Joy (bis)

10 juin: Joy est abonnée à la Normandie, hé oui, elle était aussi la semaine dernière à la balade de Vieux-Port…

01 mai:

« Joy apprécie beaucoup la fraîcheur revenue, après cette « canicule». Elle est à nouveau en forme. »

16 avril: Au pied de l’arc en ciel se trouve un chaudron rempli de pièces d’or… Ou alors…
Une Chow Chow dorée…

31 mars:

« Je ne résiste pas à vous envoyer ces deux photos où Joy communique avec les ânes du gite dans le Cantal.
Tous les jours elle allait vers le grillage, ils venaient vers elle et passaient un moment à se découvrir en silence »

20 mars:

« Et oui à nouveau la voilà la belle neige ! Joy est bien sûr ravie.
5 cm c’est peu mais cela suffit à magnifier le paysage, qui hier était bien terne sous la pluie. »

*

18 mars: Nous l’attendions, voici le mail que la maman de Joy vient de nous envoyer après son stage en Auvergne.
Notez la remarque : »Moi qui croyais que le Chow Chow ne pouvait être discipliné !! » Une idée reçue ? Sans doute…

« Nous voilà de retour à la maison, après ces 2 semaines de vacances contenant 4  jours de coaching super en Auvergne, avec Véronique Valy  « Accompagnante en talents canins, plus que de l’éducation … » .

 
 J’ai reçu  au préalable de Véronique Valy –  diplomée en éthologie (Science des comportements des espèces animales dans leur milieu naturel) – des explications sur le fonctionnement du cerveau du chien.  Ceci afin de comprendre comment ramener le chien à soi en priorité, car tant qu’il ne nous regarde pas il ne nous entend pas – pris dans son instinct –  avant de lui proposer autre chose, une chose qu’il aime, comme pister.
 
J’ai alors compris qu’un instinct  ne pouvant pas disparaître, la solution pour qu’il accepte de s’éloigner et changer de cible, et ne pas être trop frustrée, c’est de lui proposer une action aussi intéressante , mais dans un autre registre, celui de la gourmandise par exemple.
 
– J’ai été surprise de voir combien Joy a du plaisir à accepter des propositions nouvelles, quand celles-ci sont intégrées dans ses intérêts de chien. Moi qui croyais que le chow chow ne pouvait être discipliné !! Véronique m’a fait découvrir le contraire.
 
J’ai appris beaucoup sur la « psychologie » du chien lors de ce séjour. Je me sens encore plus apte à vivre en justesse avec Joy. »

« Quelques photos prisent par Véronique Valy.
 
Les deux premières : Joy regarde intéressée des gens se promener durant mon coaching – oui la maîtresse est autant coachée que son chien.
 
Les deux suivantes : Joy est bien intéressée par  des gourmandises :
– alignées entre 2 points (départ et arrivée) pour être occupée à  « suivre »  et manger en récompense les petits morceaux de saucisses qu’elle adore
 
– envoyées en vrac, dispersées, pour  « fouiller »et trouver et se régaler.
 

En dernier : elle a fait, des exercices de proprioception (chez les animaux, comme chez les humains, faire appel au sens de l’équilibre permet de lutter, en plus, contre des affections comme la dysplasie ou encore l’arthrose), car elle a déjà une gêne sur le genoux gauche.

Au début elle ne pouvait pas passer la petite barre en utilisant les pattes arrières l’une après l’autre, après quelques essais récompensés à chaque progrès, elle avance les pattes les unes après les autres

Ce matin j’ai noté qu’elle montait plus facilement les escaliers de l’immeuble, sans sauter avec les 2 pattes arrières ensemble pour avancer d’une marche. Je n’en revenais pas ! »

Cliquez sur la photo pour voir la vidéo
Effectivement, très intéressant… Je connais un chien qui pourrait avoir besoin de pratiquer ces exercices.

14 mars: Un chow chow ne se dresse pas, il s’éduque… un chow chow ne s’éduque pas, il s’apprivoise… etc.

Enfin, on s’en fout un peu, l’important ici, c’est que Joy et sa maman sont heureuses de progresser toutes les deux dans leur compréhension réciproque. On attend la suite avec impatience parce que tout ça peut nous aider, nous tous,  les copains des chows (hé oui, parfois on se pose des questions, est-ce que je fais bien, y aurait-il une autre manière de s’y prendre…).

