Rio

Juin 2024

C’est en mars, ou en avril, qu’une jeune femme a pris contact pour nous confier son chow chow, Rio.

C’est moi Rio

Cette semaine là il pleuvait des chows de tous les coins de France…
Sur l info que Rio ne se trouvait qu’à 2 h de Marie et Jean, que nous connaissons bien, depuis 2015, pour avoir adopté d’abord Dalton et Fiona, puis Mr Tchou et ensuite Noshi, tragiquement disparu, nous avons pris contact avec eux pour qu’ils nous rendent, pour qu’ils rendent à Rio, le service de le récupérer, au moins en transit si la compatibilité chat avec Raoul n’était pas au rendez-vous.

En Transit? Vous allez me récupérer en fourgon?

C’est parce que nous les connaissons bien que nous nous sommes permis d’insister sur le service à rendre à un chow chow car nous savions que ni Marie ni Jean n’ envisageaient d’adopter à nouveau, qu’ il était même possible que la présence de Rio chez eux leur fasse mal.
Si nos liens n’ avaient pas été aussi anciens peut être qu’ils auraient refusé, croyant que nous cherchions à leur forcer la main, ou tout simplement car ils ne se seraient pas sentis impliqués, mais eux nous connaissent tant! ils savent tellement combien nous nous démenons pour les chows….
Sylvie: « S ‘il vous plaît, allez le chercher, et si vous ne pouvez pas le garder en FA jusqu’à son adoption, je viendrai le chercher ce we« .
Presque une prière.
Marie et Jean ont compris que c’était grave pour Rio.

 

Grave pour Rio? Sa maîtresse ne menaçait pourtant pas de le mettre à la rue ni quoi que ce soit de ce genre mais il y avait vraiment beaucoup d’angoisse dans sa voix lorsqu’elle nous parlait de son chien dont elle avait du se séparer.
Rio était chez ses parents lesquels n’étaient pas clôturés.
Du coup Rio était à la chaine, il le vivait mal, parvenait à sortir de son harnais, le stress lui faisait déclencher des hot spots, il risquait un accident, la nationale étant à deux pas.
Manifestement la jeune femme était très inquiète, et son inquiétude est devenue la notre. « S’il vous plait, allez le chercher« …
C’est ce qu’ont fait Marie et Jean.

J’arrive!

 

Marie, quelques jours après: « Rio a une drôle de tête car il a eu un hot spot important sur le sommet du crâne, ça ce n’est pas grave, ça repoussera.
Il a vu le chat  et ne s’y interesse pas le moins du monde. Evidemment ce dernier est dans l’observation mais le problème n’est pas là non plus.
Le problème c’est qu’il refuse de rentrer; le jour passe encore, mais la nuit il reste dormir dehors, même s’il pleut, ça m’angoisse.
Et comme avait dit son ex, il est fugueur.  Il a fait le tour du terrain et a parfaitement repéré le point faible, que Jean s’est empressé de consolider. Il saute sans aucun effort les murets qui parsèment le terrain, il est très agile, j’ai peur qu’il n’arrive à fuir ou qu’il nous file entre les doigts à l’ouverture du portail…

Et le pis, c’est qu’ hier, lorsque nous sommes allés le promener au lac il a sauté par dessus nos sièges et il est parti…. bon, il a fini par revenir à force de l’appeler.
Je suis vraiment désolée mais on ne pourra pas le garder jusqu’à son adoption… En plus il y  quelque chose dans son regard qui me fait peur. Pourtant je n’ai jamais eu peur d’un chow…. »

Tu verras, j’te ferai moins peur avec ma jolie mèche blonde sur la tête…

La seule personne à pouvoir prendre un chow en FA -car le Chowpôle accueille deux nouveaux arrivants à ce moment-là-  c’est Sandrine, et encore pas tout de suite car elle vient de prendre Simba, alias Simon, jeune, beau, d’un contact facile, son adoption ne sera certainement qu’une question de jours, deux à trois semaines au plus, mais c’est tout de même quelques semaines à attendre pour Marie et Jean.

