Seïko et Oria

17 janvier 2023:

Noémie:  « Seiko se remet bien de son opération et veut toujours jouer. Il faut le freiner car il est en convalescence.
Il est toujours adorable, câlin, un amour. »

 

26 décembre:

Noémie: « Seïko a eu une arthroscopie des deux coudes en début de semaine. Il va de mieux en mieux. Il se repose beaucoup. Il arrive enfin à se coucher sans tourner en rond pendant des heures. On sent qu’il est beaucoup plus à l’aise. Il trouve enfin sa position pour se coucher sans trop de douleurs.

Il est toujours sous antidouleur mais nous avons dû réduire les doses sur conseil du vétérinaire car les médicaments étaient assez forts et avaient des effets secondaires (insomnie, trouble…). Avec les doses complètes il passait des heures à marcher marcher dans toute la maison. Depuis que nous avons diminué la dose, ça va beaucoup mieux. »

22 novembre:

Noémie: « Seïko va bien, ses yeux sont de plus en plus jolis.

Nous avons prévu l’opération de ses coudes le 21 décembre pour lui laisser le temps de respirer encore un petit peu entre les deux; nous serons ensuite en vacances et pourrons prendre soin de lui à la maison. En attendant, il est sous médicaments aux plantes pour le soulager (plus ou moins efficace…).
En attendant, quelques photos avec sa meilleure copine Oria ☺ »

 

26 octobre: Voila deux jours que Séiko a été opéré des entropions, Noémie nous donne des nouvelles, meilleures au fil des jours, heureusement. Car évidemment le sensible Séïko a fait un coup de chaleur en post op dans la cage de la clinique…

« L ’opération s’est bien passée, le vétérinaire a pu faire les 4 entropions. Le réveil était un peu plus compliqué car Seïko a fait un gros coup de chaud… Nous avons dû attendre 18h pour pouvoir le récupérer bien bien fatigué… (On se demande pourquoi le veto n’a pas appelé Noémie TOUT DE SUITE pour qu’elle le récupère au plus vite, il n’y aurait pas eu de coup de chaleur, pas de stress pour l’équipe soignante et pas de risque de perdre la vie pour Séïko. C’est pourtant simple non? ndlr)
La nuit a été compliqué, il s’habitue difficilement à la colerette. Nous attendons de voir la journée si il est en meilleur forme et surtout si il accepte de manger.
Nous avons également pu faire les radios des hanches. Il y a bien une dysplasie mais pour l’instant nous n’en savons pas plus car nous n’avons pas eut l’occasion d’en discuter avec le vétérinaire qui avait du partir en urgence… nous le revoyons dans 15 jours pour contrôler et en discuter…
Voilà quelques photos ☺️

Nous lui avons recommandé de ne pas suivre l’avis vétérinaire et d’enlever le carcan et de le remplacer par un collier-lune car la plupart des chows ne cherchent pas à gratter, ni les points de l’entropion, ni les points des stérilisations.
Les chows ne réagissent pas comme la plupart des chiens. En rien.

Soulagé.

« Seïko est bien plus en forme ! Nous lui avons enlevé la collerette et l’avons replacée par la bouée ! Il a bien mangé et a accepté une petite balade. J’attends un retour de la clinique pour les anti-inflammatoires dans l’après-midi » ( car évidemment on découpe le chien en plusieurs endroits mais d’anti douleur, point. On l’empêche juste de se gratter la où il a mal pour ne pas infecter les cicatrices. Mais c’est quoi ça?! ndlr)

48h après: « Seïko va de mieux en mieux ! Je peux lui enlever la bouée la journée (sous surveillance) il ne se gratte pas où très peu et se stoppe tout de suite quand on dit non. Nous avons eut le droit à un concert de ronfleurs cet après-midi 😅
J’ai réussi à avoir 6 anti-inflammatoires mais pas 1 de plus… J’attends de passer la semaine et j’y retournerai si il souffre encore après les 6 jours !

Dans les années 50 du siècle dernier la douleur des nouveaux-nés n’était pas reconnue, on les  opérait parfois sans anesthésie.
Pour les animaux, nombre de veto  en sont encore au même point ou presque.

 

15 septembre:

« Bonsoir, quelques petites nouvelles de Seïko, le moins que l’on puisse dire c’est qu’il se fait totalement à sa nouvelle vie ! 
Le petit pot de colle ne lâche plus Oria 😅
Petit bémol… plus les jours passent plus ses pattes arrières sont problématiques… nous attendons avec impatience les radios du 24 octobre… 
Nous verrons… en attendant ça n’enlève rien à son caractère adorable, très sociable et glue 😁
Très bonne soirée et à bientôt ! »

15 août:

Première grande balade pour Seïko (4km) au début en longe pour prendre la température puis lâché. 
Parfait comme à son habitude ! Il était super bien, resté proche de nous, il suit sa copine Oria. Un amour de chow 🥰
Un peu plus compliqué face aux ânes, il aurait bien aimé y aller, mais il écoute toujours très bien quand on lui dit non. 
C’est un super chow chow! »

 

13 août  2022

Seïko a 16 mois aujourd’hui.
Et il est adopté après un court séjour de 15 jours au Pays des Langues Bleues, 15 jours au cours desquel nous l’avons découvert…

…. apprécié, fait toiletter, vacciner et castrer.

Saïko se fait beau

Nous pourrions ne pas en dire plus, montrer les photos de Seïko dans sa nouvelle vie et nous réjouir pour lui, pour ses nouveaux humains, pour sa nouvelle copine, Oria….

