Marley 2

10 juillet: Après  les drames vécus avec Murphy et Shadow tout ce qui  concerne la santé de Marley angoisse Steven: « ne boit-il pas trop? urbne-t-il assez? n’halète-t-il pas depuis un trop long moment? ne fait-il pas trop chaud pour sortir? Faut il donner les croquettes en hauteur? mouillées? à volonté? et s’il s’étouffe lorsqu’on n’est pas là? Oui, mais il peut aussi faire une fausse route avec de l’eau et on ne peut pas lui enlever l’eau en notre absence…. »

On comprend bien le traumastisme laissé par le décès , très jeunes, prématuré, soudain, de Murphy et de Shadow.
Mais le bonheur, à nul autre pareil, de vivre avec un chow ….

Reveil difficile!

Mais Marley qui est arrivé dans la vie du couple un peu par hasard, déjà castré (donc pas de crainte à avoir pour l’anesthésie) et, ojectivement, sans problème de santé d’aucune sorte….

E puis vivre c’est déjà prendre un risque non?

Alors? vous me gardez?!

Eva et Steven: «  Comme Marley est toujours d’accord pour rester avec nous, c’est décidé, nous resterons ensembles!

Alors on y va?
Le Beau’Marley se porte bien, Il a fait sa première terrasse avec nous hier soir, il n’était pas trop rassuré, jusqu’à ce que la serveuse négocie avec lui avec des petits bouts de poulet.
Le restaurant étant juste à côté de chez nous, nous allons tenter de renouveler l’expérience progressivement.
Ahouuu
En promenade, Il est de plus en plus à l’aise avec les autres toutous, de tous âges et de toutes tailles, mais toujours un peu  méfiant avec les bipèdes, ne lui touche pas la tête qui veut ! Marley a pris le rythme de 2 promenades par jour plus un petit tour le midi si la température extérieure n’est pas trop élevée.
Pose dans l’ herbe
Lorsqu’il ne fait pas la sièste, il est toujours aussi gardien. Marley a fait connaissance avec le voisinage. Il ne sera probablement jamais copain avec le jeune chat qui vient le narguer derrière son portillon. D’ailleurs, quand un chat miaule dans la TV, Marley regarde avec attention l’écran, puis prend le temps de vérifier derrière le meuble … On ne sait jamais !
Je cherche le chat derrire la tv
Il va rencontrer la famille ce week-end et faire connaissance avec papy Fidji, petit shitzu senior. »
Mr de Marley

3 Juin 2022

Malgré sa jeune vie Marley est un résumé à lui tout seul de la triste condition des chiens au XXI siècles; s’ils ne sont plus considérés comme des biens meubles par le législateur ils sont toujours  considérés comme des objets de consommation par les quidams.
Et les réseaux sociaux ou les sites d’annonces gratuites accentuent et banalisent leur marchandisation.

Laissons Eva et Steven, sa famille d’accueil, vous présenter Marley:

« Suite à un appel de Sophie nous sommes allés chercher, dimanche dernier à Metz, Marley, petit chow de  15 mois.
C’est une dame membre d’une asso de protection des chats, Carole, qui l’avait recueilli et qui a fait la moitié du chemin pour nous le confier.
Marley a été castré par Carole au début de l’année, elle en avait marre d’être contactée par des pseudos éleveurs uniquement interessés pour faire de Marley un reproducteur…
Marley est né dans un élevage en Hongrie puis acheté en Belgique pour faire de la reproduction. Il y est resté environ 1 an, dans un chenil, avec 4m² d’espace.
Un couple de personnes âgées l’a sorti de là, ils ont eu pitié du pauvre loulou qui était très sale avec les canaux lacrymaux complètement bouchés.
Manque de bol, le couple avait des chats et Marley n’est pas du tout compatible chat, c’est là qu’ils ont contacté Carole.
Elle-même a beaucoup de chats, elle a donc gardé Marley dans sa salle de bains (avec 2 balades par jour heureusement) en attendant de lui trouver une famille. Elle ne voulait surtout pas le mettre en refuge, avec tous les inconvénients qu’on connait pour les chows, le bruit, la promiscuité, l’enfermement…
Carole a placé Marley via les réseaux sociaux.
Une famille ayant déjà un chow l’a contactée, Marley y est resté 2 jours. L’autre chow se montrant dominant et ne l’acceptant pas, Marley a paniqué, cassé la barrière du jardin et s’est enfui en ville.
Après l’avoir retrouvé, Marley est retourné chez Carole.
Il a ensuite été placé dans une famille avec une petite fille de 2 ans, toujours via les réseaux sociaux. Tout s’est bien passé pendant plusieurs semaines, Carole avait régulièrement des nouvelles. Ils ont adopté Marley. Puis quelques jours après l’adoption la famille n’a plus voulu de Marley qui aurait grogné sur la petite fille puis aurait commencé à faire ses besoins dans la maison…
Carole apprendra plus tard que le couple vient de se séparer et suppose que la femme ne le promenait plus…
Carole récupère Marley devant leur maison, la femme cherche des excuses pour ne pas montrer où ils vivaient car avait prétendu vivre  à la campagne alors qu’elle est en pleine ville, une personne peu fiable quoi…
Finalement c’est via une éleveuse de chows belge que Carole a eu les coordonnées de Chow au Coeur.
Déjà très attachée à lui, elle nous l’a confié les larmes aux yeux.
Que dire de Marley ? Il est adorable, en 24h il était déjà les 4 pattes en l’air à réclamer des gratouilles et depuis hier on a le droit à plein de léchouilles.
On confirme qu’il n’est pas compatible chat et qu’il faut s’accrocher en balade pour le retenir quand il en croise un.
Il est gourmand et aime les friandises, les vache qui rit, le Leerdammer, les yaourts et tous les extras possibles.
Il aime se faire brosser. Il est très calme, fait des grosses siestes et peut passer des heures à grignoter un sabot.
Il n’a pas peur des bruits de la ville et marche très bien en laisse.
Il est gardien, Carole nous disait qu’il n’aboyait pas mais aujourd’hui on a pu entendre le son de sa voix à cause d’un vilain livreur qui l’a tiré de sa sieste.
Il semble en bonne santé, il ne racle pas. Il a peut-être des petits problèmes de peau, son poil est assez gras mais il a subi plusieurs transitions de croquettes et n’est pas protégé contre les puces depuis février.
On attend de croiser des chiens en balade pour voir son comportement avec ses congénères.
On est allés chercher Marley en tant que famille d’accueil mais suite à son opération de séduction, nous hésitons à l’adopter.
Nous allons bien grâce à notre nouveau petit protégé.
Steven, Eva & Marley »