Tous les articles par Chôc

Marley

Marley n’a pas encore 3 ans, il les aura en octobre, et, est-ce l’arrivée d’un bébé? est-ce le déménagement? en tous cas il ne se plaît plus du tout chez ses humains.
Comment l’exprime-t-il? par des destructions lorsqu’il est dedans et par des fugues lorsqu’il est dehors.
Lui, un chien jusqu’alors si calme! Un chien qui passait ses journées à dormir tranquillement allongé contre le canapé! Sa famille n’en revient pas et est sincèrement attristée de ce comportement qu’elle  ne comprend pas.

Tentative pour calmer l’esprit frondeur de Marley par la castration. Mais pas assez de recul, elle a eu lieu fin août.
Tentative pour laisser Marley dans la propriété de famille.
Mais Marley fugue dès que la famille s’en va et sur plusieurs hectares il est difficile de colmater toutes les failles d’une clôture. Il s’est mis en danger plusieurs fois.

Hum…j’pourrais peut être passer par là…..

Alors le 3 septembre, après un contact téléphonique, nous recevons le contrat de cession.

Ah! bon?
  • Ben oui Marley! Tu ne crois tout de même pas que tu vas pouvoir battre la campagne toute ta vie, au risque de te faire accidenter, tuer, ou finir attaché à une niche dans l’espoir que tu pourras saillir une quelconque chienne dont on vendra les chiots sur LBC?
  • Mouais…..j’avais pas vu les choses sous cet angle….Et alors, j’vais où?

Alors, grâce aux nombreuses demandes d’adoption que nous recevons et grâce aux personnes qui s’impliquent à tous niveaux, co-voiturages, famille d’accueil, une solution est rapidement mise en place pour soustraire Marley aux dangers d’une vie aventureuse et le rapprocher de ses nouveaux humains.

Ce sont Dominique et Gervais qui vont faire quitter la Normandie au beau loulou;  Direction Chartres où une nouvelle mission les attends (à suivre dans un futur épisode)…. Pour l’instant ils vont y retrouver Sybille, son mari et sa fille qui ont quitté l’Aveyron au petit matin pour rencontrer celui qui va faire leur bonheur quotidien: MARLEY!

Oui, moi!

La famille vient de perdre son jeune chow de 18 mois et sombre dans la déprime, surtout monsieur qui est en retraite et qui vivait en permanence avec lui.

En permanence avec un deux pattes? sans bébé qui braille dans les oreilles? Mais c’est un bon plan ça!!!

C’est aussi ce que nous avons pensé et le 12 septembre Marley continuait son voyage avec sa nouvelle famille, tranquille comme il a toujours été.

Sybile: « Au bout d’un moment, il s’est couché presque sur ma fille. Et lorsque nous l’avons sort pour se dégourdir les pattes, il s’est comporté avec nous comme si nous nous étions toujours connu.

Depuis, nôtre Marley se porte bien, il dort encore beaucoup, on pense qu’il décompresse.

C’est un chien très calme, nous n’avons pas encore entendu sa voix.
Quand il veut quelque chose, il pleure. Il est rigolo.
Il vient nous voir à table et a bien compris …
Il connaît « assis » et « la patte ». Je lui ai demandé au hasard….
Avec nous, il est encore un peu distant, répond quand il veut, mais c’est un chow.
Il me suit pour la gamelle, je peux lui faire des bisous sur sa tête, il ne bouge pas.
Je pense qu’il lui faut du temps pour donner sa confiance, on ne le brusque pas.
Il reste tout le temps en haut avec nous.
C’est déjà la mascotte dans nôtre rue.
Voilà nôtre Marley, que je surnomme mon P’tit Père. »
Finalement, les balades en laisse, c’est bien aussi!

 

 

Chula

10 septembre 2020

Je m’appelle Chula, j’aurai 6 ans en octobre.

Mon papa a beaucoup hésité avant de contacter l’asso car notre histoire… ben c’était notre histoire.
Avant qu’on se rencontre lui et moi, j’étais très très malheureuse. Papa m’a récupérée dans un bien triste état, dans la rue;  de mon passé, j’ ai gardé une certaine méfiance envers les deux pattes…. principalement ceux qui s’alcoolisent….. avec les autres, je suis très affectueuse, mais il me faut du temps…
Heureusement, j’étais encore jeune quand j’ai connu papa et très vite, avec lui, j’ai été heureuse.

