Smitthy, rebaptisé Yoko

Février 2022

L’histoire de Smitthy est une histoire familliale, une histoire de solidarité comme il y en a dans toutes les familles et une histoire comme il y en a chez nous, dans la famille Chow au Coeur.

Pour Smitthy, la vraie vie de famille a commencé lorsqu’il a été adopté dans un refuge, il y a quelques années.
De sa vie d’avant on ne sait rien.
Mais à partir de là Sandrine, son adoptante s’est rapprochée de Chow au Coeur, elle et Smitthy sont venus à notre rencontre lors de la fête du cheval Hanson, à Eu en 2019, puis nous avons continué à échanger de temps en temps, et un jour Sandrine a appris que le papa de Smitthy était de retour au refuge où il avait été adopté plus ou moins en même temps que son fils, par d’autres personnes.
C’était Nounours.

Nounours était un vieux chow et Sandrine savait qu’il n’aurait aucune chance d’être adopté, à son âge et dans son triste état.
Et pour elle, il était impossible de savoir dans un refuge le père de son Smitthy.
Alors elle l’a pris.
Malheureusement, très rapidement des bagarres ont éclaté entre les deux chows et, en appartement, avec 3 jeunes enfants, il était impossible de séparer durablement les chiens; de plus,  la situation pouvait devenir dangereuses pour les petits humains.
Alors Sandrine nous a contactés pour que nous trouvions une solution pour Nounours. Ce que nous avons fait et Nounours a fini paisiblement sa vie en chow très aimé par Stéphanie et son époux, Thierry.

Il y a quelques mois c’est de Smitthy que Sandrine a dû songer à se séparer.
Un Smitthy vieillissant qui à 9 ans ne supporte plus trop qu’on lui touche l’ arrière-train ce qui angoisse Sandrine car un quatrième enfant est venu agrandir la fratrie et il commence à marcher, avec ses maladresses de bébé. Smitthy n’a jamais eu de réaction violente mais qui sait? si un jour une chute sur son dos rendait la douleur trop intense?….. Et puis n’est il pas préférable de lui donner une vieillesse tranquille, auprès de personnes elles mêmes tranquilles, loin de l’excitation propre à la jeunesse?
C’est en prenant en compte tous es paramètres que Sandrine s’est décidée à confier Smitthy  à la famille des chows qui n’en ont plus: Chow au Coeur.

 

Et ce sont toujours les mêmes, les membres de la famille Chow au Coeur, ceux qui ont aimé Nounours, ceux qui ont adopté Mysti alias Sue Mihn, ceux que la perte de Praline avait accablés qui ont pris l’avenir de Smitthy en main.

S’en est suivi un long co-voiturage mené à bien par Stéphanie et Thierry, puis par Elisabeth et Didier pour conduire Smitthy auprès de ceux qui l’attendaient sans oser croire qu’ils pourraient encore aimer un chow après Praline, ceux qui avaient accepté cette chowchowtte au printemps 2021 malgré son grand âge car lorsqu’on aime vraiment les chows, on ne les laisse pas tomber, comme on ne laisse pas tomber La Famille.

Depuis plusieurs semaines maintenant, Smitthy (qui a été rebaptisé Yoko) a lui aussi adopté ses deux pattes.
Il les protège…

Il leur tien compagnie…

Pour moi avec un brélédé mon thé…

Il leur fait faire du sport en fuyant le brossage mais c’est sans compter sur la ténacité de vieux chowistes!  Toujours la brosse et la paire de ciseaux à portée de main et hop! un moment d’ inattention de Yoko et une touffe de poil disparait! Le museau dans la gamelle est aussi un moment propice pour dégager les fesses, hop! hop! A ce rythme, dans quelques semaines Yoko sera nickel!

J’ai l’air fin….

Yoko. A 9 ans Smitthy a accepté de se laisser rebaptiser sans difficulté.
Comme avant il avait accepté le nom de Smitthy.
Parce que pour un animal, peu importe le nom qu’on lui donne, l’important est que ce nom soit prononcé avec amour.

Et la famille Chow au Coeur vous souhaite à tous les trois de longues années d’amour!