Archives de catégorie : chow-chows

Mélodie

Novembre 22

L’histoire commence le 30 octobre.
Ce dimanche là, Anne-Cécile, son mari Franck et leurs filles , se sont rendus disponibles pour co-voiturer les deux chowchowttes dont ils vont devenir la famille d’accueil, Azur, 4 ans, et sa maman Mélodie, 6 ans.
C’est une belle journée, fraîche et sans pluie.

Le déjeuner est prévu chez Claire, la maman des regrettés Isaac et Gummie qui a accepté de servir d’étape intermédiaire pour ce transport nord-sud.
Sitôt Mélodie et Azur arrivées, vers 15h, halte hygiènique et retour vers l’ Isère.
C’est vers 19h que le drame s’est produit, dans la voiture, Azur a eu une crise cardiaque.
Trop de stress.
Certains chows expriment leur mal être en s’agitant, d’autres en étant menaçants, d’autres encore en relâchant leurs sphincters… moindre mal. Azur a intériorisé et c’est son coeur qui  a lâché.
Epouvantable!
On pense à Azur bien sûr.
On pense à la famille qui nous l’avait confiée pour qu’elle soit heureuse.
On pense à Anne-Cécile et aux siens qui vivent ce départ foudroyant alors qu’ils s’apprêtaient, comme toutes les autres fois, à prodiguer réconfort et bons soins à leurs deux nouvelles petites protégées.
Douche glacée.
Le monde s’arrête de tourner.
Azur reste à la clinique qui a constaté le décès, que faire d’autre?
Mélodie a été examinée pour décéler un éventuel problème cardiaque, une température trop basse ou trop élevée. Tout va bien.
La famille repart.
On imagine le silence dans l’habitacle. Les sanglots. Les questions.

Mélodie attire toute l’attention.
Parce qu’elle vient de perdre sa fille, et aussi sa compagne depuis 4 ans. Empathie bien normale.
Parce qu’on guette un malaise qui heureusement ne vient pas.
Parce qu’il faut sortir de ce choc énorme et positiver: Mélodie est bien là, dont il faut s’occuper.
Arrivée à  la maison, présentations avec Oréo. Tout va bien.

La nuit arrive, le sommeil ne vient pas malgré la fatigue du lever au petit matin et les kilomètres avalés.
C’est déjà demain, la semaine qui reprend, le travail, la routine.

Tout au long des jours qui suivent mettre Mélodie en confiance ramène à Azur.


Elles auraient du être deux. Deux petites bleues à découvrir leur nouvelle vie.


Elles auraient du être deux pour se rassurer, ou s’effaroucher, mutuellement..

Elles auraient du être deux pour découvrir le jardin, pour faire la première balade, pour choisir la place de choix près du canapé, sous la table lors des repas ou dans les chambres des ados…


Mais Mélodie, la maman d’Azur est seule pour vivre cette aventure.
Et elle la vit d’ailleurs très bien.

Mais pas les humains:
Anne-Cécile: « Mélodie vient de commencer ses chaleurs, on ne va pas pouvoir la faire stériliser avant fin janvier; c’est très bien, je vous avoue que pour le moment on n’est pas prêts pour envisager de nous séparer d’elle. On va peut être y arriver, je ne dis pas qu’on ne franchira pas le pas,  mais pour nous c’est trop tôt, laissez-nous un peu de temps si c’est possible… »

Bien sûr que c’est possible. Et c’est bien normal.
Les chows restent toujours 2 ou 3 mois en FA.
C’est le temps qu’il faut pour bien les connaître .


C’est le temps qu’il faut pour les remettre sur pied et/ou les stériliser.
C’est le temps qu’il faut pour leur trouver une famille car le travail de sélection prend du temps. Et ensuite, une fois les adoptants validés, il y a ceux qui préfèrent attendre leurs vacances pour pouvoir rester avec leur nouveau compagnon durant les premiers jours, ceux qui préfèrent attendre leur retour de vacances pour accueillir leur loulou, ceux auxquels il reste un peu de clôture à poser pour sécuriser l’arrivée….

