Pollux

26 juillet: « Vous voyez, ça c’est ma maison ! Je devais venir ici ! »

30 mars: Pollux nous envoie des nouvelles de sa nouvelle vie, dans laquelle il a bien pris ses marques: petit dej’ pain beurré à 6 h avec monsieur, petit dej’ biscotte beurrée à 8h avec madame, puis balade, puis observation depuis le balcon,  puis jardinage avec le retour des beaux jours, puis ballade avec les voisins….

J’attends le facteur!
Elle, c’est Duchesse la princesse, c’est la chatte des voisins.
Et voici Mitzy, la sœur de Duchesse,…
L’est sur 3 pattes la pauvre….Abandonnée….  Maintenant elle vit chez JP, le gentil monsieur qui a favorisé mon adoption.
Elle m’adore!
Lui, c’est Milou.
Des fois il est grincheux, alors gare à mon museau!
Nous voici tous les trois ensemble.
Et là c’est moi avec ma maman Gilberte! Le bonheur retrouvé! La prochaine  fois je vous présenterai mon environnement. A plus!

 

19 février: Pollux vient certainement de vivre le mois le plus fertile en émotion de toute sa vie:

  • sa maîtresse décède inopinément,
  • il passe des jours tout seul avec le chat  à se demander comment ils vont survivre,
  • finalement des gens arrivent et Pollux voit partir le corps de sa maîtresse,
  • puis il voit partir le chat (adopté),
  • mais lui il reste là, nourri, rentré la nuit, mais tout seul.
  • Puis Simone le met dans une voiture,
  • il rencontre Isabelle, Luc, et leurs enfants. Et aussi Cheyenne, Choa et Elvis. Pollux découvre les jeux à n’en plus finir et les promenades, qu’il apprécie, mais aussi les câlins et la sécurité d’un foyer aimant. (Bon, il y a aussi les passages chez le veto, moins drôle…)
  • Et puis ce matin, patatras! Pollux voit bien que la famille est en larmes…Luc le fait encore une fois monter dans la voiture et roule sans entrain. Car Pollux est adopté et ils vont devoir se séparer. Trop dur…. Isabelle et Luc avaient un peu espéré que les adoptants, trouvés dès le 5 février, le jour même où ils avaient généreusement proposé d’accueillir Pollux, se désisteraient. Mais il n’en a rien été: Gilberte et Yves viennent de perdre leur chow chow adoré, ils ont acheté Animaux Bonheur le matin même et sont tombés sur notre pub; ils vont chez le voisin, JP,  très actif dans la PA, ensemble ils consultent le site; nous venons de publier pour Pollux, il ressemble tant à leur bébé chéri. Ils pleurent sur l’histoire de Pollux et les larmes se mélangent à celles qu’ils versent sur leur chow chow, perdu après 11 ans de bonheur. Prise de contact. Et la suite…
  • Amandine (la maman d’Indy) attend Pollux du côté de Metz et le prend en charge pour la deuxième partie du trajet, en direction du Jura.
– Où on va maintenant? tu m’emmènes où toi?

Et c’est la rencontre de Pollux avec ses adoptants! Des adoptants émus de rencontrer leur nouveau compagnon et un Pollux toujours aussi heureux de vivre et enthousiaste devant les plaisirs et les surprises que la vie réserve:

-Moi c’est Pollux, et toi, t’es qui?
– Attends, je vois une boite qui semble être pour moi…
-C’est toi ma nouvelle maman?
– T’as quoi la dedans?
– Me dis pas que c’est des Frolic?!
-J’adoooooore ça!

Et le voyage a continué jusqu’au nouveau domicile de Pollux, un pavillon avec un grand terrain, que les jours qui allongent ont permis d’explorer dès l’arrivée…

Tu seras encore heureux Pollux, avec Yves et Giberte. Comme tu l’as été avec ta maîtresse. Comme tu l’as été avec  la famille d’Isabelle et Luc.

JP a dit qu’il te présenterait ses poilus, sauvés eux aussi, et que vous pourriez faire de supers parties de jeux et des ballades ensembles.

Au moins toi,  beau Pollux, tu es né sous une bonne étoile…

 

15 février: Pollux a été castré et tout s’est bien passé pour lui.  Ouf!!!

Sitôt rentré Mr Pollux a demandé sa séance de câlins, signe que tout va bien.

En très peu de temps, ce gentil chien habitué exclusivement à la tendresse de sa maîtresse a très bien compris que chez Isabelle et Luc les chiens sont rois!

Cheyenne, adoptée.
Choa, adoptée.
Elvis, adopté.

