Olya

20 juillet:

« Un grand bonjour depuis l’Ariège où nous avons passé la 1ère semaine de juillet au frais et quasiment seuls . Que du bonheur dans notre « térritoire » favori entre Camurac dans l’Aude, Prades- d’Aillon, le col du Chioula, Ascout (station de ski), Ax et sa station de ski des 3 domaines. Des endroits où les promenades en toutes saisons sont inépuisables et diversifiées. Sans compter les nombreuses fontaines avec de l’eau courante de la montagne pour se rafraichir. (Voir photos).

Le summum pour tous. Détente totale et longues scéances de gratouillis qu’Olya adore . Les photos c’est bien mais les papouilles c’est mieux. Elle sait qu’on l’aime et elle nous le rend bien.

Pour Olya tout va bien et nous pensons que l’adaptation est totale ou presque. Dans la mesure du possible nous l’emmenons partout avec nous et elle n’a plus le stress et la nervosité du début lorsqu’elle était confrontée à des situations nouvelles. Elle nous fait manifestement entièrement confiance et elle est beaucoup plus sereine.

Je vous envoie des photos de notre séjour en Ariège ou Notre Pupuce s’est montrée exemplaire, patiente, en un mot adorable en toutes circonstances. Après la bonne expérience du restaurant en terrasse nous sommes allés avec elle à l’intérieur d’un autre restaurant où , de prime abord elle a été décontenancée et un peu nerveuse mais s’est très vite glissée sous la nappe en attendant sagement la fin du repas et ce qu’on allait lui donner.

Elle adore la vie de nomade et là aussi s’est immédiatement adaptée.
Olya s’est petit à petit glissée doucement et avec bonheur dans les pas de notre petite Elsa qui est à jamais présente dans nos coeurs et nos esprits et qui nous manquera toujours..

Michèle »

 

17 mai:

« Olya est magnifique et très attachante. Il y a à peine deux mois qu’elle est à la maison et on a l’impression qu’elle a toujours vécu avec nous.
On sent qu’elle a confiance et elle nous fait de grosses fêtes après une de nos (courtes) absences. Mais, dans la mesure du possible nous l’emmenons partout pour l’habituer à toutes les situations. Sans compter les promenades classiques et celles de plusieurs jours en camping-car. Elle adore partir à l’aventure le nez à la fenêtre. Dès que le vehicule est ouvert elle saute dedans et nous y attend (au cas où on l’oublierai!). 
Elle est aussi joyeuse et maintenant aime jouer, notamment avec ses balles qu’elle fait rebondir pour mieux courir après.
La nourriture et la gourmandise ont aussi une grande importance dans sa vie et on la trouve toujours aux endroits stratégiques de la cuisine à l’heure des repas😄. Patiente mais déterminée à ne pas en perdre une miette. Elle sait aussi nous faire comprendre que son écuelle est vide et qu’il serait peut-être temps de la remplir!
Quant aux relations avec Cachou elles s’améliorent, bien qu’elle ai encore un peu tendance à lui courir après à  l’extérieur.
Par contre il faut encore être attentifs à certains moments car si elle est intêressée par quelque chose qui lui est inconu elle part comme une flêche et tire sur sa laisse en vrai chien de traineau. Mine de rien elle a une sacré force! Néammoins là aussi ça va bien mieux qu’au début, elle se calme plus rapidement et commence à écouter et comprendre le rappel. Et puis s’il y a une petite friandise à la clef, ça aide!
Voilà pour les principales nouvelles d’Olya. Quant à nous nous montons en Alsace ce week-end pour 1 mois ou plus et nous essaierons de passer vous voir pour vous la présenter notre retour.
Nous vous embrassons tous et à bientôt.

 

mars 2022

Nous avons récupéré Olya, qui aura bientôt 4 ans,  au refuge Un Gîte Une Gamelle de Rivesaltes.

Laure: « Lorsque nous sommes allés  chercher  Olya il y a 15 jours, je me suis demandé ce que j’allais bien pouvoir lui apporter, mis à part des adoptants car c’est une chienne parfaite,  vive et intelligente, bien dans ses pattounes, douce,  stérilisée et les vaccins sont à jour.

