Chuan

06 août: « Que de bonnes nouvelles aujourd’hui, notre Chuan est belle et bien remis de sa castration depuis plusieurs jours 🙂

Petite balade ce matin dans les bois sans laisse pour une partie du parcours, première douche cet après-midi (bienvenue avec la chaleur) et brossage …..

….accompagné de câlins ce soir (Chuan adore nous présenter son derrière pour qu’on lui caresse le haut du dos!) .

Une très belle journée en somme !!!  »

 

14 juillet:  Ce jour férié nous apporte des nouvelles du beau Chuan, victime de quelques mésaventures logistico-médicales:

 » Chuan a eu son rappel d vaccins et il a été castré jeudi dernier. Nous nous sommes mal débrouillés…j’avais commandé sur Croquetteland un collier qui n’est jamais arrivé, donc Chuan a eu une collerette en plastique. Il vivait très mal le port de la collerette. Le lendemain mon mari est allé acheter une collerette gonflable en magasin. Nous nous apercevons que la collerette était trop petite (nous avions pris une taille M) et en plus le produit était percé ! Samedi Chuan a cassé sa collerette en plastique et dimanche il l’a complètement enlevée. Je suis allée lundi matin chez le vétérinaire avec Chuan. Il refusait catégoriquement d’entrer, ayant probablement pris peur jeudi car à priori l’anesthésie à été compliquée (Il est préférable de rester avec nos chows jusqu’à l’anesthésie mais tous les vétérinaires ne comprennent pas cet impératif, ndlr). Il a donc eu une consultation sur le parking. Il avait enlevé quelques points mais rien de méchant, pas d’infection ! Je suis donc repartie en animalerie reprendre une nouvelle collerette gonflable …et c’est beaucoup mieux ! Le vétérinaire a profiter de la castration pour raser ses poils du dessous.

Sinon niveau comportement , Chuan est de plus en plus à l’aise, il fait des joies à tous les visiteurs de la maison et en profite pour demander des caresses. Le week-end dernier nous avons eu la visite des premiers propriétaires de Galy avec qui nous sommes resté en contact. Il était drôle car il était jaloux que Galy soit bichonnée, il essayait donc de se mettre en avant et allait chercher les gratouilles« .

11 juin:  Depuis quelques jours Chuan a rejoint la famille qui avait été pressentie pour lui …

Yesss! à moi les plages Bretonnes!

Une famille de chowistes authentiques, qui a fait ses classes auprès d’un chow adulte qui leur a clairement expliqué dès le début ce qu’est un chow chow, ce qu’ils ont tellement apprécié qu’ils lui ont donné une compagne, adoptée adulte elle aussi, via Le Bon Coin. (Quel bonheur pour notre équipe de constater que tous les chows largués sur les sites d’annonce gratuite ne sont pas nécessairement victimes de personnes intéressées que par la reproduction à peu de frais! De quoi nous redonner foi en l’humain!)

Voilà donc Chuan parti rejoindre Galy:

 

Et?

Et tout se passe bien! Tout comme nous, Géraldine et son conjoint constatent que Chuan est un chow sans aucun problème d’agressivité.

Chuan est juste un chow.  Il n’est pas aboyeur et les bruits sont sources de stress pour lui, d’où son mal être au refuge, d’où l’incompréhension devant ce chien silencieux, peu expressif, ou plutôt à l’expressivité différente des autres chiens,  mais très compréhensible pour qui les connaît.

Chuan aime la tranquillité, Chuan préfère l’intérieur à l’extérieur, (surtout lorsqu’il pleut), Chuan ne passe pas le seuil des pièces de vie, (probablement les chambres lui étaient interdites) Chuan est indifférent aux divers amis de sa famille venus en visite, Chuan aime bien les balades, Chuan prend beaucoup exemple sur Gally, tant en balade que dedans.

Pour Géraldine il n’y a aucun doute que Chuan va continuer à évoluer de façon très positive, elle a en lui une confiance totale.

Reste encore à castrer le beau bébé; Mais laissons le se poser quelques semaines, Chuan en a déjà bien bavé, et probablement bien avant ces derniers mois compte tenu des circonstances de son abandon…

En attendant, Géraldine le fait tout beau. Il est déjà méconnaissable!

