Shogun, rebaptisé Kenaï

28 juillet:

« Et voilà, Kenai à été  castré !

Dur de garder la collerette par cette canicule mais voilà, l’épreuve à enfin pris fin!
L’ aller chez le veto a été assez compliqué même s’il avait bien compris qu’il fallait reprendre la voiture pour aller enlever tout ça; chez le veto un peu compliqué aussi, heureusement elles ont fait en sorte que tout se passe vite.
Le retour a été  beaucoup mieux ha!ha!
Il a enfin pu aller dans l’eau, on en a profité pour le laver un petit peu, et le peigner, surtout sous le cou et derrière les oreilles car avec la collerette ça a fait beaucoup de noeuds. 
Il profite enfin! »

 

7 juillet:

Séance câlin/gratouillles pour bébé Kenaï

03 juillet:  « Bébé » Kenaï va bien, à 1 an il est toujours fan des petits amusements de chiots: il a appris à défaire les lacets!

et par la canicule il a découvert  les vertus de la glace pour se rafraichir: délicieux dit son regard!

21 février:  Naïa: Quelques nouvelles de Kenaï, qui va très bien.

C’est encore un bébé, très joueur, très gourmand, mais il grandit vite!
Tout va bien pour lui. »

16 janvier 2022. Notre amie Nathalie, adoptante de Gimmy, de la rgrettée Altaï et maman d’une joyeuse troupe de chow a rencontré Shogun.
Et?
« Shogun est magnifique, bien équilibré, bien toiletté, il va facilement vers les gens, très à l’aise avec tout son entourage, heureux! Maintenant il s’appelle Kenaï, ça lui va bien, il est plus canaille que guerrier. »

Canaille et contemplatif, il adore méditer en regardant la campagne Auvergnate…

J’le l’ai vraiment échappé belle, merci de m’avoir abandonné, vraiment!

Comme Kenaï est encore un bébé, il est encore très joueur..

Ses adoptants, qui découvrent le chow à travers lui sont totalement conquis par cette race exceptionnelle, mi-chien mi-chat …

Si câline…

Et noble!

Et nous sommes ravis que la jeune deux pattes de la famille, Naïa, puisse démarrer sa carrière de chowiste aussi jeune car combien de fois avons nous entendu de la part de nos adoptants: « Ah! qu’est ce que je regrette d’avoir rencontré le chow aussi tard dans ma vie; bien sîr j’ai aimé mes chiens, mais vivre avec un chow chow, c’est bien autre chose que vivre avec un chien. On dit:  « Un chow un jour, un chow toujours », et c’est bien vrai. »

 

 

Septembre 2021

Appel téléphonique de Sophie au Pays des Langues Bleues:

  •  » On a une urgence, un chiot de 3 mois et demi à récupérer.  C’est un monsieur qui l’a acheté pour sa vieille tantine, 80 ans, elle a toujours eu des chows, mais celui là est … un monstre paraît-il. Il a retrouvé sa tante enfermée dans la salle de bain, n’osant plus bouger, en larmes, terrorisée par le monstre. Du coup il a évacué le chien chez une connaissance à lui qui a 3 chiens dont 2 mâles mais ça se passe mal. Il harcèle la femelle… les mâles veulent l’attaquer, évidemment il ne fait pas le poids, la personne a peur qu’il se fasse bouffer…. Je me demande bien quel genre de plaie on va récupérer…« 
  • « Sophie, il a 3 mois,  vous devriez tout de même pouvoir le maîtriser…. ça reste un chiot, et ce n’est pas la première fois que vous aurez un chien difficile…. pensez à l’arrivée de Koda, ça ne peut pas être pis, il fait quoi 10-12 kg? … « 

Évidemment la conversation a continué et nous avons fini par conclure que ce ne serait pas la première c……..e que nous entendrions, et probablement pas la dernière.
Mais tout de même, l’histoire  du « chiot monstrueux » restera un grand moment ….

