Leny

26 janvier:

Marlène: « Leny progresse bien, lentement mais sûrement. 

Je laisse encore la longe mais elle est moins longue et plus légère. Une fois à l’intérieur elle se laisse bien faire pour accrocher ou décrocher la laisse. Elle a bien compris qu’elle servait aussi à la promenade et elle aime ça et flaire tout. 

Dans la cour,  elle a visité tous les coins et passe le plus clair de son temps couchée sur une petite couverture devant la porte d’entrée. 

La nuit elle dort près de ma porte de chambre.

 Je ne peux toujours pas la caresser ni la brosser et là Nounours n’est pas une référence car il déteste le brossage. »

Janvier 2023

Leny a 7 ans, elle est bleue et elle est notre dernière adoptée de 2022.
Leny, nous l’avons récupérée en novembre et elle est à elle seule un plaidoyer pour l’existence d’une asso spécifique pour les chows.
Car un chow adulte ne s’adopte pas comme un autre chien.
Avec sa méfiance innée,  un chow dans une nouvelle famille se comporte plutôt comme un chat qui se met en observation loin des inconnus, loin du danger potentiel.

T’es qui toi? Qu’est-ce tu m’veux?

« Voilà je viens d’acheter un Chow Chow pour la retraite âgé de 6 ans.
Malheureusement cette petite chienne est absolument terrifiée et elle nous mord et fait pipi partout et ne mange absolument rien.
J’aurais vraiment besoin d’aide s’il vous plaît pourriez vous me recontacter? »
Précisons que cette dame a déjà une chowchowtte, son fils aussi , elle pense connaître la race, mais ce qu’elle connaît ce sont seulement SES chows, achetés chiots, habitués à elle.
Ceux qu’elle a pu voir ailleurs ce sont des chows, avec leurs humains, rassurés par leur présence.
Avec Lény, chienne d’élevage, pas sociabilisée à la vie dans une maison, qui a peur de tous les bruits, des bruits de la ville qui arrivent à  travers la haie,  du son de la TV, de tout, cette dame est totalement démunie. Bien sûr elle a essayé d’ apprivoiser Leny en donnant du poulet, du saumon… mais Leny ne connaît pas ces mets, elle n’approche pas; en panique, elle a escaladé la clôture faite de palettes et ce malgré sa petite taille, elle a mordu le fils de la dame qui a néanmoins réussi à lui passer un collier et une longe pour l’attacher et ainsi la sécuriser dans le jardin.
Leny aboie de jour comme de nuit, le voisinage commence à rouspéter. Dedans Leny urine partout.
Nous devons récupérer Leny, au plus vite.

Ce sont Elisabeth et Rémi, les adoptants de  Sue Mihn qui sont les plus proches. Devant l’urgence ils passent un coup de fil au garagiste où leur voiture est en révision et foncent récupérer Leny.
2h après Leny est chez eux, en compagnie de Sue Mihn t Ning -Shu.
Parfois les bénévoles de Chôc! sont des pompiers, toujours prêts à sauter dans le camion 😊

Sue Mihn  devant, Leny derrière

Elisabeth et Rémi savent qu’il faut laisser du temps au chow chow, le laisser récupérer de son stress, apprendre lui même et à son rythme. Ils savent que créer la relation  prendra …. un certain temps.
Qu’il n’y a rien à espérer dans l’immédiat mais que ça viendra.
Savoir tout ça destresse.


Que le chow qui nous est confié soit un chow  issu d’ un élevage -où il n’a jamais rien vu d’autre que des chiens et de rares personnes-   ou qu’il soit  un chow qui a toujours vécu dans l’enceinte d’un pavillon avec papy ou mamie, sans jamais une promenade, souvent sans voir un veto, peu de visites,  souvent isolé lorsque quelqu’un vient pour qu’il ne salisse pas, ou n’agresse pas, c’est kif-kif lors de l’abandon: ce sont toujours des chows qui découvrent une autre planète et qu’il faut amener à la vraie vie par paliers, comme des plongeurs qui remontent à la surface, si la remontée est trop rapide leurs organes explosent.
De même les chows font des crises cardiaques. Ou mordent. Ou restent prostrés sans manger ni boire, ou sautent partout à la recherche d’une issue pour fuir ce monde inconnu.
Voilà la réalité, le quotidien des FA de Chôc!
Pour aider Leny à passer ce mauvais cap Elisabeth et Rémi l’ont conduite chez leur veto, il a prescrit du Zylkène, mais aussi des boites de pâtée reconstituantes, un vermifuge… Conduire Leny chez le veto, 8 jours après qu’elle ait quitté ses seuls repères depuis 6 ans, c’est une très belle victoire!