Mélodie est une chienne espiègle, joueuse, sociable, proche des humains, sympa avec les chiens. La petite chienne idéale.


Bien sûr il lui reste à voir le veto, à être stérilisée, peut-être opérée de l’entropion mais les adoptants potentiels sont là, sur notre liste d’attente. Anne-Cecile et sa famille en sont conscients. Ils pensent au jour où il faudra se séparer.
Se séparer de la maman d’ Azur qui est morte dans leurs bras.
Et ça, c’est impossible.
Conseil de famille: tous sont d’accords, Mélodie va rester avec eux et Oréo.

Il y a un peu plus d’un an, Anne-Cécile et Franck avaient dit: « Les filles, on va être FA pour ces chow chows qu’ Oréo nous a apprit à aimer. C’est une belle et généreuse mission; Mais on vous prévient, si vous faites des caprices pour garder les chiens que nous aurons en FA, on arrête. »
Cette année les parents ont dit: « Les filles, si on est tous d’accord, Mélodie sera le sixième membre de la famille…. et on pourra toujours être FA pour une autre chienne 🥰 »

La vie est pleine de rebondissements.

 

Pearly, rebaptisée Walli

27 novembre:

« Ici tout va bien, Walli est toujours très mignonne, elle joue beaucoup avec Rog et adore aller se promener. 
Elle ronfle beaucoup et aboie parfois la nuit mais on essaie différentes solutions pour remédier à ça. 
Nous sommes très heureux de l’avoir avec nous. 
Merci de nous avoir choisis. 
Fanny, Ben, Arwen et Mahé « 

16 novembre:

« Une semaine que Walli est avec nous, et tout se passe de mieux en mieux. Elle joue avec Rog, nous fait la fête quand on rentre et a piqué Tchoupi à Rog qu’elle promène partout. Elle est trop mignonne. 
Elle aime bien aboyer mais ne le fait plus la nuit. 
Fanny « 

 

Novembre 2022

Pearly est arrivée au Pays des Langues Bleues au soir d’une chaude journée du mois d’août.


Sage en voiture, sociable avec les humains, sociable avec les chows mais un peu apeurée par le nombre car ils devaient avoisiner la quinzaine au Chowpôle en cette période là…
Le premier soir, au moment de se coucher et de recenser les loulous pour la nuit, Pearly manquait à l’appel or il était impossible qu’elle ait pu franchir une clôture;  tout le monde se met à chercher Pearly avec les lampes torches…
Pearly a été retrouvée sur un appui de fenêtre,  pas particulièrement affolée, elle s’est laissée calmement prendre dans les bras et déposer à terre, elle voulait juste un endroit calme,  loin des interrogations des résidents canins: « T’es qui toi? tu viens d’où? Ah! t’es en chaleur! j’m’en fiche, moi ch’uis castré… »
Il n’empêche que certains chiens, même castrés, n’en sont pas moins entreprenants, n’est-ce pas Monsieur Gaston?
Il n’empêche que certaines femelles, même stérilisées, ne supportent pas leurs consœurs dans ces périodes là, n’est-ce pas Madame Bailey’s?
Pour faire bref, une chienne en chaleur, ça fiche la m…e dans un groupe de chien.


Heureusement nous avons des points de chute pour de telles circonstances. Pour des raison de proximité, cette fois là, ce sont Michèle, Zhao et Chipie qui ont accueilli demoiselle Pearly.


Pearly a passé trois semaines en leur compagnie, bien plus à l’aise avec deux chiennes qu’avec 17 chowpains.

Michèle: »Pearly est vraiment une chienne adorable. Elle joue beaucoup avec Chipie;

Et qu’est ce qu’elle est belle avec sa superbe queue bien touffue!

