Eva

30 décembre 2023

Eva ne sera pas notre dernière adoptée de l’année 2023 mais elle sera la dernière que nous présenterons car il faut toujours un peu de temps pour être certains que l’adoption voulue par les humains convient au chow adopté et/ou aux congénères déjà présents dans le foyer adoptant.

Le temps, le travail de l’asso, des FA, tiens, parlons-en….

La loi reconnait le statut d’êtres sensibles aux animaux de compagnie mais cette reconnaissance légale se traduit également par une réalité pratique complexe. Cela implique de reconnaître que chaque chien a ses propres désirs et limites, nécessitant un temps variable pour être connu et appréhendé dans sa totalité, incluant sa personnalité, son besoin d’adaptation à son environnement, et ses éventuels problèmes de santé.

Cela signifie aussi qu’il est crucial pour le chow de se familiariser avec sa famille d’accueil afin que les soins post-opératoires se déroulent dans les meilleures conditions. Que fait on si le chow opéré d’une palato n’accepte pas qu’on l’approche pour le nourrir à la seringue? Si le chow opéré d’un ligament croisé pique un sprint dès qu’il vous voit?
Idem pour le toilettage, il est essentiel de ne pas aborder l’animal comme un objet inanimé mais de lui offrir le respect et la patience nécessaires. Parfois, cela implique de supporter sa saleté temporaire sur les tapis et les meubles ainsi que son odeur dans la maison.

De plus, l’équilibre est délicat à maintenir, jonglant avec les disponibilités variables des familles d’accueil, leur degré d’ expérimentation de l’accueil de chows plus ou moins méfiants, le temps qu’elles peuvent consacrer au chow et les compétences des vétérinaires disponibles autours d’elles. Alors que certaines interventions vétérinaires sont courantes, comme la stérilisation, à portée de tous,  d’autres sont plus complexes, nécessitant parfois des connaissances plus spécifiques et rares, comme les palatoplasties, les orthopédies, les liftings ou encore les dermatites atopiques.

En résumé, l’association et les familles d’accueil  respectent pleinement la sensibilité des chiens, en mettant tout en œuvre pour répondre à leurs besoins individuels, que ce soit sur le plan médical, émotionnel ou comportemental, tout en composant avec les ressources disponibles et les défis variés rencontrés dans ces prises en charge.

Et c’est ainsi qu’Eva, 4 ans en novembre dernier, a passé plus de 8 mois à l’asso.

Etape 1: Tout d’abord Eva est allée chez Sophie car quelques heures en voiture lors du transport avaient révélé de fameuses difficultés respiratoires et le Dr Hersan opère magnifiquement nos protégés.
Eva est une chienne facile, confiante, heureuse partout, alors Sophie a pu prendre RV rapidement après l’arrivée d’Eva chez elle, dès que les chaleurs ont été passées de deux mois.

En même temps que l’ovario, Eva a non seulement subi une palatoplastie mais également une rhinoplastie, l’élargissement des narines pour permettre le passage de l’air.

Palato ovario rhino Eva

Hélas pour Eva, elle avait été opérée de l’entropion par  le véto de sa famille initiale, un massacre, comme pour beaucoup d’autres, et lorsqu’un ectropion a été créé, on ne peut plus rien faire, sauf protéger en hydratant 2 fois par jour la muqueuse à l’air libre. A vie.

On voit assez bien l’énormité de l’ectropion

Les poils miteux d’Eva?  On pouvait espérer que la stérilisation, le toilettage régulier, l’alimentation y remédieraient.
Il fallait du temps.

La prise excessive d’eau? Sophie a fait tester la glycémie et aucun signe de diabète, c’est probablement comportemental, et aussi parce qu’Eva boit comme une cochonne en répandant partout. Les problèmes comportementaux ont aussi souvent besoin de temps, ou d’un autre cadre de vie pour être réglés.

Ze fais pas que boire, z’aime aussi manzer!

Le temps, Eva l’a trouvé chez Monika et Pierre, Pako et Maya.

Ben non, z’l’ai pas trouvé. Pourtant ze zerse….

Etape 2: Monika est cavalière. Ce qui l’a immédiatement frappée chez Eva, ce sont ses allures. Eva semblait gênée à la marche, parfois elle boitait d’une patte avant.
Rv  avec le Dr Guidoni de la clinique du Confluent à Montereau, un vétérinaire dans lequel nous avons toute confiance.
Dr Guidoni: « Je me demande comment une chienne de 3 ans peut avoir une patte dans un état pareil! Il y a de multiples fractures consolidées naturellement, pas étonnant qu’elle boite. Je ne vois rien à faire, sauf la soulager« .

Eva radio et Librela

La prise excessive de boisson a aussi alerté Monika.
Un éventuel diabète a été testé une nouvelle fois: rien.
Restait le diabète insipide mais le test est extrêmement contraignant pour le chien, qu’il faut priver d’eau, et comme en plus nous étions en plein été, d’un commun accord, le Dr Guidoni et Monika ont préféré donner des médicaments visant à soigner le diabète insipide: si Eva buvait moins en prenant du Minirinmelt c’est qu’elle souffrait de diabète insipide, extrêmement rare chez le chien toutefois….
Bingo! avec le Minirinmelt Eva répandait tout autant d’eau mais elle buvait en quantité normale.