 

 

10 février: « Pollux sort du veto. Il est vacciné  et vermifugé.  Il est presque nickel à part une petite otite mais nous avons déjà commencer le traitement. Monsieur pèse 24,3 kg.  Mercredi castration avec suture interne en fil résorbable »

09 février: « Aujourd’hui on a continué  « la torture » sur ce pauvre Pollux : brossage ,couper les poils dans les oreilles et nettoyage de celles-ci (ce n’ était pas du luxe je ne sait pas comment il entendait encore) et petite séance de nettoyage des pattes (couper les poils dans les coussinet) et le pire, c’est qu’ après tout ça il en redemande!

Ce matin nous avions séparé les 4 chow chow pour aller travailler et…. surprise! en rentrant les 4 étaient dans la cuisine entrain de jouer ensemble ( Pollux sait ouvrir les portes! lol! ) Il se sent chez lui il s’adapte vraiment bien  »

8 février: Quelque part en Belgique il y a un petit Pollux qui doit cogiter très fort.

A 9 h, il a revu la dame qui était déjà passée le voir et le pauvre chow, privé dramatiquement de compagnie, a été très content de cette visite, il a reconnu Simone et fait fête.

Petit tour dans le jardin qu’il n’a jamais quitté depuis le jour où il a été acheté….

Et puis on lui a passé un harnais! C’est tout tremblant qu’il a accepté cette nouveauté. Mais il a confiance en l’humain, dont il n’a reçu que des bons soins…

Dernier petit tour dans la maison pour récupérer quelques affaires à lui…

Et puis en route vers sa FA, un couple belge qui a déjà 3 chows et que nous connaissons bien, Isabelle et Luc. Ils se chargeront de faire effectuer les soins vétérinaires, la vaccination est prévue vendredi, la castration le 15.

Simone nous dit que Pollux n’a pas bougé en voiture, mais le stress dans cette boite à roulette qu’il n’a jamais expérimenté lui à relâché les intestins… Pas grave petit Pollux, Simone et JR avaient prévu la chose… tu es en route vers une nouvelle vie où nous prendrons bien soin de toi.

 

16h:   Isabelle nous dit que tout se passe bien pour Pollux; il a découvert des copains chows, deux filles (Cheyenne et Choa) et un garçon (Elvis) et ils l’ont bien accueilli. Très vite les filles ont joué avec lui tandis que le garçon observait cela d’un œil débonnaire.

17h: Ballade pour Elwis et Pollux; cette nouvelle expérience lui plaît bien. Pollux a une bonne nature!

Aussi bien entouré, Pollux oubliera vite sa tristesse.

 

 

Pollux vit en Belgique et il eu de la chance.

La chance qu’à Charleroi quelqu’un ait entendu parler de Chôc!

1er février: Un mail: « Afin d’éviter une triste fin à un chow chow qui vient de perdre sa maîtresse, auriez-vous l’amabilité de me dire si vous pourriez nous aider à trouver une famille pour ce pauvre chien âgé de 8 ans (région de Charleroi). Merci d’avance. Bien à vous. »

Charleroi? Simone n’est pas loin! sa mission? comme pour Yugi aller se rendre compte sur place des principales caractéristiques de ce chow et nous faire des photos.

04 février, 11 h:  Rapport de Simone:

 » Alors voilà l’histoire de Pollux; C’est un chow qui vivait avec sa maîtresse et un chat. La dame était particulièrement frêle et n’a jamais sorti Pollux hors de chez elle, elle avait peur de tomber. Donc Pollux ne connaît rien de la vie, que les chats et sa cour.  Lorsque sa maîtresse est morte, alors qu’elle n’était pas particulièrement malade, personne ne s’en est rendu compte, du coup, Pollux et le chat ont passé 10 jours avec la dame décédée, sans boire ni manger…malgré tout ils n’ont fait aucun dégât……

Le chat est casé, reste Pollux. Qu’en dire? Lorsque je suis arrivée, bien sûr il a aboyé. Mais sans aucune agressivité. Très vite il s’est calmé et m’a demandé pour jouer.

J’ai appris que sa maîtresse, qui ne le sortait pas, jouait beaucoup avec lui, ça se ressent. C’est un chien de petit gabarit, qui manque d’entretien, mais qui a toujours été choyé et n’a manqué de rien côté nourriture ou câlins. Je ne l’ai pas pris en promenade car il n’a ni collier, ni harnais, ni laisse. En plus, vu qu’il n’est jamais sorti, je n’ai pas vu l’intérêt de risquer de le traumatiser.

Pour le moment, un parent de sa maîtresse vient le sortir le matin et le rentrer le soir mais bien sûr cette situation ne saurait durer…. »

Pollux est né le 16 novembre 2008, il vient d’avoir 8 ans, et lorsque  sa maîtresse l’a acheté, elle était encore relativement jeune et ne pouvait imaginer mourir avant lui. C’est malheureusement ce qui est arrivé.

 

Si vous voulez continuer les bons soins dont Pollux a bénéficié jusque là, si vous pensez pouvoir offrir à Pollux des conditions de vie qui pourraient lui convenir, alors appelez Laure au 0666876153