Jean-François, parrain de Velours et Cannelle

PARRAINAGE ET CHOWSITTING (INTRODUCTION A LA CHOWCHOWLOGIE)

Je ne suis pas un pépère à chien chien mais je suis attiré par les chow chows. Peut être me rappellent ils les peluches de mon enfance.

Comment me familiariser avec leur monde n’ayant eu jusqu’à présent ni chien ni autre animal domestique ? J’ai seulement été au contact des chevaux, ayant pratiqué l’équitation dans ma jeunesse.

Aussi j’ai visité avec un vif intérêt le site Chow Au Cœur que j’ai trouvé plus adapté à ma recherche que d’autres. Connaître les chows, les côtoyer avant, qui sait, d’en adopter un.

Je me suis inscrit à l’asso et j’ai eu une conversation téléphonique avec Sylvie. Elle m’a proposé de parrainer Cannelle et Velours qui, après une vie heureuse avec leur maîtresse, venaient d’arriver au PLB suite au décès de celle-ci.

Cannelle

Je suis donc devenu le parrain de deux loulous seniors. Merci à Sylvie qui a complètement joué le jeu, me tenant informé de leur intégration au PLB : retour en forme de Cannelle, altercations entre Velours et ses colocataires, balade à Maison Lafitte, jusqu’au mail m’annonçant le retournement d’estomac de Velours. Je risquai déjà de perdre mon nounours alors qu’on ne se connaissait que depuis deux mois ! Puis la santé est revenue.

Velours

J’ai également profité de mes passages dans la région pour rendre visite à mes filleuls. Je remercie Sylvie et Alain qui m’ont toujours gentiment reçu . Ce sont de bien agréables moments passés dans le jardin avec les loulous s’installant autour de nous et guettant les distributions de spéculoos ! J’ai dit à Sylvie qu’il devrait y avoir des « bar à chow chows » comme il y a eu des bars à chats! J’ai alors fait connaissance avec les autres résidents du PLB : Loucky, Gaston, Paco, Gershi….. et avec les loulous de passage en FA.

J’ai pu constater le réel savoir vivre des chow chows : pas d’aboiements (à part quelques rares altercations), beaucoup de délicatesse quand ils prennent la nourriture et quand ils s’approchent de nous. Ces premiers contacts m’ont donné l’envie d’aller plus loin.

Une autre étape a été pour moi la garde de Dalton et Fiona pendant les vacances de Marie et Jean à qui vont mes remerciements les plus chaleureux. Pas évident de laisser sa maison à quelqu’un qu’on ne connait pas.

Fiona et Dalton

Là encore un grand savoir vivre chez ces deux loulous aux personnalités différentes. Propreté (ils font leurs besoins au fond du jardin au même endroit), obéissance (sauf pour rentrer dans la maison le soir mais il faisait très chaud !), grande discrétion (pas d’aboiement).

Au bout de deux jours Dalton venait chercher des caresses et il a vite accepté que je le brosse. En revanche Fiona n’a jamais accepté les caresses, même si elle me faisait la fête quand je rentrais et venait m’observer dans la maison le soir.

Tous les deux se sont régalés des Vache Qui Rit et des pâtés en croûte que je leur donnais pour améliorer l’ordinaire. Le premier soir Dalton a mangé un bon tiers de ma pizza. Une seule fois il m’a aboyé après : quand j’ai essayé de lui retirer la barquette de pâtés en croûte vide qu’il léchait obstinément.

Dalton

Surtout quelle tranquillité d’esprit quand je les laissais seuls ! Je SAVAIS que je pouvais m’absenter sans craindre de mauvaise surprise à mon retour. Plus spécialement le jour de la balade au Lac des Sapins. Contrairement au plan initial ils ne sont pas venus et je les ai laissé 24h dans le jardin.

Dimanche soir je suis rentré un peu inquiet et au lieu d’une mauvaise surprise ils m’ont fait tous les deux la fête comme jamais ! Un super souvenir !

Ils ne sont donc pas venus à la balade. Sylvie qui devait m’aider à les convoyer a du rester au PLB à cause du gros souci avec Loucky. J’ai alors récupéré Jecko avec qui j’ai passé la nuit au gîte.

Quoique stressé par ce nouvel environnement Il a été adorable. Et ronfleur…. Le matin nous sommes allés nous promener autour du gîte avant de rejoindre la Lac des Sapins pour la balade qui restera un grand souvenir. Tous ces loulous sagement rassemblés avec leurs bipèdes ont attiré curiosité et sympathie parmi les promeneurs. Nous nous sommes donc baladés toute la journée. Ou plutôt Jecko m’a promené ! Quel tonus !

Jecko

Le soir on s’est quittés et Sophie l’a emmené vers sa nouvelle vie. J’ai donc rejoint Dalton et Fiona.

Voici résumées mes premières expériences de chowiste. Il y’ en aura d’autres. Ces loulous ont vraiment tous les codes comportementaux pour vivre avec des humains. Même si je ne suis pas tout à fait convaincu de la compatibilité du chow chow avec une vie en appartement.

Encore un grand merci à Sylvie, Alain, Marie et Jean et un gros câlin à Cannelle, Velours, Dalton, Fiona et Jecko. Ils auront été mes passeurs…