Archives de catégorie : Chows adoptés en 2024

Gaïa, avec Ozzy et Balou

22 mai:
« Baignade au lac, j’ai aussi Ozzy en laisse car à cette période, jusqu à début juillet, on doit avoir nos chiens en laisse car beaucoup d’oiseaux migrateurs viennent et il y a aussi les nouveaux-nés🐣 Comme vous voyez, Gaïa adore l’eau et bien sûr, elle aimerait nager après le cygne😊🐾🐶🦢
Amitiés
Sandra »

Mai 2024

C’est en mars 2024 que Nathalie et Dominique, les parents d’Alby et Haustin sont allés chercher Gaïa chez sa propriétaire dont la santé et les finances ne lui permettaient plus de s’occuper d’elle correctement.
Évidemment la décision avait été difficile.
Évidemment il existe de vraies raisons pour se séparer d’un animal, raisons qu’on ne pouvait pas envisager quelques années auparavant lorsqu’on l’a acheté, qu on était deux, qu on était en bonne santé, que l’argent rentrait.
Évidemment passer par une asso pour se séparer de son chien est la meilleure solution , même si on croit souvent que trouver soi-même un bon adoptant est plus rassurant: les écumeurs du Bon Coin savent adopter un visage lisse et afficher un sourire rassurant à la question que chacun pose:
– « Vous m’assurez qu’il sera heureux? »
– « Mais oui madame, j’adore les animaux« .
Et roule petit bolide…. Une chaine dans le jardin attend le toutou et une armée de mômes morveux et hurlants est prête à se jetter sur lui, pour lui faire des câlins, bien sûr, le premier soir, avant d’oublier son existence dans le fond du terrain.
Quand la vie qui l’attend n’est pas plus cruelle encore…

On nous avait fait un descriptif de Gaïa:   très gentille fille, sociable avec les humains et avec ses congénères,  détestant les chats, infernale en voiture, adorant vivre dehors et ayant des problèmes de peau.

Nathalie et Dominique ont souvent été FA et ils savent que, s’il faut tenir compte des dires de l’ex famille, il faut aussi observer le comportement du chien ailleurs que dans son milieu habituel.

Gaïa haustin et Alby

 

La compatibilité chien, mâles et femelles, leur a tout de suite sauté aux yeux et s’est confirmée au fil des semaines: Gaïa, 6 ans, adore jouer avec ses congénères.

 

Les problèmes de peau en revanche ne semblaient pas évidents. Gaïa ne se démangeait pas vraiment par contre ce qui les a frappés c’est la sècheresse du poil et de la peau. Pas besoin de consulter un dermato pour comprendre qu’il fallait hydrater , ce que Nathalie s’est employée à faire: huile de coco en brossage et/ou en supplément dans les croquettes, c’est ce qu’il y a d’ efficace et de  moins onéreux lorsqu’il n’y a pas de pathologie sous-jacente. Mais on peut aussi penser aux suppléments comme Rédonyl, Mégaderm, Pet Phos,  aux spray hydratants comme Atop 7 de Dermoscent et autres produits vétérinaires.
Et surtout plus de bains hebdomadaires décapants à la Bétadine qui sont une abérration!
Semaines après semaines il est devenu évident que Gaïa n’avait jamais eu de problème de peau.

Aimant être dehors? Heu…..
Dès le premier we Nathalie et Dominique ont surtout constaté que Gaïa aimait être sur quelque chose pour se coucher. La table basse du coin salon extérieur faute de mieux….

Alors ils ont incité Gaïa à rentrer et manifestement l’intérieur ne déplaisait pas à la belle….

Nath et Dom lui ont aussi fait faire des balades en ville, ils ont habitué Gaïa à la rue, aux bruits, de façon à lui ouvrir des multiples possibilités d’adoption…
Décidément Gaïa ne présentait pas vraiment de difficultés.

Déjà stérilisée, rappel fait,  « problème » dermatologique évacué, il ne restait plus qu’à trouver des adoptants pour Gaïa.

