Archives de catégorie : chows adoptés en 2022

Pongo (bis)

Oh! Encore un chow chow abandonné pour cause d’agressivité envers un nouveau-né!
Après Chanel et Pacha c’est le troisième cette année, lui s’appelle Pongo;  comme les deux autres, il a 3 ans, il les a même fêtés dans sa famille d’accueil.
Pour plus d’infos sur sa vie d’avant, vous pouvez vous reporter aux  pages des sus-nommés, les histoires sont toujours les mêmes. Inintéressantes.

Il a fallu récupérer Pongo très vite car une fois que la décision de se séparer de lui a été prise par ses futurs ex, il leur était vraiment trop difficile de le garder. Alors, faute de FA expérimentée et pour des raisons de proximité géographique, c’est Koda bis et ses parents qui s’y sont collés.
Nous savions aussi que Koda est un chow accueillant et qu’il n’y avait pas trop de difficultés à envisager avec lui…

Koda et son cousin golden

Et de fait, même si ses humains l’ont bien senti un peu tendu les premiers jours, l’entente a rapidement été cordiale…

… au point qu’ils n’ont pas hésité à mettre les deux loulous à l’arrière de la voiture pour une balade plus lointaine que d’ordinaire:

Pongo lui, comme beaucoup de loulous qui n’ont pas beaucoup d’expérience en dehors de la vie en pavillon et des humains qu’ils connaissent a eu des débuts un peu stressés: première nuit dehors, impossible de le faire rentrer, impossible de lui passer une laisse pour faire la balade…

Deuxième nuit dans le garage, peu d’appétit…

Ce n’est que le troisième jour qu’il a accepté de franchir la porte de l’habitation, mais à partir de là, c’était gagné: Catherine a pu enlever le collier qui serait excessivement le cou, (peut être par crainte que Pongo ne s’échappe dans les débuts de son abandon?)…

Et Pongo a commencé à manger, sans excès toutefois car c’est un petit appétit, et à se rapprocher de Koda…

 

 

Didier a commencé à le prendre en balade, Pongo ne tire pas mais ne semble pas trop bien connaître le but de cette pratique étrange, Koda devra lui expliquer…

Au bout de quelques semaines Pongo se mettra au diapason de Koda et ne sera pas le dernier au portail…

Enfin le jour « J », celui du grand voyage en voiture pour aller trèèèès loin est arrivé; ce sont Catherine et Didier qui l’ont conduit vers la famille qui l’attendait, celle d’une chowiste de plus de 40 ans d’expérience, qui ne conçoit pas de vivre sans chow chow. « Un chow un jour, un chow toujours » n’est ce pas?


Comme toujours, la première séparation, la première coupure dans son expérience de vie ayant été bénéfique à Pongo c’est sans trop d’atermoiements qu’il a pris ses quartiers auprès de la vieille dame.
Très câlin, Pongo lui a redonné le sourire et le goût de vivre après le décès de sa chienne.
Et lui, Pongo, ce qu’il voulait, ce sont les câlins qu’il avait connus dans sa première vie, celle d’avant l ‘Enfant…

Voici un mois que Pongo est installé dans sa nouvelle famille et c’est « comme s’il avait toujours été là« …

 

Il en est des vies de chien comme de celles de beaucoup d’humains: le deuxième mariage, celui de la maturité est plus durable que le mariage de la jeunesse. Pongo a enfin trouvé son âme soeur!

 

Chanel, rebaptisée Charly

Mai 2022

Chanel est arrivée au nouveau Pays des Langues Bleues en même temps que ses habitants, en mars.
L’arrivée d’une fifille tombait peut être à pic car il fallait trouver une compagnie pour Boomer qui pointait lui aussi sa truffe et beaucoup de chiens vivent mieux leur abandon lorsqu’ils ont une compagnie canine agréable.
Mais Chanel serait-elle d’ une compagnie agréable?