Son seul point noir est d’aboyer au petit matin, je crois qu’elle réagit aux aboiements de la chienne des voisins…
Ses futurs adoptants sont venus la rencontrer, nous avons fait une promenade et tout s’est très bien passé avec leur Rog, qui est un très gentil chien.

Par contre elle a coursé les chats. C’est curieux qu’elle ne se soit pas interessée  à Bacchus ».

Ah! les chiens et les chats! La compatibilité chats! La compatibilité des chiens avec les chats mais aussi des chats avec les chiens.  C’est vrai qu’au Pays des Langues Bleues, Bachus n’a de toute sa vie connu que des chows, peut être s’assimile-t-il à l’un d’entre eux, faute d’ avoir vu d’autres chats?

Et serait-il compatible chat? en tous cas avec Pearly aucune interaction  négative, elle l’ignore, il l’ignore. Bacchus dort sur son fauteuil, Pearly dort dans son panier.

 

Ah! Pearly et son couffin! Une grande histoire d’amour! Pearly adore les endroits confortables, mais le canapé est squatté par Gaston, alors replis stratégique dans le panier en mousse dans une pièce calme, sous le bureau; Pearly n’en sort que pour garder la maison: une voix nouvelle, un bruit de véhicule inconnu, le bruit de la porte d’entrée la mettent en alerte. Le reste du temps, elle dort.

« Mais vous n’avez pas écrit plus haut que Pearly a des adoptants? pourquoi  près de 3 mois se sont -ils écoulés au Pays des Langues Bleues? »
La raison est simple, nous avons récupéré Pearly au tout début de ses chaleurs, qui ont duré 3 semaines, et il faut compter 6 à 8 semaines, plus avec certains veto, pour pouvoir stériliser car il y a trop de risques hémorragiques si on stérilise trop rapidement après la fin des chaleurs, les vaisseaux restant dilatés.
Nous avons attendu le temps voulu.
Et malgré cela la catastrophe a eu lieu.
Le soir de la stérilisation Pearly a fait une hémorragie. Nous n’ avons pas su pourquoi. Un raticide ingéré? hémophilie?  Les analyses n’ont apporté aucune réponse. L’échographie n’a pas révélé d’hémorragie interne. Mais, très faible, Pearly a passé la nuit en clinique avec une perfusion de vitamine K et  nous avons pu la récupérer le lendemain.
Les jours qui ont suivi ont été en demi teinte, Pearly dévorait sa Vache qui Rit fourrée aux médicaments, elle mangeait correctement, dormait ni plus ni moins que de coutume,  mais elle montrait peu d’enthousiasme pour aboyer à la nouveauté, pourtant avec un tractopelle qui creusait des tranchées tout autour de la maison elle aurait eu matière à aboyer…

C’est le troisième jour, le lundi, que le malaise s’est décanté: il y avait bel et bien eu des sutures qui avaient lâché puisque… les organes internes de Pearly se sont retrouvés à trainer dans le couloir.
C’est une vision d’horreur!
C’est une vision d’horreur qui fait qu’on réagit sans comprendre ce que l’on fait: tout ramasser, bander, mettre Pearly dans une couverture, la porter jusqu’à la voiture (heureusement il y avait du monde pour aider au Chowpôle), rouler tandis que l’accompagnateur appelle la clinique…. A 14h30, soit moins d’une heure après qu les sutures aient lâché, Pearly était anesthésiée.
Encore une nuit de clinique; en général nous n’aimons pas trop ça mais au vu de la gravité de l’accident et de la fatigue générale de Pearly, il n’y avait pas trop de risque de stress et de coup de chaleur. Le risque était moins grand de la laisser en clinique que de la reprendre en maison….

Le lendemain Pearly était toute heureuse de rentrer et de retrouver ceux qui étaient désormais sa bande de chowpains, Gaston, Louki, Paco, Charly, Canisse et le chat Bacchus.
Pas d’accès aux chows en FA, plus jeunes, plus vigoureux, pas d’accès à tout le terrain, pas d’escalier, il fallait laisser le temps à la nature de faire son oeuvre, aux chairs de cicatriser. 15 jours.