C’est à la suite de cette vidéo de Gaïa publiée sur FB que Sandra a pris contact avec nous, ou plutôt repris contact car déjà l’an dernier Sandra avait souhaité adopter mais vivant en appartement, 3 étages sans ascenseur, déjà un chien mâle (husky) et une femelle , une adoption n’était pas évidente…. « Il va falloir trouver une femelle, de préférence, et sportive….c’est pas tous les jours qu’on a ça…. » lui avait-on dit.
Alors Sandra, qui voulait absolument adopter une chowchowtte (elle avait déjà partagé la vie de deux chow chottes adoptées en Grèce) chez Chow au Coeur a patienté.
Lorsqu’elle a vu Gaïa, Sandra a tout de suite pensé qu’elle était celle qui partagerait avec facilité la vie de ces deux loulous, Ozzy le croisé husty/eurasier et Balou, croisée elle aussi,  et elle nous a envoyé un mail.
Sandra ne nous avait donc pas oubliés et elle n’avait pas changé de projet, sympa.

Restait à convaincre Nath et Dom que la vie en appart, mais avec des adoptants responsables et dévoués à leurs chiens, pourrait convenir à Gaïa.

Lorsqu’on vit en appartement, qu’au pied de l’appartement s’étale le lac Léman, qu’on y laisse s’épanouir ses chiens au quotidien et qu’on obtient un husky aussi équilibré avec ses congénères qu Ozzy, n’ a-t-on pas fait la preuve de sa capacité à rendre heureuse une fifille de 6 ans, apte à monter des escaliers et dont le souhait le plus cher est de s’éclater avec des copains?
Réponse de Nath et Dom: SI

 

Alors le processus d’adoption a commencé.
La mise en contact des deux familles pour échanger au sujet de Gaïa, ses goûts, ses habitudes….  Nath: « Son ex nous a dit qu’elle était malade en voiture, pour la ramener chez nous on l’a mise sous Tranquiline, mais depuis on a fait quelques sorties et tout s’est bien passé…. mais pour la Suisse il faut au moins 7 h, je ne sais comment ça se passera… »
Il faut aussi faire le vaccin antirabique, et ne passer la frontière que 21 jours après… Du coup la récupération de Gaïa se fera fin mai. Prendra t-on  Ozzy et Balou pour faire les présentations en France? La promiscuité d’un habitacle de voiture est-elle bien favorable à un bon début de relations?
Tout cela s’envisage à deux, entre FA et adoptants.

J’vais partir?

Finalement Sandra et Aristotelis ont laissé leurs deux loulous en garde et ont traversé la France pour aller à la rencontre de Gaïa, sur la côte Atlantique.
Le soir même ils ont rencontré Gaïa et sa FA. La prise de contact s’est effectuée sans problème , comme toujours avec Gaïa.

Et le lendemain voyage retour vers la Suisse, 7 h de route entrecoupée de haltes (ce que nous ne recommandons pas en général car les chows sont souvent stressés, ont du mal à trouver leur place, et lorsque c’est fait autant ne pas les déranger) avec une Gaïa parfaitement à l’aise, inspectant les aires d’autoroute pour y laisser ses traces et remontant en voiture avec Sandra et Ari comme si elle les connaissait depuis sa naissance.

A l’arrivée la prise de contact avec Ozzy, 4 ans et Balou, 12 ans s’est aussi faite sans l’ombre d’une agressivité. Très vite Gaïa s’est sentie chez elle…

Me plait bien c’panier….

 

Voilà 17 jours que Gaïa vit en Suisse.

Manifestement une situation élevée n’est pas pour lui déplaire qui laisse libre court à sa curiosité de chowchotte:

Tu vois c’que j’vois?!

L’appartement non plus ne lui déplait pas, avec du soleil pour réchauffer la fourrure, de l’air pour caresser les poils et une vie de famille…

 

Et surtout des balades, pour le moment toujours en longe mais Gaïa s’en satisfait. Un jour elle sera libre, comme Ozzy 😊

Leetchi, rebaptisée Lili et Eva

Mai 2024

Leetchi est arrivée en FA chez Véronique et Hervé en février dernier.
Le même jour qu’ Ulka.

Ulka et Leetchi

 

Hé! tu viens, on va faire des bêtises!
Des bêtises, moi, j’en ai jamais fait, j’ai pas eu l occasion…

 

Il faut dire que Leetchi est une retraitée d’élevage, alors même si elle connait l’ interieur d’une maison, il faut être un zélateur de l’élevage tout à fait lobotomisé pour imaginer que plusieurs dizaines de chien(ne)s plus ou moins en chaleur, peuvent partager le même espace au sein d’une maison, tous installés dans une corbeille regorgeant de coussins moelleux pour partager la soirée tv avec leurs humains.
La réalité est toute autre.