Pako réconforte Eva

Au bout de trois mois chez Monika nous pouvions faire un point:
– Eva souffrait probablement de diabète insipide: coût du traitement 85 e mensuels.
– Malgré le toilettage, les problèmes de poil n’étaient toujours pas réglés à plus de 4 mois après la stérilisation…

– Les problèmes de pattes avant étaient insolubles, les soins de confort pouvaient seuls être apportés, via les injections de Librela, coût variable mais autour de 90 e plus ou moins mensuellement.
Mais Eva respirait bien, jouait et s’éclatait avec Maya, Pako et les autres chiennes que Monika avait en FA, Raven, Sweety

Restait à trouver à Eva une famille qui saurait prendre soin d’Eva dans ses diverses pathologies….

Patholozie toi même!

Etape 3: Eva chez Céline, Géraldine, les mamans d’ Hortense et de Carly, d’Iggy Pop aussi et les nombreux chats.
Céline et Géraldine savent prendre soin d’un animal. Sur Nantes, au fil du temps, elles ont repéré les vétos compétents et les branquignoles, ceux qu’ils faut choisir pour un chien au caractère compliqué, ceux qu’il faut préférer pour les actes chirurgicaux, ceux qui sont excellents en ostéopathie….
Céline et Géraldine se sont très pointilleusement attelées à la tâche de continuer la remise en état d’ Eva.

– Tentative d’arrêt du Minirinmelt et reprise excessive de la boisson pour Eva, donc reprise du Minirinmelt.
– Vérification de la thyroïde par leur vétérinaire habituel, tout va bien.
– Nouvelles radios pour la patte  avant et arrière, la patte arrière va bien.
– Analyse d’urine de crainte d’une infection urinaire.
– Mise en place d’une alimentation spécifique car Eva semble stressée et/ou douloureuse après les repas.
– Malasseb pour traiter le poil et traitement anti parasitaire mensuel.
– 4 consultations chez une formidable veto ostéo pour traiter les douleurs articulaires et plus globalement tout le mal être d’Eva, son stress, ses douleurs post prandiales, sa boulimie, sa prise de boisson…. et une bonne nouvelle: la  quatrième consultation a probablement tout dénoué chez Eva!

 

La remise en état d’ Eva aura pris plus 8 mois et coûté plus de 2000 e à l’asso. Mais quel plaisir de voir une Eva devenue superbe, bien équilibrée! Certes elle souffrira toujours de sa patte avant, et il faudra toujours protéger ses yeux sensibles.

Pour cela il faudra trouver des adoptants capables de comprendre toutes les difficultés par lesquelles est passée Eva sans toutefois s’exagérer les difficultés qu’il y a à vivre avec elle.  Quelqu’un de censé et équilibré, qui ne se pâme pas devant la somptueuse robe d’Eva en la croyant auto-nettoyante, qui soigne et protège sans étouffer.

Lorsque nous avons parlé adoption à Sophie M, parmi tous les chows possibles, c’est pour Eva qu’elle a craqué. Bien sûr nous avons envoyé les radios, les diverses factures, les photos aussi, avant et après. Sophie M: « De part ma profession (pharmacienne, ndlr) tout ce parcours médical ne m’inquiète pas vraiment. J’ai aussi la chance d’être entourée de bons vétos car j’ai eu de nombreux chiens en quelques dizaines d’années, et mes parents avant moi. Des eurasiers. Je ne fais pas de promenades, pas le temps, mais j’ai un grand terrain. Un copain chien pour Eva,  mais lui est trop âgé pour m’accompagner travailler. Eva aura son panier dans mon bureau, aucun problème pour la sortir dans la journée… J’ai bien réfléchi, parmi tous les chows que vous me proposez, c’est à Eva que je serai le plus utile, c’est de moi qu’ Eva a besoin. »

Voila donc 3 semaines qu’ Eva vit sur la Côte d’ Azur, avec le vieux carlin de Sophie M. Elle s’est tout de suite faite à son nouveau job: le matin elle attend devant la voiture pour aller travailler.
Lorsque Sophie s’absente elle l’accueille par la série de petits sautillement sur place qui lui sont propres, comme un  kangourou facétieux, elle profite aussi bien tranquillement du terrain qu’elle explore à son rythme.

Sophie M: « Effectivement Eva boit comme un cochon, mais ce n’est pas important. Le diabète insipide a réellement disparu comme par magie Eva est  sans traitement depuis 10 jours et elle ne boit pas plus qu’avec traitement.
Tant mieux!

Zé un bavoir improvisé.

Pour les pattes, on continue le Librela, mon petit loulou a déjà une injection tous les mois, j’emmènerai les deux.

Maintenant reste à voir le vétérinaire ophtalmologue pour la kératite
Sinon elle prend confiance.  Dans la rue elle a tendance à aller vers les gens et il faut que je fasse attention car certains ne sont pas rassurés.
Sinon tout va très bien,  je suis très contente. Eva prend de plus en plus d’assurance. Lorsque je la laisse pour faire les courses chez mes parents, à mon retour elle fait la fête et court partout, ce qui me fait dire qu’elle m’a vraiment adoptée 😊 »

Et avec le carlin? « Il ne la calcule pas parce qu’il ne la voit pas.
Il y a quelques années il aurait joué avec elle mais plus maintenant.
Il n’y a aucune jalousie entre les deux même lors du manger.
Eva adore venir en voiture avec moi: dès qu’elle voit son harnais elle fait des bons partout et surtout elle monte toute seule dans la voiture.
La descente est plus difficile mais je pense que c’est parce qu’elle n’y voit pas bien.
Sinon tout va bien.
Eva s’est très bien intégrée comme si elle était là depuis longtemps;
A la pharmacie elle fait sensation auprès des clients. »

Toutes les FA d’Eva qui se sont investies pour elle, toute l’équipe de Chôc qui fait le maximum pour ses protégés, tous, nous sommes au comble du bonheur pour notre petite Eva.