Bobi

17 août: C’est vendredi 14 août à 14h que s’est éteint Bobi,  dans les bras de Frédéric, sa dernière famille d’accueil, venu exprès à la clinique Bozon de Versailles pour que Bobi ne s’en aille pas seul.

Comme dit précédemment, « des problèmes de santé ont empêché que continue l’histoire d’amour entre Bobi et Richard, son adoptant ». En effet, dès le 6 juillet des analyses sanguines, confirmées le 16 juillet,  avaient révélé une reprise de la leishmaniose chez Bobi. Son adoptant  préféra alors ne pas assumer la maladie de Bobi, et nous le rendit,  laissant  à notre charge les factures d’analyses (99 et 114 euros) et les soins à venir.

Comme dit précédemment, ce sont Sandrine et Frédéric qui ont bien voulu soigner Bobi et l’entourer de leur affection.

Pour donner le meilleur à Bobi, nous nous sommes plongées dans les articles médicaux du web; nous avons découvert qu’un médicament donné par voie orale, le Miltéforan (Virbac) était utilisé dans les pays du bassin méditerranéen (Italie, Espagne). Son avantage: pas d’injections douloureuses comme le Glucantine, pas d’effet secondaire, et une plus grande efficacité in vitro. Mais il n’est pas commercialisé en France….

Grâce à un excellent réseau solidaire, nous l’avons trouvé dans un pays limitrophe. Ce sont Danièle H, Annie B et Carine H qui l’ont offert à Bobi: 324 e plus les frais de port.  Qu’ elles en soient remerciées!

Le 8 août le traitement commençait. Hélas, il était déjà trop tard et nous l’ignorions….. Le gentil Bobi, tout à la joie de ses découvertes, des attentions dont il était l’objet, de l’amour qu’on lui témoignait cachait sa maladie, prenait du poids, embellissait, et nous laissait croire à une rémission alors que le mal progressait….. jusqu’au fatidique soir du jeudi 13 août où Sandrine et Frédéric ont découvert du sang sur leur balcon, là où Bobi aimait tant observer les chevreuils et autres animaux sauvages…

SOS veto….. anémie, leucopénie, atteinte pulmonaire probable. Radio pulmonaire préconisée.

Ils sont partis tous les trois, Bobi, Sandrine et Frédéric, à la seule clinique ouverte des environs, la clinique Bozon de Versailles, persuadés qu’ils allaient passer une radio et repartir avec un traitement mis en place. Mais Bobi était en détresse respiratoire….

Bobi est resté à la clinique….

Le lendemain c’est Isabelle (Anouk) qui a pris contact avec les vétérinaires, pour que sa compétence et sa distance (relative) avec l’émotion permettent aux vétérinaires de parler vrai.

Et le verdict est tombé……l’immunodéficience de Bobi (moelle épinière probablement touchée par la leschmania comme supposé par son vétérinaire en juillet) a permis le développement de champignons dans les sinus, il faudrait gratter, mais Bobi est très affaibli et a peu de chance s’en sortir.

De fait, lorsque Frédéric s’est assis par terre pour prendre Bobi dans ses bras, celui-ci s’est pelotonné contre lui et s’est endormi….c’est avec des images de croquettes, de promenades, de copains, doucement suggérées par Frédéric, que Bobi s’est endormi, pour toujours….

Le décès de Bobi nous afflige énormément car nous avions cru pouvoir lui donner de longues années de bonheur. Nous avions cru pouvoir lui faire oublier ses années d’ennui, attaché à un arbre dans une cour au fin fond de l’Espagne….de ses heures d’ennui passées à l’attache, Bobi avait gardé une extraordinaire dextérité à gober les mouches, sa seule distraction à l’époque…. pauvre Bobi…..

Voici les dernières photos de lui, prises au cours d’une de ses dernières promenades avec pour promesse de Frédéric « les prochaines seront plus belles ».

Bobi

Bobi

Bobi

Bobi

Bobi

En tous cas celles là sont précieuses…….

 

Logo

09 août: Des problèmes de santé ont  empêché que continue l’histoire d’amour entre Richard et Bobi. Raisonnablement il valait mieux se séparer, pour le bonheur de Bobi et la tranquillité d’esprit de Richard.

Qu’à cela ne tienne! le plan B a vite été mis sur pieds et c’est Sandrine et Frédéric qui veillent désormais sur  Bobi, toujours content de l’attention dont il est l’objet:

Bobi

Après quelques jours un peu déboussolés, au cours desquels Bobi mangeait peu et appréciait peu les balades, il est redevenu égal à lui même, bon appétit,  heureux de sortir et heureux de rentrer, surtout  pour surveiller les chevreuils qui passent devant son balcon:

Bobi

En effet, le nouveau domicile de Bobi est au pied de l’une de ces magnifiques forêts qui couvrent l’île de France et, au cours de ses balades quotidiennes, il croise souvent le couple de chevreuil qui a élu domicile à proximité habitations.