On ne parle certes pas de maltraitance, juste de la réalité.
Les journées  n’ont que 24 h pour tout le monde et une certaine partie est réservée au sommeil, aux tâches que doit accomplir tout un chacun, aux enfants à s’occuper, à l’administratif de plus en plus lourd quel que soit l’entreprise, aux soucis de santé auxquels il faut faire face, aux parents qui vieillissent et dont il faut parfois s’occuper.
Vous connaissez? Les éleveurs n ‘en sont pas exemptés.
 » Avec tout l’argent que ça leur rapporte, ils peuvent bien embaucher » entend-t-on également. Peut être, peut être pas. Il y a un point d’équilibre difficile à trouver, qu on vende des chiots ou qu’on vende des vérandas ou des pizzas…. Il faut aussi trouver des employés conscienceux… gérer les contrats de travail qui se terminent parfois aux Prudhommes… La vraie vie quoi, pas la vie rêvée par tous ceux qui choient leur seul et unique chien et qui croient que vivre avec plusieurs dizines de chiens est le Paradis.

Alors, au milieu des soucis de tous les jours, on ne peut pas leur reprocher de ne pas s’apercevoir qu’un chien parmi les 20, 30, 50 chiens qu’ils ont, et parfois des races necessitant BEAUCOUP de vigilance ne va pas trop bien, qu’il baisse une oreille, qu’il boite, qu’ il faudrait le toiletter mais que le temps manque, qu’il faut d’abord nettoyer celui qui part en expo, pour tenter de valoriser l’élevage, qu’il faut emmener chez le veto la chienne gestante, un chiot souffrant…. l’autre, le plus vieux, c’est pas qu’on ne veut pas le soigner, mais il attendra bien demain, puis la semaine prochaine….puis on oubliera qu’ il souffre … et quand on s’en sépare c’est d’autres humains qui soigneront durant des mois l’otite devenue chronique, les ulcères de la cornée dus aux entropions non opérés, l’ arthrose trop installée pour opérer efficacement des ligaments croisés….

A l’inverse des crédules  zélateurs on entend souvent: « mais comment peuvent ils se séparer de chiennes qu’ils ont eu chiot dans les bras et qui leur ont rapporté des milliers d’euros? »
Eh! bien pour les mêmes raisons que celles citées plus haut.
Bien sûr un vrai petit élevage familial de 3 ou 4 reproducteurs peut choyer ses chiens comme vous le faites vous même, mais combien sont-ils à n’avoir que 3 ou 4 chiens? il y a les chiots qui n’ont pas été vendus et qui restent à l’élevage, il y a la vieille mamie qu on garde, allez, on passe à 7, 8, 9, 10 …. Oups!s il faut se mettre aux nombres ça coûte cher…. et il faut bien s’occuper de tout ce petit monde aussi. Alors on fait des portées… une sorte de spirale infernale se met en place. Représentez vous le travail quotidien que necessite un chien, soins, toilettage, ménage, promenade et multipliez par 10, 20 40…. ça vous parle?

Oui, un éleveur professionnel qui  choisit de se séparer de ses reproducteurs devenus trop vieux ou des jeunes impropres à la reproduction est juste un éleveur responsable, qui refuse pour eux une fin de vie dans un box de 5 m2, sans sorties, sans beaucoup de contact humain, sans la chaleur d’un foyer. Nous ne critiquerons jamais ces éleveurs là. Pas plus que les éleveurs familiaux responsables qui choisissent de garder leur vieille chienne, leur vieux toutou et qui n’ ont pas fait faire plus de 2 ou 3 portées à leur chienne, radiographiée, exempte d’entropion et de voile du palais.

Le vrai problème c’est le mélange des genres, c’est se faire passer pour un élevage familial lorsqu’on a une dizaine de chiens parqués dans un pré avec juste une caravane pour abriter la chienne qui met bas.
C’est se faire passer pour un élevage familial lorsqu’on a des locaux pour 49 chiens adultes et qu’on est forcément un professionnel.
Le problème c’est vendre des chiennes en sachant  pertinement qu’elles ont un pyomètre et en se gardant bien d’en parler à l’acquereur et prendre de ce fait le risque de voir mourir la chienne contre une poignée d’ euros.
Le problème c’est vendre une chienne de 6 ou 7 ans sans la stériliser au risque qu’elle continue sa carrière de reproductrice chez des requins à l’affut de ce type de bonnes affaires.
Le problème c’est de ne pas radiographier et faire reproduire des chiennes dysplasiques hanche et/ou coudes et qui finiront prématurément leur vie avec la démarche d’un cow boy, souffrant dans tout leur corps…. et qui reproduisent leur tare.
Le problème c’est de rechercher à faire naître des chiots de plus en plus typés pour être sûr de les vendre très cher à de gentilles imbéciles qui photographieront leur « bébé » sous toutes les coutures pour parader sur les réseaux sociaux sans même avoir notion que leur « bébé » souffre le martyre dans tout son petit corps.