En examinant ses papiers nous avons vu qu’elle avait été opérée des deux ligaments croisés, donc son problème de santé est résolu et il ne semble pas qu’il y en ait d’autre.
Elle été abandonnée faute d’avoir le temps de s’en occuper.

Dans la voiture elle a été super sage, assise sur le siège arrière elle
a regardé le paysage durant les 2h30 de voyage.

Arrivée à la maison, en moins d’une journée elle avait pris ses marques. Niveau caractère, elle est un chow chow plutôt cool; Avec les autres chiens, elle a ses têtes mais sait prévenir quand ça ne lui plait pas.

Les chats elle ne connaissait visiblement pas, mais bon, rien de plus.
Leur gamelles lui ont semblé bien plus interessantes qu’eux mêmes.
Parce que il faut vous dire, Olya est gourmande ! elle aime bien une
petite friandise, qu’elle prend doucement, sait les réclamer quand elle
a envie.
La gamelle moment important de la journée.

Ses adoptants, nous les connaissons bien, il y a quelques mois le décès d’ Elsa les avait dévastés et ils ne peuvent évoquer leur douce fifille sans larmes dans la voix. On n’oublie jamais un être aimé…. 


Mais toutes les larmes qu’on peut verser, pour être necessaires et irrépressibles, n’en feront pas revenir le compagnon des jours heureux et d’autres chows sont là, qui eux aussi attendent de connaître le bonheur, ou de le retrouver.

Le courant est passé tout de suite, il faut dire qu’ils connaissent les chows! Le temps du déjeuner dominical Olya les avait embobiné avec ses grands yeux et son envie de câlins.

On leur souhaite à tous les trois une belle vie faite  de calins et de
ballades en camping-car »

Michèle: « Le camping-car et la compatibilité chat étaient les deux grands sujets de questionnement dans l’adoption d’ Oyla mais les deux se sont résolus très vite.
Oyla aime la voiture, c’est clair; elle a regardé le paysage durant la plupart du trajet, n’a pas stressé ni demandé à sortir. 

Bien qu’ Oylasoit plus volumineuse qu’ Elsa, le couchage que nous avions prévu semble lui convenir:

Avec la chatte la rencontre a été un peu plus compliquée mais je crois que c’est plus du fait de la chatte qui a dû confondre Oyla et Elsa: elle s’est jetée dans ses pattes comme elle avait l’habitude de le faire et Oyla a été surprise et l’a un peu coursée, la chatte a pris peur.
Le lendemain c’était déjà mieux mais Cachou est restée assez méfiante et n’a plus cherché le contact.
Au fil des jours les relations se font plus confiantes.


Voici quelques clichés d’ Olya, pris ce we; ceux pris sur la couche sont flous mais c’était pour montrer qu’elle s’habituait au moelleux de la mémoire de forme. La couverture est rose mais ce n’est que pur hasard!
😀Et après tout c’est une chowchotte!

Les autres photos sont meilleures, mais elle n’est pas toujours facile à photographier la Miss.

Sinon tout va bien et Olya a une faculté d’adaptation assez surprenante. Elle est très facile à vivre et a l’air de bien apprécier les promenades (minimum 3/4 d’heure) qui, les premiers jours se faisaient au « pas de course ». Elle ne s’arrêtait que très rarement pour renifler, elle tirait beaucoup sur la laisse et elle « traçait » sa route sans trop s’intéresser à son environnement.  Depuis deux jours elle prend plus son temps, renifle et va à la rencontre d’ autres chiens. Je pense qu’elle a compris qu’on ne lui écourterai pas sa balade et qu’elle pourrait en profiter. 
Evidemment elle adore les  calins, les caresses et les gratouillis. D’ailleurs elle en redemande. En un mot elle est adorable.
Les relations avec la minette sont en train de s’améliorer doucement mais sûrement, là aussi on est sur le bon chemin.
Mardi nous avons rendez-vous chez le toiletteur. Nous ferons d’autres photos après. »