Hello

 

1ier septembre:

« 2 ans d’Hello dans la famille ! Que de changements, à tous égards !

Toujours beaucoup de progrès. En vacances, elle nous a accompagnés partout. Jusqu’à l’excursion sur l’Ile de Batz (un aller et retour sur un bateau bondé-avec des chiens également- 20 mn de traversée et aucun problème). Ce n’est pas une sportive. On le savait. Mais elle est très courageuse : Il faisait chaud, Hello a pulvérisé son record de randonnée, pas loin de 6 km, avec pauses évidemment….

Découverte de la plage, de de la mer sur l’Ile de Batz. Puis sur différentes plages de la Baie de Morlaix.

Je l’ai obligée à se mettre les pattes dans l’eau de mer, pour terminer de guérir quelques petites démangeaisons : très efficace!

Hello plage

Elle n’est définitivement pas attirée par l’eau. Ce n’est pas plus mal… mais cela pose quelque problème dans les chemins de randonnée bretons où elle tourne autour des flaques d’eau pour ne pas se mouiller, ne serait-ce que le bout des pattes. Elle n’aime pas non plus les chemins trop sombres, trop ombragés. Elle continue à préférer l’asphalte des routes goudronnées… mais elle découvre peu à peu le plaisir des senteurs nouvelles.

A la plage, elle était toujours attachée. Mais un jour, on a tenté de la laisser libre (vidéo)… tout s’est bien passé. C’était sécurisé : derrière la falaise, à droite des rochers, à gauche au bout, une portion en galets. Et personne sur la plage.

Le lendemain, un peu plus fofolle, on l’a à nouveau attachée. On ne peut pas se fier à elle, elle peut sembler vouloir rester près de nous, et puis d’un coup partir au petit trot (et devenir dans la foulée, totalement sourde aux appels !).

Surprise : Elle se laisse caresser par les gens qu’on rencontre… surtout en fin de la promenade quand elle est un peu fatiguée. Les gens font souvent des compliments, si elle s’en fiche, à nous ça fait plaisir ! Il arrive qu’ils s’interrogent et on leur raconte son histoire. Une petite fille s’est exclamée : « oh un chien-nounours ! » D’autres l’ont appelé « Petit Ours Brun ». Et c’est vrai qu’à passer tant de temps au soleil, elle n’est plus du tout Black, mais brune ! Les chows-chows roux font penser à des lions, les bruns à des nounours ce qui ne provoque pas le même comportement chez les gens qu’on rencontre, d’avantage tentés de caresser. On surveille évidemment.

De plages en randonnées. Elle s’est habituée à crapahuter : on allait très doucement, car certains rochers n’étaient pas faciles. On a l’a emmené dans la montage bretonne (Monts d’Arrée) : pas si facile d’en descendre… elle s’est très vite apprise à gérer les pentes rocailleuses.

C’est toujours Hervé qui tient la laisse en promenade de vacances. Les sorties journalières dans le quartier, c’est moi.

On retourne la semaine prochaine dans le Finistère. Je pense qu’elle s’habitue à ces différents lieux. »

Christine

 

06 juillet:

« Les nouvelles sont tristes, mais rassurez-vous pour Hello tout va bien.

Nous avons dû faire hospitaliser ma mère, un dimanche soir, début avril et nous organiser pour nous occuper de Hello dans l’urgence.
Notre maison n’est pas adaptée : trop petit espace extérieur avec un portail ne fermant pas. Hello peut être très vive : elle peut se faufiler ni vu ni connu, par une porte entrebâillée, alors que l’instant d’avant elle donnait l’impression de dormir à poings fermés.
Nous avons donc décidé de la laisser seule dans la maison de maman.
Le temps permettait que la porte-fenêtre du jardin reste suffisamment ouverte pour qu’elle puisse aller et venir. La première semaine, je ne venais donc la voir qu’une fois par jour, pour l’eau, les croquettes et vérifier que tout allait bien. Tout allait bien, même pas un petit pipi à l’intérieur.
Nous sommes venus le week end. Puis le télétravail aidant, nous nous sommes installés dans la maison de maman, par intermittence, 4 jours, 5 jours, we compris.
C’était du provisoire, nous ne savions pas si maman pourrait revenir chez elle. Après un mois et demi d’hospitalisation, elle est décédée. Son souhait de ne pas aller en maison de retraite a donc été exaucé et Hello a participé à cela :  nous n’aurions pas pu la laisser seule dans sa maison sans un chien pour lui tenir compagnie et la protéger à l’occasion.
Hello a été formidable, elle s’est habituée à tout, en particulier aux bouleversements constants. La côtoyer au quotidien a permis très rapidement des rapprochements. Mon mari Hervé, a fait des efforts vers elle, elle a bien répondu, les progrès étaient quotidiens, à sa grande satisfaction. Il a découvert le plaisir de la caresser, de lui parler.

