Oris

28 novembre:

Aujourd’hui Oris est allé au bureau avec son papa.

La vie lui apporte maintenant tout ce qu’il lui faut pour le rendre heureux: que ça bouge, de la présence…

 

25 novembre: Oris se révèle être un petit tyran domestique qui n’attendait que de trouver une famille à sa dévotion 😂

Axel: »Il est si mignon, si drôle, si communicatif… par exemple  le soir, où on ajoute toujours des pâtes, du poulet ou du steack, il aboie tout le temps de la préparation, ça va jamais assez vite 😊

Alors, ça arrive?!

Il nous fait des fêtes de dingue lorsqu’on rentre, même s’il ne reste pas seul plus d’une heure ou deux, je suis obligé de passer me changer avant de le retrouver sinon il me ruinerait tous les vêtements tant il se frotte à moi, me donne des coups de pattes pour jouer…

Même pas vrai, chuis sage comme une image pieuse! Z’avez vu ma quenotte toute blanche? Chuis ziresistible 😉

…Bon, il pince aussi, mais c’est pour rigoler, il se calme assez vite… et puis il commence à pincer moins fort, il apprend à jouer moins violemment. »

Papa, il voudrait bien des cheveux comme moi!

Oris: « Attends! Attends! Maintenant c’est moi que je raconte! Donc j’avais bien vu que papa y lorgnait sur mes beaux poils, et vas-y que je te brosse, et vas-y que je te gratouille, et vas-y que je te photographie… Et pis l’autre jour, bingo! il m’enmène dans un magasin plein de tondeuses et de ciseaux! La trouille de ma vie que j’ai eue! Chuis sûr qu’ il voulait tous mes beaux poils pour se fabriquer une moumoutte et moi, à poil pour l’hiver! Walou!

Vous z aurez pas mes poils!

Moi, si sage lors des toilettages à Lavernat, j’ai rué dans les brancards! Non! on ne volerait pas mes poils!!!

J’me suis pas laissé faire! Du coup ils ont pas insisté et je suis passé au bain….

Ca c’est booooon!

Comme ils avaient bien compris que je tenais à ma fourrure, on est passé au séchage sans tirer plus sur mes poils. Non mais des fois!…

Je crois que je suis encore plus beau que j’étais. Mais où ça va s’arrêter? j’me l’demande…

Ensuite, papa il m’a enmené promener, puis on est allé travailler, enfin, lui…. enfin, il a essayé, parce qu’avec tout le monde qui voulait me caresser  et qui disait Oh! qu’il est beau! ben… il a pas travaillé beaucoup.
Mais moi, finalement, j’me suis bien amusé!

 

20 novembre:

Jeux nocturnes pour Oris et son papa.

 

 

16 novembre:

Jeux d’intérieur pour Oris…

qui sait être un gardien vigilant !

Question: Tiens qu’est ce que c’est que ça ?

Réponse: Une gamelle anti débordement….

 

12 novembre:

We prolongé à la montagne pour Oris qui profite bien des grands espaces.


« Il nous a rendu chèvre. On est aussi fatigué que lui. C’est un bandit 🥵😂


Impossible de le rattaper, il voulait jouer et on a mis 20 min à l’attraper 🤪. Et il est encore en forme.

Je dois avouer qu’on s’est bien amusé avec les enfants à lui courir derrière, il est tellement marrant!

Je pense qu’il va bien dormir ce soir, la montagne a gagné
😰« 

8 novembre:

Oris en Smart avec papa pour aller voir le veto. Juste un contrôle,  rien de grave😘

Novembre 2022

Beau, avenant, sympathique, gai, drôle, voici quelques un des adjectifs qui peuvent définir Oris, chow de 4 ans que nous avons eu la chance de pouvoir accueillir durant 6 semaines.

Qui s’est le plus beau? moi.

 

Vivre 6 semaines avec un chow aussi gentil , aussi communiquant, aussi interactif, aussi participatif est un pur bonheur.
Gagner sa confiance fut rapide….
Le lendemain de son arrivée au Pays des Langues Bleues c’était jour de toilettage, Caroline et Leslie ont essayé de le brosser, sans idée de poursuivre le toilettage si Oris était trop mal à l’aise, mais que nenni!

J’ai pas les poils un peu longs entre les oreilles?

