Hailing

18 mai:  Et voilà, Hailing est chez ses adoptants!

Lorsqu’on garde un chien aussi longtemps, et surtout lorsqu’on le récupère dans un état pathétique et qu’on en fait un chien somptueux, forcément, le jour où l’on se sépare, ça fait mal….

Toute la famille est réunie pour accompagner Hailing vers sa nouvelle demeure.

Evidemment le toutou aussi est perturbé, surtout lorsque pour la première fois de sa vie il goûtait aux soins et à la considération…..

Hailing et Gucci

Evidemment les adoptants, même s’ils sont tout au bonheur de l’accueillir se posent des questions, principalement « ses copains ne vont-ils pas lui manquer? »

Mais le blues ne dure pas longtemps quand les adoptants sont aux petits soins: balades à gogo, petits plats, caresses à profusion….           Il a fallu 48h pour qu’Hailing accepte quatre bouts de saumon mais c’est dit, ce met lui plait bien et elle en reprendra! en plus il fait un beau poil.                                                                                                                                    Les balades aussi c’est bien sympa, on rencontre plein de chiens…..  La chatte de la maison? elle fait un peu la tête mais Hailing n’a pas l’intention d’empiéter tout de suite sur son territoire malgré la panière préparée pour elle dans le salon, elle a préféré élire  domicile dans la niche qui est posée sur le balcon, permettant d’observer les alentours bien à l’abri du soleil ou de la pluie.                                       Hailing a tout de suite apprécié cet accessoire, peut être un souvenir d’une ancienne vie…

Pour Sandrine, Joël, Clotilde et Adrien,  avec le départ d’Hailing, c’est une belle aventure qui finit, avec la fierté d’avoir rendu sa dignité à une fantastique chowchotte malmenée par la vie.

Jusqu’à la veille du départ ils ont eu à cœur de faire d’Hailing une chienne bien dans ses pattes, confiante en l’humain, prête à aimer sans réticence sa future famille.

Etre famille d’accueil, préparer un chien pour d’autres, c’est beaucoup de générosité. Et il faut beaucoup de confiance dans les adoptants pour laisser partir le ou la protégé(e).

Yvette et André ont su nouer des liens, prenant régulièrement des nouvelles d’Hailing que le confinement les empêchait d’aller chercher.

Pour eux, c’est un nouvel amour qui éclaire leur vie après le départ de Fedex.

Nous leur souhaitons beaucoup de bonheur.

Une nouvelle vie commence.

 

 

Hailing a 7 ans.

Hailing a fait des bébés comme d’autres. Puis elle a été vendue, comme d’autres.  Puis revendue. Puis encore revendue. Ou donnée. Puis encore, tombant de Charybde en Scylla.

Heureusement, sur son parcours, quelqu’un, a eu la bonne idée de la stériliser.

Son dernier acquéreur le savait-il lorsqu’il se l’est procurée? en tous cas, lui, la seule chose qui lui importait lorsqu’il a fait paraître son annonce sur Le Bon Coin, -après  deux mois de vie commune- c’était d’en retirer 200 e.  A nos prises de contact pour lui expliquer notre fonctionnement, une seule réponse: « J’ai pas b’soin d’vous pour la faire adopter. Pis j’veux 200 e« .

Mais nous refusons que l’argent des dons, que l’argent collecté lors des marchés, lors des événements, tombola, calendriers, autres….  autant de somme issues de lé générosité des uns et des autres  tombe dans l’escarcelle d’individus sans scrupules  pour lesquels les animaux, mal soignés, mal nourris, pas considérés, représentent juste une source de profit.  Cf le Gang des 5…………. Chez Chow au Cœur l’argent sert uniquement les chows, pas les humains qui les exploitent.

Pourtant, même 200 e, pour une chienne de 7 ans stérilisée, cela parait trop chers aux prédateurs des supports gratuits, ce qu’ils veulent c’est la chienne jeune et pas chère, non stérilisée bien sûr -et si elle peut être crééééééme, c’est le jackpot-  qui leur permettra de faire de la repro…. « par amour de la race« , bien sûr.

Alors, sans clients pour la pauvre Hailing,  notre homme a appelé des éleveurs: « Z’ en voulez pas d’ma chienne? j’la vend pas cher, 200 e » Ben non ,  par définition un éleveur fait de l’élevage et pour ça il faut une chienne en état de reproduire….

Certains adhérents, qui scrutent les sites d’annonces, se sont émus et nous ont prévenus. Parmi eux quelqu’un a décidé de l’acheter pour nous la confier.

…………………………………………

C’est Joël, notre adhérent le plus proche d’Hailing et adoptant de Gucci, Jewenn, Nina et Noisette qui est allé la chercher courant janvier.

C’est sa famille,  Sandrine, Clotilde et Adrien, qui depuis héberge Hailing.

Hailing dont les côtes étaient visibles sous le poil.

Hailing à la fourrure mitée par des hot spots.

Hailing qui ne connaissait pas, ou plus, les friandises et qui a appris , ou réappris, du bout des doigts bienveillants de Joël…

Hailing qu’il a fallu non seulement vacciner -son dernier vaccin datait de son époque de chienne d’ élevage- mais aussi déparasiter et soigner d’une otite purulente. Précisons que la quantité de vers qui infestait ses selles ainsi que l’importance de l’otite laissait supposer que l’état de négligence ne datait pas d’hier…

Primo vaccination, otite, anti parasitaie

rappel Hailing

Hailing, craintive, mais si douce, découvrant ou redécouvrant le bonheur de manger à sa faim, engloutissant les gamelles les unes derrière les autres durant plusieurs semaines.

Hailing joueuse aussi, boute en train des chow chows de la maisonnée.

Hailing première à squatter le nouveau dodo….

Hailing que Sandrine et Joël entrainement à recevoir un bain, d’abord en la mettant dans la baignoire sans eau….

Hailing qui ne raterait une promenade pour rien au monde..

Il est inutile de demander à adopter Hailing, si les mesures de confinement n’avaient pris ses adoptants de court, elle serait déjà dans sa nouvelle famille, des chowistes passionnés dont la fifille est décédée en décembre.

En attendant le jour où Hailing pourra prendre la route, ses futurs humains apprennent à la connaître et participent de loin à sa vie en correspondant avec Sandrine et Joël.  Ainsi l’arrivée de la belle Hailing est préparée au mieux.

Prochaines nouvelles au retour des beaux jours…