Profitant des vacances de Toussaint Fanny, Benoit, leurs enfants et Rog sont revenus voir Pearly.
Rog lui ausi s’est montré impressionné par tous les chows, il a rapidement préféré retourner à la sérénité du véhicule familial; Rog et Pearly ont a peu près le même caractère, tant mieux, aucun ne cherchera à s’imposer à l’autre, l’entente se fera sur la durée, avec l’habitude qu’ils prendront l’un de l’autre.

A l’heure actuelle, voila quelques jours que Pearly est dans sa famille pour la vie.
Elle est définitivement remise.
Elle aboie sur les chats de la maison.
Elle fait des balades avec Rog.


Elle réclame des friandises….

Et… elle s’est approprié un canapé car dans la nouvelle maison il y a deux canapés, un pour chaque loulou 😊

Laisse ton passé derrière toi Pearly, vive Walli!

Oris

28 novembre:

Aujourd’hui Oris est allé au bureau avec son papa.

La vie lui apporte maintenant tout ce qu’il lui faut pour le rendre heureux: que ça bouge, de la présence…

 

25 novembre: Oris se révèle être un petit tyran domestique qui n’attendait que de trouver une famille à sa dévotion 😂

Axel: »Il est si mignon, si drôle, si communicatif… par exemple  le soir, où on ajoute toujours des pâtes, du poulet ou du steack, il aboie tout le temps de la préparation, ça va jamais assez vite 😊

Alors, ça arrive?!

Il nous fait des fêtes de dingue lorsqu’on rentre, même s’il ne reste pas seul plus d’une heure ou deux, je suis obligé de passer me changer avant de le retrouver sinon il me ruinerait tous les vêtements tant il se frotte à moi, me donne des coups de pattes pour jouer…

Même pas vrai, chuis sage comme une image pieuse! Z’avez vu ma quenotte toute blanche? Chuis ziresistible 😉

…Bon, il pince aussi, mais c’est pour rigoler, il se calme assez vite… et puis il commence à pincer moins fort, il apprend à jouer moins violemment. »

Papa, il voudrait bien des cheveux comme moi!

Oris: « Attends! Attends! Maintenant c’est moi que je raconte! Donc j’avais bien vu que papa y lorgnait sur mes beaux poils, et vas-y que je te brosse, et vas-y que je te gratouille, et vas-y que je te photographie… Et pis l’autre jour, bingo! il m’enmène dans un magasin plein de tondeuses et de ciseaux! La trouille de ma vie que j’ai eue! Chuis sûr qu’ il voulait tous mes beaux poils pour se fabriquer une moumoutte et moi, à poil pour l’hiver! Walou!

Vous z aurez pas mes poils!

Moi, si sage lors des toilettages à Lavernat, j’ai rué dans les brancards! Non! on ne volerait pas mes poils!!!

J’me suis pas laissé faire! Du coup ils ont pas insisté et je suis passé au bain….

Ca c’est booooon!

Comme ils avaient bien compris que je tenais à ma fourrure, on est passé au séchage sans tirer plus sur mes poils. Non mais des fois!…

Je crois que je suis encore plus beau que j’étais. Mais où ça va s’arrêter? j’me l’demande…

Ensuite, papa il m’a enmené promener, puis on est allé travailler, enfin, lui…. enfin, il a essayé, parce qu’avec tout le monde qui voulait me caresser  et qui disait Oh! qu’il est beau! ben… il a pas travaillé beaucoup.
Mais moi, finalement, j’me suis bien amusé!

 

20 novembre:

Jeux nocturnes pour Oris et son papa.

 

 

16 novembre:

Jeux d’intérieur pour Oris…

qui sait être un gardien vigilant !

Question: Tiens qu’est ce que c’est que ça ?