Oris adooooore qu’on s’occupe de lui, il se tourne, donne la patte pour faciliter le passage du peigne, se laisse nettoyer les oreilles… un vrai top model en séance photo! Le toilettage, qui pour d’autres chows est un calvaire qu’ils tolèrent plus ou moins bien a été un déclencheur pour Oris: la certitude qu’il allait être la vedette des semaines à venir l’a mis en confiance et en joie.

Séchez moi bien s’il vous plait.

Durant 6 semaines, avec toute sa jovialité brutale, Oris a joué avec ses congénères et, lui qui ne les connaissait pas vraiment, a appris au fil des jours à  canaliser ses ardeurs.
Bon élève,  Oris a appris à mettre les formes pour inviter les fifilles au jeu, il a appris à respecter les mâles sans jamais réagir devant leurs rebuffades.

Quels bêcheurs! j’vais jouer ailleurs…

Même le timide Lowen a fini par oser sortir se balader sans crainte, certain qu’ Oris ne lui sauterait plus dessus pour jouer..

 

Mais évidemment pas question de garder Oris au PLB car Louki veille à ce qu’aucun autre mâle ne vienne squatter les lieux, Oris a donc entamé rapidement son parcours médical…
Nous avons profité de la castration pour faire opérer Oris des entropions. Légers, certes, mais les 4 paupières étaient assez touchées pour que l’ infection soit permanente.

Facture castration et entropion Oris

La remise en état d’ Oris est passée par la vaccination, primo et rappel puisque le carnet de santé avait été égaré par son ex.

Rappel Oris

Et pour ne pas risquer de passer à côté de quelque chose et comme nous trouvions qu’ Oris buvait énormément, hop! hop! hop!  analyse de sang… Bon, rien qui puisse expliquer les litres d’eau englouties, mais il est vrai qu Oris  répand peut être plus qu’il ne boit…

Analyses de sang Oris

6 semaines au Pays des Langues Bleues.
6 semaines de câlins et de soins.
6 semaines de gratouilles, de bises sur la truffe.
6 semaines de jeux et de complicité.
6 semaines de découvertes mutuelles.
6 semaines  qu’ Oris a embellies par sa présences.

En v’là des trucs curieux…

Oris, Moriss, Maurice, Momo…
Autant de petits noms donnés par chacun qui révèlent combien tout le monde a baissé sa garde émotionnelle devant Oris.
Alors nous avons été particulièrement heureux qu’ Axel accepte de partager sa vie, parce qu’ainsi Oris restait dans « la famille », la famille de coeur que nous formons autour des chows, la famille Chow au Coeur..
Axel est un de nos premiers adoptants, 2014… Souvenirs, souvenirs.. Souvenir de la rencontre avec Soko, à Nice…

Soko, Axe, gare de Nice

Souvenir de l’adoption de Casumi.

Casumi, Axel, le bonheur

Souvenirs gais de Soko et Casu posant sous les palmiers, souvenirs tristes des échanges téléphoniques lors du départ de chacun d’entre eux.
C’est la vie.
Plus de 8 ans ont passé.

Soko et Casumi

La famille c’est partager ensemble les joies et les peines.
La famille c’est répondre présent en cas d’appel à l’aide.
La famille c’est la fidélité.
La famille c’est la confiance réciproque.

Axel et son épouse ont accepté de surmonter leur peine  encore bien présente et de replonger dans le quotidien partagé avec un amour de chowchow.
Le long voyage s’est mis en place,  heureusement parmi les qualités d’ Oris il y a son amour inconditionnel pour la voiture.

Oris à son arrivée à Nice

Arrivé à la nuit, notre bel Oris était tout de même un peu inquiet mais dès le lendemain Oris se détendait grâce à un brossage maison:
Axel: « Premier brossage histoire de faire connaissance…
Incroyable !!!
Il remue la queue, ronronne et se tourne dans l’autre sens pour que surtout je n’oublie pas l’autre côté…
Il demande à rentrer, on va se regarder un petit film ensemble 🤭

Fin du we: « Qu’est ce que je suis heureux qu’Oris fasse parti de la famille.
J’en suis dingue, il est adorable…
Encore merci Sylvie »

J’me sens à l’aise…

 

C’est facile d’ouvrir son coeur à un animal, il faut juste le vouloir, lui ne demande qu’à être aimé.

La vie est belle!