Coup de gueule poussé, revenons-en à Leetchi.

 

Ce qui frappe d’ emblée Véronique, c’est son odeur. Pourtant on l’avait prévenue😋 …. bref, c’est un détail.

Sans être experte en allures de chow, ce qui frappe aussi Véronique, c’est la façon de marcher de Leetchi « patte arrière gauche« …..

Chose promise….. Voila Leetchi au bain:

 

Si vous avez mis le son de la vidéo vous aurez entendu que Véronique s’interroge sur un éventuel problème dermatologique qu’aurait Leetchi.
Mais que Véronique se rassure, Leetchi n’ a pas de problème dermatologique, elle n’a pas non plus un « produit » sur les poils.  C’est juste de la crasse, une sorte de suint qui desparaitra apres plusieurs lavages. Nous avons l habitude, concernant les chiens d’élevage, de faire au moins 3 bains en 15 jours, avec 3 shampoings à chaque fois.

J’deviendrai aussi belle que Snoopy?

Plus ennuyeux le problème d’ongle relevé par la toiletteuse et Veronique, la phalange d’un ergot est énorme, enflammée, l’ergot est comme enkysté…. il faudra montrer ça au véterinaire.

Autre chose, il est très net à l’écoute des vidéos que Leetchi a le voile du palais trop long.  Mais elle a déjà 8 ans et demi et elle est déjà stérilisée, va- t- on prendre le risque d’une anesthésie?

Décision difficile….

Décision difficile jusqu’à ce qu’il devienne évident que quelque chose cloche au niveau de la cicatrice de stérilisation….

La cicatrice de la sterilisation de Leetchi  présente un renflement sur 10 cm! C’est une hernie.
Pourquoi? Parce que les mises bas sont souvent faites par césariennes et que de césariennes en césariennes le ventre des chiennes ressemble à de la dentelle , le ventre n’est plus que peau cicatricielle et du coup le vétérinaire qui l’ouvre pour la dernière fois, quand toutes les possibilités de faire encore reproduire sont épuisées, eh bien ce vétérinaire ne sait plus où piquer pour recoudre et la cicatrice lache.
Parfois c’est la couture interne qui lache, là il faut foncer en urgence chez le veterinaire qui anesthesiera et recoudra encore, comme pour Zhao.

Zhao, une fille de Leetchi?
Bao, un fils de Leetchi? Nous organisons une rencontre entre Leetchi et Bao, en vacances à deux pas de la FA… mais ils ne se sont pas reconnus 😂

Résumons nous: une hernie et un ongle incarné (on craint un ostéosarcome) necessitent une anesthésie, peut être aussi  quelque chose à faire pour la patte arrière, alors pourquoi pas en profiter pour soulager aussi Leetchi de son voile du palais?

Direction Cognac où le Dr Hersan  soignera Leetchi au cours d’une seule opération. Et puis il faudra aussi faire les vaccins, détartrer, soigner une otite et un oeil infecté…..
Le long voyage sera effectué grâce à Veronique, Christelle et Gio ( à Chartres nous ferons rencontrer Leetchi et Dana, dans l’espoir que les liens du sang feront sortir Dana de sa torpeur, mais c’est un nouvel échec….), passage par le Chowpôle pour le parcours soin….

Leetchi Le Lude

Puis opérations par le Dr Hersan:

Leetchi palato ++++

…. et analyse de la phalange

Leetchi analyses

Puis renouvellement du soin de l’otite….

facture Leetchi vaccin et otite

La remise en état de la pauvre Leetchi aura demandé plus de 1300 e, hors facture veto payée par Véronique. Merci à elle.
Pour la patte arrière, bourrée d’arthrose suite à la rupture des ligaments croisés il n’y a plus rien à faire, hormis soulager les douleurs ponctuellement et donner des chondro-protecteurs au quotidien.

Mais je le vaut bien!

