Yang rebaptisé Hiro

16 août: Hiro sort de chez le coiffeur

« que d’os, que d’os… »

26 juin:  « Voici quelques news d’Hiro (Yang) : tout va très bien, c’est notre gros nounours, il souffre un poil de la chaleur mais heureusement y a la clim. C’est réellement un amour avec tout le monde. »

30 mars: Hiro nous présente ses deux copains:

Plus de collerette! Ouf!

08 mars 2017:  Yerri de son nom de baptème, Yang de son nom de fourrière et enfin Hiro de son nom de chien de famille, aimé de tous.

A nouvelle vie, nouveau prénom pour oublier le passé; c’est en tous cas ce à quoi nous croyons même si ce point de vue est discutable.

Hiro est en tous cas bien détendu…

….et déplore juste un incident: il a fait une allergie aux piqûres de puce. Où à la pipettte chargée de les combattre.

Courage beau chien! ta nouvelle famille fait de son mieux et te découvre peu à peu; tu as été largué au mouroir de Malaga sans « mode d’emploi », ou alors il n’a pas suivi durant ta longue route jusqu’en PACA…

19 février: D’excellentes nouvelles de Yang qui s’adapte bien à sa nouvelle vie de célibataire. D’ailleurs, au vu des passeports, l’histoire entre Ying et Yang avait dû se nouer très récemment, à la perera de Séville…

Pour sa première journée retrouvée de chien de famille Yang s’est bien rapproché du petit garçon de 6 ans, qui contre toute attente n’a pas peur de lui alors qu’il est plutôt effrayé par les chiens…

 

Yang a aussi bronzé, heureux de cette totale liberté retrouvée et qui sait? peut-être ne connaissait-il que la vie en appartement?

Et après des mois de box, de promiscuité, d’aboiements et de stress, tellement perturbants pour des chows, il a pris ces marques dans cette maison  tranquille qui est désormais la sienne.

 

18 février: Anne-Marie a mal dormi cette nuit. Elle, elle savait que c’était la dernière nuit de Ying et Yang ensemble….

Car en effet, moins de 10 jours après avoir posé les pattes sur le sol français, Yang a trouvé sa famille. Et le hasard a bien fait les choses puisque ce sont des adoptants du Vaucluse qui ont craqué pour lui, ainsi, adoptants et toute nouvelle FA ont pu se rencontrer, dédramatisant la séparation. Car pour être FA il faut aimer les chiens et  lorsqu’on les aime se séparer d’eux est toujours difficile, même si le séjour a été de courte durée. Car il n’y a pas que la période de la cohabitation, il y a l’attente des pensionnaires, le questionnement sur « comment ça va se passer? », dans quel état vont-ils arriver? seront-ils des chiens faciles? faudra-t-il les toiletter, les soigner? se laisseront-ils faire?….

Et puis c’est le moment du départ…. Ying a accompagné celui qui a partagé sa vie durant quelques mois jusqu’à sa nouvelle maison…..

…elle est revenue toute seule…

….Tous les chiens étaient réunis pour lui faire oublier sa solitude, fini l’enclos, elle va désormais vivre avec les copains de la maison, chats compris. Evidemment, Féline boude!

Quant à Yang, beaucoup de câlins, un nouvel endroit à explorer, des jeux à découvrir lui ont ouvert l’appétit! On nous dit que ce soir il a très bien mangé! A suivre!…