Sako

30 août: Pas besoin de Joan Baez pour parler de Sako (oui, bon ça s’écrit pas pareil, mais euhhhh…)

« Vous trouverez ci joint des photos de Sako qui va très bien il est adorable et câlin il s’est mis aux croquettes mais aime toujours les pâtes et les viennoiseries,  surtout son petit croissant et son bout de pain viennois, il est très câlin,  on l’adore… »

15 Mai: Des nouvelles de Sako sous forme de photos: elles témoignent de sa belle adaptation, de son nouveau bonheur, et tendraient même à laisser penser qu’il s’est un peu étoffé, sport et croissants obligent!

Dehors…..

En balade:

Dedans:

27 avril:  Après 3 semaines passées chez Nadine et Marc, il est temps pour Sako de rejoindre sa nouvelle famille qui l’attend avec impatience !

Ce passage en famille d’accueil a permis de constater l’adaptabilité du Chow, avec les personnes qui composent la famille mais aussi avec la meute existante. Ravi de trouver 7 chowchottes avec lesquelles jouer, il n’a eu aucun mouvement brusque avec la mamie shitzu, aucune velléité avec le jack non plus, tout au contraire trouvant un compagnon de jeux infatigable. Juste un bémol face au Chow mâle de la famille….

C’est donc un long périple qui a conduit Sako jusqu’à la région de Beauvais pour découvrir son nouvel environnement.

De nouvelles compagnes de jeux : une bergère allemande pour les grandes joutes, trois sptiz pour jouer au grand frère, trois chats, et un grand jardin pour s’ébattre !!!

Des maîtres attentifs qui ont vite conquis Sako le gourmand: un croissant croustillant ça ne se refuse pas et ça développe l’amitié !

Le bonheur quoi !

Et une semaine après son adoption, les nouvelles sont bonnes: il tire en laisse lors des balades ce qui traduit son enthousiasme, une bonne entente avec toute la maisonnée  à deux et quatre pattes, déjà très câlin et curieux de son environnement il a exploré toute la maison:

….et Sako a trouvé sa place pour dormir dans le salon…

 

17 avril:  Depuis quelques jours une urgence sur Marseille a contraint Sako à laisser sa place auprès d’ Anne-Marie et Marc. Il est désormais en FA dans la Drôme, chez Nadine et Marc cette fois. C’est désormais une cohorte de jolies chow chottes qui peaufinent sa sociabilisation, parmi elles,  Gentiane et Ezra.

Et a tant bouger le beau Sako n’est nullement perturbé, au contraire! C’est avec beaucoup plus d’aisance relationnelle qu’il a découvert son nouveau foyer, comme quoi, les voyages forment la jeunesse.

Et forgent le goût! Fini les croquettes pour Sako! ce qu’il veut, ce sont des pâtes; pâtes jambon, pâte steak, pâtes fromage peu lui importe du moment qu’elles ne sont pas mélangées à ce qui ressemblerait de près ou de loin à de l’alimentation animale.

6 avril: Sako quitte son frère Kimo, sa sœur, et tous les humains qui l’aimaient et qu’il aimait….

Très grosse panique pour ce pauvre loulou lorsqu’il s’est retrouvé seul dans la Twingchow de Sylvie,  aboiements non-stop, vomi, caca, comme d’autres d’ailleurs, même si autant de stress est tout de même rare.

Au Pays des Langues Bleues, la convivialité des autres chows chow chows n’a rien changé à son état d’esprit:

  • « Je veux ma maman wouah! wouah! wouah! je veux les gens que je connais! wouah! wouah! wouah! J’ai peur! wouah! wouah!wouah!« 
  • Tu veux pas rentrer avec nous? il fait tout nuit dehors!
  • Je vous connais pas! Je veux ma maman! Wouah! Wouah! Wouah!

Seul le petit jour a réussi à calmer le pauvre gamin…. toujours aussi inapprochable cependant.  Pourtant il fallait bien poursuivre le voyage, Sako étant attendu par sa FA, Anne-Marie et Marc, dans le Vaucluse….

Inutile de rêver à un vétérinaire qui posséderait une seringue hypodermique, inutile de penser à avoir recours à la fourrière qui n’intervient que sur des chiens errants. Ce sont les employés municipaux qui ont aidé Sylvie et Alain à « capturer » le malheureux Sako: acculé dans un coin, ils ont réussi à lui passer au vol une laisse lasso.

Prisonnier, Sako aurait pu charger, mais il s’est laissé faire, se contentant de mordre la laisse. Sako est un brave chien.

Pourquoi raconter tout cela?

  • Parce que durant les 9 h de voiture qui ont suivi Sako a été d’une sagesse exemplaire, couché tranquillement sur les sièges arrière.
  • Parce qu’une fois arrivé chez Anne-Marie et Marc, quoi qu’ encore queue basse pour la promenade, il a partagé la chambre avec Sylvie sans aboyer une seule fois.
  • Parce que ce chow habitué à se soulager sur la terrasse n’a pas une seule fois marqué à l’intérieur.
  • Parce que dès le lendemain il s’avérait être un très très très gentil chow chow, comme il nous avait été décrit par sa famille!
Il ne tire pas en laisse et est indifférent aux chiens et aux chevaux.
En demande de câlins et aucune agressivité envers les chiens.

Et une ENORME surprise: Sako est totalement indifférent aux chats!

Sako et Perle se sont croisés sur la terrasse et dans la cuisine.
Test plus poussé réusi avec succès!

….Voilà, Sako a succédé à Stark au poste d’observation sur la terrasse…

L ‘adoption d’un chow chow requiert parfois un peu de temps, plus ou moins en fonction de son vécu et en fonction de son caractère propre,  mais même si les premières heures sont parfois un peu déprimantes il faut se dire que la confiance qu’il accordera n’en sera que plus émouvante….

Si vous souhaitez adopter Sako, qui est déjà castré et compatible tout, appelez Laure au 0666876153