Alors nous remerçions ses ex de nous avoir confié Leetchi, nous les remerçions très sincèrement pour elle.
D’abord ils auraient pu ne pas la faire stériliser, ou la céder contre  stérilisation, laquelle n’aurait jamais été faite.
Leetchi aurait même pu continuer à faire des chiots chez ses nouveaux propriétaires, jusqu’à ce que mort s’en suive…. nous avons eu connaissance par un refuge d’une chienne chow pleine à…. 14 ans et décédée lors de la mise bas.
Ou tout simplement Leetchi aurait pu attérir chez des gens peut être gentils et pleins de bonnes intentions mais qui n’auraient pas su voir ses multiples souffrances ou n’auraient pas eu les moyens d’y remedier.

 

En convalescence chez Sophie Leetchi a largement profité de sa « presque » absence de douleurs, certainement nouvelle pour elle….

Leetchi a aussi appris à jouer, ici avec Poupée, qu’elle a peut être aussi connu dans sa vie d’avant….

Nous avons découvert que Leetchi est indifférente aux chats…

Eh la grosse! Tu bronze?

Leetchi, nous l’avons proposée à la maman d’ Eva, au motif, qui s’avèrera finalement faux, que Leetchi et Eva sont peut être mère et fille….

Leetchi et Eva, ou l’inverse…

Sophie, la maman d’Eva, a tout de suite accepté de donner une copine à Eva, une chienne plus âgée mais qui ressemble à Eva comme deux gouttes d’eau, au physique et au moral…. quoique Leetchi soit d’emblée plus affectueuse….

Sophie, sa maman et Eva n’ont pas hésité à traverser la France pour aller chercher Leetchi, pour tester la compatibilité avec Eva, mais aussi parce que c’est ça l’amour inconditionnel, on ne se fait pas livrer un chien comme un colis par Amazon, avec retour possible si le produit n’est pas conforme.

Quelques jours après:
Sophie: « Des nouvelles des filles: tout se passe bien on dirait qu’elles ont toujours vécu ensemble. J’ai rebaptisé Leetchi, elle s’appelera Lili.


Lili est très affectueuse voire plus qu’Eva. Elle reste toujours a côté de moi. Je les emmène toutes les 2 avec moi au travail.  Elles sont sages et ne disent rien.
Lili est contente de venir le matin. Elle est très proche de moi et reste toujours a proximité.

Ce soir elle est venue me chercher pour jouer elle était déchaînée et courrait partout dans le jardin alors Eva est venue se joindre à la partie. Elles ont fait les folles mais j’ai quand même surveillé car Eva est un peu brusque en jouant….

…. Maintenant elles sont crevées et ronflent comme un sonneur toutes les deux en stéréo plus le carlin.  J’en ai 3 qui ronflent« .

Voilà l’ histoire de Lili, une chienne retraitée d’élevage qui maintenant passe vraiment ses soirées devant la TV,  dans un dodo plein de coussins moelleux, avec sa copine Eva et leur copain Flaubert.

 

 

 

 

 

 

 

Prisca

09 mai:  « John Doe »  est une fifille , baptisée Prisca, et elle a été rapidement adoptée.

Nous sommes très heureux pour elle 🥰😘

13 avril 2024:

Nous relayons ce message pour un chow chow abandonné dans des conditions révoltantes. Nous l’appellerons John Doe du nom que la police américaine donne aux victimes non identifiées.

Pour tous renseignements merci de prendre contact avec le refuge SPA de Lyon Brignais.

 

Nahitys

Avril 2024

Une nouvelle venue dans la famille de Chow au Coeur: Nahitys.

Si Nahitys partage depuis plusieurs semaines la vie de Laetitia et de ses enfants c’est que Laetitia a d’abord pris contact avec nous.
Et Laetitia a pris contact avec nous malheureusement avec une bien triste histoire.
En effet, rêvant de partager sa vie avec un(e) chow, elle s’ était tout d’abord tournée vers une retraitée d’élevage qui lui avait été vendue non stérilisée, comme la plupart du temps. Est-ce que le contrat de vente imposait de stériliser la chienne, est ce que Laetitia a décidé de le faire pour éviter les soucis de chaleur nous n’avons pas posé la question, d’ailleurs sans importance.
Ce qui est sûr, c’est que la pauvre chowchowtte a succombé d’un coup de chaleur suite à l’attente dans la cage en post op.
Et Laetitia a eu une réaction très intelligente: plutôt que d’en vouloir au vétérinaire, elle lui a demandé de prendre conseil auprès des vétérinaires de Chow au Coeur qui font beaucoup de nos opérations et savent gérer le post op, car NON, LE POST OP D’ UN CHOW (ou peut être de tous les chiens primitifs?) NE SE GERE PAS COMME LE POST OP D’ UN AUTRE CHIEN, tous nos vétérinaires attitrés savent qu’il ne faut pas laisser le chow dans une cage lorsqu’il est réveillé, au risque de le voir partir d’un coup de chaleur ou d’un SDTE.

