Angie, Irma, Ohana et Opalo

09 mai:

Angie, Opalo, Ohana et Irma nous font partager les images de leurs vacances iodées…

 

Sportive Angie

Trop bon les gratouilles

Petite collation

Fort Boyard

Match de foot

Parc de la Fresnaye

05 mai:

Marie Noëlle nous donne des nouvelles de sa « petite » famille.

« Tous les voyants sont au vert, après un mois de vie commune il est temps de vous donner les premières nouvelles de notre dernière arrivée.

Ohana et Opalo nos deux amours achetés en élevage font partie de la famille depuis 2018. Je ne m’attendais pas, à ce moment-là, à accueillir autant de chows chez moi en plus des 6 chats (5 aujourd’hui). Mais, quand j’ai découvert que certains chowchows étaient en détresse, abandonnés, négligés, maltraités (comment peut-on leur faire ça !!!!) leur sort ne m’a pas été indifférent.
Plusieurs fois tentée d’adopter un chow dont l’association Chow au cœur racontait le parcours, j’ai franchi le pas après avoir vu plusieurs fois une annonce pour la même chienne qui se trouvait dans ma région. Mais le lendemain de ma candidature, Sylvie me téléphonait pour dire qu’elle avait enfin trouvé sa famille (à l’autre bout de la France, LOL). J’ai maintenu mon dossier pour une autre abandonnée et Irma s’est invitée dans la meute. Dès lors, nous avions une jolie palette de couleurs : un rouge, une noire et une fauve. Avec l’arrivée imminente de ma retraite, nous avons vite décidé qu’il restait encore une place chez nous et, pour le fun, nous l’avons souhaitée crème.
Ce 4 avril, Angie nous a été présentée.

Angie n’est pas la chowchotte crème dont j’aurais pu rêver si j’avais acheté un bébé. Elle ne sera jamais conforme au standard du fait de sa toute petite taille. Elle n’a pas la prestance et le poil du magnifique Orion (frère de ma Ohana) ni la jolie voix grave des chowchows de taille respectable. Son poil est tout triste et un peu rêche comparé à la soie de Ohana et elle est plus sable que crème. Elle n’a que 5 mois de moins que Opalo et Ohana mais elle a la taille d’un chiot de 6 mois. Lors de la première rencontre, elle se colle au sol dès qu’elle a peur et refuse d’avancer en laisse. Je ne peux m’empêcher de penser à l’état dans lequel elle était 5 mois auparavant, pauvre petite misère, avant que Laure ne commence à s’occuper de sa santé et de son adaptation.

Suis-je déçue ? Oh non ! Parce qu’Angie n’a pas une once de méchanceté. Elle aime les câlins et adore jouer avec les autres animaux y compris les chats. Dans toutes ses réactions, on soupçonne un souvenir de souffrances passées. Angie s’est adaptée en se faisant discrète ; elle s’éloigne de l’agitation, elle fait profil bas quand elle se sent agressée, elle refuse d’être tirée par une laisse, elle s’écarte du groupe pour manger une friandise en paix. Parfois, elle tremble de tout son corps quand une situation nouvelle l’affole.  Alors, on observe et, nous aussi, on s’adapte.

Après 10 jours, la situation avait déjà évolué. La belle Irma ayant pris la place de la matriarche de notre meute, il nous a fallu surveiller sa relation avec la nouvelle venue. Grognements, dents qui claquent, Irma s’interpose entre Angie et les deux autres quand ils veulent jouer. Elle bouscule tout le monde pour s’accaparer les caresses et même les friandises qu’on distribue ici avec une parfaite équité en prononçant le nom du chien à qui on veut les remettre. Irma s’est fait réprimander par ses humains pour ce comportement et on a veillé à caresser Angie en même temps qu’Irma. Une soirée, Irma a boudé, seule à un bout de la pièce. Pour les repas, Angie a mangé à l’écart des autres pour assurer sa sécurité pendant 3 jours, puis on a disposé son assiette près d’Ohana qui est la plus tolérante des trois. Depuis, le rituel est instauré.