 

Hervé et Hello

Les progrès avec moi ont aussi été fulgurants, elle remue vivement la queue quand je lui parle (ce qu’elle ne faisait jamais), je l’ai même toilettée du mieux que j’ai pu. Je la caresse et la manipule comme je faisais avec les précédentes chowchottes !

Avec maman

Nous avons inauguré de longues promenades dans la nature (J’ai essayé de prendre des photos, mais Hello était trop excitée, le nez au ras du sol à renifler toutes ces odeurs nouvelles). Nous l’avons emmené en vacances dans la maison du Finistère (photo sur la terrasse).

Finistère

3 heures de voiture, sans le moindre problème. En 2 jours, elle s’est habituée au nouveau jardin (pas complètement clos) sans qu’il soit nécessaire de l’attacher. Elle a signifié très clairement à la chienne du voisin qui venait nous voir comme à son habitude, que Waof, elle n’avait pas besoin de sa compagnie.
Elle n’est pas non plus craintive quand nous avons de la visite.
Bref, elle coche toutes les cases de la chowchotte parfaite. Hervé, d’anti-chow-chow primaire est en passe de devenir pro-chow-chow intégral (il dit que non, mais je vois bien que si !). Il a convenu que Hello était parfaite et avait gagné le droit qu’on s’occupe d’elle jusqu’au bout, que c’était gratifiant, que c’était du plaisir.
Ma sœur et beau-frère sont venus. Là aussi gros progrès. Mon beau-frère qui n’avait jamais réussi à approcher les chowchottes précédentes est ravi de pouvoir la caresser et la promener. Nous sommes mis d’accord pour exercer une sorte de garde alternées.
Le mieux pour Hello est qu’elle reste dans la maison de maman, mais nous n’y habitons pas encore à temps plein et il peut arriver que nous ne puissions pas l’emmener avec nous. Dans ce cas, ma sœur prend le relais. Hello a ainsi passé 3 semaines chez elle, sur l’Ile de Ré, en Juin. En partant avec elle, ma sœur a dit à Hervé : « tu vas voir, elle va te manquer ! » Et oui ! Obligé de reconnaitre, qu’elle lui a manqué !

Pas de problème pendant ces 3 semaines avec au programme : Longues promenades sportives 2 fois par jour : ce qui lui a rogné les griffes magnifiquement !

Comme je l’avais indiqué au départ : notre souhait est de racheter la maison de maman. Elle a un grand jardin (limite jungle en ce moment). Elle nécessite des travaux, mais en attendant, nous continuons de nous y installer par intermittence. Il se trouve qu’elle est encore plus près de mon travail que notre maison actuelle et je peux y pratiquer le télétravail, même si ce n’est plus que 2 jours par semaines.

Nous allons repartir la semaine prochaine dans le Finistère et on ne se pose plus la question : tout se passera bien.
Le quotidien maintenant pour Hello c’est l’absence de routine et elle s’y adapte très bien.  »

03 février 2021:

J’ai profité d’un rayon de soleil pour faire quelque photos de Hello afin de fêter ses 9 ans !

Hello continue son petit bonhomme de chemin, pas de changements à signaler ! »

 

28 août: « J’ai fait quelques photos pour fêter la première année de l’arrivée de Hello ! L’année dernière à la même époque, celle-ci couchait dans le jardin et commençait tout juste à s’approcher de la maison !

En juillet-août je suis partie en vacances.
Heureusement, 2 jours avant de partir, j’ai détecté une grosse plaie sous l’oreille droite, quasiment invisible à cause des longs poils qui la recouvraient.
J’ai pu avoir un rv chez le vétérinaire immédiatement, qui a diagnostiqué un hotspot. D’après lui, il n’était pas très étendu. Il a fait ce qu’il fallait et tout est guéri depuis longtemps. On a de la chance, Hello ne se gratte pas.
Mais il m’a dit qu’il serait bon de faire venir la toiletteuse, elle est venu le 31 juillet.
Elle n’a pas pu faire de shampoing à cause du hotspot et du fait de mon absence de plusieurs semaines qui a entraîné un emmêlement des longs poils puisque c’est moi qui la brosse, elle a décidé de la raser. Je suis certaine qu’il n’y avait pas d’autre solution. Sur la gorge, sous le mention, ce n’était que des nœuds que je n’avais jamais réussi à démêler.

