Tito

Septembre 2022

Nous la commençons comment l’histoire deTito?
On vous la fait science fiction? « Au secours!!! notre chiot s’est transformé en mooooonstre! »
On vous la fait fait manchette de journal? « Comment un chiot de moins de deux mois s’est retrouvé bloqué dans un appartement sans la moindre sortie »
On vous la fait rapport de police? « Tito, 9 semaines, abandonné »

A vrai dire, depuis que nous avons récupéré Tito nous sommes tous pris de l’envie de rire et l’envie de pleurer…..
L’envie de pleurer, c’est lorsque nous pensons à Tito, né dans un élevage qui fait du « pure race non lof » et arraché à sa fratrie à moins de 8 semaines, ce qui laisse supposer, de la part de son éleveur, des conditions de sevrage olé-olé et  aucune préocupation pour évolution psychique des chiots qu’il produit.

L’envie de pleurer c’est lorsque nous constatons que cet innocent bout de chien vit dans un appartement couvert d’alèses pour qu’il puisse se soulager mais sans aucun contact avec le monde extérieur…

L’envie de pleurer c’est lorsque son acquereuse nous dit que son conjoint ne voulait pas du chiot et qu’elle même est impotente et donc incapable de le sortir. Tito a donc été acheté avec l’intention de ne jamais le sortir!

L’envie de pleurer c’est lorsqu’on comprend que peu importent à certains « éleveurs »les conditions de vie du chien, l’important c’est de vendre et seulement de vendre.

L’envie de rire c’est lorsqu’on pense que Tito, chiot de 2 mois, est qualifié de monstre par son acquereuse. « Vous êtes sûre que c’est un chow chow qu’on va récupérer, c’est pas plutôt un croco? » ironise la FA préssentie pour aller le chercher.

L’envie de rire c’est lorsqu’on voit la tête de Tito – position des oreilles, de la queue, ectropion, forme du museau – et qu’on se dit qu’il a été vendu, et cher, comme « pure race non lof »
« Ah! ben c’est clair que dans son élevage ils ne doivent pas militer pour rendre obligatoire les tests ADN! »
Bon, Tito est adorable par ailleurs et fera le bonheur de sa famille, le sujet n’est pas là….

 

L’envie de rire c’est lorsqu’on pense que des personnes avaient conçu le plan d’acheter un chiot en pensant que lui donner la vie d’un lapin d’appartement en ferait un chien qui roupillerait 23h45 sur 24  sur un canapé, les 15 mn restantes étant consacrées à bouffer et déféquer sur des alèses. Enfin, là, le rire comence à être jaune, pauvre chien…
« Allo Chow au Coeur? j’ai acheté un chiot, voilà 15 j que nous l’avons, c’est un moooooonstre!!! »
Bon, allez, nous n’allons pas en rajouter, il parait que ce n’est pas bon pour notre karma ….. 😂 Et puis reconnaissons un grand mérite à ces personnes: ils n’ont pas essayé, comme d’autre, nombreux, de rattraper financièrement leur erreur en revendant Tito sur FB ou LBC avec tous les risques que cela comporte pour l’animal cédé, il y a des conditions de vie encore pis que celles qu’il vient de vivre.

Nous avons donc récupéré « le monstre » et nous l’avons mis dans une famille avec deux chows, Haustin et Alby, afin que ces deux chows adultes puissent lui apprendre les bases de la vie sociale intra et inter espèces.


Haustin, le mâle a été très sympa avec lui, très tolérant aux harcèlements du petiot qui, forcément, sollicitait beaucoup pour jouer, apprendre, apprendre en jouant.. un chiot quoi!


Alby, la femelle, a tout de suite renvoyé Tito dans ses 22 m; comme quoi il serait faux de penser que toutes les femelles sont maternelles.
Tito en aura-t-il conçu une préférence définitive pour les mâles? ce sera interessant de le savoir …

Rapidement Tito a suivi ses deux ainés en balade.
La plage, les rues, les trottoirs , les terrasses n’ont plus de secrets pour lui et il trouve que c’est drôlement mieux de renifler  les odeurs laissés par les loulous en promenade que  les alèses de son appartement.


Un « monstre » Tito? non, juste un chiot normal qui a besoin de faire ses petites dents qui percent, qui a besoin de contacts, qui a besoin de se defouler, d’exercer ses muscles et son esprit.

Un animal « pour de vrai », ce n’est pas un chien Sony, on ne met pas sur « on » uniquement lorsqu’on a envie , soi, de jouer.


Aimer un animal, ce n’est pas juste le nourrir et le brosser.
Une vie, ce n’est pas juste assouvir des besoin naturels, manger, dormir, pipi, caca, ça c’est la vie des amibes…. et encore.
Un animal se respecte physiquement ET moralement.

C’est parceque les adoptants d’Alby et Haustin respectent leurs chiens , leurs compagnons de vie, qu’ils ont choisi de ne pas garder Tito; Alby le supportait sans adhérer à ses facéties, Haustin est vieillisant, épileptique de surcroît, et il prenait beaucoup sur lui pour tolérer Tito. Alors ils ont décidé que maintenant que l’éveil du petit avait été fait par eux et par leurs chows, que Tito était parfaitement apte à vivre sa vie de chien équilibré auprès d’une autre famille, il fallait se séparer.


Pas facile néanmoins, mais une attitude d’humains responsables des animaux qu’ils ont un jour décidé de faire entrer dans leur vie.

Pas facile mais totalement rassurés par la famille élue pour adopter Tito.

Les chows, ils connaissent un peu, par des amis. Eux, c’est une golden qu’ils avaient…. Nos doutes sur le look à venir de Tito, ils s’en fichent du moment qu’il est heureux avec eux et gentil avec leur enfant.


Ils savent que dans quelques temps l’ectropion de Tito devra être opéré et que nous le prendrons en charge.


Ils savent qu’en attendant il faut soigner pour éviter une détérioration de la vue.
Tito, lui, a changé de famille sa problème. Son nouveau compagnon de jeu a deux pattes? c’est parfait, au moins il joue au ballon mieux qu’ Haustin!