Sa maîtresse ne savait pas trop nous en parler, elle  décrivait Chanel d’humeur changeante, agressive parfois envers ses 5 enfants, avec les autres chiens, elle ne connaissait pas trop le comportement de sa chienne; fugueuse, oui c’était certain, compatible chats aussi car il y en avait un à la maison…
– « Un jour elle s’est jetée sur mon fils de 5 ans qui avait une gastro, il vomissait et elle s’est précipitée sur lui »
– « Ah! et elle l’a attaqué? »
– « Non, mais j’ai eu peur, j’ai pas compris, j’ai peur aussi pour mes jumeaux qui commencent à marcher… Ah! et puis c’est marqué chow chow sur ses papiers mais c’est peut être pas un chow chow , j’ai eu des soucis avec la police 1 an après l’avoir achetée, ils enquêtaient sur un trafic de chiens et c’est vrai qu’à la réflexion les conditions d’achat étaient bizarres, je me demande si elle n’est pas issue d’un de ces endroits où on fait reproduire beaucoup de races dans des conditions suspectes.. »

Un chow au comportement étrange, peut être agressive,  issu d’un élevage douteux avec peut être de la consanguinité qui expliquerait sa dangerosité, ou croisée avec Dieu sait qu’ elle race compliquée à gérer, clairement, nous avons failli ne pas accepter de nous en charger car il était évident que Chanel squatterait ad vitam aeternam le PLB, avec risques de conflits entre chiens, peut être de morsures sur les humain. Et elle n’avait que 3 ans! 10 ans de galère en perspective…
Chanel, c’est son vétérinaire qui nous a persuadés de l’accueillir, en prenant contact avec nous par deux fois: « Chanel, ce n’est pas une chienne dans la morsure, on n’a jamais eu de soucis avec elle au cabinet, d’après-moi elle ne trouve pas sa place dans ce foyer avec 5 enfants en bas âge« …

Alors Chanel est arrivée au Pays des Langues Bleues, au milieu des cartons , des travaux, de l’installation, du manque de repères…

Et Chanel, après 10-12 jours qu’elle a passé totalement dans la fuite et dans la consommation non-stop de kilos et de kilos de croquettes a fini par s’apaiser; nous avons pu lui présenter le chat Bacchus et, effectivement, que le chat soit sur les genoux ou à terre, l’indifférence était totale:

Chanel n’était pas non plusdu tout dans l’agressivité à l’égard des chiens. Pas plus que des humains. Nous avons du la laver assez rapidement car sa peau n’était pas très saine, à cause d’allergies nous a t on dit.

Lorsque Boomer est parti rejoindre ses adoptants, Chanel a rejoint les chows de la maison, se faisant même une copine de Bailey’s qui est réputée pour ne pas trop apprécier les chiennes. Nous les avons souvent vues se balader de concert, indifférentes au portail imprudemment laissé ouvert; fugueuse Chanel?

Nous avons attendu des semaines en observant Chanel afin de savoir si son comportement était changeant:
– Plein de gens sont venus à la maison, avec ou sans chien.
– Certaines personnes sont restées quelques jours, d’autres n’ont fait que passer.
-Il y a eu des hommes, il y a eu des femmes.
Craintive, refusant la caresse, certes; Mais c’est le côté chow chow de Chanel,  et elle n’a jamais fait mine d’attaquer qui que se soit.

Croisée Chanel? peut être:  le poil ni long ni court, elle a beaucoup de rappel, elle est aussi très présente lorsqu’elle est en confiance, toujours en recherche d’approbation, très attentive,  cherchant à faire plaisir, à comprendre les attentes ….   et ce comportement n’est pas chow  chow du tout, il y a peut être du labrador la-dessous, un peu l’équivalent féminin de notre Gastounet

Chanel serait-elle rééllement plus mal à l’aise avec des enfant en bas âge? n’aurait-elle réllement « pas trouvé sa place » dans son ex-famille ? nous l’ignorons. Et en fait il ne nous importe pas de le savoir car la décision s’est imposée au fil des semaines:  ok chiens, ok chiennes, ok chats… et même ok poules, Chanel est parfaite pour vivre au Pays des Langues Bleues!
Et des enfants en bas âge, ce n’est pas là qu’elle risque d’en voir 😂
Alors c’est dit, Chanel est adoptée et elle répond déjà au nom de Charly.
Il manquait une fille parmi les garçons du Pays des Langues Bleues!

