Gaïa, avec Ozzy et Balou

8 juin:
« Quelques photos de Gaïa en Gruyère (le canton du fromage de Gruyère🧀), promenades dans les pâturages, de nouvelles odeurs😊 
Amitiés.
Sandra »
28 mai:
« Gaïa n’a pas de soucis en appart😊, on fait de belles balades, bord du lac, vergers;  elle apprend aussi à marcher quand on est sur le trottoir sans trop tirer; il faut juste canaliser son trop d’énergie et qu’elle comprenne quand elle peut faire la fofolle et quand il faut marcher plus tranquillement🐶🐾« 
22 mai:
« Baignade au lac, j’ai aussi Ozzy en laisse car à cette période, jusqu à début juillet, on doit avoir nos chiens en laisse car beaucoup d’oiseaux migrateurs viennent et il y a aussi les nouveaux-nés🐣 Comme vous voyez, Gaïa adore l’eau et bien sûr, elle aimerait nager après le cygne😊🐾🐶🦢
Amitiés
Sandra »

Mai 2024

C’est en mars 2024 que Nathalie et Dominique, les parents d’Alby et Haustin sont allés chercher Gaïa chez sa propriétaire dont la santé et les finances ne lui permettaient plus de s’occuper d’elle correctement.
Évidemment la décision avait été difficile.
Évidemment il existe de vraies raisons pour se séparer d’un animal, raisons qu’on ne pouvait pas envisager quelques années auparavant lorsqu’on l’a acheté, qu on était deux, qu on était en bonne santé, que l’argent rentrait.
Évidemment passer par une asso pour se séparer de son chien est la meilleure solution , même si on croit souvent que trouver soi-même un bon adoptant est plus rassurant: les écumeurs du Bon Coin savent adopter un visage lisse et afficher un sourire rassurant à la question que chacun pose:
– « Vous m’assurez qu’il sera heureux? »
– « Mais oui madame, j’adore les animaux« .
Et roule petit bolide…. Une chaine dans le jardin attend le toutou et une armée de mômes morveux et hurlants est prête à se jetter sur lui, pour lui faire des câlins, bien sûr, le premier soir, avant d’oublier son existence dans le fond du terrain.
Quand la vie qui l’attend n’est pas plus cruelle encore…

On nous avait fait un descriptif de Gaïa:   très gentille fille, sociable avec les humains et avec ses congénères,  détestant les chats, infernale en voiture, adorant vivre dehors et ayant des problèmes de peau.

Nathalie et Dominique ont souvent été FA et ils savent que, s’il faut tenir compte des dires de l’ex famille, il faut aussi observer le comportement du chien ailleurs que dans son milieu habituel.

Gaïa haustin et Alby

 

La compatibilité chien, mâles et femelles, leur a tout de suite sauté aux yeux et s’est confirmée au fil des semaines: Gaïa, 6 ans, adore jouer avec ses congénères.

 

Les problèmes de peau en revanche ne semblaient pas évidents. Gaïa ne se démangeait pas vraiment par contre ce qui les a frappés c’est la sècheresse du poil et de la peau. Pas besoin de consulter un dermato pour comprendre qu’il fallait hydrater , ce que Nathalie s’est employée à faire: huile de coco en brossage et/ou en supplément dans les croquettes, c’est ce qu’il y a d’ efficace et de  moins onéreux lorsqu’il n’y a pas de pathologie sous-jacente. Mais on peut aussi penser aux suppléments comme Rédonyl, Mégaderm, Pet Phos,  aux spray hydratants comme Atop 7 de Dermoscent et autres produits vétérinaires.
Et surtout plus de bains hebdomadaires décapants à la Bétadine qui sont une abérration!
Semaines après semaines il est devenu évident que Gaïa n’avait jamais eu de problème de peau.

Aimant être dehors? Heu…..
Dès le premier we Nathalie et Dominique ont surtout constaté que Gaïa aimait être sur quelque chose pour se coucher. La table basse du coin salon extérieur faute de mieux….

Alors ils ont incité Gaïa à rentrer et manifestement l’intérieur ne déplaisait pas à la belle….

Nath et Dom lui ont aussi fait faire des balades en ville, ils ont habitué Gaïa à la rue, aux bruits, de façon à lui ouvrir des multiples possibilités d’adoption…
Décidément Gaïa ne présentait pas vraiment de difficultés.