Nous mettons Marie et Sandrine en contact, elles se connaissent d’ailleurs bien. Marie est rassurée que Rio aille à terme chez Sandrine. 2 à 3 semaines, elle peut tenir car Rio n’est pas non plus une terreur, il n’agresse personne, ni eux ni Raoul. C’est juste son comportement indifférent et fuyant, différent de ceux dont elle à l habitude qui l’a met mal à l’aise avec lui.
Mais va pour un garde de quelques semaines…

………………………………

Et puis le temps a fait son oeuvre,  laissant  Rio s’apaiser et changer.

Lorsque Marie nous a dit qu’elle et Jean souhaitaient l’adopter elle a ajouté que « Rio a fait tout le boulot. Vous savez comme on était réticents au début avec Rio et c’est sa gentillesse, son caractère plein de douceur et d’intelligence, -bref un chow parfait!- …qui nous ont conquis.« .

Gentil, intelligent, c’est tout moi ça…

Rio a fait tout le boulot car il est vraiment le bon chow chow que son ex-maîtresse nous avait décrit, facile, sociable avec tout le monde, humains, chiens et chats. Et comment pourrait il en être autrement du frère de l’adorable Lowy et du tendre Snow?

Si Rio n’a pas fait d’emblée la meilleure impression qui soit c’est que c’était un chien en panique dans sa petite tête, tout chamboulé par son changement de vie….
La chaine d’abord. Même si c’était un moyen de sauvegarde pour lui comment un chien qui  a été aimé, certainement choyé au vu du soin mis dans la conservation de ses objets de toilette, du choix d’onéreuses croquettes dont un sac neuf avait été mis dans ses affaires, comment  un chien peut-il vivre ce changement de situation?
Et puis peu de temps après on le dépose dans une voiture, il voit s’éloigner le visage de la personne qu il connait et qui est en pleurs, lui trasmettant toute son émotion, il ne voit plus ses humains de référence, il découvre un lieu étranger, des gens inconnus…. il cherche à fuir ce danger potentiel. On pense à Irma et à son quant-à-soi de duchesse qui ne l’a pas empêchée de prendre ses jambes à son cou sitôt qu’elle a entrevu la possibilité de filer par un portillon entr’ouvert chez Sandrine, sa FA.
On pense à tant d’autres expériences mémorables, c’est ça être FA, c’est prendre de plein fouet toutes les émotions négatives du chien, et ce n’est pas facile.

Quelques semaines plus tard, Marie:  » C’est vraiment un bon chien, il a été très gentil chez le vétérinaire, très manipulable. En voiture tout se passe bien désormais et même lorsqu on sort de la maison en laisse il a appris à ne pas tirer, ou plutôt il n’est plus dans cette idée de fuite qui le faisait tirer. Et vous savez quoi? Nous avons même pu le lâcher, d’abord dans un parc clôturé et puis maintenant au lac . Il a un bon rappel.

C’est un très, très bon chien. Et il commence à rentrer la nuit, on laisse la porte fenêtre ouverte et on le retrouve au salon le matin. Raoul, lui, vit à l’étage, mais il n’est pas parti comme il avait fait avec Noshi. Je pense que durant l ‘ hiver il va rechercher la chaleur de la cheminée et qu’il finira par comprendre que Rio ne lui veut aucun mal.
Juste un bémol, à nos âges il faut y penser…. Rio n’a pas  encore 4 ans, si le temps vient où nous ne pourrons plus l’assumer, vous vous chargerez de lui n’est ce pas? »

C’est un OUI sans réserve.
Mais prononcé avec la certitude qu’un chien, qu un chow lorsqu’ils ont toujours été la race de prédilection, aide à vivre mieux et chez soi plus longtemps.
Alors après Mr Tchou parti prématurément, après Noshi et sa triste adoption, nous croyons fermement à un bonheur sans réserve avec Rio, rentré par hasard dans votre vie.