Chamallow (ter)

18 août: Notre plus belle victoire de l’année 2019 sera sans conteste l’adoption de Chamallow.

La belle vie de chien de famille très aimé qui est devenue son quotidien, Chamallow la doit à toute une équipe de passionnés:

  • Elisabeth et Gaétan, les adoptants d’ Iroko, qui ont œuvré journellement pour persuader le refuge où était Chamallow de faire confiance à notre association et de ne pas l’ euthanasier.
  • la SPA qui a accepté de les écouter et nous a confié Chamallow
  • Marie-Françoise, Daniel et leur fils Alexis, qui ont d’abord bien voulu accepter ce chow condamné par le vétérinaire du refuge et qui l’ont ensuite travaillé durant des mois afin de lui donner confiance en l’humain.
  • Et enfin ses merveilleuses adoptantes, Peggy et sa maman, d’authentiques passionnées de chiens,  qui ont tout de suite accepté de donner à Chamallow la chance d’avoir une vie de famille à cause de son passé difficile et qui ont même insisté pour tenter cette adoption lorsque nous étions sur la réserve (à cause de la présence de Matelot, leur toutou).

Sans oublier ledit Matelot, malinois x beauceron, qui a accepté avec enthousiasme de partager son terrain, ses jouets et même ses maîtresses tout comme elles le supposaient!

Mon lit je le garde, lui il est plein de poils, l’en a pas besoin!

 

Voici maintenant un mois que Chamallow et Matelot cohabitent, Chamallow d’abord timide, imitant Matelot, puis de plus en plus hardi au point où c’est Matelot qui est entraîné dans les parties de jeu auxquelles se joint parfois le malinois des voisins!

Voici maintenant un mois que Chamallow apprécie la vie de famille, debout tôt le matin pour un premier pipi avec Peggy et Matelot puis retournant se coucher jusqu’à l’heure du pain beurré que donne la maman aux deux copains.

Le fromage, toujours miraculeux pour apprivoiser un loulou

Pour un chien qui a presque toujours vécu dehors, ou à cause de cela, Chamallow aime bien être dedans, il n’a jamais fait aucune difficulté pour rentrer dormir.

Chamallow a choisi sa place pour dormir: sous la fenêtre grande ouverte

 

Et quelle émotion pour Peggy la première fois que Chamallow a timidement battu de la queue à la barrière lorsqu’elle est rentrée du travail!

Émotion aussi  lorsqu’il pousse contre ses jambes pour avoir sa dose de gratouilles!

« Il a été timide trois jours, on l’a laissé faire, on ne lui a rien demandé, et puis il s’est débloqué, il est venu chercher de la Vache qui Rit que donnait maman.  Avec nous il est vraiment très gentil; on commence à le brosser et il apprécie, quand il en a assez, il nous le fait comprendre et on le respecte. Avec Matelot, nous faisons attention à ne pas susciter des jalousies mais ils sont tous les deux vraiment très sociables avec les autres chiens, alors nous n’avons jamais perçu la moindre tension. Il se suivent beaucoup, dorment non loin l’un de l’autre, vraiment tout va bien et nous sommes enchantées de Chamallow »

Chamallow en promenade avec Peggy

 

Les jours passent, les balades s’enchaînent en cette saison propice aux rencontres avec d’autres promeneurs, achevant de sociabiliser Chamallow au monde extérieur. Il y est d’ailleurs assez indifférent. Pour lui, son monde, ce sont les humains en qui il a confiance, Matelot avec lequel il joue. Le reste ne l’intéresse que modérément.

Pour le moment en tous cas car Chamallow évolue rapidement:

« Maman brosse maintenant Chamallow entièrement sans aucune réticence de sa part.

Avec moi il se couche maintenant sur le dos pour réclamer des gratouilles et si après quelques temps il nous léchait les mains, maintenant il nous lèche complètement le visage à toutes les deux.

Ce gros nounours nous comble de joie un peu plus chaque jour »

 

 

Tous, nous t’avons fait confiance.