Pacha et Cacao

10 mai:

Un grand bonjour de Pacha !

Voilà 4 semaines qu’il est arrivé chez nous …et on peut dire que notre gros loulou fait de son mieux pour s’adapter à ses nouveaux humains et à son environnement. Il est très, très attaché à moi et me suit dans tous mes déplacements dans la maison, il vient maintenant chercher des caresses pour mon plus grand bonheur 😊
Il fait beau et la porte qui donne sur le jardin est grande ouverte , il aime s’y prelasser mais adore surtout se poster à la fenêtre d’où rien ne lui échappe le petit curieux 😉
Il grimpe désormais plus facilement dans la voiture, il a compris maintenant que c’était pour aller se balader et qu’après on rentrait à la maison  😊
Je le brosse tous les jours, il se laisse faire, ça a fait bcp de bien à son poil car il a fait une très grosse mue, la confiance s’installe lentement mais sûrement 😉tout évolue pour le mieux et tous les jours je lui murmure à l’oreille que je l’aime pour la vie!

 

1er mai: Pacha et Cacao font du cinéma, ils sont les héros d’un court métrage qui s’intitule  » La journée type de deux chiens heureux ».
Et pour être heureux, ils le sont!

 

27 avril: Pacha nous fait découvrir son beau jardin dont il ne se lasse pas:

Pacha:  » Y’a même un bassin avec des poissons et des plantes « zaquoitic » et quand il fait beau j’déjeun’ en terrasse, c’est trooop bien! Pis j’ai aussi deux promenades, matin et soir, mais faut y aller en voiture pass que pour le moment je me fatigue encore un peu vite. 

Pis tous les jours  on s’amuse avec mon pote Cacao. J’aime bien ma nouvelle vie! »

Avril 2022

Il en est des abandons comme des vêtements, il y a des modes.
Cette année la mode est aux chows croqueurs d’enfants; enfin, pas juste un enfant, l’enfant seul n’interesse pas plus que ça le chow chow, non, ce qu’il apprécie tout particulièrement c’est croquer DES JUMEAUX….

En général c’est la mère qui prend contact.
Le père ne dit rien, il suit.; Lui, le chien, il le garderait bien, il y est attaché. Mais madame assume le plus gros de la charge de travail avec les jumeaux, elle est dépassée, alors il bat en retraite, il acquiesce, pour avoir la paix.
Attention: ce n’est pas que l’histoire de Pacha que nous racontons là, c’est l’histoire de tous ces chiens, aimés, choyés…. jusqu’à ce que l’Enfant paraisse. Madame se transforme du jour au lendemain en mère ultra protectrice, parfois même dès le retour de la maternité, on l’a déjà vu …. « Il a voulu ataquer mon bébééééé » bêlent-elles, « c’est un mooooonstre« … Parfois même monsieur se sépare du chien PENDANT que madame est à la maternité, le chien n’interesse plus, madame a trouvé un autre petit être à aimer, du balai le cabot! cela aussi on l’a vécu..
Pourquoi ne pas tout simplement dire qu’on est dépassée par l’arrivée d’un bébé, et qui plus est de deux bébés d’un coup? Pourquoi jeter le discredit sur un animal qui ne peut démentir , par son comportement irréprochable, que si quelqu’un accepte de lui faire confiance?  Pauvres chiens…

Voilà donc le monstrueux Pacha, pas encore 3 ans,  confié aux bons soins de notre plus ancienne FA.
Un monstre sanguinaire croqueur de jumeaux Pacha?

« Il n’en donne pas l’impression » dit sa FA « face à notre fifille il est plutôt fuyard. Avec notre loulou  il est dans le jeu, brutus mais uniquement dans le jeu, pas de trace d’agressivité. Par contre qu’est ce qu’il daube! on a du mal à imaginer qu’il ait pu vivre dans la  maison avec une odeur pareille! » 

Pourtant madame nous avait assuré, la main sur le coeur, qu’elle n’avait rien changé aux habitudes de Pacha, il était toujours brossé 15 mn par jour…. Pourquoi n’y avons-nous pas cru? Parceque ce sont toujours les mêmes histoires.

