Lasco 2

07 septembre:

« Lasco en vacances en Bretagne, un amour! »

Lasco et la mer

30 août:

Scènes de la vie normande de Lasco…

 

 

24 août:

Roger: « La vie est belle pour Lasco ✌️…et pour moi 🤫 »

19 août:

Lasco et son copain ! En effet il faut du temps…

15 Juin 2021

Lasco 2, ça nous a fait sourire en l’écrivant, ça nous a moins fait sourire quand nous avons reconstitué son parcours.
Car ce chien, né Lascy du Grand Monbrescant, nous avons assisté à sa déchéance sur plusieurs années.

La 1ère fois que nous avons entendu parler de lui, c’était dans un groupe de chows belges, début 2017, il avait alors un an et demi, sa propriétaire cherchait à le larguer à bon compte contre quelques billets. Pour ensuite acheter un staff à son compagnon, depuis disparu de la circulation (le staff, pas le compagnon), puis des shi-tzus, puis à nouveau 2 chows, mâle et femelle. Le point commun? la repro de chiens ! veeeeeendre! des chiens qui ressemblent à peine au standard de la race à laquelle ils sont sensés appartenir mais qu’importe! Le naisseur affirme que le chiot est pure race! Alors il l’est: « Sur la tête de ma mère, juré craché, il est pure race. La preuve, il a la langue bleue« .
Tiens, la prochaine fois qu’on me demande mon permis de conduire je dirais ça aux agents : « juré craché m’sieur de la police, je l’ai le permis! La preuve, je suis derrière le volant« .
Les acheteurs se foutent bien de savoir que le chien possède un pedigree, eux ce qui les intéresse c’est la grooooooooosse économie qu’ils font sur le prix par rapport à un vrai éleveur. La morale, l’éthique, le bien être animal, on s’en tamponne.
Voilà qui était la 1ère famille de Lasco. Voilà à qui des gens ont par la suite acheté des chiots.

Bon pas de chance avec cette 1ère famille, nous retrouvons Lasco quelques mois plus tard. Connaît-il enfin le bonheur?

Lasco est devenu reproducteur chez une éleveuse « pure race non LOF ». Une « éleveuse » que nous suivons sur les réseaux, au gré de ses faux profils, de ceux de ses enfants.
Sa principale préoccupation?
Ne pas perdre ses allocations parce qu’elle aurait déclaré des revenus auprès de la CAF.
Alors elle se renseigne dans des groupes « d’éleveurs » sur comment bien remplir toutes les déclarations, comment minimiser ses revenus, comment rester cotisant  à la MSA en tant que cotisant solidaire, c’est à dire au minimum des cotisations.
Parce qu’il ne faudrait pas en plus payer des cotisations sociales sur des revenus perçus sur le ventre d’un animal pendant qu’on reste le cul dans le canapé.
Et surtout, comment continuer à toucher le RSA, versé lui par la CAF. En gros, un élevage financé par le système social et la solidarité publique française. C’est ce qu’on appelle « l’amour de la race ».

Et PAF! Portée début 2018, sur une chienne d’à peine 6 mois. Oh c’était pas fait exprès! Vous la sentez la grosse nausée?

Et dans cette portée, nait une petite chienne, Oana, qui rapidement a de graves problèmes pour se déplacer.  Verdict: les pattes sont pourries, déformées. Les acquéreurs, la mort dans l’âme la rendent à l’éleveuse contre remboursement. Laquelle prend aussitôt contact avec nous, sous un faux profil.
En plus, elle nous prend pour des quiches! Non contente d’avoir encaissé le prix de la vente des autres chiots, elle nous fait du chantage à l’euthanasie : il y a entre 2000 et 3000€ d’opérations à réaliser sur la petite, qu’elle ne compte bien sûr pas financer, elle, elle est juste là pour encaisser le prix de vente des chiots, et nous on est la sécurité sociale! Les abrutis de service, qui vont prendre en charge les frais!
Alors toute pleine de courage, elle va abandonner la petite chez Molosses Land, en se faisant passer pour une malheureuse acquéreuse trompée par un vilain éleveur. AHAHAHAHAH!
Évidement, nous nous réjouissons que cette petite ait pu être soignée et vivre de belles années grâce à cette formidable association qu’est Molosses Land.