Zylkene et autre Leny

Mais Leny ne pouvait pas rester avec Elisabeth et Rémi car une opération des ligaments croisés, dont on connait le post op contraignant, était prévue pour Sue Mihn .
Quelques jours après direction Belfort où Hatchiko accepte de rempiler comme FA!
En compagnie d’Hatchiko Leny s’est assez vite détendue….

Leny et Hatchiko

Rentrer, sortir, assez vite acquis.
Se laisser approcher,  aussi.
Caresser, un peu brosser… heu… non.
Manger, non, toujours pas. Préocupant.

Préocupants aussi  les pipis très fréquents dans la maison.
Lorsqu’on est chowiste, on sait qu’il n’y a pas de chow malpropre; même s’ils sortent d’un élevage, lorsqu’on leur donne la possibilité de sortir, c’est dehors qu’ils font.
Il n’y a pas de chow malpropre, mais il y a des chows qui souffrent.

Compte tenu du changement de FA nous avons mis un peu de temps à comprendre ce dont souffrait Leny, mea culpa.
Le 3 décembre elle était opérée d’un pyomètre. Nous mettons ici le lien vers un article de la clinique Fréjis pour que tous les propriétaires de chiennes soient bien conscients des risques qu’il y a à ne pas les faire stériliser. Et si vraiment le risque anesthésique ne peut pas être pris, il faut avoir une vigilance accrue dans le mois qui suit la fin des chaleurs. Tout changement de comportement, tous pipis fréquents, toute fatigue doit faire penser à un pyomètre.

Bizarre aussi chez Leny, sa démarche.
Profitant de l’anesthésie Juliane et Daniel ont demandé des radios et le résultat n’est pas brillant: une rupture très ancienne des ligaments croisés avec beaucoup d’arthrose à un genou. Une rupture plus récente sur l’autre.
La découverte de la vie hors élevage s’accompagnait pour Leny de beaucoup de souffrance dans sa chair, à quoi s’attendre d’autre qu’à un comportement totalement paniqué lors de la cession?


Un(e) adoptant(e) lambda aurait-il pu/su enmemer Leny chez le veto?
En aurait-il vu le caractère d’extrême urgence? aurait-il su surmonter les difficultés de manipulation?
Bien sûr le contrat de cession prévoyait l’obligation de faire stériliser Leny dans le mois, mais cette condition n’est pas rare lorsqu’on achète une retraitée d’élevage et qui aurait pu penser que cette stérilisation dans le mois pouvait être vitale pour Leny?
Vraiment, si son acquéreuse n’avait pas eu la très bonne idée de nous contacter pour nous confier Leny, la pauvre petite ne serait peut être plus là…

Mais Leny est bel et bien là et après son opération elle a vite commencé à manger….

A jouer aussi..

C’est le 30 décembre que Leny a rejoint son nouveau partenaire de vie, nous avons nommé Nounours!

Nounours devant, Leny derrière

Nounours et sa maman nous suivent depuis de nombreuses années, nous sommes en confiance totale pour l’avenir de Leny et les soins qui lui seront prodigués. Elle et son veto s’entendent bien. Si l’opération des ligaments n’est pas possible  ou jugée inutile car trop tardive  des soins physiothérapiques seront pratiqués.
Pour le moment Leny découvre son environnement et copie Nounours, l’instant présent est à la détente..

Marlène: « Nounours est toujours un amour avec Leny  elle le suit et le cherche. Ce matin il m’a semblé qu’ils commençaient à jouer mais Leny est encore très méfiante. En promenades c’est nickel elle ne tire pas et regarde si je la suis. Je ne peux toujours pas ôter la longe dans la cour mais à l’intérieur elle n’a plus la petite laisse . Pour la gamelle elle a vite compris . Elle est très gourmande et un peu voleuse, je suis obligée de protéger la gamelle de Nounours sinon elle prendrait bien sa place et Nounours ne dit rien. Elle est vraiment gentille adorable mais ne se laisse pas encore toucher. Le matin elle vient avec Nounours et j’ai droit depuis 2 matins à un petit coup de langue sur le visage ...

 

Le tapis est celui qu’elle a choisi le premier soir et depuis elle passe toutes ses nuits dessus et elle ronfle sérieusement. Les jours où il pleut idem.

Leny mange et est même gourmande!
Leny se promène, Leny a un bon chowpain.
Leny a une maman qui sait laisser du temps au temps…. et qui est bien clôturée pour laisser Leny vaquer à sa guise.

19 janvier: dernière minute!
Marlène: « Leny  progresse ! c’est la 1ère fois qu’elle s’aventure dans le salon. Pour la 1ère fois la porte est entr’ouverte , je fais de la broderie diamant et Melle Lény monte la garde en ronflant comme un sonneur 😊 »

L’adoption de Leny cloture en beauté l’année 2022.