Pourtant moi, j’aime bien être brossé…

48 h après son arrivée dans sa FA, Pacha prenait un premier bain, c’est dire la facilité de ce chow chow. Il en faudra d’autres, des bains,  pour rétablir l’équilibre cutané, finir d’enlever l’odeur…

Rapidement sa FA s est aussi  rendue avec Pacha chez leur amie qui possède des chats. Force est de constater que Pacha n’a envie que de croquer des jumeaux car les chats ne l’interessent pas non plus, mais alors, pas du tout!

Dans la foulée Pacha a été castré.

C’est le baptême selon Chow au Coeur, un rite de passage…

Et nous avons proposé Pacha à une candidate à l’adoption tombée amoureuse des chows grâce au chow de sa fille, Cacao, dont elle est la pet-sitter tous les jours de la semaine.  Candidate idéale pour Pacha qui aurait la présence d’un chow de son âge pour jouer et balader en journée et sa maman rien qu’à lui le soir et les we.
Rien qu’à  lui et au vieux matou de la maison….

Alors c’est toi ma nouvelle famille? Tu vas pas me faire le coup des bébés?

Que dire de l’arrivée de Pacha chez sa nouvelle humaine? Les images valent mieux qu’un long discours….

Deux frères…

Balades, brossage, jeux, repos, la vie est belle pour Pacha avec ou sans Cacao.
« Le chat n’a pas été perturbé du tout par cette nouvelle présence, Pacha  ne l’a même pas regardé, comme s’il n’y avait pas de chat dans la maison,  c’est vraiment une belle adoption, je suis on ne peut plus ravie! » nous assure sa maman.

Découvertes…

La vie est belle pour Pacha qui lui aussi dit à ses ex: « Merci de m’avoir abandonné! »

Rocky, Nikita, Mikado et leurs copains

17 mai:

Véronique: « Bonsoir avec les événements de ces derniers jours j’ai oublié l’anniversaire de Nikita  le 14 mai .

Deuxième anniversaire avec nous et ma Nini se remet très bien de son opération et retrouve la joie des galopades avec tous ses copains. »

 

9 mai:

Véronique: « Bonjour, Contrôle pour Nikita cet après-midi, elle a très envie de pouvoir courir de nouveau avec ses copains.

Rocky lui préfère faire la sieste au frais avec ses chats. »

4 mai:

Véronique: « Tout le monde s’entend bien, je peux les mettre tous ensemble avec les bullys. »

Mikado est vraiment un amour de chow . Elle aime rester à la maison avec ses chats, reprend goût à la vie et commence à jouer même si après elle a un peu mal à ses hanches.

Mikado l’amour à son papa ❤️

Nikita aura son contrôle le 9 mai, elle supporte de moins en moins que je la  laisse alors elle nous suit quand c’est possible dans nos déplacements .

L’opération de Rocky approche …. Le 5 mai. Ça va vraiment Le soulager. »

27 avril:

Véronique: « Après 1 mois de megaderm le résultat est plutôt sympa!

Rocky joue avec son copain Scotty

Tout le monde profite du beau temps! »

 

9 avril: Véronique: « Bonsoir, de retour de chez le véto pour le retrait des fils de Nikita qui s est très bien comportée. Je l ai portée pour la mettre sur la table de consultation et elle s’est laissé faire avec beaucoup de complaisance.« 

4 avril: « Petit Rocky est bourré d’arthrose. Il a du avoir les deux ligaments pétés dit mon ostéo et s’être remis tout seul.😪😡 »

Rocky chez l’ostéopathe.

2 Avril 2022:

Rocky, 3 ans et demi, est adopté.

C’est moâ!

Rocky, comme nombre de nos protégés, a été adopté sans faire l’objet d’une publication de notre part.
Pourquoi?
Ce n’est pas le portait de Rocky que nous ferons ici, son passé, sa santé, ses ententes car il a été adopté et cela ne présenterait aucune utilité, nous traiterons plutot des adoptants, de la façon dont il faut adopter, car Véronique et sa famille sont un exemple à suivre de la bonne démarche qui doit présider à l’adoption.