Il travaillait dans les chevaux, alors à moi les grands espaces, la liberté…  Je ne suis pas une chienne de la ville, les trottoirs, les voitures, je suis pas très à l’aise, je m’assieds et j’attends, un peu tremblante, un peu terrifiée. Mais dans les prés, dans les champs, je cours, je cours…. et j’ai du rappel comme vous dites, vous, les deux pattes.

Pour en revenir à papa et à sa famille, tout allait bien.

Puis il y a eu ce que les humains ont appelé « le confinement » et j’ai pas bien compris mais à partir de là, tout est allé mal.
C’est peut être égoïste et réducteur  mais moi, j’ai souffert de ne plus être brossée. Avec l’été, les amas de poils, la campagne, l’absence de protection, j’ ai été couverte au fil des mois de puces et de tiques, de nids de bestioles innommables qui ont élu domicile dans ma fourrure souillée…Est-ce que papa ne m’aimait plus?

Ou avait-il trop de soucis pour penser à moi?  Je penche pour la deuxième explication car lorsqu’il a reçu un coup de fil lui proposant du boulot à l’autre bout de la France, un boulot où on voulait pas de moi, il a bien hésité…. Et puis du boulot, quand on n’en a plus, ça ne se refuse pas. Alors il a contacté une asso spécialisée dans ma race et il m’a tout expliqué. Parce que je comprends plein de mots et plein de choses.  Il m’a dit que je serais encore aimée parce que je suis une super fifille, très affectueuse quand je connais même si d’abord je suis très craintive, parce que je suis facile, que j’aime les chiens et les chats, et les enfants qui sont gentils avec moi.

C’est un samedi qu’il m’a conduite  sur le lieu de rv avec une dame, Sophie. Il lui a montré comme je sais me balader sans laisse et comme je reviens quand on m’appelle. j’étais toute fière de lui faire plaisir…. Puis il m’a caressée une dernière fois et j’ai dû monter dans la voiture inconnue;… J’ai horreur des coffres! Alors la dame elle a bien voulu que je monte sur le siège arrière; J’ai été très sage….. Arrivée chez elle j’ai vu son chow chow, Nouki, ses chats, elle en a eux, ses enfants, se sont des ados. J’ai dit que j’avais peur, ils m’ont laissée tranquille.  Puis Sophie a essayé de me sortir en laisse avec Nouki pour me rassurer mais c’ était trop tôt, j’avais peur de cette nouvelle vie.
Par contre elle m’a lavée et ça, j’ai bien aimé!!!!

Le lundi elle m’a emmenée chez le veto parce que je secouais tout le temps la tête et aussi que je gémissais « sans raison apparente ». Elle trouvait pas ça normal. Elle pensait que je souffrais de quelque chose. Véto, je connais. Avec papa j’ai même été stérilisée, suite à un pyomètre. Quand je vous dis qu’il s’occupait de moi avant que ça aille mal dans sa vie!

Bon, avec Sophie, chez le veto, j’étais trooooop dans la panique. Les  vetos ils se sont mis à 4 sur moi pour me regarder l’oreille mais moi, j’ai pas voulu. Ils m’ont anesthésiée pour me nettoyer les oreilles et ils ont profité pour tondre tous les endroits où j’avais des nœuds et des nids de bêtes et des blessures qui me faisaient mal, des « zot spot » ils ont dit. C’est pour ça que je criais, j’avais troooop mal… Et ils ont donné des médocs à avaler. Ça ça va.  Je suis plutôt gourmande.  Du coup je vais mieux et le rv suivant, pour le contrôle,  s’est mieux passé.

Voilà 12 jours que je suis chez Sophie et Nouki. Je me décontracte. 

Sophie: « Nous avons récupéré Chula à Avranches le 28 août au Jardin des Plantes. J’ai vu une petite puce manquant de soin et craintive (mais pas de son maître). On s’est baladé un peu avant de prendre la route. Son maître nous a fait voir qu’elle avait du rappel. Chula a mis du temps pour monter dans la voiture (aboiement, …) mais avec quelques friandises et de la patience la demoiselle est montée (sur la banquette arrière car le coffre impossible). Elle a été adorable durant les 2h30 de route, la voiture n’est donc pas un problème.

