Le coup de chaleur

Nous pensons, pour la plupart d’entre nous, que le coup de chaleur ne peut se produire que lorsque le chien est « oublié » dans une voiture lors des périodes estivales :
Énorme ERREUR !

Le coup de chaleur s’explique par l’augmentation de la température corporelle de l’animal.

Habituellement celle-ci se situe autour de 38/39°, on part du principe que la température est donc en moyenne de 38.5°. En cas de coup de chaleur, elle peut monter très vite à + de 41°.

Il existe l’hyperthermie liée à une maladie (comme la « fièvre » dans le cas d’une infection).

Le coup de chaleur chez le chien et chez le chat correspond, quant à lui, à une hyperthermie sévère liée aux conditions extérieures.

Le chien, (comme le chat), est un animal qui ne transpire pas ou très peu. Les quelques glandes sudoripares dont il dispose sont situées sous les pattes.

C’est donc la respiration qui joue un rôle important. L’air expiré (rejeté) est chargé de vapeur d’eau qui « transporte » la chaleur vers l’extérieur. L’animal inspire alors de l’air plus frais qui aide au refroidissement du corps. Lorsque la température du chien augmente, il faut un échange plus rapide entre l’air inspiré et expiré, ainsi la respiration s’accélère pour permettre la régulation.

On dit que le chien halète.

Lorsque l’animal est dans un environnement très chaud et très humide ou en cas de difficultés respiratoires, l’échange est inefficace (air chaud et humide respiré dans le premier cas, impossibilité de ventiler plus vite ou correctement dans le second cas).

De cette incapacité à bien refroidir le corps découle une surchauffe de celui-ci. Si le corps surchauffe, il va avoir besoin de plus d’air frais mais, comme le système ne fonctionne pas, rien n’empêchera la montée de la température. Le danger intervient lorsque la température grimpe rapidement et dépasse les 40.5° à 41°C.

Le coup de chaleur est MORTEL.

 

La température du corps monte très vite et les symptômes apparaissent allant jusqu’à provoquer un œdème cérébral.

-On ne laisse pas son animal dans une voiture à l’arrêt,bien sûr, mais même durant le déplacement il faut être vigilant, abreuver et rafraîchir son animal.

-On ne fait pas faire d’exercices importants par temps chaud / orageux.

On ne laisse pas un chien attaché en plein soleil, il apparaît même que certains chiens endormis dans le jardin tombent dans une certaine torpeur, surtout les vieux chiens ; le soleil tournant ils se retrouvent en plein soleil et peuvent tomber dans le coma….

Le chien peut développer un coup de chaleur parce qu’il est dans un lieu inhabituel et stressant pour lui, expo canine, hospitalisation etc…. malgré une température ambiante qui n’a rien de très élevée. Un chien qui est dans l’inconfort peut donc, a cause d’une angoisse, moins bien ventiler et déclencher un coup de chaleur.

Symptômes :

Le premier symptôme du coup de chaleur est une augmentation de la fréquence respiratoire. Ce halètement est un phénomène réflexe qui survient dès que la température corporelle augmente. La frontière entre le simple halètement et de véritables difficultés respiratoires n’est pas évidente à décrire.

Chaque fois que le chien semble haleter de façon inconfortable, chaque fois qu’il donne l’impression de ne pas parvenir à reprendre son souffle, il faut penser qu’il est peut-être, au bord du coup de chaleur ; surtout si les circonstances l’évoquent.

On observe par ordre de gravité :

– une diminution de la vigilance

salive mousseuse, épaississement de la langue, vomissements mousseux

démarche titubante

chien qui ne peut plus se tenir debout

– des convulsions peuvent apparaître, comme celles d’une crise d’épilepsie

Les gestes de 1er secours :

La première chose à faire, si c’est possible avant même de l’emmener chez le vétérinaire, lorsqu’un chien est victime d’un coup de chaleur, c’est de le refroidir progressivement pour abaisser sa température corporelle sans provoquer une vasoconstriction périphérique ( resserrement des vaisseaux sanguins périphériques).

Doucher votre chien à l’eau fraîche pendant 5 à 10 minutes, puis passer à de l’eau froide pendant encore 10 minutes. Lorsque la température à commencé à baisser, la mesurer toutes les minutes; lorsqu’elle est à 39°, sortir le chien de l’eau, car la température continuera de baisser et si on baigne jusqu’à atteindre les 38°, le chien risque une hypothermie, tout aussi dangereuse.

Ne surtout pas mettre de glace ou d’eau très froide de suite : les vaisseaux périphériques se ferment, l’évacuation de la chaleur devient plus difficile et du coup la température interne augmente dramatiquement.

Il ne faut jamais sous-estimer les conséquences possibles d’un coup de chaleur, même en phase de début.

L’évolution des symptômes peut surprendre par sa rapidité; il faut donc agir de façon rapide et efficace:

Si la température est supérieure à 39,5 °C : consultez, des complications peuvent apparaître dans les jours qui suivent.

Si la température est supérieure à 40,5°C : amenez-le en urgence chez un vétérinaire et mettez la clim dans la voiture, et une serviette trempée à l’eau froide sur lui, mieux: transportez le une fois douché jusqu’à la peau -il faut rentrer dans le sous poil- ….et assurez-vous qu’il y a bien un vétérinaire présent dans la clinique.

 

===*===