« Un aperçu de la séance d’hier, Photos prise par Véronique Valy qui est une Excellente pédagogue, très appréciée par Joy et par moi.

L’exercice a consisté à la faire venir toucher ma main avec le museau et recevoir une récompense puis à venir au rappel et recevoir une récompense. Ce qui se passe bien, Joy est toujours prête à répondre.
Aujourd’hui nous allons travailler le plaisir du pistage qui permettra après avoir éloigné Joy du chat découvert, de lui proposer un autre plaisir, quelque chose qu’elle aime beaucoup: pister (non pas des chats mais des récompenses à déguster, qui seront lancées un peu partout et qu’elle va chercher). Elle va s’auto-récompenser.
A bientôt pour d’autres news »

 

En cliquant sur l’image de Joy en « méditation » (ci-dessous), vous serez dirigé vers le site « autour du chien », allez faire un tour sur l’onglet « photos de chiens » et notamment « non aux outils coercitifs qui font mal et qui font peur »…

 

05 mars:

« La semaine prochaine, après les ânes, Joy va commencer à apprendre à vivre avec les chats……🐕🐈🐕🐈🐕
Je vous donnerai des nouvelles du stage à Aurillac, avec Veronique Valy
A bientôt »

 

« Voyage vers le Cantal pour apprendre à vivre avec les chats.
En voiture ou l’arrière a été aménagé pour améliorer mon confort, j’arrive dans une petite maison avec un grand jardin.
Des ânes viennent à ma rencontre, il sont hauts et poilus – mais j’ai connu les chevaux chez Nicole qui m’avait accueillie avant – alors ces grandes bêtes au regard bien doux ne me font pas peur, j’essaie de jouer avec eux mais une clôture nous sépare.
J’aime bien aussi me reposer sur mon tapis familier, près du feu, avant de retourner vers mes copains. »

11 février: Jeux d’hiver pour Joy

 

Sur une des prairies tout près de chez nous – on voit bien les effets de la mue sur les pattes arrières et les flancs

Un des lacs gelés où les oies de Bernache circulent en marchant sur la glace

Joy intriguée par la matière et les reflets sur le lac

Joy surveille avec concentration les oies de Bernache 

Ah ! Un autre chien arrive

07 février: Il y avait une jolie vidéo mais malheureusement trop lourde pour mettre sur le site, alors voici quelques photos qui en ont été extraites.

Elles vous donnerons une idée de l’énergie de Joy !

Et pour finir, un regard de Joy

06 février:

Joy découvre la neige ce matin. Bienheureuse elle découvre ce tapis doux et froid.

Cliquez sur la photo pour voir la vidéo.

03 janvier 2018:

Joy et les chats…

« Joy et moi continuons une belle et douce adoption réciproque. Elle a bien repris du poids, elle a de l’appétit. 
Tranquillement installée maintenant avec moi, elle s’affirme de plus en plus à l’extérieur avec les autres chiens qu’elle veut dominer dans le jeu. Elle n’est pas du tout farouche avec les humains, elle se laisse facilement approcher et  caresser. 
Il reste un problème : celui des chats qu’elle sent ou qu’elle voit en promenade. Elle les cherche derrière les grilles des propriétés – je découvre qu’il y a beaucoup de chats dans cette ville !. 
Si j’arrive à la ramener à la promenade quand elle les sent, quand elle en voit un  c’est un vrai rodéo pour la sortir de cette forme « d’hystérie »  dans laquelle elle entre.
J’ai donc pris RDV en mars avec une comportementaliste (trouvé par un lien dans le site de Chow au coeur). »
 

« JOY se repose dans ma chambre, je passe près d’elle, elle entrouvre les yeux, me voit et se rendort tranquille ! »

03 décembre: De joyeuses nouvelles !

« Joy  trouve de mieux en mieux sa place chez moi. Elle dort moins et joue  avec une boule de papier avec moi . 
Elle mange très bien maintenant (son long voyage depuis le Var l’avait un peu inquiétée), son poil devient brillant et gonflé. Elle a bien repris du poids en une semaine.
 
Depuis hier elle ronge un os en peau de buffle qu’elle ne regardait pas jusqu’alors. Tout en le rongeant à plat ventre, sa queue en panache blanc remue sur le dos quand je lui parle. Elle porte bien son nom, c’est une chienne joyeuse.
 
