la différence est impresionnante et vous la retrouverez sur la site PleinChamp qui donne la température à 10 cm du sol et à 2 m.
Pensez aussi que la terre est chaude, l’asphalte encore plus, et que, via ses coussinets votre chien n’aura aucun moyen de se rafraîchir, bien au contraire.

Pensez aussi aux gaz des pots d’échappement lors des balades en ville, par grosses chaleur ils asphyxient littéralement le chien.
Une astuce pour refroidir votre chow: tondez lui le ventre, ainsi il pourra mieux capter la fraicheur d’un carrelage par exemple, ou d’un tapis réfrigérant, et en cas de coup de chaleur avéré l’eau pénètrera plus vite à la peau, car il faut mouiller jusqu’à la peau.

Un chow n’est pas un chien de famille au sens où il peut sans problème suivre la famille dans ses activités; un chow est un chien fragile et c’est à sa famille d’adapter ses activités à lui.

 

 

07 avril:  Dana continue les progrès, comme sa maman nous en sommes ravis, c’est signe qu’elle va mieux dans son corps et dans sa tête:  » Dana va bien.  Elle prend de l’assurance. La semaine dernière je l’ai baignée, et la coquine, elle a résisté! Elle ne s’est pas laissé faire comme la première fois!! Ca veut dire qu’elle se sent à l’aise avec moi.

Ses yeux sont guéris : je n’ai même plus besoin de les nettoyer tous les jours. Je regarde simplement. Elle ne se cogne plus . Si elle se cognait avant, c’est  parce que son cerveau n’était pas habitué à percevoir de nouvelles informations visuelles.
Maintenant , elle sort toute seule dans le jardin et elle ne tourne plus en toupie.
Seules les sorties en extérieur restent compliquées. Elle panique très vite. Heureusement, pour nous deux, je tiens fermement les 2 laisses!« 

 

6 mars:

« Dana évolue  : elle affectionne toujours les virées en voiture, y rentre toute seule, sort maintenant sans laisse dans le jardin et rentre toute seule dans la maison.

Elle ne dort plus devant la porte d’entrée, ignore la veranda, son refuge initial, et squatte ma chambre, au pied de mon lit, mange devant moi et non plus en cachette la nuit, m’accueille à chaque fois que je rentre.
Ses yeux sont guéris, propres. Elle se situe mieux dans l’espace et ne se cogne plus.
Quand je la sors dans la rue, elle a encore des moments de panique, mais hors ces instants, la laisse (les laisses!) reste souple.
Une petite sortie dans la rue chaque jour, balades en voiture, et chaque fois retour à la maison : ces rituels la rassurent.
A bientôt pour de prochaines bonnes nouvelles
Dana vous salue!
Marie-Pierre »

08 février: Marie-Pierre nous envoie des nouvelles de Dana, fort interessantes pour qui a adopté aussi un chow traumatisé car il faut s’armer de patience et en découvrant que d’autres vivent la même chose, forcément, on se sent moins seul.
Peut être aussi que l’émotion  submergera certains d’entre vous et que vous ne rêverez plus d’ un chow parfait mais d’ un chow à aider…

Marie-Pierre:  » Dana évolue par paliers. Je la sors en voiture : elle aime toujours autant.

