Guérande ex Gourmande, Adèle ex Eden, Dounek ex Doki et Matchek

08 août 2019: « Quelques photos de la petite famille. Guérande est de plus en plus épanouie,et je crois qu’elle a trouvé le bonheur auprès de ma mère, et c’est avec plaisir qu’elle vient passer des après midi chez moi pour rejoindre ses chow de cœur! et se faire câliner par mes petits enfants. »

1 er juillet: « J’ai emmené Gourmande, renommée « Guėrande  » car bretonne!! chez le toiletteur. Elle est magnifique!! »

Vendredi 7 juin.

Des proches de la protection animale ont été stupéfaits et choqués lorsque le jeudi 7 juin ils ont appris via le compte fb public de la maîtresse de Gourmande,  qu’elle avait rv le lendemain, 8 juin à 14 h pour la faire euthanasier.

Motif: rien de médical, « juste » Gourmande tue les chats du voisinage.

N’ ayant pas de contact direct avec la maîtresse, nous lui avons fait proposer de récupérer Gourmande via une intermédiaire sensible à la protection animale.

Refus.

 

Vendredi 8 juin.

11 h: Nous entrons en contact avec le vétérinaire choisi pour euthanasier Gourmande afin de proposer notre solution: une FA dès le jour même pour la rapidité, des adoptants dans la foulée.

11h30: Pour officialiser notre proposition nous passons par l’avocat de Chow au Cœur, Me Marie-Doutressoulle, dont il faut admirer la réactivité.

14h-15h: L’équipe vétérinaire essaye de convaincre -avec succès!- la propriétaire de Gourmande de la laisser en vie.

16h: Nous entrons en contact avec la maîtresse de Gourmande pour la signature du contrat de cession.

18h: Dominique,  (l’adoptante de Joyce) qui s’est rendue disponible au pied-levé et qui est la plus proche de Gourmande (2h de route) récupère celle-ci chez le vétérinaire.

Gourmande est sauvée.

Gourmande est désormais adoptée et nous ne présenterons pas particulièrement cette chowchowtte douce, facile et superbe. Ok, elle n’aime pas les chats, mais c’est son seul défaut….

Mais Gourmande est l’occasion de revenir sur l’abandon des chows  et notre prise en charge de celui-ci.

Car, peut être paradoxalement,  si la maîtresse de Gourmande voulait l’euthanasier, c’est qu’elle l’aimait. Oui, oui, vraiment!

  • La maîtresse de Gourmande refusait l’abandon car elle ne voulait pas pour sa chienne, qu’elle aimait, une vie carcérale, en box.

Les chows que nous prenons en charge sont hébergés en famille, avec les animaux de la maison, ils ont la même vie qu’eux, sont soignés de la même façon, toilettés, promenés, nourris de la même manière.

  • La maîtresse de Gourmande ne voulait pas que sa chienne tombe entre n’importe quelles mains et soit battue, pour n’importe quelle raison, ou pour lui faire perdre l’habitude de tuer les chats.

Les chows que nous faisons adopter partent auprès d’adoptants soigneusement sélectionnés et le nombre des candidats à l’adoption qui ne sont pas retenus (peut être parfois à tort) est gage de la rigueur de nos critères. Ce sujet avait déjà été abordé sur la page de Haddock https://www.chow-au-coeur.fr/haddock/

 

  • La maîtresse de Gourmande trouvait plus responsable de sa part d’assumer sa chienne jusqu’au bout et ne passer la difficulté à quelqu’un d’autre.

C’est un comportement très louable. 

C’est un comportement très louable et très responsable et que d’autres propriétaires de chows ont eu après avoir tenté diverses solutions pour vivre avec leur chow et ne pas y être parvenu. Nous avons pour projet de créer une structure afin d’ accueillir ces chows inadoptables et leur éviter une fin prématurée. Cf le Fonds de dotation Chow au Cœur https://www.chow-au-coeur.fr/fonds-de-dotation-chow-au-coeur/

Mais il y a des degrés dans la difficulté de vivre avec un chien et ce qui est impossible à certains (manifestement les chats du voisinage, omniprésents sur le territoire de Gourmande, rendaient celle-ci ingérable) est tout à fait possible à d’autres et en l’occurrence, tout le monde n’a pas de chat dans son entourage immédiat.

En quelques heures, grâce à la mobilisation de nos membres qui ont su  bouger et faire bouger les choses, Gourmande est passé du statut de chow à problème en instance d’euthanasie à chowchowtte très sympathique, adoptée et choyée.

Nous nous félicitons de l’heureux dénouement de cette affaire, pour Gourmande d’abord, qui fêtera ses 9 ans le 2 juillet prochain, pour son adoptant, qui est redevenu grâce à elle le plus heureux des hommes, et aussi pour son ex-maîtresse qui aurait eu bien du mal à vivre avec le poids sur son cœur de l’euthanasie de celle qu’elle aimait.

 Ensemble nous pouvons beaucoup!