Très vite, Angie a choisi Opalo pour lui servir de référent, pour jouer aussi. C’est plutôt bien car j’avais choisi de les prendre tous les deux pour les balades, Richard ayant l’habitude de prendre Ohana et Irma depuis 15 mois. Après 3 jours à la maison sans sortie, nous avons emmené Angie à la prairie toute proche. Pour ne pas l’affoler mais garder une sécurité, j’ai utilisé la laisse déroulante qui donne une impression de liberté. Dans l’enceinte de la prairie, elle a pu courir à sa guise avec les autres tandis qu’on surveillait les issues. On a joué avec elle, on l’a appelée puis laissée de nouveau s’éloigner.

Après 3 jours, on a décidé de faire le tour du château après ces jeux. Angie a bien suivi Opalo mais si elle se trouvait derrière moi, elle se couchait. Inutile de tirer, elle ne repartirait pas. Pour la rassurer, je m’arrête et je la laisse me doubler, rejoindre les autres et on reprend la balade. Elle a déjà testé plusieurs parcours dont le plan d’eau et, après 2 semaines, j’ai abandonné la laisse déroulante.

Maintenant, elle a compris le concept de balade et l’utilité du harnais et des laisses. Elle manifeste de la joie quand on se prépare à sortir. Comme les autres, elle attend devant la porte dès que le harnais est mis et ne bouge pas si nous sortons sans préparer les chiens et les laisses. Elle apprend en observant les autres. 

Le brossage, les massages à la coco, les soins des yeux, les comprimés de biotine : aucun souci. Elle se laisse manipuler et est de moins en moins tendue. Elle apprécie aussi les câlins sur les genoux dans le canapé.

Angie aime son confort : elle a choisi de dormir sur les couvertures. Un soir, Irma est allée la rejoindre. Un petit coup de cul pour agrandir la place, Angie s’est légèrement déplacée et c’est parti pour la nuit. Le lendemain, distribution de friandises : Irma a pris sa part à l’appel de son nom puis a reculé et laissé la place à Angie qu’on venait de nommer. Depuis peu, Angie n’emporte plus son petit bout à l’écart pour le déguster. La meute semble ré-équilibrée. Angie a récupéré le panier de ma labrador décédée : elle s’y plaît ! Les autres utilisent soit la couverture soit le carrelage.

Angie a fait connaissance de son nouveau véto lundi dernier. Puce vérifiée, cœur écouté, yeux observés, dossier informatique rempli.

Reste à aider Angie à se refaire une santé, reprendre du muscle et du poil. Je rêve de la voir confiante, fière et bien en poil dans quelques mois même rikiki. C’est un bébé-chow à vie et elle a tant à découvrir !

Voilà ! A bientôt.

Marie-Noëlle »

 

07 avril 2021: 

Qui a rencontré ses adoptants ce we de Pâques?
C’est petite Angie!

Et lorsque Laure disait qu’elle avait l’allure d’un chiot de 6 mois… ben c’est vrai!

 

D’abord un peu intimidée par sa nouvelle fratrie, petite Angie a rapidement jeté son dévolu sur le bel Opalo qui répond volontiers à ses appels au jeu.
Ohana est plus indifférente, c’est sa nature, et Irma, adoptée en 2020,  explique les limites à ne pas franchir: « Toi la petiote, tu me bouscule pas, ch’uis la Queen Mum  ici! »
Avec les chats?
Marie-Noëlle: « Avec les chats, Nickel. Nénette, comme toujours reste à hauteur raisonnable à son goût mais Bandit et Sushi se frottent sur Angie qui accepte bien leurs avances. Gamin et Griotte (les jumeaux) la snobent et le reniflent à distance mais continuent leur vie.
Cet après-midi, petit brossage, nettoyage des yeux à l’eau de bleuet, massage du poil à la coco. Angie se laisse faire avec un peu de raideur dans l’attitude. Une courte séance quotidienne devrait venir à bout de cette crainte.
Une nouvelle vie commence pour elle. J’espère lui apporter ce dont elle a besoin et garder l’esprit de famille parmi notre tribu. »

Nous n’en doutons pas!