Frédéric l’a surnommé « Bobi le snipper » tant surveiller les alentours le passionne. A peine rentré, vite, le balcon:Bobi:

Il est vrai que chassent aussi des chats, auxquels Bobi voue une haine démesurée et irrépressible. Au point de se jeter sur une silhouette de chat décorant la porte d’entrée de son nouveau veto!

Logo

19 juillet: Bobi a retrouvé de nombreux copains chow chows à la garden-party organisée par Sylvie.

Bobi

15 juin: Lion, venu à Paris pour une petite intervention sur son œil gauche, a rendu une petite visite de courtoisie à Bobi.

Bobi

Nos deux petits espagnols se sont trouvés très beaux, très changés…et surtout très heureux! ils ont bien joué, Bobi sautant sur place comme s’il était monté sur ressort.

Bobi

Il est devenu la coqueluche du quartier car sa gentillesse concentre sur lui l’attention des enfants de l’école et des promeneurs de chiens. Bobi est un chow chow sociable à l’extrême!

Bobi

Son papa en est très fier et raide dingue amoureux!

Bobi

21 mai: Dernière promenade commune pour Bobi et Lilbé qui auront passé près d’un mois ensemble.

Bobi

 

C’est avec beaucoup de tristesse qu’Annie et André se séparent de Bobi qui est un chow d’une douceur et d’une facilité extraordinaire.

Mais son adoptant,  l’attend avec impatience et chacun a un rôle dans l’aide à nos chows, celui de FA est aussi bien nécessaire.

Bobi va donc découvrir la vie « parichienne » avec Richard….

Bobi

….et avec Coockie:

Bobi

La petite york a un peu aboyé mais s’est vite rendu compte que ce nouveau venu dans sa vie était un grand placide super gentil qui ne lui ferait aucun mal.

L’harmonie quasi immédiate entre les deux chiens, anéantissant la petite crainte que l’on a forcément toujours lorsqu’on adopte un deuxième animal, ne pouvait que faire monter encore la côte d’amour de Bobi:

Bobi

Amour réciproque puisque Bobi a tout de suite adopté Richard,

Bobi

au point de même refuser toute sortie sans lui! il se réfugie dans ses jambes si un ami est préposé à la sortie pipi.

Comme quoi, maison, appartement, pour un chien, ce qui compte c’est l’amour que lui témoigne l’humain avec lequel il partage sa vie, le soin qu’il en a, les promenades partagées et non les hectares qu’il a pour s’ébattre.

17 mai: De nouvelles photos de Bobi, bien plus en forme.  Il a un très bon appétit, stimulé peut être par la présence de Lilbé.

Bobi

On voit que ses poils ont repoussé et qu’il n’y a plus trace des vilaines blessures qui le faisaient souffrir.

Bobi

28 avril: Annie récupère le gentil Bobi qui heureusement ne semble pas trop affecté par cette succession de déconvenues.

Boby

En voiture il se montre très gentil, attentif au paysage; à l’arrivée quelques grognements sur le chow de la maison qui ne comprend rien à ce langage et se détourne du petit importun puis un statu quo de bon aloi.

Depuis les deux compères partages les promenades, Bobi adore la forêt, ne tire pas en laisse, a bon appétit, découvre le brossage en voyant Lilbé se faire coiffer (il vient regarder le spectacle, l’air étonné, semblant dire « moi aussi j’en veux des scrach scrach ») et tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes.

Annie confirme que Bobi devient hystérique à la vue des chats….

Boby

Dans quelque temps Bobi découvrira son nouveau lieu de vie, en France. Sans chat mais avec une petite york.

Boby

Bobi a revu la vétérinaire qu’il connait pour se faire prescrire ses médicaments et, malgré ses déconvenues, bonne nouvelle, il a pris 1kg 500!

Il est philosophe notre Bobi: du moment qu’il est choyé, la vie est belle!

27 avril: La vétérinaire, qui n’a ni chat ni lapin (mais un chien) nous décrit un chow exquis, qui s’entend bien avec son chien,  mais qu’elle ne pourra de toute façon pas garder car son époux est allergique à ce type de poil.

25 avril 16h: Nous sommes prévenus que Bobi attendra sa famille d’accueil chez la vétérinaire de l’adoptante qui est aussi son amie.

25 avril 8h: Son adoptante nous prévient qu’elle ne pourra pas garder Bobi car il court après le chat et s’est jeté sur la cage du lapin. Notre correspondante sur place ira récupérer Bobi mardi 28.

