Gabin

25 octobre: Comme prévu, Gabin a été castré, détartré, vacciné contre la rage et soigné d’une scrotite vendredi.
Il se porte à merveille.

Compte tenu de son âge  et de l’absence de soins jusqu’à lors nous lui avons fait faire une analyse d’urine (tout va bien) et une echo abdominale.
Bilan de l’écho: une vésicule un peu ensablée et un traitement d’un mois à base de Zentonil Advenced et de Delursan pendant un mois puis une nouvelle écho sera à faire pour vérifier l’efficacité du traitement.
Gabin se laisse très bien faire et ce ne sera pas sous anesthésie.

Analyse d’urines Gabin

Castration +++++ Gabin

20 octobre: Ah! la la, les vetos!
Dès l’arrivée de Gabin dans sa FA, nous l’avons conduit chez un des vetos que fréquente habituellement cette famille.  « Ah! mais c’est que nous on n’opère pas de l’entropion, donc il faudra le castrer puis l’opérer des yeux. Dans l’attente vous pouvez déjà lui donner de quoi soulager ses douleurs arthrosiques« . Certes. Et nous utilisons pas mal le Galliprant dont la plupart des vieux toutous se montrent assez satisfaits.

Gabin

Mais il n’est pas question d’ anesthésier deux fois à peu d’intervalle un chow de 9 ans. Direction un autre de nos veto, qui a déjà castré et opéré Flocky.
 » Votre chow chow, ce n’est pas des entropions dont il souffre, c’est « simplement » des otites chroniques qui l’ont toujours fait souffrir et les entropions sont des entropions réflexe. Il fronçait le scowl et les paupières pour lutter contre la douleur, évidemment ça lui a abîmé les yeux mais soulagez les oreilles sur la durée et il s’habituera à déplisser les paupières. Par contre pour la castration, elle ne peut que lui être bénéfique, sa prostate est grosse et un testicule présente une induration.  On va lui faire un bilan sanguin aussi, à son âge cela s’impose.  »

Facture Gabin pré-op

Rv pris pour le vendredi 23.

En attendant Gabin profite de petites balades et de quelques gamelles de croquettes enrichies pour le mettre en appétit.
Pierette et Claude le trouvent A-DO-RABLE!

 

15 octobre: 

Gabin est sans conteste le plus gentil des chows!

Jugez vous même:

Acheté chiot par une mémé de 86 ans qui lui a gâché les meilleures années de sa vie, celle où, jeune chiot plein d’allant il aurait pu découvrir tout ce qu’un chien est en droit de connaître, les promenades, les copains, les jeux, les vacances dépaysantes, les joies de la mer ou de la neige, les trottoirs pleins d’odeur,  Gabin s’est retrouvé loin de ses repères, d’autant plus importants pour lui qu’ils étaient maigres: une petite cour et une veille femme, qui, pour le salut de son chien, a fini par partir en Ehpad.

Croyez-vous que Gabin s’est rencogné dans une méfiance extrême si chow chow « j’te connais pas, tu m’touches pas! » ?
Pas du tout! A 9 ans le gentil nounours a positivé, se disant qu’il était temps pour lui de connaître le vaste monde.
Et le vaste monde, Gabin y a été propulsé du jour au lendemain! Pas question que la famille de la vieille femme l’accueille, ne fut-ce qu’en transit, le temps pour nous de nous organiser!  Bien sûr que non, l’égoïsme est génétiquement et culturellement transmissible. Remercions ici Déborah qui, en allant chercher Gabin et en l’accueillant quelques jours dans son petit élevage lui a permis de ne pas finir en refuge. Le séjour de Gabin chez elle, qui a si bien décrit sa sociabilité avec les autres chiens et sa gentillesse extrême envers les humains,  nous aura permis d’orienter le petit pépère et ce sont Nath et Dom qui prennent la relève.

Nathalie:  » Gabin est un petit toutou très émouvant. C’est un chien discret, tout en douceur. Comme il découvre les autres chiens, il renifle sans cesse les fesses d’ Alby et d’ Haustin, mais tout se passe bien, il n’y a pas l’ombre d’une agressivité. Il mange peu, calmement, une croquette après l’autre. Il fait tout calmement. Rapidement il a montré un certain enthousiasme pour les promenades et, comme il est rasé, les gens pensent que c’est un chiot avec sa mignonne bouille à bisous….

Nous pensons qu’il y voit mal, cela explique peut être son calme, en fait il cherche peut être à savoir où il met les pattes. Du coup nous l’avons amené chez le veto et il pense que ses yeux sont fichus ou presque, à cause de son énorme entropion qui n’a jamais été opéré. »

« Entropion pas opéré ».
C’est révoltant.  Certes, à 86 ans, mémé devait d’abord penser à soigner ses multiples soucis de santé  avant de  soigner son chien; Elle n’a probablement rien vu. Même si c’est une mauvaise excuse, c’est encore une excuse.  Mais combien de chows récupérons-nous bourrés d’entropion, yeux ulcérés et fichus, combien de chows nous arrivent avec un voile du palais trop long qui les empêche de respirer, quand encore leur famille ne les largue pas, jugés dangereux car « ils grognent », comme Isaac, comme Flocky, comme tant d’autres!
Oui, une telle méconnaissance des souffrances de son animal est révoltante, d’autant plus qu’en même temps on leur demande d’être de bonne humeur, de se laisser tripoter par les bambins, d’être sympa avec le veto, d’arpenter les rues et les campagnes….. Votre chien souffre!!!

.Revenons à Gabin.

Gabin a continué sa route vers une autre FA, plus proche de nos vetos ophtalmo, Pierette et Claude, déjà FA de Léïko et de Sergeant.
Car Gabin, même si sa vue restera faible, sera opéré afin de le soulager des frottements constants de ses paupières qui lui provoquent des infections permanentes depuis le jour de sa naissance.

Le brave petit toutou a effectué sa remontée vers le nord en compagnie de Sylvie, elle aussi charmée par la facilité de Gabin à s’adapter à toutes les situations: « Nous avons enchaîné quatre visites pré-adoption fort différentes, certaines avec des enfants, d’autres avec des chats. Gabin est allé au resto, nous avons passé une nuit à l’hôtel. A un moment il s’est réveillé et, probablement inquiet et dérouté de tant de nouveautés il est venu près de moi. Je l’ai caressé et il s’est rendormi. Gabin, c’est un ange »

Une fois opéré de son entropion et  probablement détartré, Gabin sera prêt à être adopté.
Gabin étudiera toutes les propositions pourvu qu’elles émanent d’une famille tranquille, qui vive pour lui cette fois, pour lui faire connaître tout ce qu’il était en droit de connaître et qu’il n’a pas connu.
Une famille qui sache aller à son rythme.
Vous?