Panda

12 novembre:

Quelque photos de Panda, qui s’habitue très bien à la vie de famille.

24 octobre:

Il y a des adoptions qui se font avec une simplicité biblique, des cas où tout roule sans à coup.
C’est lorsque les cédants sont des gens bien, des gens qui ont pris soin de leur chien et ne le larguent pas à l’arrache, aujourd’hui pour demain. C’est le cas des ex de Panda qui nous ont laissé le temps de sélectionner les adoptants possibles pour leur fifille et qui l’ont même faite stériliser, temps en moins à passer dans une famille d’accueil.


C’est aussi le cas lorsque les adoptants potentiels acceptent nos conseils pour accepter tel ou tel chien,  en fonction de leur expérience des chows -ou non- et sont prêts à  adopter le loulou que l’on pressent le plus capable de se faire à leur mode de vie.
C’est le cas de Claudia et Harvin, pressentis pour adopter Marius, lequel s’est avéré d’un contact plus compliqué que prévu, et qui ont accepté de bonne grâce d’ouvrir leur cœur et leur foyer à Panda. Car de toute façon, et c’est notre désormais longue expérience comme FA qui parle, mâle ou femelle, crème, rouge ou noir, poils longs ou courts, jeunes ou moins jeunes, faciles ou moins moins faciles, au bout de quelques semaines, on les aime tous et ils sont tous les plus merveilleux des chiens.
La vraie question, ce qui rend l’adoption plus ou moins facile, c’est l’adéquation du chien avec le mode de vie.
Preuve en est l’histoire de Panda, pourtant née dans son premier foyer.

 

Première ballade en laisse.

 

Mais qui est Panda?
Panda a 18 mois et si ses ex se sont séparés d’elle, c’est que la miss a un sacré caractère! A peine pubère elle terrorisait son père et sa mère qui n’osaient plus bouger une oreille au point que leurs humains, à les voir tout contrits les ont même supposés malades. Non, c’était leur fille qui leur intimait l’ordre de se faire les plus petits possible!
Malgré la stérilisation de Panda la situation restait inchangée et ne pouvait plus durer donc, en dépit de leur tristesse ses deux pattes nous ont confié Panda.  Ils connaissent bien leur fifille:   » Avec les humains, elle est adorable, y compris avec les enfants même si par précaution nous n’avons jamais laissé nos petits enfants avec aucun chien. Panda est brutale et pourrait faire mal sans le vouloir. Par contre avec les petits animaux, c’est  non. Rongeurs, chats, et même petits chiens, oubliez! A part ça elle se fera à tous les modes de vie, c’est une battante, et elle respecte les clôtures, elle n’a jamais défoncé ni creusé.« 

 

Après un court transit chez Sophie voilà donc Panda chez Claudia et Harvin. Ils n’ont jamais eu de chow chow. Quelques conseils pour la prise de contact -qu’ils suivent- et au bout de 48 h tout roule:

Claudia:  » Les débuts ont été comme vous nous en aviez prévenus. Panda jouait avec nous à cache-cache….

Nous lui avions laissé la laisse pour pouvoir l’approcher plus facilement et la faire rentrer en cas de pluie….

 

…D’abord elle a refusé de manger mais néanmoins elle rentrait dans la maison et n’a jamais manifesté la moindre agressivité. Son endroit privilégié était la cabine de douche ?????…

…. j’ai essayé de la brosser et elle a tant aimé ça qu’elle s’est endormie…

…. Le lendemain, comme elle aimait la brosse et restait dans la douche,  nous avons tenté de la laver et elle s’est très bien laissé faire, voici des photos où elle est toute propre:

 

Nous l’avons aussi baladée, d’abord une courte promenade sur les trottoirs où elle a croisé un shiba sans montrer d’hostilité et puis au parc où tout en restant vigilants nous l’avons laissée jouer avec un bébé staff. Panda s’est laissé faire:

Voilà, Panda n’est certes pas encore parfaitement à l’aise -elle porte souvent sa queue basse à l’extérieur- mais elle apprend très vite.

Nous sommes conscients que lorsqu’elle se sentira chez elle son naturel reviendra peut être au galop mais Panda, par sa sociabilité envers nous,  nous convient très bien. Déjà, à l’intérieur, elle se couche sur le canapé.
Nous sommes très heureux et nous espérons que très vite Panda le sera aussi, même si elle redevient une enfant terrible puisque de toute façon nous n’avons  pas de chat, pas d’autre chien ni l’intention d’en avoir et que  les poules sont totalement isolées. 

CQFD!