24 avril, 17h30: Le gentil Bobi est bien arrivé chez son adoptante, en Belgique au terme de 24h de voyage au cours duquel il a séduit tout le monde par son calme et sa facilité de manipulation. Il a bien été un peu malade et faire dans sa cage de transport n’est pas pour plaire à un chow mais cela n’a pas entamé sa gentillesse.

21 avril: Notre petit Bobi doit passer par la case refuge afin que tout soit en règle pour son long voyage que lui fera traverser l’ Espagne, puis la France, afin de retrouver son adoptante en Belgique.

7 avril: Nous nous interrogions sur cette maladie, la leishmaniose, dont on nous disait que Bobi était atteint alors que cela n’apparaissait pas dans ses analyses. Nous savons maintenant une partie de l’histoire de Bobi:

« Olga,  (la personne qui a récupéré Bobi, ndlr) le voyait  enfermé dans le jardin de voisins de son village. Elle leur a demandé il y a un an et demi de mieux s’en occuper car il était dans un état épouvantable.

Bobi

Ils lui ont dit qu’ils n’avaient ni le temps ni l’argent pour le faire, alors Olga a offert de payer, et l’a emmenée elle-même chez le véto. C’est là que l’analyse de la leishmaniose s’est révélée positive. Elle allait elle-même lui faire les piqûres de glucantine et lui donner les comprimés d’alopuridiol.
Pendant un an, elle les a suppliés d’aller le promener, elle leur disait qu’il devait être sociabilisé, mais ils ne voulaient rien entendre. Et puis ces personnes ont fini par lui dire qu’ils divorçaient, n’en avaient rien à faire du chien et qu’ils l’emmenaient à la fourrière.
C’est là qu’Olga l’a récupéré en urgence »…. et appelé Sara, notre contact en Espagne, à l’aide.
Bobi
Dans la dernière analyse, la leishmaniose apparaît comme stoppée, le vétérinaire a dit qu’il allait très bien et qu’il faudrait seulement lui donner les comprimés d’Alopurinol pour le maintenir.
Pour le vétérinaire, il n’y a pas de doute, il a une “petite leishmaniose”, rien de grave, mais il l’a.
Bobi a RV le 10 avril pour la castration et la puce et vaccin.

 

27 Mars: Après quelques jours d’attention et de tendresse, voici notre petit Bobi

Bobi
Je crois qu’on recommence à m’aimer!
Bobi
C’est toi qui sera ma maman pour toujours? moi je t’aime….

 

Bonjour,

Je m’appelle Bobi, j’ai 5 ans.

Quand j’ai été acheté, j’étais une superbe petite boule de poil, comme  celle pour lesquelles vous craquez tous.

Parce que c’est vrai qu’ils sont craquants les chiots de 2 mois, mais s’il vous plait, ne nous oubliez pas dans le fond de votre jardin quand ils grandissent! Ne leur faites pas subir ce que j’ai subi: l’oubli.

Un jour j’ai cessé d’amuser les enfants et on m’a attaché dans le jardin, l’oubli a commencé.

Oubli d’entretenir ma fourrure qui aurait dû être opulente.

Bobbi

A la place, une carapace de saleté, de nœuds et de croûtes qui ont entraîné ma peau lorsque l’on m’a nettoyé.

Bobbi

Oubli de me nourrir…..

Bobbi

 

Oublié de me protéger contre les parasites et j’ai eu,  j’ai, la leishmaniose même si aujourd’hui on peut considérer que je suis sain et mon adoptant devra être conscient que j’ai besoin de surveillance et de soins à vie:

Bobi

Mais même abandonné au fond du jardin, j’étais de trop. Je leur donnais mauvaise conscience. A moins qu’un nouveau chiot craquant devenu grand ne doive prendre ma place au fond du jardin…..

Bobbi

Ils ont  voulu m’abandonner en fourrière. Sachant ce qui m’y attendait mais c’était moins cher que l’euthanasie….. une jeune femme, une voisine que je connaissais a eu pitié de moi et m’a récupéré pour m’éviter ça….mais elle ne sais pas quoi faire de moi…..

Pourtant je suis gentil.

Gentil avec les gens et avec les enfants….

Bobbi

Gentil avec les chiens et aussi avec les chats……

Bobbi

Constatations d’ Olga: « C’est un bon chien, mais il a peur parfois. Ses réactions malgré tout ont toujours été bonnes (s’il a peur, il ne mord pas, il cherche juste à s’isoler). Il a vécu 4 ans isolé du monde, et il ne sait pas ce que c’est d’être à l’intérieur d’une maison ou en meute avec d’autres chiens. »
Olga est sûre à 90% que c’est un très bon chien et malgré tout ce qu’il a vécu, il est resté gentil.

 

Si oui, contactez l’asso…..