Comme cette éleveuse ne connaît pas la honte, elle reprend contact avec nous en 2018 quand elle est expulsée de son logement, et qu’elle doit ainsi larguer une partie de sa troupe à 4 pattes: un mouton, un bouc, des chats (car madame est également éleveuse de chats, eux aussi pure race non LOOF), des chinchillas, 5 chiens… Seuls les 3 gosses feront partie de cette nouvelle vie (les allocs!) ainsi que les animaux en état de reproduire (adieu croisée berger, stérilisée! adieu chat de gouttière! « la mort dans l’âme », évidement…)
Nous apprenons à cette occasion que Lasco vit dehors… car il y avait quand même 1800m2 de terrain hein!
Et fièrement, elle nous partage les photos de son futur intérieur et de son futur mobilier, parce qu’elle va profiter du déménagement pour refaire sa déco.
Du déménagement et de l’argent que lui rapportera la vente sur LBC de ses animaux pure race non lof/ loof. Ouf, le canapé et la table de la salle à manger vont pouvoir être changés!

La nausée est de plus en plus insupportable, mais nous restons polis.

L’année d’après, c’est cette fois une séparation qui la contraint à se débarrasser du reste de son cheptel, snif snif, nous sommes à nouveau sollicités pour entendre ses lamentations. Mais là encore, le bon coin fait des miracles, et les animaux sont finalement tous largués sans notre intervention, mais toujours avec beaucoup de chagrin, qu’ heureusement, quelques euros aident à faire passer.

Au moins ses activités « d’éleveuse » cessent, nous prions pour que les animaux soient tombés sur de bonnes familles.

Pour clôturer sa brillante carrière d’éleveuse, elle vendait des chiots non identifiés… Oups, rebaptisée Perle, est une fille de Lasco, et elle a été vendu ni pucée ni vaccinée, dans la plus parfaite illégalité. Brillant non? Bien sûr, en fraudant également le fisc, puisque ces revenus illégaux n’ont sans aucun doute pas été déclarés à l’état qui a déjà fait preuve de tant de générosité à l’égard de cette dame.

Et un beau jour du mois d’avril cette année, nous recevons une prise de contact, pour larguer un chow, car les voisins se plaignent, il aboie dès qu’il est dehors, il détruit le grillage. La proprio ne sait même pas nous dire son âge, on apprend qu’il ne sort jamais du petit terrain, il n’est bien sûr pas à jour de ses vaccins, ni même brossé. Pas le temps!

Enfin nous recevons une copie des papiers : c’est Lasco!
C’est encore le confinement, nous informons la propriétaire que nous prenons en charge les soins, castration, vaccination, et qu’il faut qu’elle l’emmène chez le vétérinaire. A cette occasion, le vétérinaire détectera également une otite… Depuis quand en souffrait-il? Mystère…

castration Lasco

Puis, nous le récupérons, et après un bref passage en FA où il se révèle charmant…

 

où il aura droit à un bain plus que nécessaire (il se transforme de chien jaune à crème!),

où il s’empiffre à volonté de croquettes (la vie indigne n’est pas suffisante, il faut en plus rationner les croquettes),

 

Lasco est prêt à rejoindre sa famille….

 

Ch’uis installé comme un prince!

 

Pauvre Lasco… Qui a passé sa vie à tomber de Charybde en Scylla… ton voyage au pays des minables est ENFIN terminé. Parce que OUI, on parle de minables, de la lie de l’humanité.
Profite bien beau Lasco, rattrape le temps perdu!

Un grand jardin au calme, des balades, et de vrais amoureux des chows, enfin!