Nous pourrions ne pas en dire plus parce que Seïko ne nous a pas raconté une vie horrible: il était bien entretenu et confiant en l’humain , même s’il est spontanément plus à l’aise avec les femmes qu’avec les hommes c’est peut-être juste n’y en avait-il pas dans sa vie? et s’ il souffre d’entropions aux deux yeux ce n’est pas au point de considérer l’absence d’opération comme de la maltraitance et on peut toujours imaginer que cela aurait été fait…

 

Mais nous allons en dire plus car Seïko est malgré tout un cas qui nous indigne,  un cas qui nous met en colère contre tous ces gens qui achètent un chow en ne connaissant rien de la race, juste parce qu ils ne voient que le  chiot « trooooop mignons avec sa tête de nounours » et qui espèrent pouvoir le dénaturer parce qu’ en réalité ils rêvent d’un comportement de caniche.
Il y a des centaines de races de chiens, chacune avec ses spécificités et ses aptitudes, en acheter une pour en obtenir le comportement de l’autre, c’est ne  pas les respecter.

Lorsque nous avons été sollicités pour récupérer Seïko on nous a décrit un chien « dans son monde , avec lequel la communication n’a jamais pu être établie, une sorte d’autiste. Il aboie aussi beaucoup« .  Evidemment nous sommes allés le récupérer un peu à reculons, nous demandant bien quel Lowen bis risquait de squatter ad vitam aeternam le Pays des Langues Bleues, un Lowen qui serait en plus aboyeur, tout ce dont on rêve…
Le premier regard porté sur Seïko nous a rassuré: à sa façon de « danser » à la vue de son harnais, clairement ce chien savait communiquer.
Oui, il tirait beaucoup, mais après3 semaines passées dans 15 m2 du chenil où son ex avait du le laisser, quel chien de 15 mois ne tirerait pas?


Malgré tout, après 30 mètres de « promenade », juste le trajet entre son chenil et la voiture,  il a tout de suite trouvé sa place dans le véhicule, pas un gémissement, pas un aboiement.
Le court trajet de 1h30 nous a presque totalement rassurés sur la personnalité de Seïko.
Il ne restait plus qu’ à tester les jours suivants en enclos en se disant que 200 m2 devraient rendre à Seïko le goût de la liberté…
Effectivement.

Autiste Seïko? Mais quelle stupidité!
Et le plus malheureux c’est qu’ils n’ont pas tous la chance de nous être confiés ces Seïko , chows incompris, dont on attend un comportement qu’il n’est pas, dans leur noble nature distante et fière, de donner;  parfois poussés à bout au point de mordre, parfois victimes de « dresseurs » obtus qui cherchent à casser le chien , parfois abandonnés au fond d’un terrain avec une gamelle sale de croquettes premier prix -les jours fastes-, bourrés de puces, de hot spots, d’entropion qui infecte leurs yeux et cernés de gamins morveux et bruyants pour les narguer.

Seiko n’est pas autiste, il communique même très bien et comprend parfaitement ce qu’on attend de lui:  pour le lendemain de son arrivée au PLB nous avions programmé le passage de deux toiletteuses, Caroline et Leslie. Bien sûr l’arrivée de Seïko était toute récente, il ne connaissait rien du fonctionnement de la maison ni des gens qui l’approchaient et malgré tout elles l’ont conduit à l’étage pour le baigner, l’ont monté sur la table pour le sécher, même le pulseur ne l’a pas fait broncher!
Autiste Seïko?

En 15 jours au PLB, dans son enclos, en liberté, le jour, la nuit, en compagnie d’autres chiens, mâles ou femelles, Seïko n’a jamais aboyé. Il n’a jamais importuné un autre chien, il s’entend bien avec tout le monde.
Seïko est allé chez le veto pour son vaccin et sa castration, un veto qui n’a pas d’a priori sur les chows et qui l’a trouvé adorable: « Lorsque je suis allé le voir  il se réveillait à peine et il remuait déjà la queue, je trouve qu’il a encore tout d’un chiot. »

Seïko est sage en voiture, nous le savions.
Il l’a confirmé au cours du long voyage qui l’a conduit chez sa nouvelle famille, plusieurs heures passées tranquillement, sans manifester.
 » A notre arrivée il a tranquillement fait le tour du pavillon, extérieur, interieur, puis il s’est couché« .

Seïko dans son nouveau chez lui

« Avec Oria il était un peu insistant les 24 premières heures mais elle le remettait en place d’un grognement et il a très bien compris. Maintenant c’est réglé ».

Nous sommes en vacances et nous gardons une autre chow-chotte de la famille. Ca nous paraissait un peu compliqué de devoir gérer 3 chiens mais en même temps c’était idéal de récupérer Seïko pendant nos vacances. Eh bien tout s’est très très bien passé!  Oria l’a invité au jeu dès le lendemain de notre retour! En fait on est seulement très étonnés de l’adaptibilité de Seïko! 😊

C’est vrai qu’avec mon mari cela a été un peu moins évident qu’avec moi, mais cela n’ a été une question d’heure, pas même de jour. Seïko est un grand chien,  il fallait avoir confiance et clairement, c’est plus facile d’ être en confiance avec un chiot qu’avec un chien de 30 kg, même si le comportement du chien est  le même dans le fond. 

Comme il fait très chaud on n’a pas encore fait de grandes balades comme on en fait d’habitude avec Oria mais Seïko a déjà il a compris qu’il sortait deux fois par jour en plus du terrain et ne tire pas du tout, vraiment pas du tout.
Et dedans Seïko et Oria ne sont pas collés serrés mais ils semblent apprécier d’être ensemble. »

Autiste Seïko?  il est juste parfait, comme tous les chows.
Et lui aussi est ravi d’avoir été abandonné.