A la maison rencontre avec Nouky notre chow chow, elle ne veut pas qu’il l’approche (normal elle est craintive en tout point), rencontre avec nos 2 chats, et tout ce passe bien (elle les ignore).

Chula est une petite chienne sans agressivité mais elle est très très craintive. Quand elle a peur ou qu’elle est contrariée, elle le fait comprendre en un petit grognement et en aboyant.

Elle a pris sa douche, je pense qu’elle a apprécié vu l’état dans lequel elle était. Elle n’a pas eu peur du pulseur, la brosse ok mais pas trop longtemps (elle a tellement de nœuds que le brossage doit provoquer de la douleur).

Depuis sa visite chez le vétérinaire, elle me boude.

Chula a dû être endormie afin de lui prodiguer les soins nécessaires. Elle avait une grosse otite, de la conjonctivite à un œil, des nids de puces et tiques ainsi que des hot spots géants. Elle a été tondue a certains endroits (ventre, sur le dos, au niveau du collier et pattes).

En résumé Chula a besoin de beaucoup d’amour et de patience pour trouver son bonheur et se détendre

12 jours  après l’arrivée de Chula elle vient nous chercher pour jouer, elle adore les jouets de Nouky. Elle a de plus en plus confiance en nous. »

Chula est une petite chienne très compatible chiens et très compatible chats, mais il lui faut du temps pour se décontracter. Il faut donc des personnes calmes, qui la laissent venir à eux et ne la sollicitent pas de façon ni trop pressante ni trop rapide.
Une vie en campagne, ou dans un endroit calme serait préférable à la ville.
Chula est déjà stérilisée, ses soucis lors de sa récupération n’étaient dus qu’à l’absence d’hygiène et Sophie fait se qu’elle peut pour faire de Chula la jolie fille qu’elle était il n’y a pas si longtemps.
Chula est en parfaite santé.
Il est possible d’adopter Chula très vite, pour ça, remplissez la demande d’adoption!

MazelTov

C’était entre la fin du confinement et le début de l’été, cette période où nous avions tous envie de grands espaces et de liberté.

La famille du chow chow qui a été retrouvé errant dans un coin perdu de la région chartraine a dû se dire qu’elle profiterait mieux des vacances sans la contrainte que représentait le cabot.
A eux les vacances, à lui la liberté! Allez ouste! roule petit bolide!  Encore ne l’ont-ils pas attaché à un arbre, (pour qu’il ne suive pas la voiture et risque de se faire écraser bien sûr, « On n’est pas des sauvages quoi!« )

A partir de là l’inconnu a eu de la chance.

  • La chance de tomber sur Noémie qui promenait ses chiennes, comme souvent, dans ce coin de campagne. Noémie adore les chiens primitifs, elle vit avec une chowchotte,  Sweety et une samoyède, Yuki.
  • La chance d’être facile et de suivre spontanément ses nouvelles copines jusqu’à monter avec elles dans la voiture.
  • La chance que Noémie contacte l’asso car il ne saurait être question pour elle de vivre en permanence avec trois chiens. Comme bien d’autres, elle aurait pu faire n’importe quoi et mettre l’inconnu sur LBC mais elle a préféré assurer l’avenir de son protégé en passant par Chow au Coeur
  • Plus tard la chance d’avoir un propriétaire officiel, celui inscrit à l’ I-cad,  qui a nié sa propriété, ou plutôt qui a dit l’avoir donné il y a si longtemps, que même de son nom, il ne s’en souvenait plus (c’était pas vraiment son chien, bla bla bla….).

Devant tellement de chance nous avons appelé l’inconnu MazelTov. « Bonne étoile » en hébreu.

Qui est MazelTov?

MazelTov a trois ans.
De son passé nous ne savons rien, alors place à ce que nous en a dit Noémie, qui l’a découvert.

« MazelTov est un chow facile, très gentil avec les humains, les chiens, mâles et femelles. 
Il aime aussi les câlins, les promenades, les friandises, les enfants et être dehors.

Ce que MazelTov n’aime pas ce sont, les chats, l’eau, les réprimandes, les Biscrocs, la solitude et les balais. »

Et il doit y avoir encore bien d’autres aspects de la personnalité de MazelTov à découvrir pour qui possède du terrain et éventuellement un copine pour notre loulou afin de ne pas le laisser seul durant les longues journées de travail.

MazelTov a été castré et vacciné.
Aucun souci de santé n’a été détecté.

