Namco, rebaptisé Muffin

17 juin:

Première journée de travail pour Muffin.

Très poilu le nouveau conducteur de travaux !

Juin 2022

Namco est arrivé au Pays des Langues Bleues en avril dernier.
Tout timide.


Chez ce beau garçon de 4 ans, bleu à poils courts, le mélange d’appréhension et de curiosité était très, très touchant.
« J’rentrerai pas, j’ai peur… pourtant j’voudrais bien savoir ce qu’il se passe dans une maison, j’vais juste passer la tête, allonger le cou, regarder à droite et à gauche… hop! je file! Puis je reviens… Mais croyez pas que vous m’aurez avec de la Vache qui Rit, on m’en a parlé d’votre truc…  Wouh! wouh! wouh! wouh! wouh! J’ai trop peur… »


Le manège a duré 8 à 10 jours.
Des gratouilles du bout des doigts, sur le bout de la truffe, puis la découverte des rillettes -bien plus appétentes- pour remplacer la Vache qui Rit, et hop! un gros bout dans la gamelle pour en faire apprécier le goût, puis quelques jours après on donne dans la main, pour forcer Namco à surpasser sa timidité grâce à sa gourmandise. Le voici cou tendu et corps sur le recul…  et puis peu à peu l’appréhension s’est transformée en jeu,  Namco joue à se faire courser, on joue un petit moment, on n’insiste pas, Namco vient redemander la poursuite et puis… détournez le regard svp!… ce sont des bisous sur la bouche! Namco adoooore bisouiller sur la bouche…. beurk!!! mais quels progrès!!! on en redemande en pleurant de joie! bébé Nanco se donne enfin!

Les semaines suivantes au Pays des Langues Bleues, Namco va de découvertes en découvertes. Pas des découvertes extraordinaires, mais rentrer dans une maison, passer les portes pour découvrir de nouvelles pièces, les parcourir peu à peu en étant à l’aise, les rillettes, le beurre, les jouets à mâcher, les promenades en laisse, les chevaux, le brossage pour se faire beau, enlever tout ce poil mort qui ne demande qu’à tomber…

Au Pays des Langues Bleues, il y a du passage: Sandrine et son fils Adrien avec lequel Namco découvre que c’est chouette de dormir dans la même pièce qu’un humain, il y a toujours une main qui traine pour gratouiller le dos.. »Ils m’ont douché aussi, ça fait du bien! »


Marie-Noëlle et Richard qui font de bonnes gratouilles, et finalement les hommes ça fait pas si peur que ça..

Au Pays des Langues Bleues il y a des travaux, on s’active, on va, on vient, on s’appelle, on rit, on s’interpelle.
Nanco découvre tous ces bruits de la vie, ils ne lui font plus peur.

Quelques semaines après son arrivée, plus de harnais, plus de laisse, Namco se balade seul, il bénéficie de tout l’espace et lorsqu’il en a assez d’ explorer il rentre « chez lui »; Enfin Namco passe les portes seul, ça n’a l’air de rien, mais c’est une victoire.
Voir Namco à l’aise, comme un chien de famille remplit de joie ceux qui l’ont vu lors de son arrivée.
On n’entend plus de  « Wouh wouh wouh wouh wouh!« .
A l’aise le Nancounet!

Une chose qui s’est mal passée, c’est la castration.
Véto et urgences veto durant trois jours!
Les sutures ont lâché sous la pression d’un caillot, une veine a fait hémorragie il faut ré-anesthésier , enlever le caillot, recoudre.
La cicatrice re-saigne encore.
Injection d’un produit coagulant, les saignements continuent. Urgences de nuit… C’est un bandage compressif  que Namco gardera 72 h qui finira par arrêter les saignements…
Quelle angoisse!

J’ai l’air fin ansi enmailloté…

Vivre ce genre d’épreuvre avec un de nos protégés, cela attache encore plus à lui et pour Nanco, si gentil, si courageux, n’aurions pas supporté les réflexions du genre:
– « Vous n’avez pas le même dans une autre couleur ? »
– « 4 ans, c’est un peu vieux…. »
– « Je le souhaiterais plus (ou moins) sportif… »
– « Je le voudrais en plus câlin, plus caniche« …
Vous pensez vraiment que des candidats à l’adoption, a priori corrects ne peuvent pas avoir ce genre de réflexion?  Un jour nous publierons un bêtisier, ou plutôt un « égoïstisier », un florilège de toutes ces réflexions qui démontrent à quel point l’ animal n’ est avant tout, pour beaucoup de personnes, qu’un objet.
Un objet qui doit les flatter.
Ce n’est qu’ ensuite, si l’objet leur convient, qu’ ils l’aiment, ou du moins qu’ ils disent l’aimer… On cherche vainement une once d’esprit protection animale dans tous ces gens-là…

Namco, nous l’avons proposé à Mélanie.
Parce qu’elle avait adopté Guimov en refuge, un adorable chow chow bourré de problèmes de peau qui n’avait séduit qu’elle.
Parce que Mélanie n ‘avait pas de critère d’âge ni de couleur.
Parce que ce que Mélanie aime dans le chow, c’est son caractère de chow, tout simplement.

Le 7 juin, c’est dans sa nouvelle famille que Namco a fêté ses 5 ans.

Avec Mélanie, Namco continue sur le chemin des découvertes:

  • La vie en apartement, lui, le chow des bois: «  Namco adore les promenades et il adore lorsqu’on rentre chez nous. Alors qu’il a toujours un peu de mal à franchir les portes qu’il ne connait pas, il est le premier à rentrer chez nous »
  • Namco a découvert le parc à chien, un vaste espace cloturé à 500 m de l’appartement où les chiens peuvent s’ébattre en liberté: « Effectivement, je ne prendrais pas le risque de lacher Muffin dans un endroit qui ne serait pas clôturé« 
  • Namco a découvert l’agrément de l’observation depuis la terrasse. 2 ieme étage (ascenseur), un poste d’observation idéal pour savoir tout ce qui se passe dans le quartier: « Malheureusement, le we a été pluvieux mais samedi matin Muffin a bien apprécié. Il n’a même pas aboyé aux bruits inconnus« 

A l’aube de ses 5 ans notre cher Namco/Muffin est paré  pour tout ce que la vie réserve à un chow très aimé et nous sommes certains qu’ avec Mélanie ils noueront la plus parfaite des ententes.
Et vous savez quoi? Cerise sur le gâteau, Muffin a obtenu le droit d’aller travailler au bureau avec sa maman!

Hé! j’savais pas que j’devrai bosser!!!!!