Nous vous présentons donc le monstre Shogun, 3 mois et demi:

Chiot chow chow crèèèèèème acheté pour mémé capricieuse et probablement à deux doigts de la sénilité.
Chiot nourri aux pâtées et croquettes pour chat.
Chiot pas sorti car ne sachant pas marcher en laisse et mémé a peur de tomber.
Heureusement ce début de vie compliqué n’a pas duré plus de 15 jours puisque le petit monstre a eu la bonne idée « d’attaquer mémé ».

Nous sommes les premiers à comprendre qu’on puisse avoir envie de vivre le plus longtemps possible avec un chien, surtout lorsqu’on a toujours vécu avec et nous n’hésitons pas à confier des chows à des personnes âgées, et même très âgées,  mais nous les choisissons avec soin pour qu’elles fassent leur bonheur mutuel.
Nous voudrions pouvoir écrire que le comportement décrit ci-dessus est une aberration; hélas! combien d’éleveurs prêts à sacrifier un chiot pour une poignée de billets? (mais oui, nous avons des noms!) et combien de familles prêtes à satisfaire leurs vieillards pour acheter leur bienveillance?

Voila petit Shogun chez Sophie:

Shogun est juste un chiot, un chiot qui a besoin de jouer et de communiquer…

Un chiot qui a besoin d’interagir avec des congénères, ici avec Bailey’s, pas du genre à se laisser harceler, surtout par un minus…

Un chiot qui a besoin de manger des croquettes pour chien…

Un chiot qui a besoin de faire des expériences… (Heu… Pasha n’a pas sa plus belle robe,  en septembre il ne se laissait toujours pas approcher, le déclencheur de son approche avec Sophie fut justement le passage de Shogun)

Un chiot quoi!
Nous restons encore interloquées par autant de bêtises proférées lors de la description des prétendues difficultés que présentait Shogun….

On tombe des nues.
Nous tombons si souvent des nues….
Pas à cause du comportement des chows, juste à cause des gens, des histoires qu’ils racontent, qu’ils s’inventent, pour se justifier.

Trois jours après l’arrivée du « monstre » chez Sophie, le jeune Shogun repartait pour continuer sa vie auprès d’une famille qui attendait un chow, juste un chow  » de sexe et de couleur indifférente« , juste on voudrait qu’il ne soit pas trop vieux mais on l’aimera comme il sera »

Moi ze t’aime déza!

Depuis, la famille, qui ne connaissait pas les chows, et Shogun vont de découvertes en découvertes…

C’est quoi ça?

Naïa:  » Bébé a 5mois!
Il se porte très très bien! Il s’est très bien adapté à notre vie. Aujourd’hui on l’a emmené avec nous en ville, histoire de faire un peu de trajet avec lui et qu’il s’habitue, parcequ’on va partir en fin de semaine. Il est resté très calme et très mignon, on en a profité pour lui acheter un nouveau harnais qui est un poil trop grand pour le moment mais il grossit à vue d’œil alors ça devrait aller. On lui a aussi acheté de nouveaux petits gâteaux et sticks pour qu’il finisse de faire ses dents. »

Des vacances à la mer pour Shogun, de nouvelles odeurs, de nouvelles stimulation, de nouvelles sensations sous les pattes…

Aimer les chiens, c’est aimer leur bonheur, à eux.
Aimer les chiens ce n’est pas pourrir leur jeunesse.
Aimer les chiens ce n’est pas les coller dans un pavillon, seuls, avec un terrain bien clôturé pour soulager leurs besoins quotidiens.
Un chien n’a pas besoin que de manger, de dormir et faire pipi-caca.
Un chien, et a fortiori un chiot, a besoin de faire des apprentissages, toutes sortes d’apprentissages positifs, les bruits de notre société humaine, la ville, la campagne, les situation de notre vie, la voiture, les vacances, les amis, le chahut des enfants….
Si vous n’êtes pas, ou plus, capable de lui offrir tout cela, ne prenez pas de chiot.
Ou ne dîtes pas que vous aimez les chiens, dites seulement que vous vous aimez, vous.