Ipso et Noisette

10 juin:

« Voici la nouvelle passion d’ Ipso : tenter d’attraper les lézards sur le mur ! »

12 mai: « Salut, c’est moi, Ipso.
Ben j’peux vous dire  qu’à l’asso, pas l’temps de s’ennuyer! hop! hop!hop! 
Pas plus tôt arrivé, sitôt vacciné et castré! Mes impressions? ça fait froid aux fesses, j’osais pas m’assoir! 🤣

Deux jours après me revoilà en voiture!  Et là, je peux vous dire que c’était long! Bon, moi j’aime bien la voiture, il faisait beau, j’ai regardé le paysage… 5-6 h après, on était dans les montagnes….


J’ ai fait la connaissance d’une fille, Noisette qu’elle s’appelle. Elle a deux ans de moins que moi, il parait qu’elle est « dominante » mais moi j’ai rien remarqué, on a tout de suite sympathisé,  je la trouve joueuse, ça tombe bien, moi aussi.
Elle m’a montré son cadre de vie, des près à perte de vue, des murets en pierre sèche, des odeurs de bêtes sauvages….. ça me plait bien. 

C’est sûr que ça me change de la ville! Ici pas de trottoir!
Pour boire durant les balades, on trouve des « abreuvoirs pour les vaches »! L’eau est super fraîche! Et bonne! De « l’eau de source » elle dit Martine.


Ah! oui, j’vous ai pas dit, Martine c’est ma nouvelle maman.
Elle m’a juré que je serai plus jamais abandonné! Je l’a crois, c’est une vraie chowiste, elle se voit pas vivre avec d’autres chiens que des chows.
Il parait que pour qui nous aime on est « une passion à nulle autre pareille », ls chowistes pensent chow chow, respirent chow chow…. inconcevable pour eux de vivre sans chow chow.
Et Martine elle me trouve « éveillé, sensible et intelligent », c’est vrai que c’est tout moi ça….

Ben la vie, elle a de ces tournants à 180°…..me v’là parmi les vaches et les moutons….


Même s’ils aiment bien les autres chiens ls chowistes! D’ailleurs on se balade avec des chiennes de berger blanches et noires, des border collies je crois; c’est elles qui m’ont appris à boire dans les  abreuvoirs…

Alors voilà, 7 jours après mon arrivée à l’asso, je suis adopté! c’est ça le succès! 
Alors à bientôt pour la suite de mes aventures….  je compte me faire inscrire à un cours de  conduite de troupeau! 😜

 

 

5 mai 2021

Ipso a 7 ans et demi.

Acheté chiot dans une animalerie du Pas de Calais il a très vite été cédé par la famille à un collègue de travail qui le trouvait sympa.
Celui-ci décrit Ipso comme « affectueux et attachant, jaloux, têtu et fugueur« .
Tel n’est pas l’avis de la nouvelle compagne dont Ipso a mordu les deux grands enfants (autour de 18 ans) certainement dans une belle unité de temps, de lieu et d’action puisque dans son livret de santé figure un seul suivi vétérinaire de surveillance contre la rage.
Nous sommes obligés d’en parler puisque cela s’est produit.
Mais c’est sans la moindre crainte que nous avons accueilli Ipso au Pays des Langues Bleues car, du passé du chow raconté par son maître, rien ne laissait supposer la moindre imprévisibilité ni la moindre dangerosité et nous savons bien qu’il y a des personnes qui ne savent pas décoder le comportement d’un chien et peuvent le pousser à la faute alors qu’il n’a cessé d’envoyer des signaux d’apaisement.

Après quelques jours au PLB, absolution totale pour Ipso qui est… juste un chow chow.
Premier jour classique: « Wouaf , j’te connais pas« .
On donne au chien la possibilité de reculer, on tente de voir quel geste il comprend et permet de sympathiser, et en l’occurrence, avec Ipso, ce sont les Biscrocks, dont il raffole.
Approche réitérée plusieurs fois et on attend le lendemain.

Deuxième jour: « J’te r’connais, toi. C’est toi qui donne les Biscrocks, t’en as encore? » Oui, il y a des Biscrocks et même une balade s’il est possible de passer la laisse. Ipso esquive la laisse comme un boxer sur le ring, dansant de droite et de gauche…. Mais on parvient à mettre la laisse en lasso, balade, caresses, Biscrocks… et c’est gagné.
Désormais Ipso fait fête dès qu’on va le voir.

Avec les autres chiens il est tel que son ex nous l’a décrit, indifférent.
Evidemment on évite une rencontre avec l’affreux Louki….
Au bout de 3 jours, jeux avec Bailey’s….

Avec les chats, c’est plus curieux. Même dehors il ne reconnait pas un chat en Bacchus. Mais si ce dernier miaule on sent Ipso très intéressé. Peut être pour jouer, car Ipso se révèle très joueur, mais pas forcément. Nous éviterons les chats.

Demain nous testerons le veto pour la primo vaccination et la castration. Il parait qu’il est indifférent…

La voiture, on nous dit qu’il aime. Durant le court trajet qui le menait au PLB on le sentait inquiet, mais pas remuant en effet. Ni malade.

Côté santé Ipso va bien.  Il a bon appétit mais se limite de lui même. Il n’est ni trop maigre ni trop gros. Pas d’entropion, pas de problème de peau, pas de douleurs articulaires. Ipso est heureux de courir, de jouer, un petit moment, puis il retrouve son calme. Un chow chow quoi….

Ipso est aussi très sage à l’intérieur, très calme, très propre bien sûr. Pas du tout aboyeur.

Son ex nous dit qu’il serait heureux en pavillon. Probablement.
Mais Ipso est un chow actif et ce qui le rendra le plus heureux, ce sont des balades. Pas forcément de longues balades pour canaliser un trop plein d’énergie comme pour un jack russell, non, mais des balades pour renifler, découvrir, aller à son rythme… Alors nous préfèrerons pour Ipso un appartement avec des balades plutôt qu’un pavillon où il resterait seul à s’ennuyer.  Et à chercher par où partir découvrir le monde, ce que les humains appellent « fuguer », car chacun sait que l’oisiveté est mère de tous les vices et l’ennui facteur de troubles du comportement.

Dès qu’Ipso sera remis de sa castration il pourra partir rejoindre sa famille qui, cette fois, sera, nous l’espérons pour lui, sa famille pour toujours.
Vous? remplissez le formulaire de demande d’adoption.

Nouvelles de dernière minute: Ipso n’aime pas du tout la pluie mais il apprécie assez le brossage et les couffins moelleux.