 

Il est prêt à découvrir sa nouvelle famille. Vous? Remplissez la demande d’adoption!

Mazel Tov!

Déesse

08 septembre: Depuis samedi, Justine, Alexis et Winnie découvrent Déesse et nous donnent régulièrement des nouvelles.

Dès dimanche ils ont pu approcher suffisamment Déesse pour lui faire quelques caresses, mais elle ne rentre pas dans la maison à la suite de Winnie.
Ils ont décidé de l’appâter avec des bouts de fromage… Elle aime!

Maintenant l’idée est de l’inciter à rentrer poussée par les petits bouts alléchants….

La route du fromage

 

6 septembre 2020

Lorsque courant août nous avons été prévenues que nous pouvions récupérer une chienne de bientôt 12 ans (en octobre) nous nous sommes tout de suite mises à la recherche de ceux qui pourraient répondre « présents ».
Car nous sommes bien d’accords, vous n’en auriez pas voulu n’est-ce pas?  En proposant Déesse entre nous nous n’avons privé personne?

Qui plus est, Déesse est une chienne d’élevage, qui a toujours vécu seule en enclos.
Les autres chiens? pas de contact direct.
Les chats? jamais vu.
L’intérieur d’une maison? jamais pénétré.
Il est évident que Déesse ne peut être adoptée par quelqu’un sans chien, en appartement, dans un centre ville…..

Pour prévenir toute critique toujours pénibles à lire par ceux qui en font l’objet disons tout de suite que les normes d’élevages sont ici respectées. Si on peut ne pas partager cette conception de l’animal considéré comme un simple reproducteur ce n’est pas ceux qui respectent la loi qu’il faut fustiger mais la conception même du bien être animal tel qu’il est jugé suffisant par le législateur et au final aussi  par le consommateur.

Alors nous avons proposée  Déesse à Justine et Alexis, eux qui avaient déjà accueilli la regrettée Sidney, qui vivent à la campagne, qui ont Winnie pour servir de mentor à Déesse et qui ont vraiment envie de donner une belle fin de vie à un(e) chow.
En 2017,Justine et Alexis ont adopté Winnie (ex-Dior), un jeune chow qui en avait bien bavé, mais la deuxième place disponible à ses côtés, leur générosité, leur désir profond, c’est de la réserver à un vieux toutou. Une chienne, pour des raisons d’entente avec Winnie. Une chienne compatible chat serait un plus « mais on verra bien, Winnie lui non plus n’est pas vraiment compatible chat, il lui arrive de bien les courser »

C’est hier, 5 septembre, que Sophie est allée chercher Déesse et l’a déposée chez Winnie.
Son éleveuse nous avait recommandé de la faire voyager en cage de transport pour la sécuriser. Ce que nous avons fait. Est-ce grâce à cela? est-ce que Déesse, sous ses dehors craintifs est particulièrement zen? « Elle a dormi tout le trajet, c’est comme si je n’avais pas eu de chien » nous dit Sophie. « Je me demande aussi si elle n’est pas sourde car elle a un sommeil très profond. Lorsque son éleveuse est allée la préparer, Déesse dormait. Elle s’est réveillé lorsqu’elle a senti quelqu’un au dessus d’elle« .

Arrivée chez Winnie quelques heures après, évidemment la petite Déesse a refusé les croquettes de bienvenue, et même l’eau. Mais bingo! elle a tout de suite suivi Winnie comme son ombre!

Et quelques heures après, elle acceptait de boire et de manger.

Déesse à petits pas

Justine nous dit même qu’elle semble avoir fort envie de rentrer dans le logement, à la suite de Winnie qui entre et sort, chez lui, à l’aise.  Clairement, tout comme Sidney, avant les froidures de l’hiver Déesse aura appris le confort d’un canapé et du coin du feu…

En attendant Justine et Alexis ont déposé la cage de transport (qui nous est arrivée de Chine l’an passé, avec un de nos petits respacés) contre la maison, avec de l’eau et des croquettes, pour que Déesse se familiarise avec les lieux, ses habitants et puisse se mettre à l’abri de la rosée.

Et maintenant, que pouvons-nous encore faire pour Déesse?