Les poils ont désormais bien repoussé. Même si c’est plus long, à l’endroit du hotspot comme on le devine sur les photos:

31 mai: « J’ai grand plaisir à vous envoyer aujourd’hui des nouvelles de Hello.

Je vais voir ma mère, environ 2 fois par semaine. A chaque fois, je brosse Hello. Depuis quelque temps, j’arrivais à la faire venir de son plein gré. J’arrivais à lui gratouiller les oreilles si elle ne voyait pas arriver ma main : là réflexe de fuite immédiat.

Et aujourd’hui, installées toutes les 3 au jardin, j’ai essayé de faire quelques photos, mon téléphone est très médiocre et un chowchow noir n’est pas facile à photographier, surtout à contre jour !

Comme je m’approchais de plus en plus près, j’ai tenté une caresse. Et là, pour la première fois, au bout de 9 mois, je l’ai vraiment caressée. J’ai fait un film, très mauvaise qualité, mais je le joins quand même.
Je commençais à désespérer que ce jour n’arrive jamais !

hello29mai2020

10 janvier 2019: « Hello est en pleine forme. Elle est très casanière. Je l’emmène faire de la marche rapide dans la rue. Dès que les besoins sont faits, elle freine des 4 pattes pour ne pas aller plus loin. Je l’oblige à continuer, une fois repartie ça va.

Je constate, à mon grand étonnement, qu’elle préfère les trottoirs et les parkings aux pelouses et autres espaces naturels. C’est peut-être l’aspect humide, feuilles mortes qui lui déplait, on verra à la belle saison…
Dans le jardin, c’est pareil, elle rentre très vite : difficile d’imaginer qu’à son arrivée, elle a passé 5 jours et nuits dans le jardin et qu’on a cru qu’on n’arriverait jamais à la décider à rentrer !

 

Hello 012020[1]

24 septembre: « Voici, un petit compte Rendu « Hello 4 semaines » (mais pas encore un mois).

Nous constatons que Hello est parfaitement adaptée à notre mère. Elle s’est habitué à elle quasiment immédiatement à partir du moment où elle entrée dans la maison (ça a mis une semaine…). Lorsque maman la promène en laisse, elle ne tire pas, marche lentement et s’arrête dès qu’elle  s’arrête. Dès le départ, on avait vu qu’elle ne pouvait donc pas la faire tomber. Il en est de même sans laisse. A tel point, qu’elle ne sort presque dans le jardin que si notre mère sort également.

Concernant les autres personnes, même venant fréquemment (comme moi) ou restant dans la maison plusieurs jours de suite  (comme ma sœur), elle reste méfiante, de moins en moins sans doute, mais ni ma sœur ni moi ne pouvons lui mettre sa laisse par exemple. Quand on est là, elle tourne et vire et ne se couche qu’au bout d’un certain temps, sans doute de plus en plus court.

Sabine (une éducatrice canine, ndlr) est venue à la maison, mercredi dernier. Elle a trouvé son comportement parfaitement normal s’agissant d’une chienne adulte et même encourageant puisque cela ne faisait même pas 4 semaines qu’elle était avec nous. Elle pense que petit à petit, elle s’habituera à nous 2. 

Sabine viendra une fois par semaine, pour lui faire faire une sortie en dehors de la maison.

Anecdote amusante, Hello aime l’odeur de lessive (à se rouler dedans), par exemple une serviette qui sort de la machine et qu’on met à sécher… on ne comprend pas trop pourquoi !

C’est sur qu’on aurait préféré se passer de l’accident malheureux qui est arrivé le premier jour. (Hello a mordu le gendre de sa maîtresse qui voulait la aire rentrer pour la nuit, ndlr) Même si on l’explique et qu’il le comprend, pour mon mari, c’est juste impossible à oublier. On doit faire avec, mais cela ne remettra pas en cause l’adoption de Hello par notre mère.

J’ai fait des films pour la semaine dernière:

Hello 5

– Hello rentrant à la maison après une promenade dans le jardin.

Hello 3

– Hello allant en promenade avec notre mère.

Hello 4

Cela vous donnera une idée de la situation. 

Bien cordialement et avec mes remerciements pour votre accompagnement, »

 

27 août: Sa nouvelle famille, Hello l’a attendue 3 mois.

Aujourd’hui nous sommes contents pour elle car sa nouvelle vie ne pouvait mieux lui convenir: cette petite chienne douce et timide va pouvoir vivre paisiblement dans un vaste et beau jardin, auprès d’une dame d’ un âge respectable, tout aussi tranquille qu’elle.

Là, c’est mon coin d’ombre préféré, juste sous le pommier.