Rocky et une partie de sa fratrie

Combien de fois recevons nous des canditatures pour tel ou tel tel chow « parce que j’ai eu le coup de foudre » sans même que lesdites victimes du coup de foudre » n’aient lu intégralement la page du chow que nous avons pris la peine de rédiger? Nous nous retrouvons avec des candidatures pour des chows  incompatibles chats alors qu’ il y a des chats dans le foyer, pour des chows ayant besoin d’un exterieur alors qu’on vit en appartement, pour des chows qui ont impérativement besoin d’un congénère alors qu’on vit sans chien et qu’on bosse  à l’ extérieur 12 h par jours, on en passe, et des meilleures. « Oui, je sais, mais il est tellement bôôôôô! j’ai eu le coup de foudre! » entendons-nous.
Ah! le fameux coup de foudre! Ben non. Ce n’est pas comme ça que ça fonctionne.

Moi ch’uis Rocky et toi?

Si nous prenons la peine de faire passer les chows en famille d’accueil c’est pour bien les connaître, au physique et au moral.
Car nombre de cédants ne se rendent même pas compte des pathologies de leurs chows,  ou ils s’en fichent, ou ils les cachent, ou ils les minimisent en se disant que s’ils disent la vérité ils vont garder le cabot autour du cou, ou ils ne se rendent pas compte des besoins de leur chien, ou ils s’en fichent, ou ils les cachent, ou ils les minimisent pour la même raison, ou ils accusent leur chow d’être mordeur, ou croqueur d’enfant, histoire de justifier un abandon de convenance « c’est duuuuur vous savez, je l’aiaiaiaime mon chien, snif, mais je doit protéger mon bébé, snif-snif « …. Et les familles d’accueil doivent découvrir le chow, les raisons du mal être, faire faire les soins, le toiletter, le comprendre.

Combien de personnes aussi qui prennent contact après avoir adopté un chow via LBC ou FB:  » J’ai eu le coup de foudre! mais je n’arrive pas à l’approcher, il est dans le fond du jardin, il pleut, il fait froid, j’ sais pas quoi faiaiaiaire, snif, snif, snif…. »
Ah! le coup de foudre, toujours, qui a fait adopter un chien juste sur son aspect, sans rien en connaître.

Pas vrai Flocky?

Le coup de foudre disions-nous.
Ce n’est pas le coup de foudre qui a guidé Véronique et son conjoint lorsqu’ils ont adopté Rocky, pas plus que lorsqu’ils ont adopté Nikita ou Mikado.

Rocky et Mikado

Certes, ils rêvaient d’un chow chow mâle noir.  Mais un chow mâle noir qui soit compatible avec leurs nombreux chiens, mâle et femelles, leurs 4 chats, leurs chevaux, leurs volailles… ce n’est pas n’importe quel chien pour lequel ils auraient eu « le coup de foudre » qui était capable de s »intégrer au sein d’une fratrie aussi hétéroclite…

Rocky le jour de son arrivée chez Véronique.

Alors, comme nous connaissions les attentes de Véronique, lorsque Rocky nous a été confié et est arrivé chez Alix, que nous avons vu qu’il était ultra compatible chat,

J’aime bien les chats…

Qu’il supportait sans broncher le caractère spécial d’ Iris…

Moi j’aime pas les chiens, tu me lâches boule puante!

Qu’il était d’un caractère plutôt craintif et frileux envers tous ses congénères…

frileux, tu m’étonnes!

Nous étions presque sûrs que tout se passerait bien chez Véronique et nous lui avons proposé Rocky en FA  (difficile pour nous de tester la compatibilité chevaux et volailles) sitôt qu’il a été castré et opéré du voile du palais…

Voile du palais et castration Rocky

Courte digression mais d’importance, car il faut enfoncer le clou sur ce sujet: « Oh! mais moi le bruit qu’il fait ne me dérange pas, pas la peine de faire de frais! » entend-t-on parfois.
Heu…. comment dire? ce n’est pas votre confort que nous prenons en ligne de compte, c’est celui du chow.

