Mylo

Mylo a 4 ans, et pour son anniversaire, devinez quel cadeau il a reçu? Gagné! il a été largué pour la seconde fois!

Du premier abandon, nous ne savons pas les causes, mais nous savons que sa première maîtresse a essayé de placer son chien au mieux, auprès d’une adoptante qu’elle a souhaité choisir elle même. D’ailleurs elle a gardé le contact avec cette personne et c’est elle qui a géré le deuxième abandon de Mylo. Via FB….
C’est là que nous avons repêché Mylo grâce à la vigilance de nos adhérents.

Son ex maîtresse, que l’expérience avait convaincue qu’on peut croire bien placer son chien et se tromper, a tout de suite accepté de nous confier Mylo.

Attention, nous ne disons pas que Mylo a été maltraité lors de son adoption. Non.
Mais totalement incompris oui.
Incompris au point que 7 mois après son adoption, ne lui trouvant que des défauts, s’en séparer était devenu une évidence et une nécessité.
Parce qu’un chow n’est pas un chien comme les autres.
Et parce qu’il ne suffit pas d’avoir envie de vivre avec un chien à la jolie fourrure pour vivre avec un chow chow.
Parce qu’il ne suffit pas non plus de lui ouvrir la porte pour qu’il aille faire ses besoins et retour canapé pour siester avec mamie.

Vivre avec un chow c’est entretenir sa fourrure par une nourriture adaptée, des anti-parasitaires et de l’huile de coude.
Vivre avec un chow c’est veiller à son épanouissement par des balades, car même s’il est calme, ce n’est pas un chien qui vit sur les genoux de mamie, il faut se bouger les fesses un minimum.
Vivre avec un chow c’est vivre pour son chien et être à son service, pas l’inverse, si vous ne comprenez pas cela, ou que votre vie ne vous le permette pas, n’achetez/adoptez pas un chow.

Et nombreux , trop nombreux sont ceux qui s’arrêtent à l’aspect du chow « Il est si mignon avec sa bouille, j’en veux un comme ça! ».  Parfois, après s’être renseigné, c’est le prix d’achat qui les arrête, rarement les renseignements qu’ils auront acquis sur la race et ses besoins.
Alors s’ ils ont « la chance » de tomber sur un chow « pas cher », au prix cassé par un pseudo-éleveur, ou même cadeau, gratuit,  pour s’en débarrasser « contre bons soins » sur un support d’annonce gratuite ou sur FB, ils se précipitent, persuadés de faire une bonne affaire.
Persuadés aussi, pour les meilleurs d’entre eux,  qu’ils rendront le chow chow heureux, comme ils ont rendu heureux leur bichon ou leur yorkshire….
Mais un chow chow n’est pas un chien comme les autres.

Laissé seul pour se balader, Mylo ne s’est pas contenté de faire ses besoin et rentrer, il est parti vadrouiller. Au point qu’il s’est mis à boiter….. (Heureusement, après 15 jours de repos en FA tout est rentré dans l’ordre, pas de rupture des ligaments croisés):

cimalgex et nexgard Mylo

Mylo n’a jamais apprécié de passer ses journées installé sur un coussin à regarder mamie avec des yeux langoureux.

Mylo a été pris en grippe, parce que c’est un chow chow.
Parce que tout ce qu’un chowiste aime chez un chow, un amateur de chien le déteste.

Pour Cindy, qui venait de perdre Fifi, Mylo c’est tout de suite révélé être un chow parfait; c’est à dire, parfait pour elle qui vit en appartement: calme, pas aboyeur, pas agité, propre…..

Accessoirement Mylo accepte le toilettage…..

Les balades et les moments tranquilles avec Toretto, le cousin,  (lorsque ce dernier ne se montre pas trop pressant car Mylo n’apprécie pas d’être assailli, fut-ce pour jouer)…

Mylo est indifférents aux tout petits, en tous cas ceux que leurs parents éduquent dès la petite enfance au respect de l’animal…

Au bout de quelques semaines d’accueil au pied-levé, Cindy, qui ne pensait pas ré-adopter aussi vite, s’est laissée conquérir par Mylo et a souhaité l’adopter.

Ce qui démontre que tel comportement qui pour certains sera une qualité pourra être un gros défaut pour d’autres. Le chien parfait, n’existe pas. Le chien parfait, c’est celui qui correspond au compagnon que vous voulez.

Renseignez-vous sur les spécificités des races et leurs besoins avant d’acheter ou d’adopter. N’adoptez pas un chien adulte sur un simple critère d’esthétique ou d’âge.
Vous éviterez de vous rendre malheureux et, plus important, vous éviterez de rendre un chien malheureux.