Nous avons beaucoup échangé avec Laetitia et  puis un jour elle s’est sentie prête à continuer sa vie  avec un(e) autre chow.
Vie en appartement avec rdj, deux enfants, et surtout…. un chat!
Ah! la compatibilité chat!
Plusieurs expériences nous ont démontré qu’on ne peut pas être sûrs à 100 % car tout dépend aussi du chat et de la façon de faire les présentations. Alors lorsqu’on nous vous proposons un(e) chow à l’adoption dont nous considérons qu’il ou elle est compatible chat, de grâce! n’allez pas chipoter sur la couleur , le sexe ou l’âge! la compatibilité avec votre chat doit l’ emporter sur les critères annexes.
Cette réflexion est l occasion d’une mise au point:  la démarche de l’adoption n’a rien à voir avec la démarche de l’achat:
on adopte en pensant à l’animal dans le besoin et peu importent les critères qui ne sont pas liés à l’intégration dans la famille, comme la couleur,  le sexe ou l’ âge. On ne va pas dans une association de protection animale pour y faire son marché.
on achète en pensant à soi, en se projetant avec un chien de tel ou tel sexe et de telle ou telle couleur et qu’on baptisera de tel prénom. De nombreuses personnes ne se projettent même pas avec un chow qui dépasse le stade de la boule de poil de 5 kg, c’est dire le manque de  considération pour l’animal, c’est MOI MOI MOI au centre de tout……. Ces personnes là ont des quantités d’éleveurs pour faire leur choix d’un chiot.

Retour sur Nahitys car c’est elle que nous avons proposée à Laetitia.
Nahitys était parmi nous depuis le 17 septembre.

Nahitys et Poupée chez Sophie

6 ans, cinnamon. Cannelle en français mais « cinnamon » c’est plus snob. Surtout avec une pointe d’accent british.
Pas trop sereine, pas trop confiante Nahitys; mais rien d’extraordinaire à ça, Nahitys était  juste une chienne en perte de repères qu’il a fallu apaiser, rassurer. Et lorsque nous aurions pu la stériliser les chaleurs se sont déclenchées, il a donc fallu attendre deux mois pour la stériliser.

Chuis patraque, heureusement j’ai découvert le canapé…

Mais non!!! impossible d’attendre! suite aux chaleurs Nahitys a fait un pyomètre et nous avons du la faire stériliser en urgence. Nous en avons profité pour faire opérer le voile du palais.

Ca va m’faire mal?

Ovario et palato Nahitys

A peine remise de sa stérilisation, c’est un ligament croisé déjà hyperlaxe qui a lâché.

ligaments croisés Nahithys

Difficile à Gérer Nahitys; une obsession: enlever son bandage.

Et pour couronner le tout Nahitys a fait un énorme  hot spot et un abcès sur la patte non opérée! Un abcès qui remontait jusqu’ au dos.
C’est peut être de cet abcès que Nahitys a le plus souffert car la douce fifille, devenue très câline au fil des mois ne voulait absolument plus être approchée!

Chez Sandrine, au coin du feu

Nahitys et Lhya

Fort heureusement les vétérinaires nous prennent en extrême urgence et même si ce matin là il y avait 23 opérations de prévues Sandrine a pu faire opérer Nahitys.
Pas de drain, juste antibios et anti inflammatoires.
Elle s’est remise assez rapidement.

Mais les raisons qui ont provoqué cet abcès demeurent inconnues. Aucune trace sur sa fourrure d’un problème qui aurait pu être identique auparavant, mystère…. Reviendra? reviendra pas?

J’espère que non, j’ai eu trooop mal!

Une fois remise de l opération des ligaments pour laquelle les consignes en post op strict  durent plusieurs semaines il était temps pour la belle Nahitys de rejoindre sa famille pour la vie.

Il faut se faire belle.