 

Un chow qui racle ainsi au moindre stress est un candidat aux coup de chaleur indépendamment de la température extérieure et aux fausses routes à plus ou moins long terme; il faut donc le faire opérer, ce qui représente un coût et un risque anesthésique que beaucoup d’adoptants (d’adultes ou de chiots) se refusent à prendre ne mesurant pas l’incidence que peut avoir sur la santé un voile du palais trop long.
D’où l’interêt pour le chow de passer en FA…

Concernant Rocky, nous avons profité de l’anesthesie pour le faire tondre, même si « un chow chow ça ne se tond pas » car de sa vie passée il avait fait suivre  une quantité de noeuds et de crasse dont il était inutile de tenter de venir à bout sans user sa patience et le peu de confiance qu’il avait en ses nouveaux humains….

(Un regret, que les assistantes veto n’aient pas brossé un peu la tête ou au moins égalisé les poils…)

Si nous l’avions proposé à l’adoption il y aurait eu beaucoup de partages et peu de candidats; personne n’aurait pris contact pour invoquer « le coup de foudre »; Pourtant Rocky est une perle, une perle qu’ont su voir Véronique et son époux.

Une perle dans la sociabilité n’a jamais été prise en défaut, ni envers les autres animaux ni envers les humains…

Une perle qui deviendra une splendeur comme le laisse supposer les premiers clichés, ceux d’un prince en haillons…

…comme bien d’autres chows avant lui, comme Nikita et Mikado que les bons soins de Véronique ont littéralement transformées..

Tes poils repousseront beau Rocky, en attendant profite des joies que la vie offre à un chien de famille aimé!
Et si vous voulez un chow qui puisse convenir à votre vie, un chow presque sur mesure,  faites comme Véronique, n’attendez pas d’avoir « le coup de foudre », envoyez-nous une demande d’adoption!

Olya

17 mai:

« Olya est magnifique et très attachante. Il y a à peine deux mois qu’elle est à la maison et on a l’impression qu’elle a toujours vécu avec nous.
On sent qu’elle a confiance et elle nous fait de grosses fêtes après une de nos (courtes) absences. Mais, dans la mesure du possible nous l’emmenons partout pour l’habituer à toutes les situations. Sans compter les promenades classiques et celles de plusieurs jours en camping-car. Elle adore partir à l’aventure le nez à la fenêtre. Dès que le vehicule est ouvert elle saute dedans et nous y attend (au cas où on l’oublierai!). 
Elle est aussi joyeuse et maintenant aime jouer, notamment avec ses balles qu’elle fait rebondir pour mieux courir après.
La nourriture et la gourmandise ont aussi une grande importance dans sa vie et on la trouve toujours aux endroits stratégiques de la cuisine à l’heure des repas😄. Patiente mais déterminée à ne pas en perdre une miette. Elle sait aussi nous faire comprendre que son écuelle est vide et qu’il serait peut-être temps de la remplir!
Quant aux relations avec Cachou elles s’améliorent, bien qu’elle ai encore un peu tendance à lui courir après à  l’extérieur.
Par contre il faut encore être attentifs à certains moments car si elle est intêressée par quelque chose qui lui est inconu elle part comme une flêche et tire sur sa laisse en vrai chien de traineau. Mine de rien elle a une sacré force! Néammoins là aussi ça va bien mieux qu’au début, elle se calme plus rapidement et commence à écouter et comprendre le rappel. Et puis s’il y a une petite friandise à la clef, ça aide!
Voilà pour les principales nouvelles d’Olya. Quant à nous nous montons en Alsace ce week-end pour 1 mois ou plus et nous essaierons de passer vous voir pour vous la présenter notre retour.
Nous vous embrassons tous et à bientôt.

 

mars 2022

Nous avons récupéré Olya, qui aura bientôt 4 ans,  au refuge Un Gîte Une Gamelle de Rivesaltes.

Laure: « Lorsque nous sommes allés  chercher  Olya il y a 15 jours, je me suis demandé ce que j’allais bien pouvoir lui apporter, mis à part des adoptants car c’est une chienne parfaite,  vive et intelligente, bien dans ses pattounes, douce,  stérilisée et les vaccins sont à jour.