Ce qui me touche surtout c’est sa si grande gentillesse et  sa bonne volonté pour apprendre : elle marche sans problèmes sur les trottoirs, elle descend lentement les escaliers quand je lui dis « doucement », elle a mémorisé tout de suite  que sur un des trajets de promenade il y a un passage souterrain qui peut se traverser soit par la descente et montée d’escaliers soit par 2 ascenseurs, donc en s’en approchant elle est attentive à ce que je lui propose: si je lui dis on prend l’ ascenseur – ce que je fais souvent mais pas systématiquement, pour ménager nos articulations  – elle se dirige vers lui.
Elle reconnait plusieurs chemins  pour rentrer à la maison. J’agrandis chaque jour un peu plus son territoire de promenades – il est grand et varié.
 
Lorsque je quitte l’appartement, il n’y a aucun problème, j’ai l’impression que rester seule  est une situation qu’elle connait et qu’elle supporte. 
 
Je la sens rassurée et prête pour découvrir une autre vie.
 
Son œil opéré coule toujours un peu, je vais prendre RDV avec le vétérinaire. »

24 novembre:  Stérilisée, vaccinée, opérée de l’entropion sur une paupière, voici une dernière photo de Joy dans l’arrière pays varois….

facture stérilisation et entropion Joy

(Merci à sa FA d’avoir pris en charge la moitié des frais)

C’est avec beaucoup, beaucoup de regrets que Nicole et Stanislas décident de laisser partir Joy mais aimer, c’est aussi s’oublier pour choisir ce qu’il y a de mieux pour ceux qu’on aime, et le mieux pour Joy, c’est une vie de fille unique où elle sera le seul centre de l’attention de ses humains.

Et pour Joy, ce sera une humaine, grande amoureuse des chows, grande promeneuse, et le top du top: retraitée! Joy la suivra partout!

Et d’abord au bois de Vincennes où Joy et Ayven ont fait connaissance au terme d’un long voyage qui a mis à contribution beaucoup des membres de Chôc!: Nicole et Stanislas d’abord, puis Anne-Marie, point de rencontre chez Nadine et Marc où Andrée (Goodjy, Java et les objets à la lavande de nos divers stands) a pris la relève, Alain qui est parti de Fontainebleau pour aller à Lyon et ramener la belle dans la journée, Sylvie ensuite qui la conduite à Paris après une nuit au Pays des Langues Bleues… Voici Joy revenue à son point de départ, la région parisienne, où elle est arrivée toute jeune chiot, depuis la Hongrie, pour être vendue dans une animalerie des quais de Seine.

Très zen notre Joy dans cette nouvelle ambiance!

Evidemment un peu déboussolée mais le chat des voisins rencontré dans l’escalier lui a vite fait retrouver ses instincts prédateurs…. alors que le chat était en sécurité depuis longtemps, Joy le cherchait encore dans tout l’appartement.

48 h après, elle découvrait, ou redécouvrait, les magasins et même le RER, grosse machine impressionnante qu’elle a regardé arriver à quai sans frémir! impressionnante Joy!

« Je sens Joy  se laissant aller de plus en plus à la confiance, elle occupe maintenant toutes les pièces – au début elle gardait une position centrale dans le couloir desservant toutes les pièces de l’appartement.

Cette après midi elle a accepté d’aller sur cette place extérieure dans l’appartement – une sorte de mini balcon de fenêtre (40 cm/100cm) – pour regarder la vie dans la rue.
Nous sortons 3 fois par jour 3/4 d’heure à 1h, elle visite la ville et commence à repérer les chemins.
Elle écoute beaucoup ce que je lui demande : « Doucement!  » « Attends! «  »Aller! » Elle a cessé d’aller d’un trottoir à l’autre, elle suit le même jusqu’à ce que je lui dise « Attends » devant un passage piéton et « Aller » pour traverser. Elle apprends très vite.
C’est un vrai bonheur d’être avec elle. »
A suivre!

27 octobre: Joy a ses têtes et celle de Cracotte, la montagne des Pyrénées, ne lui convient pas, mais alors pas du tout! « La solution: on met Cracotte un certain temps à la piscine et on lâche Joy ou alors mon mari la prend avec lui quand il s’occupe des chevaux. Mais il n’y aura plus d’entente possible entre les deux vu le regard qu’elles se jettent quand elles se voient…! c’est bien dommage car tout se passait bien. Et avec les autres, mâle et femelles, tout continue d’aller bien.