Déjà stérilisée, rappel fait,  « problème » dermatologique évacué, il ne restait plus qu’à trouver des adoptants pour Gaïa.

C’est à la suite de cette vidéo de Gaïa publiée sur FB que Sandra a pris contact avec nous, ou plutôt repris contact car déjà l’an dernier Sandra avait souhaité adopter mais vivant en appartement, 3 étages sans ascenseur, déjà un chien mâle (husky) et une femelle , une adoption n’était pas évidente…. « Il va falloir trouver une femelle, de préférence, et sportive….c’est pas tous les jours qu’on a ça…. » lui avait-on dit.
Alors Sandra, qui voulait absolument adopter une chowchowtte (elle avait déjà partagé la vie de deux chow chottes adoptées en Grèce) chez Chow au Coeur a patienté.
Lorsqu’elle a vu Gaïa, Sandra a tout de suite pensé qu’elle était celle qui partagerait avec facilité la vie de ces deux loulous, Ozzy le croisé husty/eurasier et Balou, croisée elle aussi,  et elle nous a envoyé un mail.
Sandra ne nous avait donc pas oubliés et elle n’avait pas changé de projet, sympa.

Restait à convaincre Nath et Dom que la vie en appart, mais avec des adoptants responsables et dévoués à leurs chiens, pourrait convenir à Gaïa.

Lorsqu’on vit en appartement, qu’au pied de l’appartement s’étale le lac Léman, qu’on y laisse s’épanouir ses chiens au quotidien et qu’on obtient un husky aussi équilibré avec ses congénères qu Ozzy, n’ a-t-on pas fait la preuve de sa capacité à rendre heureuse une fifille de 6 ans, apte à monter des escaliers et dont le souhait le plus cher est de s’éclater avec des copains?
Réponse de Nath et Dom: SI

 

Alors le processus d’adoption a commencé.
La mise en contact des deux familles pour échanger au sujet de Gaïa, ses goûts, ses habitudes….  Nath: « Son ex nous a dit qu’elle était malade en voiture, pour la ramener chez nous on l’a mise sous Tranquiline, mais depuis on a fait quelques sorties et tout s’est bien passé…. mais pour la Suisse il faut au moins 7 h, je ne sais comment ça se passera… »
Il faut aussi faire le vaccin antirabique, et ne passer la frontière que 21 jours après… Du coup la récupération de Gaïa se fera fin mai. Prendra t-on  Ozzy et Balou pour faire les présentations en France? La promiscuité d’un habitacle de voiture est-elle bien favorable à un bon début de relations?
Tout cela s’envisage à deux, entre FA et adoptants.

J’vais partir?

Finalement Sandra et Aristotelis ont laissé leurs deux loulous en garde et ont traversé la France pour aller à la rencontre de Gaïa, sur la côte Atlantique.
Le soir même ils ont rencontré Gaïa et sa FA. La prise de contact s’est effectuée sans problème , comme toujours avec Gaïa.

Et le lendemain voyage retour vers la Suisse, 7 h de route entrecoupée de haltes (ce que nous ne recommandons pas en général car les chows sont souvent stressés, ont du mal à trouver leur place, et lorsque c’est fait autant ne pas les déranger) avec une Gaïa parfaitement à l’aise, inspectant les aires d’autoroute pour y laisser ses traces et remontant en voiture avec Sandra et Ari comme si elle les connaissait depuis sa naissance.

A l’arrivée la prise de contact avec Ozzy, 4 ans et Balou, 12 ans s’est aussi faite sans l’ombre d’une agressivité. Très vite Gaïa s’est sentie chez elle…

Me plait bien c’panier….

 

Voilà 17 jours que Gaïa vit en Suisse.

Manifestement une situation élevée n’est pas pour lui déplaire qui laisse libre court à sa curiosité de chowchotte:

Tu vois c’que j’vois?!

L’appartement non plus ne lui déplait pas, avec du soleil pour réchauffer la fourrure, de l’air pour caresser les poils et une vie de famille…

 

Et surtout des balades, pour le moment toujours en longe mais Gaïa s’en satisfait. Un jour elle sera libre, comme Ozzy 😊