Je la tiens toujours en laisse, même dans le jardin. J’ai fait l’expérience de rester à côté d’elle et de la laisser libre : elle tourne en toupie. Alors, en revenant du jardin je m’assoie devant l’entrée et je la tiens en laisse, et là, miracle : elle s’arrête de tourner et observe autour d’elle. Donc, nous avons ce petit rituel. Je comprends que la tenir en laisse ( en + dans un espace relativement petit) la rassure. Le même espace :  elle tourne forcément. Il faut donc absolument déprogrammer ce toc. Mais ça va prendre du temps.
En revanche, il y a trois semaines, en la sortant dans la rue, la laisse s’est décrochée (je n’ai pas compris car j’avais vérifié le blocage de sécurité). Horreur! J’ai couru et j’ai pu la rattraper : nous avons eu de la chance toutes les deux. Mais nous restons très choquées toutes les deux par cette expérience. Depuis, les sorties (très courtes dans la rue) se font avec DEUX harnais et DEUX laisses!!! Un peu comme un petit poney : une à droite, une à gauche! D’ailleurs, depuis, je l’appelle quelques fois « mon ‘tit poney« !
J’ai tellement été choquée par cette expérience (j’avais en mémoire vos témoignages de nouveaux adoptés qui s’étaient enfuis) que je préfère pour l’instant faire comme ça. Mais depuis cet incident, elle ne veut plus sortir, alors je la force toujours un peu doucement, mais elle ne fait que quelques mètres. Elle panique très vite.
Un de mes chats (adopté cet été ds une association), Raphaël, prends soin de Dana. Il se frotte contre elle, en fait tout le tour, et lui fait un bisou sur son museau! Dommage que je n’ai pas le temps de les filmer. Puis je le soulève, le pose sur le dos de Dana (je le tiens, il a ses deux pattes arrière à cheval sur le ‘tit poney!) et il masse sa crinière en la boulangeant! (il pétrit comme font les chatons avec leur maman). Au début, elle ne réagissait pas, mais maintenant, elle le regarde. Je crois que ce chat va la sauver, et à tout le moins, l’aider.
Je continue le gelsémium et le rescue pets.
Je lui pose des compresses chaudes (très décongestionnant) sur ses paupières et des gouttes : j’alterne un jour sur deux. Je nettoie plusieurs fois par jour ses paupières avec de l’eau de bleuet bio.
Elle a eu une plaque d’eczéma sur le haut de la cuisse. Je l’ai soignée avec des compresses d’argile verte (que je maintenais une bonne heure qd Dana était sur le canapé : facile, elle s’endort, ronfle, et ne bouge pas!) et avec de la pommade Vetramil (aux huiles essentielles, conseillée par une véto). Je ne sais pas si vous connaissez, cette pommade calme (soulage beaucoup l’animal) et désinfecte la plaie. Si vous ne connaissais pas, je vous la conseille. L’argile verte : c’est magique, naturel, et sans danger. Elle soigne tout!  Puis, je lui ai donné son premier (pour moi) bain / Premier séchage : tout s’est bien passé, mais, je ferai mieux la prochaine fois (surtout pour le séchage)!
Dana, c’est une poupée!
Je l’installe sur le canapé (idéal pour poser les compresses sur les yeux, ou les compresses d’argile) et elle s’endort. J’essaie de la solliciter régulièrement. Elle dort la plupart du temps devant la porte d’entrée : je fais fi des conseils d’éducation canine!
J’ai eu la chance d’entendre sa voix une fois, lorsqu’une amie a frappé à la porte d’entrée : Dana s’est levée et a réagi en aboyant. Depuis, elle n’a plus aboyé, malgré plusieurs passages de livreurs qui ont toqué à la porte. Dana s’est simplement levée.
Elle tourne encore un peu (moins, et très irrégulier), et j’ai remarqué que, dès que je pose la main sur elle, elle se calme. Massages, caresses.
Plus encore depuis que j’ai adopté Dana, dès que j’en ai l’occasion, je fais du prosélytisme pour l’adoption en refuge et contre les usines à chiot. Je ne me lasse pas – et ne me lasserai jamais –  d’assener mon discours anti-élevage« .

 

11  janvier 2022:

« Dana a encore peur dehors, et il faut la forcer à sortir! Mais j’observe qu’elle est très curieuse: elle écoute tous les nouveaux sons (cris d’enfants, piaillements d’oiseaux…) et elle s’intéresse au monde extérieur. Je pense qu’elle n’y voit pas très bien de près. Mais, elle revient de loin, alors il faut du temps.

Comme elle a encore des craintes de l’extérieur les balades sont de courte durée, dans la rue. Petits trajets et retour ds sa maison rassurante.
Si je la lache dans le jardin, alors elle reproduit son coup « tournage en rond ».  Et quand je la tiens en laisse dans le jardin, elle ne cherche plus à tourner en rond.

Pour la séance canapé, j’expérimente  le lever sportif!  Puis, en quelques secondes, elle s’endort!

Et quand elle s’endort en posant sa tête sur moi, ça peut durer des heures! Si je me lève, elle aussi.  Et le soir, elle s’endort en posant sa tête sur moi. Un amour!

