Vaya

Juin 2024

Vaïa a beaucoup de chance, vraiment beaucoup.

https://www.youtube.com/watch?v=cgoZV2yRo54

D’abord, lorsqu’elle ne s’appelait pas encore Vaya mais Maïa, qu’elle était un chiot craquant , elle a été achetée par une gentille jeune femme qui l’a beaucoup aimée et qui l’aime certainement encore.
Pour acheter Maïa, la jeune femme a dépensé toutes ses économies, 2700 e, mais Maïa était si mignonne,  si crème, si attendrissante avec ses grosses pattounes et sa petite queue qui battait à toutes les papouilles qu’elle n’a pas résisté à l envie de la posséder…
Las! parce que les passions ne durent souvent que ce que durent les roses la jeune femme s’est retrouvée seule à devoir subvenir aux divers frais engendrés souvent par une vie à deux.
Il a fallu déménager, trouver un autre logement, se retourner, envisager une vie différente.
Et Maïa était là, encore mignon chiot  de 6 mois, frétillante, enthousiaste, naïve.

Et sage, t’as poas dit.

La jeune femme n’avait pas envie d’entrainer Maïa dans sa précarité que nous espérons très passagère.
Et elle l’aimait aussi assez pour ne pas céder aux bons conseils qu’elle a certainement entendus ici ou là, du genre: « au prix que tu l’as payée, tu pourrais au moins la vendre » ou bien « tu pourrais lui faire faire une portée, ça te rembourserai largement …. et puis il est bon qu’une chienne fasse une première portée »
La chance de Maïa est d’avoir été achetée par une jeune femme responsable, qui l’aimait vraiment et qui voulait pour elle le meilleur.

T’as dit le meilleur? jouer, manger, roupiller.

L’autre chance de Maïa, c’est que sa jeune maîtresse avait déjà croisé la route de Véronique, notre FA du nord.
Pensez! 3 chows superbes, Neige, Rafal et Simba, toilettés à la perfection et qui se baladent sans laisse dans les rues d’une grande métropole, on ne peut pas ne pas les remarquer, a fortiori si on aime les chows!
Donc la jeune femme a proposé sa petite Maïa à Véronique, qui lui a parlé de Chow au Coeur et l’a rassurée pour l’avenir de sa fifille.
Dans les jours qui ont suivi la rencontre Véronique est allée chercher la nounourse.

Maïa est restée une semaine chez Véronique et Hervé, il ne fallait pas qu’elle y reste plus, trop évident de craquer pour cette gentille nénette.

Maïa est un chiot facile, gaie et active, mais sachant se poser, capable déjà de marcher sans laisse dans les grands espace, apprenant avec ses 3 grands mentors, revenant au rappel.
Cette expérience avec des chows adultes lui a certainement été très bénéfique.

Une chienne adorable.

Et cette chienne adorable nous l’avons proposée à Nathalie et Sébastien qui ont eu énormément de chagrin ces derniers mois, en voyant disparaître prématurément  3 fifilles: Maïa, Mitsuyo et Naïa, ces dernières à quelques mois d’intervalle.

Breaky Mitsuyo et Maya

Nous espérions très fort qu’ils accepteraient malgré leur chagrin encore tout frais, pour s’accorder un peu de légèreté dans leur quotidien, mais aussi pour tenir compagnie à Armani qui, s’il s’entend bien avec Breaky, ne peut néanmoins trouver en lui, perclus d’arthrose, le compagnon des parties de jeu qui faisaient son quotidien avec Naïa.

Nathalie: « Nous sommes toujours heureux de pouvoir ouvrir notre porte à un Chow qui attend sa nouvelle famille même si à chaque fois qu ils nous quittent c est un déchirement, des pleurs, des émotions qui nous font mal, nous perturbent… Naïa notre très chère Naia partie le 18 mars dernier me bouleverse encore… Comme Mitsuyo et Maya parties trop tôt elles aussi. Et vous nous avez proposé Maya rebaptisée Vaya car il m était difficile de l appeler comme ma première chowchotte et qui lui ressemble tant…
Nous allons faire en sorte que la vie de Vaya soit la plus douce et heureuse possible comme pour Armani et Breaky  dont malheureusement l’ état physique décline… »

Voilà. Naïa, rebaptisée Vaïa, va vivre au bord de la mer auprès de très proches de Chow au Coeur.

 

La troisième chance de Vaya, c’est la stérilisation, obligatoire pour tous nos protégés (et évidente pour Nathalie et Sébastien) car lors de celle-ci il a été découvert une malformation génitale qui a entrainé une ovatiohysterectomie, c’est à dire l ablation non seulement des ovaires mais aussi de l’utérus. Sans opération l’espérance de vie de Vaya aurait été fort compromise, pour ne rien dire de toute tentative de reproduction qui lui aurait été fatale.

Ouf! tirée d’affaire!

On peut le dire: Vaya est née sous une bonne étoile et désormais tous les voyants sont au vert pour qu’elle profite dela plus belle des vies.
Nous vous souhaitons beaucoup de bonheur!