Réponse: Une gamelle anti débordement….

 

12 novembre:

We prolongé à la montagne pour Oris qui profite bien des grands espaces.


« Il nous a rendu chèvre. On est aussi fatigué que lui. C’est un bandit 🥵😂


Impossible de le rattaper, il voulait jouer et on a mis 20 min à l’attraper 🤪. Et il est encore en forme.

Je dois avouer qu’on s’est bien amusé avec les enfants à lui courir derrière, il est tellement marrant!

Je pense qu’il va bien dormir ce soir, la montagne a gagné
😰« 

8 novembre:

Oris en Smart avec papa pour aller voir le veto. Juste un contrôle,  rien de grave😘

Novembre 2022

Beau, avenant, sympathique, gai, drôle, voici quelques un des adjectifs qui peuvent définir Oris, chow de 4 ans que nous avons eu la chance de pouvoir accueillir durant 6 semaines.

Qui s’est le plus beau? moi.

 

Vivre 6 semaines avec un chow aussi gentil , aussi communiquant, aussi interactif, aussi participatif est un pur bonheur.
Gagner sa confiance fut rapide….
Le lendemain de son arrivée au Pays des Langues Bleues c’était jour de toilettage, Caroline et Leslie ont essayé de le brosser, sans idée de poursuivre le toilettage si Oris était trop mal à l’aise, mais que nenni!

J’ai pas les poils un peu longs entre les oreilles?

Oris adooooore qu’on s’occupe de lui, il se tourne, donne la patte pour faciliter le passage du peigne, se laisse nettoyer les oreilles… un vrai top model en séance photo! Le toilettage, qui pour d’autres chows est un calvaire qu’ils tolèrent plus ou moins bien a été un déclencheur pour Oris: la certitude qu’il allait être la vedette des semaines à venir l’a mis en confiance et en joie.

Séchez moi bien s’il vous plait.

Durant 6 semaines, avec toute sa jovialité brutale, Oris a joué avec ses congénères et, lui qui ne les connaissait pas vraiment, a appris au fil des jours à  canaliser ses ardeurs.
Bon élève,  Oris a appris à mettre les formes pour inviter les fifilles au jeu, il a appris à respecter les mâles sans jamais réagir devant leurs rebuffades.

Quels bêcheurs! j’vais jouer ailleurs…

Même le timide Lowen a fini par oser sortir se balader sans crainte, certain qu’ Oris ne lui sauterait plus dessus pour jouer..

 

Mais évidemment pas question de garder Oris au PLB car Louki veille à ce qu’aucun autre mâle ne vienne squatter les lieux, Oris a donc entamé rapidement son parcours médical…
Nous avons profité de la castration pour faire opérer Oris des entropions. Légers, certes, mais les 4 paupières étaient assez touchées pour que l’ infection soit permanente.

Facture castration et entropion Oris

La remise en état d’ Oris est passée par la vaccination, primo et rappel puisque le carnet de santé avait été égaré par son ex.

Rappel Oris

Et pour ne pas risquer de passer à côté de quelque chose et comme nous trouvions qu’ Oris buvait énormément, hop! hop! hop!  analyse de sang… Bon, rien qui puisse expliquer les litres d’eau englouties, mais il est vrai qu Oris  répand peut être plus qu’il ne boit…

Analyses de sang Oris

6 semaines au Pays des Langues Bleues.
6 semaines de câlins et de soins.
6 semaines de gratouilles, de bises sur la truffe.
6 semaines de jeux et de complicité.
6 semaines de découvertes mutuelles.
6 semaines  qu’ Oris a embellies par sa présences.

En v’là des trucs curieux…

Oris, Moriss, Maurice, Momo…
Autant de petits noms donnés par chacun qui révèlent combien tout le monde a baissé sa garde émotionnelle devant Oris.
Alors nous avons été particulièrement heureux qu’ Axel accepte de partager sa vie, parce qu’ainsi Oris restait dans « la famille », la famille de coeur que nous formons autour des chows, la famille Chow au Coeur..
Axel est un de nos premiers adoptants, 2014… Souvenirs, souvenirs.. Souvenir de la rencontre avec Soko, à Nice…

Soko, Axe, gare de Nice

Souvenir de l’adoption de Casumi.