 

Les chats vont la voir, et un en particulier lui fait des bisous sur son museau! 😇😘

Je souhaite à toute l équipe de Chow au Coeur et à tous nos amis chowchows une grande et belle nouvelle année.

DanaBAB vous remercie🙏
Marie-Pierre et Dana »

Elle est pas belle la vie!

24 décembre: Dana  et Marie-Pierre ont eu très chaud voici 15 jours!
Dana, qui s’alimente la nuit, comme tout chien stressé, n’avait rien mangé au matin, affalée, épuisée; ventre dur….
Veto.
Verdict: Dana était montée en stress la veille, dans le terrain  où Marie-Pierre, croyant bien faire, l’avait laissée vaquer à sa guise,  terrain que Dana connaît pourtant bien puisque durant 4/5 semaines elle y a fait ses balades en laisse.
Seule dans cet espace de liberté, Dana avait recommencé à tourner, tourner, tourner…

La vétérinaire préconise  des balades en laisse, il faut que Marie-Pierre contrarie ce besoin de tourner, façon pour Dana de gérer son stress mais aussi stress dans lequel elle se réfugue pour gérer ses angoisses.
Il est rarement facile pour les chiennes de passer de vie de chienne d’élevage en enclos à chienne de famille…

Cette visite chez le veto a confirmé un point positif que nous soupçonnions: Dana apprécie la voiture et c’est le point d’approche qu’a choisi de développer Marie-Pierre:

« Nous faisons des balades en voiture : elle adore! Surtout les parkings et les villes et villages illuminés avec des personnes qui déambulent. Elle est adorable : elle tend son museau en relevant la tête pour mieux voir dehors! Elle ne s’en lasse pas!
La bouille à bisous BAB vous embrasse!
Comme j’adore cette expression, je l’appelle souvent DanaBAB,  ou Nabab!« 

 

1er décembre:  « Dana se calme dans la maison. Je remarque que ce qui la stresse, c’est l’extérieur. Elle peut véritablement paniquer dans le jardin et mettre du temps à se calmer dans la maison en tournant.
A part ça, elle fait des progrès considérables : elle reste dans la maison près de moi, passe toutes les soirées dans le salon avec la famille féline, m’accueille à la porte d’entrée lorsque je reviens.
Elle dort également très souvent devant la porte d’entrée quand je suis présente. Elle est formidable. Et très douce, du coup j’ai aussi donné d’autres inflexions à son nom, Dana, c’est plus doux que Radja.
Les chats se sont très vite habitués à elle, et ils passent à côté sans crainte (alors même qu’ils n’avaient pas l’habitude des chiens jusqu’à présent). Du coup, mes trois chats se sont rapprochés les uns des autres (tous adoptés avec des parcours de vie compliqués et obligés de vivre ensemble) et sont devenus… des potes de trente ans!

Je continue le gelsémium 9ch et le rescue pets aussi longtemps que Dana en aura besoin.« 

23 novembre:  Depuis quelques jours Radja est dans sa nouvelle famille, une dame seule, un pavillon, deux chats.

Les ssats ça va mais ze sais pas si ze vais savoir monter seule là dessus…

Marie-Pierre avait rencontré Radja en octobre et elle l’a trouvée très changée en 1 mois.
Plus de poils bien sûr, et tout doux, mais aussi côté comportement.
Et en effet, non seulement la voiture n’a pas été source de panique, Radja s’est endormie rapidement, mais en plus pas trop d’angoisse en arrivant dans cet endroit inconnu; De la timidité, certes, mais pas de comportement compulsif. Au contraire, désormais le contact humain semble la rassurer:

C’est souette les caresses!