Conduite par Sandrine, ce fut un joli voyage …

….. qui lui a permis de retrouver pour quelques heures sa maman Hailing, qui avait aussi été en FA chez Sandrine.

A vrai dire c’est surtout Sandrine qui a eu beaucoup de plaisir à retrouver Hailing car mère et fille ne se sont pas reconnues…

 

Hailing, 12 ans et Nahitys, 6 ans

Sandrine a accompagné Nahitys dans sa nouvelle vie tout au long du WE de Pâques:
– découverte des deux jeunes enfants et réciproquement, mais lorsque les enfants sont gentils et respectueux des animaux il n’y a pas vraiment d’inquiétude à avoir;
– découverte du chat, avec lequel tout s’est bien passé,

– découverte de son nouvel environnement aussi, appartement…

…et extérieur.

Quelques jours plus tard:
Laetitia: « Nahitys va bien. Elle s habitue doucement mais sûrement. Elle mange même ses gélules pour les articulations au milieu de ses croquettes. Hier j avais un doute mais maintenant j en suis sûre 😁
J’ arrive à la grattouiller et à la brosser, pas encore sur l arrière train. (Probablement encore douloureux, d’un côté opération des ligaments, de l’autre hot spot et abcès, ndlr)
Elle devient coquine aussi, elle adore chiper le linge qui sèche et je le retrouve en boule entre ses pattes.
En somme, tout se passe bien mais je ne pense pas que je pourrais un jour l emmener faire mes grandes balades en forêt.
Peu importe, Nahitys fait maintenant partie de la famille! « 

Naïa (3)

8 avril:

Sylvie: « Naïa commence à s’intéresser aux jouets !

…. En fait c est surtout son adoptante qui joue à la baballe: Naïa la pousse du nez et elle va la chercher.

Vraiment du bonheur cette chienne, elle ne nous quitte pas d’un pas, j’ai droit moi aussi à une fête pas possible si je m’absente.

 

Au cas où Jean Marc s’absente…

Par contre elle court après les oiseaux ! Il n’y a pas que les chats qui la motivent 😂

Aucune difficulté pour la brosser, je n’en reviens pas! »

Avril 2024

C’est en décembre que Naïa, 3ième du nom, nous a été remise par son deux pattes. Oh ça n’a pas été de gaité de coeur….
Depuis l’été 2023 il y avait eu beaucoup d’atermoiements, l’espoir que la situation s’arrangerait, qu’une solution serait trouvée, mais madame est restée inflexible: l’ ENFANT ne devait pas risquer de trébucher sur une crotte de Naïa durant son  apprentissage de la marche,  nous a confié Monsieur.
« Pourtant elle est adorable. Elle est douce, gentille. Toute petite déjà, à l’élevage, elle avait sur son visage une douceur extrême. Mes filles et moi en sommes tout de suite tombés amoureux« .
Mais la vie passe, d’autres priorités prennent la place du chien…

« Tu verras, tu seras bien au Chowpôle, tu auras plein de copains pour t’amuser…. » C’est sur ces paroles plutôt destinées à se rassurer qu’à rassurer la petite chienne de 6 ans que monsieur et Naïa se sont dit adieu pour toujours un dimanche matin, sur un parking.
Il n’était pas le seul à pleurer….

Naïa a fait le voyage gentiment assise sur la banquette arrière.
Arrivée au Chowpôle, Naïa a eu très peur de cet endroit inconnu, elle tirait pour fuir. Vite, on monte dans la maison. Louki, Gaston, Charly, MeiLin (depuis rebaptisée Hisoka),  Mamouna (qui ne s’appelait pas encore Mayana), une autre Naïa aussi (dont nous parlerons plus tard) lui font bon accueil, on enlève la laisse pour les laisser faire connaissance tranquillement sachant qu’ il n’y  aucun risque de mésentente….
On sent bien que parmi tous ces chows Naïa n’est pas à l’aise. Elle se demande ce qu’elle fait là, où est son papa, où sont ses repères. Ça fait de la peine car effectivement, Naïa est très douce, très paisible, elle panique mais dans un calme apparent, dans sa tête tout doit se bousculer…. Peut être se rassure-t-elle en pensant que c’est momentané…. Elle mange, c’est déjà ça.