Casumi, Axel, le bonheur

Souvenirs gais de Soko et Casu posant sous les palmiers, souvenirs tristes des échanges téléphoniques lors du départ de chacun d’entre eux.
C’est la vie.
Plus de 8 ans ont passé.

Soko et Casumi

La famille c’est partager ensemble les joies et les peines.
La famille c’est répondre présent en cas d’appel à l’aide.
La famille c’est la fidélité.
La famille c’est la confiance réciproque.

Axel et son épouse ont accepté de surmonter leur peine  encore bien présente et de replonger dans le quotidien partagé avec un amour de chowchow.
Le long voyage s’est mis en place,  heureusement parmi les qualités d’ Oris il y a son amour inconditionnel pour la voiture.

Oris à son arrivée à Nice

Arrivé à la nuit, notre bel Oris était tout de même un peu inquiet mais dès le lendemain Oris se détendait grâce à un brossage maison:
Axel: « Premier brossage histoire de faire connaissance…
Incroyable !!!
Il remue la queue, ronronne et se tourne dans l’autre sens pour que surtout je n’oublie pas l’autre côté…
Il demande à rentrer, on va se regarder un petit film ensemble 🤭

Fin du we: « Qu’est ce que je suis heureux qu’Oris fasse parti de la famille.
J’en suis dingue, il est adorable…
Encore merci Sylvie »

J’me sens à l’aise…

 

C’est facile d’ouvrir son coeur à un animal, il faut juste le vouloir, lui ne demande qu’à être aimé.

La vie est belle!

 

 

Azur, un décès soudain…

31 octobre:

Ce matin c’est la consternation qui a accueilli l’équipe des familles d’accueil de Chow au Coeur: une petite chienne de 4 ans est décédée hier, au cours d’un co-voiturage.

Pourtant il ne s’était rien passé de particulier,  ce n’était pas le premier co-voit effectué par Anne-Cécile et sa famille, Azur haletait ni plus ni moins que l’autre chienne transportée avec elle….

« Tout à coup elle a poussé un cri et n’a plus bougé. Nous avons mis le cap vers le veto de garde signalé par Google; heureusement dans la vallée du Rhône on n’est pas dans un désert médical, 5 mn après nous y étions…. la vétérinaire a pris Azur tout de suite, impossible de la perfuser, elle ne trouvait pas de veine, la température corporelle était de 32 °, elle a effectué des massages cardiaques durant 10 mn, rien n’a ramené Azur… »

Attestation décès Association CHOW AU COEUR

Choc indescriptible pour Anne-Cécile et sa famille.
Choc indescriptible pour tous ceux qui avaient rencontré Azur au cours de cette grosse journée de co-voiturage et qui avaient trouvé la petite chienne plutôt enjouée, pas particulièrement stressée…
Peine immense pour l’ex famille d’Azur qui s’était séparée d’elle avec beaucoup de chagrin et pour lui assurer une belle vie, comme avec toutes les familles que nous trouvons pour nos protégés.
Consternation pour toute l’équipe de Chôc! car nous sommes tous bien conscients que ce qui est arrivé à Azur peut se renouveler, que cette très mauvaise expérience vécue par Anne-Cécile aurait pu être la notre…
Le chow  n’est pas un chien comme les autres, c’est un être fragile, il faut le savoir, Azur en est la preuve.
Les chows noirs et bleus peut être encore plus…
Nous avons une pensée pour James, décédé en 2018, également lors d’un co-voiturage.

Azur, comme tous les autres chows qui nous ont été confiés restera toujours dans nos souvenirs et nos coeurs.
Repose en paix petit ange bleu….