Bien sûr, au contraire de ce qui se produit en général, les progrès ne sont pas et ne seront pas linéaires.
Radja, comme des consoeurs particulièrement sensibles qui ont vécu plus mal que d’autres l’enfermement des chiennes destinées à la reproduction,  va progresser, puis régresser, puis progresser encore…

 

48h après l’arrivée:
Marie-Pierre: « Radja a enfin mangé ses croquettes et je l’ai vue boire.
Je la sors plusieurs fois dans la jardin, de courtes sorties car si c’est trop long elle monte en pression.
Elle  descend les escaliers sans problème, et ça c’est une grande surprise, y compris celui à l’intérieur où elle s’aventure même seule, je l’ai découvert à la terre qu’elle laisse sur les marches.
Mais cet apres-midi, elle est très nerveuse et tourne en rond sans arrêt.
Je lui donne de l’homéopathie gelsemium 9ch et du rescue fleurs de Bach.
Je reste avec elle dans la véranda.
Bizarrement, elle relève la queue…. »

Ca va aller Radja! Aie confiance! Marie-Pierre, qui avait pris contact pour adopter la douce Mummy, a plein de tendresse à donner à un petit chien malheureux, beaucoup de patience et un bon sens du chien.

Dans quelques mois, une découverte en permettant une autre, tu seras bien dans tes pattounes☺

 

Octobre 2021

Radja nous est arrivée durant cet été et les premières semaines de Radja au Pays des Langues Bleues furent…HORRIBLES!
Pauvre petite Radja!…..

  • Radja ne connaissait rien de la vie, rien de rien.
  • Radja était littéralement aveuglée par un double entropion bilatéral qui ne laissait filtrer aucune lumière entre ses paupières, donc Radja ne pouvait pas voir où elle était et se retrouvait, elle était projetée dans un univers totalement inconnu.
  • Alors, dans le noir, Radja, paniquée, tournait.
    Radja a tourné durant 3 semaines, jour et nuit.
    Pour rétrécir son  nouvel univers et le lui rendre plus compréhensible nous l’avions bloquée dans l’enclos qui prolonge une chambre, 12m2 intérieurs, 24 m2 exterieurs.
    Radja ne rentrait pas faute d’avoir jamais franchi une porte.
    Radja tournait, dehors.
    Radja tournait à tracer un chemin dans les graviers, Radja tournait à se blesser les coussinets, recouvrant ses traces d’une empreinte de sang qui s’intensifiait de jour en jour.
    Radja tournait en haletant sous le soleil., à se rendre malade.
    Radja tournait sous l’orage.
    Bien sûr parfois elle s’écroulait, épuisée, à l’ombre des lilas.
    On n’entendait plus son halètement, pour quelques heures, hésitant à l’approcher pour quelques caresses.
    Parcequ’un chien comme ça, on a envie de le prendre dans ses bras pour le réconforter. Mais c’est un antropomorphisme déplacé: les caresses ne rassurent pas un chien qui ne sait pas ce que c’est, elles le paniquent encore plus.
  • Radja redoublait de panique lorsqu’on rentrait dans l’enclos pour la nourrir ou changer l’eau.
  • Radja redoublait de panique lorsque des voix inconnues se faisaient entendre dans la cour.
  • Radja perdait aussi ses poils par touffes, totalement chauve sur un côté du corps. Hormonal? en tous cas elle ne se grattait pas et dans tout ce malheur, c’était un soulagement notable… C’était tellement insupportable de l’entendre haleter, de la voir couchée sous son lilas durant les nombreux orages, et ressortir de là trempée et misérable pour recommencer à tourner, tourner, tourner…

Par où prendre les soins à apporter à Radja?
Fin juillet. Vétos habituels en congés.
Et la contrainte du rv vétérinaire ne serait-elle pas le coup de grâce pour le coeur de Radja? Nous avons si souvent eu peur qu’il lâche lorsque nous l’entendions marcher en haletant, à toute heure du jour et aussi de la nuit.
Peu de sommeil au Pays des Langues Bleues ce dernier été…

En attendant le rv chez Vetoeil nous avons entrepris de mettre à jour les vaccins, on aurait ainsi un avis sur le problème dermato….
 » Le problème hormonal se règlera avec la stérilisation, si c’est hormonal… avec le traitement anti-puce et des shampoings adaptés, vous verrez déjà peut être un résultat » a dit le Dr Brignoli…

Alors nous avons capturé une petite Radja angoissée pour la laver…

 

Et la relaver…

Et la laver encore….

Au fil des jours et des bains un progrès notable, outre une peau plus saine et une odeur moins nauséabonde, fut que Radja rentrait et restait même parfois à l’intérieur pour se poser à l’ombre….