Elle mange ET elle fugue! A peine dehors on la voit au point le plus éloigné de la maison qui cherche à passer sous la clôture. Et elle y parvient car la clôture en grillage  manque précisément de solidité A CET ENDROIT LA du fait de travaux. Elle a l œil pour se carapater Naïa!
La voila face à Boulki, Canisse et Lowen … Manifestement Naïa n’a pas envie de partager les jeux un peu brutaux de Bouboule, elle fuit.

Les semaines qui suivent se passent à surveiller Naïa, qui sort toujours de l’enclos pour aller se coucher vers l’autre clôture, celle qui sépare du pré…. Pour se coucher ou pour observer les possibles failles? On vit sur le qui-vive.

Nous sommes soulagés lorsque Joël vient refaire le grillage du premier enclos. Naïa, elle,  semble triste de ne plus pouvoir passer par le trou qu’elle a fait… Déçue? Résignée? Du coup elle est obligée de fréquenter davantage le premier groupe de loulous; et elle trouve certainement qu’ils ne sont pas si mal que ça car la nuit elle quitte la partie cuisine …..

….. pour s’installer avec eux dans le salon.  Il y  a du mieux.

De gauche à droite, Naïa Charly et Izzie

Mais le déclencheur pour Naïa fut surtout l’arrivée de deux autres fifilles, Neiji et sa fille Théa venues retrouver leur grand-mère Mamouna.

Mamouna, Neiji et Théa

Neija a commencé bien vite ses chaleurs ce qui a rendu Naïa folle d’ excitation. Elle ne cessait de lui lécher les oreilles, de l’inviter au jeu, de la chevaucher… Au Chowpôle nous avons eu 1 mois de cavalcade et de joie de vivre! Tout le monde jouait, même les plus en retrait, même les plus traumatisées, comme l’autre Naïa qui ne cessait de tourner sans jamais se poser depuis son arrivée en…. septembre.

Nous aurons l’occasion de vous reparler de ce mois de janvier en folie car il a été déterminant dans la vie de plusieurs chows.

Naïa et Naïa

En février le moment est venu de faire stériliser Naïa, arrivée au Chowpôle peu après ses chaleurs. Nous sommes descendues à Cognac pour voir le Dr Hersan car il semblait que Naïa ait un peu d’entropion à l’ œil gauche. Mais non, apparemment juste un peu d’allergie, le Dr Hersan s’est refusée à y toucher, seule la stérilisation a été faite, dont Naïa s’est parfaitement remise.
« Il faudra penser à la mettre au régime, elle a plusieurs centimètres de gras sur le bidou » avait préconisé le Dr Hersan. Heu…. Depuis l’établissement du certificat de bonne santé, quelques semaines après, Naïa a pris 1,5 kg… Certainement la faute aux Petit LU du matin…. Pas grave, toute rondelette Naïa est très mignonne.
Il est temps de penser à son adoption.

C’est à ce moment là que Sylvie a pris contact car elle venait de perdre son Horace, son chow adoré depuis 12 ans. Horace, nous le connaissions un peu, il était passé au Chowpôle durant l’été 23, le jour de l’adoption de Lili et Lulu. Et bien avant Sylvie avait tenté l’adoption de Darling mais Horace ne l’avait pas acceptée et c’est avec beaucoup de chagrin que Sylvie avait du se résoudre à nous  rendre Darling car selon elle Horace l’aurait tuée, ou du moins bien amochée. Horace était devenu exclusif avec l’âge….

Darling

Depuis 10 jours Naïa partage la vie de Sylvie et de son époux. Spontanément c’est d’ailleurs vers ce dernier que Naïa manifeste le plus de sympathie. Vieux souvenir certainement …. Mais en quelques jours de balades, de petits plats et de câlins Sylvie  a bien gagné en intérêt et Naïa ne fait plus de différence.

Régulièrement nous avons des messages « J’ai du la laisser seule deux heures, j’étais un peu inquiète mais Naïa n’a pas bougé« …

…. »En balade elle est très mignonne, au moins je peux papoter avec des personnes qu’ Horace m’empêchait d’approcher, il ne s’entendait pas avec nombre de ses congénères; pour les chats ils se ressemblent, Naïa aussi les déteste, j’ai failli voler » « Le resto aussi est validé, Naïa s’est mise sous la table, elle n’a pas bougé« …..

… Et une question « Mais comment peut-on abandonner une chienne aussi parfaite? » C’est une question que nous nous posons souvent….

Ah! Maintenant Naïa vit en appartement, fugue impossible jolie demoiselle! 😉