 

Chuan en FA

30 mai:  Quelques conversations avec la responsable des chiens au refuge de Poitiers, Mme Morin, nous avaient appris diverses choses sur Chuan:

  • il a été trouvé errant en janvier et non réclamé
  • sa puce est belge
  • il a été blessé à la gueule lors de sa capture par la fourrière et en a gardé durant quelques semaines l’appréhension devant la laisse lasso que les bénévoles souhaitaient lui passer pour les promenades. Par contre il tolérait qu’on fouille sa fourrure pour trouver l’anneau du collier et lui passer la laisse pour aller balader. Pour nous, cela laissait présager beaucoup de sociabilité.
  • Comme chez les vétérinaires, comme chez les toiletteurs, comme chez les éducateurs canin, la mauvaise réputation des chows avait tout de même précédé Chuan et seule une bénévole, Julie, avait eu à cœur de l’aider et avait accepté de « prendre le risque » de sortir Chuan pour des balades autour du refuge.

Et puis il y avait eu le confinement qui comme partout avait tout stoppé, les balades, les rv veto pour les traditionnelles vaccination et castration, les visites au refuge.

Convaincues que Chuan ne pourrait plus progresser dans les conditions du refuge et convaincues aussi que des adoptants pour Chuan ne se présenteraient peut être pas dans leur département, elles ont préféré déléguer l’adoption de leur protégé à Chow au Cœur, notre zone d’activité étant plus étendue et néanmoins présentant toutes les conditions de sûreté pour mener à bien l’adoption du loulou.

14 h: Sandrine, Clotilde, Noisette et Sylvie ont rv à la SPA pour récupérer Chuan.

Balade avec Julie, qui s’était fort attachée à Chuan, même si ses chiens de cœur sont les bergers. Elle nous parle de lui, de son arrivée au refuge, de son comportement avec les autres chiens, de son côté un peu bravache avec les mâles, mais en tous cas avec Noisette, venue tout exprès pour tester Chuan dans sa compatibilité avec les femelles, tout va bien.

Le monde est tout petit, Julie est ASV dans une clinique fréquentée par Sandrine, la voilà plus rassurée de voir partir Chuan et on la comprend. Faire confiance est le plus difficile lorsqu’on place des être vivants…..

 

Et puis c’est le départ.

Nous avions pensé rentrer la voiture dans le refuge pour plus de sécurité mais devant le calme de Chuan nous la laissons dans le chemin. Chuan saute sur les sièges. « Chauffeur, en route pour ma nouvelle vie! »

Devant la tranquillité de Chuan, bien assis sur son siège, regardant la route, nous nous autorisons une entorse à la règle « aller du point A au point B le plus rapidement possible« . Nous faisons une halte chez nos fidèles soutiens, Goliath et Looping dont les deux pattes étaient allés visiter Chuan en son refuge dès le mois de février. Quel bonheur pour eux de voir Chuan loin des barreaux, même si les refuges sont aussi un toit pour les chiens abandonnés de la plus lâche des façons, dans la rue, avec tous les risques que cela comporte pour eux.

Pendant ce temps Goliath et Looping prenaient le frais dans leur garage, inutile de tester la compatibilité mâles au sortir du refuge. (Et eux aussi, accepteraient-ils un mâle sur leurs plates-bandes?)

Sylvie,  elle, ne résiste pas à l’envie de commencer à soulager Chuan de sa mue et…. il apprécie!

La suite du voyage s’est bien passée même si Chuan préfère l’autoroute aux petites routes qui l’ont fait vomir.

Il rentre dans la maison sans problème. Il a bien mangé (mais il préfère tout ce qui ne ressemble pas à des croquettes!), bien dormi, sans aucun pleur. C’est un chien très calme. Très compatible femelle.

Nous avons déjà des candidats à l’adoption de Chuan, alors si ses bonnes dispositions à l’égard des filles et des humains demeurent, rien ne devrait s’opposer à son adoption, inutile de candidater pour lui.

Plus roux sous le manteau clair
Chuan en refuge

Nous diffusons aujourd’hui pour Chuan, chow mâle né en 2014 et qui se trouve à la SPA de Poitiers.

Chôc ne s’occupe pas de son adoption, pour plus de renseignements, il vous faut prendre contact directement avec le refuge.

www.spa-poitiers.fr

Téléphone : 05 49 88 94 57