En examinant ses papiers nous avons vu qu’elle avait été opérée des deux ligaments croisés, donc son problème de santé est résolu et il ne semble pas qu’il y en ait d’autre.
Elle été abandonnée faute d’avoir le temps de s’en occuper.

Dans la voiture elle a été super sage, assise sur le siège arrière elle
a regardé le paysage durant les 2h30 de voyage.

Arrivée à la maison, en moins d’une journée elle avait pris ses marques. Niveau caractère, elle est un chow chow plutôt cool; Avec les autres chiens, elle a ses têtes mais sait prévenir quand ça ne lui plait pas.

Les chats elle ne connaissait visiblement pas, mais bon, rien de plus.
Leur gamelles lui ont semblé bien plus interessantes qu’eux mêmes.
Parce que il faut vous dire, Olya est gourmande ! elle aime bien une
petite friandise, qu’elle prend doucement, sait les réclamer quand elle
a envie.
La gamelle moment important de la journée.

Ses adoptants, nous les connaissons bien, il y a quelques mois le décès d’ Elsa les avait dévastés et ils ne peuvent évoquer leur douce fifille sans larmes dans la voix. On n’oublie jamais un être aimé…. 


Mais toutes les larmes qu’on peut verser, pour être necessaires et irrépressibles, n’en feront pas revenir le compagnon des jours heureux et d’autres chows sont là, qui eux aussi attendent de connaître le bonheur, ou de le retrouver.

Le courant est passé tout de suite, il faut dire qu’ils connaissent les chows! Le temps du déjeuner dominical Olya les avait embobiné avec ses grands yeux et son envie de câlins.

On leur souhaite à tous les trois une belle vie faite  de calins et de
ballades en camping-car »

Michèle: « Le camping-car et la compatibilité chat étaient les deux grands sujets de questionnement dans l’adoption d’ Oyla mais les deux se sont résolus très vite.
Oyla aime la voiture, c’est clair; elle a regardé le paysage durant la plupart du trajet, n’a pas stressé ni demandé à sortir. 

Bien qu’ Oylasoit plus volumineuse qu’ Elsa, le couchage que nous avions prévu semble lui convenir:

Avec la chatte la rencontre a été un peu plus compliquée mais je crois que c’est plus du fait de la chatte qui a dû confondre Oyla et Elsa: elle s’est jetée dans ses pattes comme elle avait l’habitude de le faire et Oyla a été surprise et l’a un peu coursée, la chatte a pris peur.
Le lendemain c’était déjà mieux mais Cachou est restée assez méfiante et n’a plus cherché le contact.
Au fil des jours les relations se font plus confiantes.


Voici quelques clichés d’ Olya, pris ce we; ceux pris sur la couche sont flous mais c’était pour montrer qu’elle s’habituait au moelleux de la mémoire de forme. La couverture est rose mais ce n’est que pur hasard!
😀Et après tout c’est une chowchotte!

Les autres photos sont meilleures, mais elle n’est pas toujours facile à photographier la Miss.

Sinon tout va bien et Olya a une faculté d’adaptation assez surprenante. Elle est très facile à vivre et a l’air de bien apprécier les promenades (minimum 3/4 d’heure) qui, les premiers jours se faisaient au « pas de course ». Elle ne s’arrêtait que très rarement pour renifler, elle tirait beaucoup sur la laisse et elle « traçait » sa route sans trop s’intéresser à son environnement.  Depuis deux jours elle prend plus son temps, renifle et va à la rencontre d’ autres chiens. Je pense qu’elle a compris qu’on ne lui écourterai pas sa balade et qu’elle pourrait en profiter. 
Evidemment elle adore les  calins, les caresses et les gratouillis. D’ailleurs elle en redemande. En un mot elle est adorable.
Les relations avec la minette sont en train de s’améliorer doucement mais sûrement, là aussi on est sur le bon chemin.
Mardi nous avons rendez-vous chez le toiletteur. Nous ferons d’autres photos après. »