Ohana, Angie, Irma et Opalo

 

Lorsque Angie est arrivée parmi nous elle s’appelait Angry car sa famille lui trouvait « l’air d’être toujours en colère ».
En fait Angry n’était pas en colère, si elle avait un air renfrogné, c’ était à cause d’un scowl, trop marqué, mais ça, des non chowistes ne peuvent pas le deviner.

En revanche, ce qu’avait bien vu ce couple d’éleveurs -et il faut leur  en rendre justice- c’est que sur le lot de 5 chows qui leur avait été livrés en provenance des pays de l’Est aucun n’était apte à la reproduction: tous étaient de pauvres misères sous alimentées, carencées,  apeurées, dépoilées, à tirer des larmes.
Ils ont décidé de s’en séparer presque aussitôt reçus, à prix coutant sur LBC, 250 e.
Quatre d’entre eux « ont trouvé de bonnes familles »….  dont nous espérons qu’elles n’avaient pas l’idée de se procurer des reproductrices à bas coût, tous le monde n’ayant pas les mêmes égards pour leur « cheptel »  que les acquéreurs d’ Angry.

Et Angry est arrivée chez nous, confiée aux bons soins de Laure et Patrick. Eux l’ont baptisée Angie car « c’est un amour de petite chienne ».
Ils nous disent que les premiers jours elle était dans la fuite mais qu’elle avait tellement faim  que pour une croquette elle acceptait de venir au contact.
Le vrai problème n’était pas dans son comportement.
Le problème était la santé d’Angie.

Le premier RV veto fut pris rapidement pour faire un bilan: Angie était couverte de puces, ses yeux n’étaient qu’une boule de pus,  elle était très maigre, 15 kg…
Pour ajouter au tableau, un voile du palais colossal qui empêchait la respiration. Un miracle si après tous les stress vécus depuis sa naissance, dont le moindre n’a pas été le voyage depuis  la Tchéquie, Angie était encore de ce monde….
Mise en place d’un traitement antibio préalablement à l’opération des entropions qui ne pouvait être trop différée tant l’état des yeux était catastrophique.

veto Angie

Entropion Angie

Angie a fait trois arrêts cardiaques durant l’opération…

Laure et Patrick ont laissé a Angie le temps de se remettre.
Angie est passée de 15 à 18 kg.
A maintenant 2 ans  et demi et faute certainement d’une alimentation adaptée dans son jeune âge Angie restera certainement un petit modèle.
En quelques mois Angie a moralement aussi beaucoup changé:
– Angie est devenue joueuse avec ses congénères, elle les provoque au jeu sans cesse et recherche leur compagnie. Elle adore faire des cavalcades dans le jardin avec les shi-tzu.
Laure insiste sur ce point: il faut un copain joueur pour Angie.
– Avec les humains Angie est douce et câline. Mais lorsqu’elle  ne connait pas, elle s’aplatit et ferme les yeux, espérant certainement que si elle se fait toute petite il ne lui sera fait aucun mal. Elle n’a pas une once d’agressivité, même si elle reste méfiante envers les hommes.
– Angie est compatible chats.

Il y a quelques jours, nous avons fait opérer Angie du voile du palais et nous avons profité de l’anesthésie pour la faire stériliser.
Cette fois tout s’ est très bien passé.

Angry, voile du palais et sterilisation

Angie est désormais prête à découvrir ceux qui vont l’aimer pour toute sa vie. Vous?
Angie étudiera toutes les demandes avec beaucoup d’attention.