Guérande ex Gourmande, Adèle ex Eden, Dounek ex Doki et Mazcek

27 août:  Les vacances d’Adèle.

« Je vous envoie quelques photos de mon séjour en Bretagne où nous sommes parties quelques jours entre filles , maman et moi, Dounek et Maczek étant restés à la maison avec des cousins de maman.

 

Vous allez me dire et Yoko que maman avait rebaptisé Michko??? Et bien, Maczek en avait décidé autrement , au bout d’un mois, il était temps pour notre copain Mitchko , qu’il rejoigne sa famille ! Il faut dire que Maczek est un amour de chow , mais parfois il a beaucoup de caractère!!!

Maman a été triste de le quitter , mais en même temps elle savait que Yoko allait trouver le bonheur . Désormais, il coule des jours heureux ,et il reçoit autant d’amour qu’il en donne .  »

 Mitchko, redevenu Yoko

29 juin: La fratrie c’est agrandie de Yoko (bis), que Béatrice a rebaptisé Michko:

« Il y a maintenant 15 jours que Yoko est venu rejoindre sa FA en Seine-Maritime.

A son arrivée, Yoko était angoissé, respirait très fort, mais, très rapidement sa respiration s’est apaisée et , dès le premier soir , une bonne gamelle de riz, steak haché, haricots verts a été bien vite avalée et une
bonne nuit de sommeil a suivi .

Maczek , 3 ans , le plus jeune mais le plus dominant l’a très vite
accepté au sein de la famille chow. Quant à Dounek , âgé de bientôt 12ans et Adèle la petite princesse , qui sait se montrer « pestouille » quelquefois, il n’y a eu aucun soucis. N’oublions pas la belle Guérande , la chowchotte de ma mère , qui vit à quelques rues de chez nous, elle a été très heureuse de rencontrer son nouveau cousin!
Mais il faut dire que Yoko est comme le dit si bien Sylvie, la crème des crèmes.

Ayant quelques signes de boitement qui le faisaient souffrir, je l’ai emmené consulter le vétérinaire, et là encore bien que les différentes manipulations pour en déceler la cause ont pu déclencher des douleurs,
Yoko n’a montré aucun signe d’agressivité. Avec le traitement d’anti-inflammatoires et de chondro-protecteur, tout est rentré dans l’ordre dès le lendemain matin et mon Yoko peut à nouveau gambader pour sa plus grande joie.

Bref, c’est un bonheur d’avoir rencontré ce petit chow qui ne demande qu’à donner de l’amour et en recevoir , il a trouvé sa place au sein de ma petite famille et nous avons décidé de l’adopter et de lui donner le doux nom de MICHKO , diminutif de Michoko : « petit coeur tendre de caramel
fondant enrobé de chocolat noir! »

 

03 juin: Dans la fratrie de Dounek, Maczek, Guérande et Adèle il y avait aussi Mitsie. Mitisie n’était pas un chow chow. Mais tous l’aimaient très fort. Ce soir ils lui rendent hommage:

« Ce matin, maman est partie avec Mitsie enroulée dans sa couverture chez le vétérinaire, mais, elle est revenue seule et bien triste . Alors tous les trois, nous l’avons entourée pour lui signifier que nous avions compris et que nous partagions sa peine.

Elle va nous manquer notre vieille Mitsie , elle ne sera plus là pour nous râler dessus, nous piquer un de nos coussins le soir pour regarder la télé, mais nous savons qu’elle est partie au pays des étoiles!
Nous te disons adieu  petite Mitsie de la part de ta famille chow. »
Et oui, il y en a qui abandonnent, qui maltraitent, qui ne donnent aucun soin, et d’autres qui pleurent leur chien , même si ce sont de très vieux toutous, car ils font partie de notre vie, ils nous apportent tellement d’amour et de réconfort!

 

28 mai: 4 nounours après le bain:

19 mai: Quelques frayeurs pour Béatrice car Guérande avait périodiquement quelques ennuis gastriques.

Mais tout va presque bien! Ouf!

 » Aujourd’hui, j’étais à Rouen pour faire passer une endoscopie  sous anesthésie générale à Guérande . 

Le diagnostic est une gastrite , un duodénum un peu élargi et le pylore qui ne se referme pas complètement, donc rien de bien grave, j’avoue que  nous sommes soulagées… Nous attendons le résultat de la biopsie dans une dizaine de jours. 
Voici une photo de Guérande au sortir de son examen, elle est fatiguée mais s’est très bien réveillée et surtout n’étais pas du tout angoissée.« 

 

07 avril: Aïe! Dounek a une otite! Récit par Béatrice, sa maman:  « Hier , Dounek a passé une très mauvaise nuit , demandant plusieurs fois à  sortir ,ce qui  n’est pas de son habitude. Ce matin du pus sortait de ses oreilles.  Visite chez le veterinaire qui est à 30 km, je me suis fait arrêter par les gendarmes,  mais voyant ma bonne foi,  j’ai pu continuer mon chemin.  En fait, ses oreilles étant sur – plissées avec l’âge,  la macération provoque une eczéma qui suppure entraînant une otite. Bref , il faut raser les abords des oreilles en permanence. Doudou est soulagé et nous sommes rentrés sans soucis, il est sous traitement pendant 10 jours. »

Courage Doudou!
Voilà les dernières nouvelles , toute la famille chow  se porte bien. « 

28 mars 2020: « Quelques nouvelles de la tribu, Adèle est inséparable de son Maczek, elle commence à  être moins peureuse par rapport aux 2 pattes . Dounek qui va sur ses 13 ans est toujours très vaillant , et leur vieille Mitsie la doyenne toujours très respectée, les accompagne dans leur sieste au soleil !  »

24 décembre: Une bien jolie famille de chow qui pense aussi à nous:

Guérande, Adèle, Matcheck et Dounek

22 novembre:  » Tout le monde va très bien. 

