Oily, Owen et Orion

11 mai:

Que fait on en Auvergne quand il fait chaud à 18h ?

 

2 mars:

Oily et ses potes en balade…

25 février:  Rencontre quelque part en en Auvergne entre la bande à Oily et la bande à Louki, bande réduite à Gaston car Paco vieillit énormément, il reste dormir à la maison.

.

Ce fut un réel plaisir de revoir ces trois loulous que nous avions tous co-voiturés, mités et puants pour Owen et Orion, propre mais très craintive pour Oily. Elle a bien changé! Ils ont tous bien changé!
Ils sont heueux, tout simplement.

Et un qui nous a bien étonné, c’est Louki. Pour lui, l’ Auvergne, c’est Koh-Lanta: se promener sur les sentiers, boire dans les fossés, marcher parmi les branches soufflées par le vent… Il se dégourdit énormément.

Louki

Et contre toute attente, à l’extérieur il est charmant avec tous les chiens qu’ il croise! Il s’est promené tout tranquillement en compagnie d’ Owen et d’ Orion.

Il n’y a pas de bonheur, il n’y a que des moments de bonheur.
Hier, en Haute-Loire, dans la nature silencieuse en cette fin d’hiver,  ç’ en était un.

Février 2022

Oily, 3 ans.
Nous ne nous attarderons pas sur les raisons de son abandon parce qu’ identiques à tant d’autres, la naissance d’un Enfant, la peur pour l’Enfant car Oily déteste qu’on lui touche l’arrière-train et qu’un Enfant qui commence à marcher peut être maladroit…. tout ça est vrai,  bien réel. C’est juste dommage de devoir prendre la décision de se séparer d’un chien qu’on aime alors qu’on aurait pu s’abstenir de l’acheter, en prévision de l’arrivée de ce fameux et sacro-saint Enfant, But et Espoir de bien des jeunes couples….

Voilà donc Oily traversant la Belgique jusqu’à la frontière française, montant avec hésitation dans la voiture aux odeurs inconnues, regardant par la fenêtre l’échange de papiers, puis  son papa, son seul humain de référence,  qui part  sans se retourner, mais avec des larmes dans la voix et dans les yeux, c’est certain, mais bon, c’est son choix.
C’est parti pour un long voyage, 8 h…

8h sans s’arrêter car non, on ne promène pas sur une aire d’autoroute un chien qui ne vous connait pas, qui risque de paniquer, de s’arc-bouter jusqu’à sortir du harnais et de filer à jamais dans la nature.

Dure journée pour Oily, commencée à la frontière néerlandaise pour se terminer de nuit quelque part en Auvergne….

Son ex nous avait décrit la belle comme « gentille lorsqu’elle connait mais quelque peu ombrageuse. Elle ne veut pas qu’on s’approche de son arrière-train, donc avec les chiens, tout dépend de leur prise de contact. Avec les gens, moi seul peut la brosser. Elle a plutôt peur des hommes en général, en tous cas elle est plus à l’aise avec les femmes« .

Tenant compte de cette description, nous avions choisi pour Oily une FA sur mesure, des chiens très habitués à la communication intra-espèce et des humains tout aussi habiles dans la relation inter-espèce: les deux frangins du balcon, Owen et Orion ainsi que leurs deux pattes qui avaient si bien su les accueillir et leur permettre de s »épanouir.
Si une entente avec des chowpain était possible pour Oily, c’était chez eux…. Et, cerise sur le gâteau, Annie nous avait dit: « On n’est pas sûrs de la garder mais nous, je ne crois pas qu’on soit très doués pour être FA, alors si ça se passe bien, pourquoi pas ?…. »

Et pour que cela se passe bien, Annie, son époux Dominique, Owen et Orion ont vraiment tout fait.

8 jours après l’arrivée: « Dans les débuts, Dominique en avait un peu peur car Oily lui grognait dessus. Alors il ne l’a pas regardée, il a fait comme si elle n’existait pas. Donner à manger, ouvrir la porte à la demande pour sortir, ouvrir la porte à la demande pour rentrer, mais sans tenter de caresse, surtout sans même la regarder… Alors elle a pris l’habitude de lui et petit à petit, en voyant aussi qu’ Owen et Orion n’avaient pas peur et se faisaient caresser, elle s’est décontractée avec Dominique. Avec moi elle a tout de suite été très bien. »

3 semaines après: « Petit à petit je lui donne l’habitude de la caresser partout, je n’ai pas encore essayé de la brosser mais elle accepte que je passe mes mains sur sa queue et ses fesses, entre les pattes. Il faudra du temps, gagner plus de confiance encore mais ça ira.
Elle joue beaucoup avec Owen. Orion, lui, il est plus timide. Même en balade il ne joue jamais avec des inconnus, il ne veut jouer qu’avec son frère. Avec le temps ça évoluera entre lui et Oily« .

4 semaines après: « Ils se comprennent tous les trois. Oily  n’arrêterait pas de jouer, au bout d’un moment Owen sait lui dire Stop et elle respecte. Avec Orion ils commencent à jouer. Pour la gamelle il n’y a pas d’agressivité. En balade on ne la détache pas encore mais elle est facile.

Je vous l’avais dit, on ne peut pas être FA, et comme tout se passe de mieux en mieux….. Alors je crois que cet été on aura trois bons gardiens dans la cour! 😉 »

C’était l’histoire d’une adoption.
Désormais vous retrouverez Orion et Owen sur la page d’ Oily!