Ilios rebaptisé Ishayu

17 juillet: Ishayu nous envoie une carte postale de son été en Île de France, en toute simplicité, en compagnie de Dahara, sa chowpine noire.

Lorsqu’on a autant de poils, la relative fraîcheur des immenses forêts séculaires est un confort bien apprécié.

19 avril: Avec les beaux jours, c’est sympa de manger dehors. Opinion partagée par Ishayu qui emporte on dessert sur la terrasse.

17 février :   Ishayu :   » j’adore aller me montrer au café du village où on me répète toujours que je suis  bôôôô! »

 

9 février 2019 :  Un bonjour d’Ishayu avec son papa .

30 décembre:   Nous avons reçu un courrier d’Ilios:

« Alors voilà, faut que j’vous dise: je suis adopté! C’est une décision que nous avons prise ensemble, mes nouveaux humains et moi. Oui, je dis bien: ensemble. Il faut que je vous raconte. C’était la semaine dernière….  Flashback.

…Au début, j’étais pas chow chow…heu…j’étais pas chaud chaud. Il faisait nuit, j’avais fait 12 h de voiture, j’avais laissé ma mère en pleurs sur le parking d’une ville inconnue, je suis passé dans deux autres voitures, avec une certaine Sophie d’abord, avec une Sylvie ensuite, je me demandais bien ce qui allait me tomber dessus et j’ai beau être grand et fort, j’en menais pas large…. Ils avaient l’air bien gentils et inoffensifs les deux humains que Sylvie m’a présenté, ils ont même une chowchowtte adoptée depuis longtemps qui m’a vanté leurs mérites mais moi, j’étais tout perdu sans maman, sans papa et sans tous mes copains dont j’avais l’habitude depuis 6 ans, un bail….. Alors quand le monsieur a voulu se pencher sur moi pour me faire un bisou afin de me réconforter, j’ai grogné et j’ai mordu…bon, j’ai tout de suite regretté hein! mais bon, j’avais trop peur, il aurait pas dû….puis la nuit aussi j’avais peur dans cette grande maison sans bruit, alors j’ai aboyé pour me rassurer, pour appeler ma maman… Ça démarrait mal….

Les deux humains, -elle, elle s’appelle Sabine et lui s’appelle Georges-Michel-, ils ont bien compris mon état d’esprit et ils m’ont proposé de communiquer avec eux. Ils m’ont dit que j’avais le choix. Que je pouvais retourner chez maman et papa, que leur porte m’était toujours ouverte et qu’eux, ils m’aimaient déjà mais qu’ils ne me retiendraient pas contre ma volonté. Que si je choisissais de rester avec eux, mon quotidien se serait des balades et de bonnes siestes où bon me semblerait, que je n’aurais à partager leur affection qu’avec une seule fifille -Dahara- et que j’aurais des gamelles maison…. Je dois dire que ce dernier argument a emporté ma décision mais pour faire genre je leur ai tout de même dit que je demandais un peu de temps pour considérer la question….

On a passé quelques jours à se balader -j’aime bien aller prendre un café en ville car je fais l’admiration de tous et j’adore qu’on me dise que je suis beau, mais j’ai horreur de me salir les pattes dans les chemins boueux dont est entouré leur propriété, beurk!-, Sabine m’a donné des fleurs de Bach pour m’apaiser et aussi j’ai pu constater qu’elle cuisinait vraiment bien…. alors, lorsqu’ils m’ont demandé si j’avais fait mon choix, je leur ai dit « ok, je reste avec vous, mais pour mon prénom, puisque vous voulez m’en donner un autre, je veux qu’il y ait beaucoup de « i », en souvenir de celui que m’avait donné maman ». Ils m’ont proposé  « Ishayu », ça signifie « plein de force » en….. en je me rappelle plus quelle langue…. mais je trouve que c’est tout moi. Ma copine, elle s’appelle Dahara. C’est elle qui a choisi aussi. Ça signifie « cœur de fleur de lotus » en sanscrit, rien que ça…

Voilà toute mon aventure. Pas banal hein?

Je vous mets quelques photos pour vous montrer un peu mon nouveau cadre de vie, ma copine Dahara et mon humain Georges-Michel. Sabine elle fait les photos. Je vous la présenterai une autre fois et je vous promet de vous donner souvent des nouvelles.

Ishayu »

30 novembre 2018:

En digne représentant de sa race, Illios est un chow noble et fier!

J’adore qu’on me dise que je suis beau!

En petit garçon à sa maman, Illios adore les câlins et dormir sur le lit. C’est un chow chow très proche de l’humain, qui se laisse papouiller, gratouiller, toiletter et examiner par le veto….

Concernant le veto, faut pas non plus qu’il exagère!

Ce qu’ Illios n’apprécie pas, ce sont ses congénères mâles, qu’ils soient petits ou gros. « Ouais mais les femelles, j’aime bien, hé! hé!…sauf si elles cherchent à me piquer la gamelle, là je deviens féroce!…non mais! »

Illios a toujours été un chien tranquille, aimant les balades peinardes, le calme, une vie bien réglée.

La somptueuse apparence d’Illios cache un point faible: ses hanches. Comme les ados qui se rêvent aviateurs et sont recalés à cause de problèmes de vue, Illios n’a pas pu avoir la carrière de reproducteur à laquelle sa famille aspirait pour lui.

Ok!ok! j’serai jamais l’égal de Rocco Siffredi, j’m’en fiche, c’est trop fatigant!

Mais Illios a une belle carrière de bouille à bisous et si sa maman s’en sépare aujourd’hui, c’est à cause de sa santé à elle et pour que toujours, toujours, son gros loulou ne puisse manquer de câlins.

Si vous souhaitez adopter Illios,  remplissez le formulaire ci-dessous!

Demande d’adoption