Tous, nous avons voulu croire en toi, comprenant que ta réaction excessive était due au contexte du refuge, à la faute de tes premiers humains qui ne t’avaient rien montré de la vie, que les murs d’une cour où ils te retenaient comme un prisonnier.

Tous nous sommes fiers de toi Chamallow!

Profite enfin!

 

 

 

Voici Chamallow, 4 ans et demi, troisième du nom.

Bon, ok, c’est un chow chow sympa…et …qui n’a pas joué à ces jeux avec son chow chow?  penserez-vous…

Mais pour Daniel, Marie-Françoise, leur fils Alexis, pour toute l’équipe de Chôc!, Chamallow est bien plus qu’un chow-chow sympa. Chamallow est un miraculé de la vie et nous sommes tous très fiers de le proposer aujourd’hui à l’adoption.

Chamallow, c’est moi.

Lorsque nous avons récupéré Chamallow, il y a quelques mois, il était inapprochable et en plus l’inactivité forcée l’avait rendu très raide, il éprouvait des difficultés pour accomplir certains mouvements basiques….

De son passé, nous n’avions pu avoir que des bribes d’infos…. Chamallow aurait passé toute sa vie tout seul, isolé dans une petite cour, sans même un abri, nourri par un tout jeune enfant, sans aucun autre contact humain. Comment a-t-il eu la queue cassée? mystère. Heureusement pour lui, une séparation, ou un déménagement, ou les deux, ont entraîné ce que nous appellerons, sa libération….

Chamallow ne connaissait rien, il avait peur de tout.

C’est notre discrète FA du Morvan (Marie-Françoise, Daniel, Alexis) qui s’est chargée d’apprivoiser ce grand et magnifique chow chow sauvage; il a fallu des semaines, des kilos de gruyère, des trésors de patience.

Toute l’équipe de Chôc! a applaudi aux avancées, soutenu le moral, vibré en même temps que les hommes et la femme de terrain.

Et puis sont arrivées les photos des premières promenades…

Puis les photos des jeux avec Alexis…

Quelques mois après l’arrivée de Chamallow la découverte de l’intérieur d’une maison et nous nous demandions bien comment il réagirait dans un endroit si différent de l’extérieur que seul il connaissait: réponse TRÈS BIEN

Puis il y a eu le passage chez le veto, d’abord en simple visite, avec les chowpains, puis une seconde fois, où, rassuré par la présence de ses humains Chamallow s’est bien laissé manipuler et même porter sur la table et examiner les yeux. (Rien de grave)

Le véto ? .. Même pas peur !

 

Puis il y a eu le voyage pour l’AG, en Normandie, plusieurs heures de route à 4 chows et 3 humains, tous biens installés dans le Viano.

On essaye l’espace pour Chamallow et Billy

 

Ce we AG, les 21 et 22 avril, a été le couronnement de plusieurs mois de persévérance dans la sociabilisation de Chamallow:

Désormais, Chamallow est prêt à découvrir sa famille pour la vie. Attention: c’est lui qui la choisira car  Chamallow a ses têtes, probablement la résurgence d’un passé douloureux. Le courant passe, ou non.

Il est tout comme vous, vous qui souhaitez avoir ce fameux « coup de foudre » pour votre futur compagnon.  Vous comprendrez  donc que lui aussi ait la même envie.  Et nous ne voulons rien imposer à Chamallow qui en a déjà bien trop bavé….

 

Si Chamallow vous choisit, il saura être le plus sympa des chows, très léchouilleur, très enthousiaste pour les balades, en campagne ou en ville car Chamallow est désormais à l’aise partout.

 

Quelques indices pour lui plaire:

  • Pour la prise de contact, un pavillon avec terrain est recommandé.
  • Chamallow est indifférent aux chiens mais semble ne pas apprécier les chats.

Les autres points sont à envisager directement avec lui en  remplissant le formulaire de demande d’adoption:

Demande d’adoption