 

C’est samedi qu’ Hello a entrepris sa remontée vers les pays de Loire. Christophe (Siska), Laure, notre co-fondatrice, Isabelle et Didier (Mila) et enfin la famille de sa nouvelle maîtresse pour la dernière partie du voyage.

Longue journée…

« Dans la voiture du retour, je pouvais la caresser doucement.

Je pense qu’elle a un très bon contact avec maman et qu’elle a compris, que maman ne pouvait pas être un « danger », elle ne peut pas faire de mouvement brusque, ni crier, ni l’attraper contre son gré.
Mais il faudra de la patience pour installer une routine tranquille….. »

Oui, car une fois la laisse retirée, Mme Hello a élu domicile dans le jardin. Oh! pas comme une sauvage, dans la fuite et toute dents dehors! Non, tout tranquillement, gentiment…. genre « Ch’uis bien mieux là que dedans, j’ai plus l’habitude, vous êtes bien gentils mais moi je préfère rester là« … Alors Mme Hello écoute lors qu’ on lui parle, mange et boit à satiété mais se lève tranquillement dès qu’on veut l’approcher pour partir se coucher un peu plus loin…

« Je viens d’y passer ce matin avant d’aller au bureau. Elle était au milieu de la pelouse, donc beaucoup plus proche de la maison. Elle est vraiment très mignonne… et c’est très frustrant de ne pas pouvoir la caresser ! »

Blues de l’adoptant, on voudrait tant donner au chien qu’on a élu parmi tant d’autres, lui faire oublier son passé, lui prouver qu’on l’aime, l’assurer que désormais il aura une belle vie faite de confort et de douceur… et lui , obstiné, refuse tout cet amour.

Patience! il faut du temps, de l’adaptabilité, peut être une contrainte judicieusement  contrebalancée par des kilos de friandises et des milliers de paroles apaisantes… C’est la première fois de sa vie qu’Hello se retrouve sans chow chow pour l’épauler et lui montrer la voie….

 

 

Hello en FA

 

04 août: Hello est dans une nouvelle FA depuis 15 jours, avec des petits chiens, avec une autre chowchowtte aussi, Siska, et tout se passe bien.

« Avec un chien tranquille, tout se passe bien. Les petits dorment dans ses pattes, piquent ses croquettes, elle est très maternelle, très tolérante. Juste Hello n’accepte pas les chiens de sa taille dominants, mâles ou femelles.

Avec les humains, une fois qu’elle est en confiance, c’est un amour; en recherche de présence d’affection. C’est vraiment une très gentille chienne.

Physiquement, Hello est d’une belle taille, bien construite. Et elle n’a aucun souci de santé. Elle respire bien, ses yeux sont sains.

Elle est parfaite! »

Hello et Siska

 

Arrivée d’Hello à l’asso.

 

Hello a 7 ans.

C’est une chienne qui vivait à l’extérieur et qui apprend la vie de famille avec un peu d’inquiétude et beaucoup de bonne volonté.

Voici ce que nous dit d’elle sa FA, où elle est depuis 15 jours:

« Hello est une gentille  chowchotte avec les humains, un peu plus 
proche des femmes  pour le moment, mais mon conjoint l’apprivoise petit à petit. 
Pas une once d’agressivité.

Elle est obéissante, marche en laisse sans tirer.

Hello est sage en voiture.

On l’habitue à la maison, elle est un peu perdue… heureusement nos chows la guident.

Elle mange bien.

On retire les fils de la stérilisation le 20 mai. 

Avec les autres chiens pas de souci, les shih-tzus ne lui posent aucun 
problème. Mais c’est une dominante,  pour sa future adoption je pense qu’il lui faut un autre chien, mâle  plutôt, et il faut lui laisser un peu de temps. Elle a plein de choses à  apprendre et je la crois prête pour de nouvelles aventures.

Elle est de toute façon équilibrée et bien dans sa tête. »

Hello va être testée avec les chats mais comme toujours, le test est fait avec des chats d’intérieur et habitués aux chiens. Un chat qui, par crainte, court et saute est toujours considéré comme un jouet et  amusera le chow qui courra derrière ou essayera de l’attraper. Tout ce que l’on peut savoir lors des tests avec nos propres chats, c’est si le chow a ou non l’instinct du chasseur: s’il ne bouge pas en fasse de nos félins pantouflards, clairement, le chow n’est pas un tueur de chat. Si au contraire il cherche à les pincer ou les mordre, méfiance!

Vous souhaitez donner une copine à votre chow chow? c’est Hello qu’il vous faut!

Demande d’adoption