Preston

Septembre 2021

Preston est un mâle chow à poils courts de 2 ans et demi.
Le couple qui l’a acheté chiot, âgé d’une soixantaine d’années, pouvait  espérer que Preston serait son dernier chien. Malheureusement la vie en a décidé autrement, le monsieur est décédé  alors que Preston n’avait que quelques mois et son épouse vient de décéder à son tour…

Preston a donc été confié à notre association.

Qui est Preston?
Au terme d’un long transport entre la Belgique et Lyon, Alain peut l’affirmer: Preston porte bien son surnom de Mr Bisous!
Preston a été très sage malgré la nouveauté que représente pour lui la voiture et, lorsqu’il était lassé par le paysage qui défilait, ou lorsqu’il éprouvait le besoin d’un peu de réconfort, il allait débarbouiller le cou et les cheveux d’Alain qui s’est retrouvé tout poisseux à la fin du voyage.

De sa première expérience en FA, auprès d’ Alix et d’ Iris, il faut retenir que, non, décidément, Preston n’apprécie pas les chats! Dans sa famille, il vivait avec un chat, mais c’était « son » chat, connu chiot….  Preston n’est pas forcément un tueur de chat, mais la cohabitation s’avèrerait compliquée dans un premier temps et il vaut mieux oublier…
Avec les chiennes par contre, ça va.
Pourtant Iris n’est pas particulièrement aimable; Ou à cause de son manque d’amabilité, Preston respecte.

Preston aime être dehors.

Qu’est ce qu’il a joué dehors! Un terrain lui plairait certainement.

Mais un terrain où il est hors de question de laisser Preston seul car ce qu’il aime, c’est interactivité avec son humain.
Chez Alix, hors périodes de jeux, Preston restait couché dehors mais devant la porte fenêtre, non loin d’elle.
Cette particularité nous a aussi été rapportée dans sa première famille.

Pour cause d’aboiements intempestifs à l’encontre de la chatte de la maison et qui auraient fini par embêter les voisins, Preston est parti chez Noémie: 6000 m2 bien clos de pelouse et de bois, deux chiennes, chow et samoyède.
Timide petit Preston vis à vis des deux tornades biens installées chez elles! mais quoi de plus normal pour ce jeune chien surprotégé par son papa et sa maman, plus habitué du personnel soignant qui allait et venait dans la maison tout au long de la journée que des rencontres avec ses congénères pour cavaler de concert dans les parcs et les bois?….

Noémie nous dit que Preston profite du terrain  mais seulement si elle sort avec lui, qu’il a du rappel, qu’il n’est d’ailleurs jamais très loin d’elle, que si elle rentre il se couche auprès d’elle,  qu’il bouge les oreilles dès qu’elle bouge, se lève si elle se lève et trouve toujours un jouet pour s’amuser, pas forcément un jouet adéquat d’ailleurs, du moment que c’est quelque chose qui est placé à sa hauteur. Le mot « non », Preston ne connait pas.
N’oublions pas que Preston a été l’enfant chéri, la dernière joie de ses humains…

N’oublions pas non plus que Preston n’est encore dans sa tête qu’un chiot qui a tout à apprendre: les balades en laisse il ne connait pas vraiment, rester seul, il sait, mais comme peuvent laisser un chien seul des retraités occupés à des visites médicales, sans régularité, pour un temps indéfini, les autres chiens il connait un peu, sa plus grande expérience avec eux date de cette dernière semaine, il n’a aucune agressivité, mais une vie sans chien lui conviendrait très bien.
Ce que Preston préfère, ce sont les humains.
Les humains qui distribuent bises, câlins et mots doux.

 

Nous choisirons pour Preston une famille plutôt présente, ou absente sans excès, retraités, télétravail, horaires décalés,… Nous ne mettrons pas Preston dans une situation qui le changerait trop soudainement de ce qu’il a connu.
Vous?