Nanouk

27 juillet: 20 jours après son adoption quelques photos de Nanouk qui révèlent que son poil pousse autour du cou, il ne s’agissait donc bien que d’usure due au harnais:

Et des nouvelles qui confirment que Nanouk est bien un vrai chow chow:

« Nanouk est toujours aussi sage. Effectivement il a grogné plusieurs fois et c’est toujours quand on essaie de le décaler physiquement en le touchant, mais rien de plus donc on comprend la leçon et on essaie de faire autrement. 

Il a retrouvé l’appétit et s’est montré exemplaire dans toutes les situations de la vie courante, tant pour la voiture que pour acheter un nouveau harnais, pour des barbecue en famille ou entre amis ou encore hier pour une douche.

Comme nous savions qu’il n’aimait pas trop le bain nous avons utilisé la douche pour ne pas avoir à le porter dans une baignoire, on l’a convaincu d’y mettre les pattes grâce à du jambon (arme ultime avec Nanouk) puis on a pu lui retirer le harnais. J’étais dans la douche avec lui et Rodolphe devant la sortie, il n’a vraiment pas bougé d’un poil alors qu’il n’avait pas d’attache.
On n’a pas fait long pour une première histoire de ne pas lui donner une mauvaise expérience mais il a beaucoup apprécié d’être sur la terrasse ventée après sa douche 🍃
Il sait se faire comprendre pour demander absolument tout ce qu’il veut : manger, sortir dans le jardin, sortir en balade, jouer, des câlins …

 

07 juillet

Nanouk, à peine plus  de 3 ans, qu’il a eus en février.

C’est à peu près l’époque où sa famille a parlé de nous le confier, pour cause de déménagement en appartement. Puis il y a eu le confinement qui a retardé sa prise en charge.

Nanouk a sagement attendu chez lui que la circulation soit rétablie; pas d’urgence pour sa famille à se séparer de lui car Nanouk est décrit comme un chien parfait, tranquille, sociable. Il ne serait juste pas fan des vétos, nous en connaissons d’autres, et il grogne pour exprimer qu’il souhaite avoir la paix, habitude peut être contractée pour mettre un terme aux jeux des jeunes enfants de la famille.          Si seulement ils n’y avait pas ce déménagement, jamais ils ne se sépareraient de lui!

Et on les comprend! Nanouk est d’une prise de contact extrêmement étonnante pour un chow!!! Même s’il ne vous connaît pas, il vient vous solliciter pour des caresses, si vous arrêtez, il revient à l’assaut avec quelques coups de griffes sur la cuisse! ‘Hé!!! tu m’aimes? »  Nanouk est un labrador déguisé en chow chow!

Voici Nanouk, se laissant photographier par un couple qu’il ne connaît pas du tout, une zone dépilée de son anatomie (une biopsie réalisée lors de la castration révélera qu’il s’agit d’une usure des poils par le harnais) :

Photo rare d’un chow confiant avec de parfaits inconnus

 

Nanouk fera un passage en FA chez Sophie et Bailey’s, distrayant les deux filles, par sa gentillesse et ses facéties, de leur perte toute récente de la douce Fidji

Au programme:

  • Promenades

Quand on s’promène au bord de l’eau….

  • Séances photos:
  • Balades en voiture:
Heu… On n’irait pas chez le veto là?

castration Nanouk + biopsie

  • Repos
Chacun chez soi!

Avec les chats? Hum… pas de photo possible… Apparemment Nanouk aimait bien SON chat mais a plus de mal avec Pantoufle, persan très cool, et à fortiori avec Maïtika, petite gouttière noire et speedée.

Après un bon mois en famille d’accueil car la reprise enfin possible des vaccinations et opérations de confort a induit un peu de bousculade dans les agendas des vétérinaires, Nanouk a enfin pu rencontrer la famille qui avait craqué pour lui: un couple, un pavillon, deux petites filles et un petit chien c’est à dire quasiment la même configuration que chez ses ex. De fait, Nanouk, lorsqu’il les a rencontrés, s’est montré encore plus amical que d’habitude, jouant avec le petit chien, se couchant sous la balançoire, courant de l’un à l’autre pour tester celui qui gratouillait le mieux…

Néanmoins nous sommes toujours un peu sur le qui-vive lorsqu’il y a d’autres animaux dans une maison. Tel chien qui tolérait ses chats coursera les nouveaux, tel chien qui avait pour meilleur ami un autre chien ne supportera pas son nouveau camarade. Ou le contraire…

Au fil des jours, Buzz, un adorable croisé qui pourtant avait bien supporté un copain chow, décédé au printemps, a fini par voir d’un assez mauvais œil l’installation de Nanouk. C’est du moins l’interprétation de leurs humains, témoins de provocations genre « essaye un peu de toucher à ma gamelle« , « viens donc piquer mon os« , « les caresses c’est pour moi d’abord« …. Quelques bagarres ont éclaté. Devant la différence de taille et avec de jeunes enfants qui risquaient de se retrouver au milieu d’une rixe, il n’était pas sage d’insister.

C’est le cœur serré qu’ils nous ont rendu Nanouk….

Quant à lui, après un bref passage au Pays des Langues Bleues où il s’est montré égal à lui même il a vite repris la route vers une nouvelle famille, sans chat, sans chiens et sans enfants. Mais avec un terrain et des tonnes de bienveillance à l’égard des animaux.

Cours Nanouk, cours!

Nanouk joue à ChienFou

Jeux avec papa

Encore des jeux!

Dodo aussi!

Adopté Nanouk?

Après 8 jours de vie commune, on le dirait bien!