Adèle ne se gratte plus  ou si peu , je gère avec un shampoing désinfectant et de l’argile verte. Elle est de plus en plus belle, elle a pris un peu de poids ,ce qui lui fait du bien.  Elle reste malgré tout craintive vis à vis des hommes !!!
Quant à Dounek qui va sur ses 12 ans en janvier, il est , je crois , heureux de vivre en famille chow, j’arrive à  le promener détaché, il n’est plus du tout angoissé.  Comme dirait mon petit fils, c’est un  » papounet »
Guérande vit chez maman, mais on se voit quasi tous les jours et elle voit ses cousins chow toutes les semaines,  elle aussi est en pleine forme, c’est vrai que maman la chouchoute et c’est une réelle compagnie pour ma mère« 

08 août 2019: « Quelques photos de la petite famille. Guérande est de plus en plus épanouie,et je crois qu’elle a trouvé le bonheur auprès de ma mère, et c’est avec plaisir qu’elle vient passer des après midi chez moi pour rejoindre ses chow de cœur! et se faire câliner par mes petits enfants. »

1 er juillet: « J’ai emmené Gourmande, renommée « Guėrande  » car bretonne!! chez le toiletteur. Elle est magnifique!! »

Vendredi 7 juin.

Des proches de la protection animale ont été stupéfaits et choqués lorsque le jeudi 7 juin ils ont appris via le compte fb public de la maîtresse de Gourmande,  qu’elle avait rv le lendemain, 8 juin à 14 h pour la faire euthanasier.

Motif: rien de médical, « juste » Gourmande tue les chats du voisinage.

N’ ayant pas de contact direct avec la maîtresse, nous lui avons fait proposer de récupérer Gourmande via une intermédiaire sensible à la protection animale.

Refus.

 

Vendredi 8 juin.

11 h: Nous entrons en contact avec le vétérinaire choisi pour euthanasier Gourmande afin de proposer notre solution: une FA dès le jour même pour la rapidité, des adoptants dans la foulée.

11h30: Pour officialiser notre proposition nous passons par l’avocat de Chow au Cœur, Me Marie-Doutressoulle, dont il faut admirer la réactivité.

14h-15h: L’équipe vétérinaire essaye de convaincre -avec succès!- la propriétaire de Gourmande de la laisser en vie.

16h: Nous entrons en contact avec la maîtresse de Gourmande pour la signature du contrat de cession.

18h: Dominique,  (l’adoptante de Joyce) qui s’est rendue disponible au pied-levé et qui est la plus proche de Gourmande (2h de route) récupère celle-ci chez le vétérinaire.

Gourmande est sauvée.

Gourmande est désormais adoptée et nous ne présenterons pas particulièrement cette chowchowtte douce, facile et superbe. Ok, elle n’aime pas les chats, mais c’est son seul défaut….

Mais Gourmande est l’occasion de revenir sur l’abandon des chows  et notre prise en charge de celui-ci.

Car, peut être paradoxalement,  si la maîtresse de Gourmande voulait l’euthanasier, c’est qu’elle l’aimait. Oui, oui, vraiment!

  • La maîtresse de Gourmande refusait l’abandon car elle ne voulait pas pour sa chienne, qu’elle aimait, une vie carcérale, en box.

Les chows que nous prenons en charge sont hébergés en famille, avec les animaux de la maison, ils ont la même vie qu’eux, sont soignés de la même façon, toilettés, promenés, nourris de la même manière.

  • La maîtresse de Gourmande ne voulait pas que sa chienne tombe entre n’importe quelles mains et soit battue, pour n’importe quelle raison, ou pour lui faire perdre l’habitude de tuer les chats.

Les chows que nous faisons adopter partent auprès d’adoptants soigneusement sélectionnés et le nombre des candidats à l’adoption qui ne sont pas retenus (peut être parfois à tort) est gage de la rigueur de nos critères. Ce sujet avait déjà été abordé sur la page de Haddock https://www.chow-au-coeur.fr/haddock/

 

  • La maîtresse de Gourmande trouvait plus responsable de sa part d’assumer sa chienne jusqu’au bout et ne passer la difficulté à quelqu’un d’autre.

C’est un comportement très louable. 

C’est un comportement très louable et très responsable et que d’autres propriétaires de chows ont eu après avoir tenté diverses solutions pour vivre avec leur chow et ne pas y être parvenu. Nous avons pour projet de créer une structure afin d’ accueillir ces chows inadoptables et leur éviter une fin prématurée. Cf le Fonds de dotation Chow au Cœur https://www.chow-au-coeur.fr/fonds-de-dotation-chow-au-coeur/

Mais il y a des degrés dans la difficulté de vivre avec un chien et ce qui est impossible à certains (manifestement les chats du voisinage, omniprésents sur le territoire de Gourmande, rendaient celle-ci ingérable) est tout à fait possible à d’autres et en l’occurrence, tout le monde n’a pas de chat dans son entourage immédiat.

En quelques heures, grâce à la mobilisation de nos membres qui ont su  bouger et faire bouger les choses, Gourmande est passé du statut de chow à problème en instance d’euthanasie à chowchowtte très sympathique, adoptée et choyée.

Nous nous félicitons de l’heureux dénouement de cette affaire, pour Gourmande d’abord, qui fêtera ses 9 ans le 2 juillet prochain, pour son adoptant, qui est redevenu grâce à elle le plus heureux des hommes, et aussi pour son ex-maîtresse qui aurait eu bien du mal à vivre avec le poids sur son cœur de l’euthanasie de celle qu’elle aimait.

 Ensemble nous pouvons beaucoup!