Hooly

17 septembre:

« Hooly va très bien, rentre pour se faire câliner et vit sa vie, entre siestes, promenades et gastronomie canine…. Ce dernier point l’emporte d’ailleurs sur les autres, tant elle est gourmande. L’ouverture du moindre paquet alimentaire la fait arriver ! Je n’ai jamais vu ça avec des chows »

le soir, quand elle a son moment de câlins
Le matin, quand elle se tortille à l’idée du petit déjeuner
Avant de passer le harnais pour la promenade

20 août: Nous avons reçu un petit compte rendu de l’adoption d’Hooly  de la part de Chantal, sa nouvelle maman; intéressant de lire l’évolution d’une adoption, de grands progrès en petits reculs, jusqu’à l’harmonie finale qui arrive toujours.

« Première semaine avec Hooly, après les 3 mois passés dans sa merveilleuse famille d’accueil et avec son copain Mao. Deux jours et demi ont été nécessaires pour qu’elle me laisse la toucher. Moyennant quoi, la chaleur aidant, elle a dormi dehors et moi en bas, tout ouvert, au cas où… Sa méfiance ne l’a cependant pas empêchée de terminer ses gamelles !

Grande révolution au matin du troisième jour : elle a accepté de se laisser approcher et caresser ! Du coup, 2 promenades dans la journée, puisque, pour lui mettre sa laisse, encore fallait-il qu’elle ne s’éloignât pas en me voyant.
Tout aussi grande révolution le quatrième jour, puisque, bien que remuant la queue à mon approche et la portant en panache, elle décide de ne plus manger. Elle se laisse cependant toujours caresser avec plaisir et va même jusqu’à se coucher sur le dos. Nous faisons toujours une promenade avant la tombée de la nuit, pour éviter la grosse chaleur, que je crains autant qu’elle.
Elle a recommencé à manger une seule fois, pendant la nuit, et le vétérinaire consulté pense que c’est dû au stress de la séparation, ce que je peux parfaitement comprendre. Nous avons donc opté toutes les deux pour du fromage, qu’elle mange facilement.
Elle est désormais beaucoup moins méfiante en promenade, renifle de manière beaucoup plus détendue les messages laissés par ses congénères et a même accepté hier la compagnie de la chatte, Rosie,pendant notre sortie vespérale. Rosie a d’ailleurs abandonné ses craintes initiales, conquise elle aussi par le calme d’Hooly.
Reste désormais un grand pas à franchir : qu’Hooly vienne spontanément vers moi et comprenne tout le bien que je lui veux.Pour cela, une règle à respecter : laisser le temps au temps…Peut-être serons-nous aidées par la pluie et le fait que les chows-chows détestent être mouillés ? Pour l’instant, aucune goutte annoncée ! »

 

16 août: Toujours beaucoup de timidité de la part d’Hooly dans sa nouvelle famille mais cette fois c’est sa famille pour la vie, Holly a donc tout son temps pour prendre ses marques.

Chantal, sa nouvelle maman, est un peu triste de constater le désarroi de Hooly, mais, en chowiste avertie, elle sait que  c’est le mode opératoire de  beaucoup de chows, de plus  Franck  et son épouse lui ont raconté les débuts de Hooly chez eux: Il a fallu bien du temps, de douces paroles, des attentions constantes mais discrètes et  avec la même recette, nul doute qu’ Holly sera de nouveau heureuse.

Une dernière balade avec sa maman d’accueil….

Une dernière partie de jeux avec MaoChaï pour cette douce fifille qui ne savait pas jouer…. Mao lui aussi sera triste sans sa copine mais il parait que, promis, l’expérience a été si belle qu’il hébergera encore des chowchottes en FA….

 

08 juin: Hooly est définitivement guérie et elle peut désormais être adoptée.

Que nous dit d’elle sa FA?

Franck: « Hooly, passé une période de crainte, surtout envers les hommes, est une chienne très très affectueuse. Elle ne demande que des câlins. Elle ne quitte pas mon épouse. L’idéal pour elle serait une personne qui reste à la maison car elle a fort besoin de présence et d’attentions. 

Avec MaoChaï, ça va, mais Hooly n’est pas particulièrement joueuse. Ce qu’elle aime, c’est promener. Elle ne tire pas en laisse.

Dedans comme dehors, c’est une chienne très tranquille, elle cherche un petit coin et reste là à observer ou à dormir.

Les chats lui sont indifférents. Je crois qu’elle serait heureuse chez des gens tranquilles, qui auraient du temps pour elle, avec ou sans autre chiens. »

Vous êtes des personnes tranquilles, qui ont du temps pour cajoler Hooly? Alors remplissez le formulaire de demande d’adoption:

Demande d’adoption

 

3 mai: C’est le rappel des vaccins pour Hooly.  Le vétérinaire constate encore une légère infection et la poursuite des antibiotiques est décidée…

rappel vaccin Hooly

23 avril 2018: Hooly a été stérilisée. Et heureusement.

Sa FA avait bien remarqué qu’ Hooly était sensible du ventre mais l’ampleur du désastre n’était pas visible à l’oeil nu. Même le vétérinaire n’en revenait pas! En plusieurs dizaines d’années de carrière, il n’avait jamais vu ça….

Mais qu’est-ce que c’est?

Une compresse était enkystée entre la vessie et les ovaires!!!!

 

Heureusement les jours d ‘Hooly ne sont plus en dangers et sa FA s’attelle à requinquer la petite chowchotte qui pourra enfin couler des jours heureux.

Holly recevra sa primo-vaccination lors du prochain rv, dans 15 jours. Pas tout d’un coup! l’anesthésie a été longue…..et le coût de l’intervention dépasse de loin les 240-300 e habituels.

 

 

14 avril 2018: Hooly c’est la fifille fauve, elle a eu 6 ans le 12 avril.  le copain qui est avec elle, c’est MaoChaï qui l’accueille temporairement. Il en est d’ailleurs ravi!

Bon anniversaire Hooly!

Hooly est une chienne de bonne compagnie avec les autres chiens et un copain mâle  lui conviendrait parfaitement pour prendre ses marques dans sa nouvelle famille. Car Hooly est craintive, principalement envers les hommes.  Mais lorsqu’elle est en confiance, sa maîtresse nous l’a décrite comme câline et même joueuse.

Ce que confirme Franck, sa FA: « Avec mon épouse, qui adore les chows, qui est très douce, et qui est toute la journée à la maison, le contact a été vite établi; avec moi, cela a été un peu plus compliqué. Il faut dire que je suis moins présent; Maintenant, au bout de 15 jours, ça va mieux. Hooly vient réclamer auprès de moi à table, elle prend volontiers ce que je lui tends, elle est très gourmande; Dehors elle me suit, mais si je veux la caresser, elle recule encore, surtout si j’ai quelque chose à la main, un râteau par exemple. Par contre mon épouse a déjà pu la brosser, Hooly se laisse très bien faire.

En balade Hooly ne tire pas, elle adore se promener.  Dedans elle est très calme, elle n’aboie pas non plus. En voiture elle est très tranquille.

Elle ne cherche pas à partir de chez nous mais nous sommes très bien clôturés, et nous ne nous sommes pas hasardés à la promener sans laisse! »

L’idéal pour Hooly? une famille avec un chien, un terrain pour faciliter la prise de contact, clôturé bien évidemment.

Hooly sera stérilisée très prochainement. En attendant nous essayerons de connaître sa compatibilité chat.