Praline

07 avril: Elisabeth, maman de Ning-shu et Sue-Mihn : « Aujourd’hui nous avons fait une visite à Praline.
J’y suis d’abord allée seule pendant que Rémy promenait Ning-shu et Sue-Mihn. Praline ne m’a pas laissé l’approcher. Je me suis assise par terre au milieu du salon en tentant une 2e approche sans plus de succès. Je pense qu’elle appréhendait peut-être un nouveau départ…. Je n’ai pas insisté.
1h après, à l’arrivée de Rémy, Sue-Mihn et Ning-shu, je l’ai sentie plus détendue et après 3 friandises j’ai pu la photographier à loisir.


Mme X va l’emmener à l’occasion chez son vétérinaire pour un bilan. Praline lui est déjà très attachée.

M. X est lui aussi  tout à fait conquis et m’a dit aujourd’hui qu’il n’imaginait pas qu’il puisse s’attacher si vite à Praline.
Un trio d’amour a pris vie le 21 mars 2021
. »

Puissent ces photos et ces nouvelles rassurer son ancien compagnon et le conforter dans sa douloureuse décision.

 

22 mars 2021

Praline, 13 ans et demi.

Arrivée à Chow au Cœur pour une raison bien légitime et dramatique, nous saluons le courage de son ex qui a fait le choix de protéger l’avenir de sa chienne en la confiant à notre association.

Nous remercions aussi le refuge ARA 91, basé à Evry , rencontré à l’occasion de l’adoption de Dollar, qui nous a mis en relation: « Nous sommes tellement complets qu’on ne peut plus accueillir d’animal, pas même un hamster » nous a confié sa directrice.
Occasion de recommander à nos lecteurs de penser à l’adoption avant de penser à l’achat: chiens, chats, de race ou non, -rongeurs aussi- de tous âges, de toutes couleurs, de tous caractères, remplissent les refuges qui ne savent plus comment les héberger.

Samedi 20 mars Praline est donc arrivée au PLB après un court trajet qu’elle a très bien supporté car elle adore la voiture.

Evidemment Praline est bourrée d’arthrose, quel chien de 13 ans n’en a pas? Mais aucune autre pathologie apparente.
Praline , qui a beaucoup été gardée par différentes personnes, est une mamie très adaptable, elle ne présente aucune forme de difficulté, elle rentre et sort,  elle explore la maison, demande à table, mange facilement… et s’est installée d’elle même dans la chambre pour la nuit.
Ce que veut Praline, c’est de la présence, c’est ce à quoi elle était habituée, c’est ce que qui lui manquait depuis quelques temps.

On s’installe où tu veux mais on s’installe ensemble….

 

Pour Praline, nous avions les adoptants idéaux, déjà candidats à l’adoption depuis de nombreux mois, Liliane et son conjoint qui ont perdu leur chow à l’été 2020.
D’abord ils ont pensé à ne plus  reprendre de chien, compte tenu de leur âge. Eh oui, les vrais amoureux des chiens ne sont pas des gens qui se précipitent chez le plus proche éleveur pour acheter égoïstement un chiot à 80 ou 90 ans…
Et puis le manque a été trop cruel et ils se sont décidés à prendre contact avec nous, pour adopter un vieux loulou, un chow chow auquel ils pourraient assurer une fin de vie choyée. Ils ont fait l’effort d’attendre le chow qui pourrait leur convenir, qui serait heureux dans leur vie et eux heureux avec lui ou elle…
Et Praline est arrivée, avec sa douceur, son adaptabilité, sa tranquillité.

Le co-voiturage a été long pour arriver jusqu’en Alsace mais Praline, sereine, a beaucoup dormi.
Nos fidèles membres de l’Est  ont contribué de leur mieux pour participer au bonheur des deux parties: Jean-François a laissé Max à la garde d’Eva et Steven pour pouvoir assurer le co-voit en toute tranquillité d’esprit, puis Elisabeth et Remi ont pris la relève, en compagnie de Sue Mihn et Ning Shu.

Sue Mihn et Ning Shu étaient du voyage.

 

Leur implication dans l’adoption de Praline fait d’eux tout naturellement les marraines et parrains de la petite mémère.
Sue Mihn et Ning Shu  lui ont aussi fait bon accueil.

Aucune inquiétude pour l’avenir de Praline qui est tombée entre les meilleures mains qui soient: celles de passionnés de chows.
Nous sommes tous heureux d’avoir contribué à ce nouveau bonheur, tant pour Praline que ses nouveaux humains car nous sommes une famille et on ne laisse pas tomber la famille.
Nous espérons que cette belle adoption mettra du baume au cœur de l’ex papa de Praline et  que cette tranquillité de savoir  sa chienne heureuse l’aidera dans la voie de la guérison.