Même au bain Radja est plus sereine, queue sur le dos.

Et puis nous avons amené Radja pour un premier RV chez Vetoeil, en nous demandant bien ce que révèlerait l’examen….

« Double entropion bilatétéral évidemment, mais aussi ulcères sur les deux cornées. Mettez du Tobbrex 4 fois par jour et de la vitamine A deux fois par jours, on se revoit dans 3 semaines pour l’opération, peut être que les ulcères se seront résorbés » a dit le Dr Meunier.

Et de fait, le 1er septembre, il n’y avait plus d’ulcère…

Toutes les manipulations, les bains, les soins des yeux avaient commencé à rasséréner Radja.
L’opération des entropions  a  eu un effet miraculeux!
Lorsque les chairs ont désenflé, la douleur a laissé la place à une grande découverte pour Radja: celle de son environnement.
Bien sûr Radja était toujours craintive mais un beau matin nous avons tenté de lui laisser l’accès à tout le terrain….
Après moultes hésitations, après s’être bien assurée que personne n’ était dans les parages, Radja s’est décidée à franchir la porte de l’enclos, presque en rampant, puis elle l’a longé et s’est mise à courir dans l’herbe fraîche….
Au bout de quelques jours à répéter le même exercice nous avons pu la retrouver dehors et filmer un petit peu… mais Radja était beaucoup plus à l’aise à se promener seule, c’est seule, ou avec les autres chows, qu’elle prenait confiance….

 

Radja a évolué ainsi, faisant un tour plus ou moins long et retournant seule dans son enclos, refuge, symbole de calme et de sécurité.
Si elle tarde et que l’inquiétude gagne, on l’appelle et Radja revient en courant.
Mais pour passer devant la personne qui tient la porte ouverte il a fallu du temps! Mieux: si on change de côté pour maintenir la porte, Radja refuse de rentrer! Radja s’habitue doucement, le moindre changement la perturbe.

Mi octobre Radja a été stérilisée. Chez notre veto, qui endort avec nous et qui téléphone au premier signe de réveil.
De retour chez elle, dans sa chambre, dans son enclos, Radja a recommencé à marcher, marcher, marcher, car c’est ainsi qu’elle évacue sa panique.
Mais le soir Radja était apaisée.

Depuis nous essayons tous les jours de faire un peu progresser Radja.

  • En l’obligeant à passer par l’intérieur pour accéder au terrain…. pas facile de franchir le vestibule des chambres, plusieurs jours necessaires. Et au moindre bruit, à la moindre apparition humaine, la queue se baisse et Radja file retrouver son hâvre de paix.
  • Maintenant que les soirées sont fraîches et les portes fermées, soirées TV obligatoires. « Trop dur! » doit se dire Radja  « Vivement qu’on aille se coucher! Vivement MA chambre!« 
  • Dehors, le matin, c’est parfois des courses poursuites avec les deux pattes, des jeux… Radja comprend, queue sur le dos, elle revient à la charge, coquine…. et peut être même joyeuse.

Le 2 novembre Radja retourne à la clinique Vetoeil pour reprendre la chirurgie des paupières supérieures car les cils poussent maintenant vers la cornée, cela s’appelle trichiasis.

Dans les jours qui suivront Radja pourra découvrir une nouvelle famille, une nouvelle vie.
Radja est prête à apprendre ce que des humains bienveillants jugeront utile qu’elle découvre pour une vie commune harmonieuse:

  • les promenades (oh! il faudra y aller doucement! établir la confiance déjà à l’interieur, passer le harnais sans que ce soit un stress, franchir le portail vers l’inconnu, le Grand Exterieur, faire quelques mêtre et rentrer,  suivre le rythme de Radja, proposer souvent et  être heureux de peu de progrès),
  • la voiture qui doit devenir synonyme d’agrément et plus de source d’angoisse rentrée,
  • peut être les trottoirs, la vie sociale, les we chez les amis, les vacances….

Radja est un petit amour, toute en douceur, compatible chiens, compatible chats, compatibles humains.
Radja  n’a que deux ans et toute une vie devant elle pour être heureuse.
Qui voudra être son mentor?