  • Compte tenu de son âge et sauf obligation médicale, Déesse ne sera pas stérilisée.
  • Justine et Alexis vont tout tranquillement apprivoiser Déesse en essayant les caresse,s, les friandises le brossage, les promenades….
  • Lorsqu’elle sera plus à l’aise et si c’est necessaire Déesse ira voir un veto mais il ne semble pas qu’il y ait d’urgence.
  • Les besoins en parrainage pour le moment se limitent aux  antiparasitaires et chondro-protecteurs dont tous les seniors ont besoin, donc de l’ordre de 40 à 50 e mensuels, Justine et Alexis prenant comme toujours pour les FA la nourriture à leur charge.

Vous?

 

 

 

 

Hatchi

05 septembre:  Il s’ est malheureusement confirmé que si Marie est une jeune femme sincèrement animée du désir de bien faire nous ne partageons pas la même approche de l’ éducation d’un chien.
Selon nous le rapport dominant-dominé est totalement obsolète et ce n’est pas dans ce type de relation que nous voulons voir évoluer nos protégés.
Notre association, nos règles.

Marie a accepté de nous rendre Hatchi, Jean-François n’a pas hésité à mettre Max en pension toute une journée pour pouvoir faire la route qui ramenait Hatchi au Pays des Langues Bleues et….. les ex d’Hatchi, en apprenant qu’il était revenu ont manifesté le désir de le retrouver:
 » Il nous manque trop! après tout, si Hatchi aboie et trouble le voisinnage, c’est parceque les chats des voisins viennent chez nous; nous on se sépare de notre chien, et eux continuent de vivre heureux avec leurs chats qui vadrouillent partout, c’est pas normal. Si vous voulez bien qu’ Hatchi revienne chez nous, plus question qu’on se laisse influencer par les voisins »

Aux dernières nouvelles Marie souhaite partir sur de nouvelles bases éducatives, bienveillantes et positives avec le chiot qu’elle attend, les chats narguent toujours Hatchi mais il est plus tranquille, Max et Jean-Fançois ont repris leurs parcours de golf, plus heureux que jamais d’être ensemble après cette journée loin l’un de l’autre.

Tout est bien qui finit bien.

16 août 2020

Vous souvenez-vous de Sako et de Kimo, les deux frères dont leur famille avait dû se séparer pour cause de mésentente?   C’était en 2017.

Eh bien aujourd’hui c’est leur frère, Hatchi, qui nous est confié car suite au déménagement de sa famille dans une rue fort empruntée par les chats -qu’il déteste- il ne cesse d’aboyer, ce qui forcément dérange le voisinage.

Hatchi

 

Il y a un air de famille n’est-ce-pas? Et après avoir gardé quelques jours Hatchi en FA, nous pouvons le dire, l’air de famille est tant au physique qu’au moral. Hatchi est la copie conforme de ses frères, extrêmement craintif, et extrêmement gentil.

Hatchi, 7 ans, a toujours vécu dans sa famille.
Il connaît les jeunes enfants et le remue-ménage, les cris, les claquements de portes, la musique, les rires, les pleurs, les copains et le chahut qui vont avec. Avec ça, aucun problème.
Ses craintes commencent lorsque la même chose émane d’inconnus, de l’inconnu: « Wououououh! »
Ce n’est donc qu’une question d’adaptation.

A côté de cela, tout comme ses frères, Hatchi est bourré de qualités, il est apte aux balades, aux escaliers, à la solitude qui est forcément toujours nécessaire, au moins le temps des courses ou d’un rv où le chien ne peut suivre, à la voiture où il ne bouge pas, il est indifférent aux chiens, ne tire pas en laisse. La liste est non exhaustive des qualités d’Hatchi pourvu qu’on le mette en confiance.
Et le passage au PLB a révélé qu’Hatchi est vite en confiance, il apprend vite.

12 août, retour de chez le veto pour les vaccins

Hatchi était déjà castré, c’est donc au bout de 4 jours que nous avons donné l’aval à Marie pour qu’elle vienne chercher Hatchi qui n’avait rien à apprendre au Pays des Langues Bleues: c’est avec elle qu’il doit gagner en confiance, c’est à elle de la lui inspirer.

On va se promener?

Comme les aboiements contrarient un peu Marie dans son projet d’adoption mais comme nous, nous sommes persuadés que qu’Hatchi comblera ses attentes dès qu’il se sentira à l’aise avec elle, nous lui avons proposé de le prendre en famille d’accueil.
Hatchi est donc pour le moment en FA option d’adoption, à suivre!