C’est peut être ma tête qui lui revient pas à la Cracotte, hein?
– Pass qu’à tous les autres copain, j’ suis totalement cool!
La preuve!

 

A mon avis c’est une chienne qui  ne supporte pas l’agitation et elle n’est pas du tout joueuse…..

Disons que je vois pas de problème à m’occuper seule…..
Faut dire qu’ici, j’ai à faire: les chevaux à observer, le chat à courser et César essayer de comprendre. Et c’est pas facile le « volatil » comme langue!

Un adoption en « fille unique » pourrait tout à fait lui convenir, ou alors avec un chien tranquille. Avec les humains, elle est très sympa, aucune difficulté dans la prise de contact. »

J’aime bien le calme, c’est vrai.

 

Joy sera stérilisée début novembre, l’arrivée des chaleurs ayant dû nous faire surseoir à l’opération.

Nous en profiterons pour lui faire enlever un cil mal implanté qui la gène…

Oui, je souffre!

Quelques photos de Joy se prélassant au soleil de la Côte d’Azur….

 

 

 

 

Comment Joy est arrivée à Chow au coeur :

« Bon, alors vous récupérez la chienne immédiatement où on la met au refuge, vous comprenez, notre petit dernier est allergique! »

Bien sûr, nous comprenons.

Enfin, nous ne comprenons peut être pas ce que nous sommes censés comprendre mais nous comprenons…

Amandine aussi comprend.

Amandine est bénévole à l’association « 4 Pattes et un Toit », https://fr-fr.facebook.com/4pattesetuntoit/ en plus de la mission de cette association(protection chiens et chats)  elle récupère, soigne et replace toutes sortes d’animaux, des rongeurs aux volatiles en passant par les animaux de ferme et les reptiles. Alors Amandine comprend très bien que l’animal est devenu encombrant et finira mal si elle ne le récupère pas illico.

 

Et par une journée ensoleillée, voici Joy,  4 ans, tirée de dessous le haillon du véhicule de ses ex, son sac d’effets personnels à ses côtés et son harnais Julius vissé à la peau….ben oui, vous enlevez le harnais de votre chien à chaque promenade vous? Pourtant  c’est plus simple de le laisser, non? d’accord, dessous le poil est tout mité mais bon, il faut comprendre… ah! vous ne comprenez pas?

Ben ses ex, eux, ils ne comprennent pas qu’Amandine installe Joy sur les sièges, le coffre c’est fait pour les chiens non?

Ah! mais ça peut aussi être bien la voiture!

Puis arrivée à la maison, parmi toute la famille à poils, à plumes et à écailles:

Heu….. alors là, avec le chat, pourtant habitué aux chiens, ça ne le fait pas du tout, mais alors pas du tout! A la première fausse manœuvre, ce sera le carnage, il faut trouver une solution, et la solution, c’est Chow au Cœur.

Une soirée en coups de téléphone divers et le lendemain, Joy rejoint une nouvelle FA,  avec chiens mais sans chat,  située fortuitement et très opportunément à quelques km de chez Amandine…

Mais là, l’inconnu, c’est la compatibilité avec…….

CÉSAR!

César, c’est moi! 3 ans, 9 kg, et aucune envie d’être transformé en foie gras!

 

Alors?

  • compatibilité avec les 3 chiennes, ok
  • compatibilité le chien, ok
  • compatibilité le lapin, nulle
  • compatibilité avec César?  après un gonflement de plumes, quelques coups de becs dissuasifs de droite et de gauche, un air courroucé pour parachever la danse du scalp, César aura la paix. Comme quoi, toujours et en tout lieu,  on n’attaque que les ventres mous.

Depuis jeudi l’entente règne, les promenades s’enchaînent et Joy les préfère sans laisse, elle suit le groupe, heureuse, l’appétit est bon et Joy a même déjà vu la vétérinaire pour soigner une infection à l’oeil (des cils seraient mal implantés qui nécessiteront peut être une opération pour préserver la vue).

Dans les jours qui viennent Joy sera stérilisée et vaccinée et après elle sera proposée à l’adoption.

Si vous pensez pouvoir offrir une vie agréable à Joy, si vous n’avez pas de chats, vous pouvez prendre contact avec Laure au 0666876153

Une réflexion sur « Joy (bis) »

Les commentaires sont fermés.